La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IFIVF - EXIL 2006 PARENTALITÉ BIOLOGIQUE, PARENTALITÉ SOCIALE, COMPÉTENCES PARENTALES 1.La parentalité biologique fait référence à la capacité de procréer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IFIVF - EXIL 2006 PARENTALITÉ BIOLOGIQUE, PARENTALITÉ SOCIALE, COMPÉTENCES PARENTALES 1.La parentalité biologique fait référence à la capacité de procréer."— Transcription de la présentation:

1 IFIVF - EXIL 2006 PARENTALITÉ BIOLOGIQUE, PARENTALITÉ SOCIALE, COMPÉTENCES PARENTALES 1.La parentalité biologique fait référence à la capacité de procréer et de donner la vie 2.La "parentalité sociale" est une forme sémantique pour se référer aux capacités des parents à prendre soin de leurs enfants, à les protéger, a les socialiser et à les éduquer, en leurs assurant un développement sain. 3.Les compétences parentales font partie de la parentalité sociale. La plupart des parents lexercent comme une continuité de leur parentalité biologique.

2 IFIVF - EXIL 2006 INCOMPÉTENCES PARENTALES ET MALTRAITANCE Il existe des parents qui en ayant eu la capacité biologique de s'accoupler, d'engendrer et, pour les mères, d'accoucher, ne possèdent pas les compétences pour exercer une parentalité sociale adéquate. Les causes de ces incompétences parentales se retrouvent dans l'histoire familiale et sociale des parents, les conséquences sont différents types de maltraitance infantile

3 IFIVF - EXIL 2006 Les trois finalités fondamentales de la fonction parental I)Apporter les soins nécessaires aux enfants principalement sa nourriture affective II)Assurer leur éducation III) Faciliter leur socialisation.

4 IFIVF - EXIL 2006 I) LA FONCTION NOURRICIÈRE 1)Lémergence « dune structure de parenté », Cyrulnik (2001) lattachement: une reconnaissance mutuelle parents - enfants sensorielle, émotionnelle, cognitive, et verbale. 2) Des apports matériels, affectifs, sociaux, éthiques et culturels pour achever leur processus de maturation biologique, psychologique et sociale. 3) Une asymétrie de pouvoir et de compétences 4) Des ressources suffisantes dans le milieu

5 IFIVF - EXIL 2006 II) LA FONCTION ÉDUCATIVE 1.La modulation des pulsions, émotions, comportements, et représentations pour être humain. 2.L'intégration des normes, règles, lois et tabous, qui permettent le respect de soi- même, des êtres vivants, des personnes et de la nature. 3.Accéder au monde social de la convivialité et de la véritable autonomie pour appartenir à un tissu social plus vaste, à une société, à une communauté, en collaborant à la construction du bien-être commun.

6 IFIVF - EXIL 2006 Le contenu des processus éducatifs 1.L'affection 2.La communication 3.Le soutien et la reconnaissance aux efforts de lenfant pour se développer et grandir 4.Le contrôle

7 IFIVF - EXIL 2006 III) LA FONCTION SOCIALISANTE 1)La contribution à la construction du concept de soi, de la narrative de soi, ou de l'identité des enfants. - Que l'enfant intériorise son monde social et exprime son être: structurer sa personnalité 2) La facilitation dexpériences relationnelles pour avoir: - des modèles d'apprentissage afin dapprendre à vivre d'une manière respectueuse, adaptée et harmonieuse au sein de la société la société.

8 IFIVF - EXIL 2006 Le concept de soi Il sagit des attitudes envers soi-même, dont nous reprenons trois composants (Burns, 1990) : a)Les composants cognitifs: ce que l'adulte ou l'enfant voit lorsqu'il se regarde lui-même. b)Les composants affectifs : ce sont les affects, les émotions et les évaluations qui accompagnent la description de soi. Ce que Coopersmith (1967) définit comme »l'estime de soi ». c) Les composants comportementaux : la façon de se comporter conditionnée par le concept de soi.

9 IFIVF - EXIL 2006 LES COMPOSANTES DUNE PARENTALITÉ BIENTRAITANTE 1) Lattachement. 2) Lempathie. 3) Lintelligence émotionnelle. 4) Les croyances adéquates respectant lenfant comme sujet. 5) Les modèles de soin adéquats. 6) La participation aux dynamiques de réseau communautaire.

10 IFIVF - EXIL 2006 LES DIFFÉRENTS TYPES DE PARENTALITE SOCIALE 1)LA PARENTALITE SAINE, COMPÉTENTE ET BIENTRAITANTE 2)LA PARENTALITÉ DYSFONCTIONNELLE, INCOMPÉTENTE ET MALTRAITANTE la parentalité minimale la parentalité partielle la parentalité dysfonctionnelle sévère et chronique la parentalité toxique

11 IFIVF - EXIL 2006 LES SOURCES DINCOMPÉTENCE PARENTALE 1.Défaillances organiques 2.Histoires des vies des parents marquées par des carences multiples et des polytraumatismes conséquences des diverses formes de maltraitance 3.Contextes familiaux, sociaux et culturels adverses 4.Troubles de lattachement

12 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE MINIMALE CES COMPÉTENCES MINIMALES SONT EN RAPPORT ÉTROIT AVEC: A) La présence d'une capacité d'attachement et d'empathie et des modèles éducatifs qui, même s'ils sont imparfaits, considèrent l'enfant comme un sujet ayant des besoins et des droits. B ) Des expériences de participation à des réseaux sociaux, tels que, par exemple, aider à apporter des ressources pour la solution de problèmes d'un membre de la famille étendue, de voisins ou amis. C) La capacité à demander de l'aide pour ses enfants, tout au moins, des services sociaux et sanitaires.

13 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE MINIMALE II D) Un minimum de capacité d'introspection afin de pouvoir se rendre compte et assumer les divers degrés de responsabilité étant à l'origine des problèmes et de la souffrance de leurs enfants: Il ne s'agit pas qu'ils en soient totalement conscients, mais qu'ils aient un minimum de capacité de réflexion à propos de leurs difficultés et incapacités. Dans les cas de maltraitance, ils sont capables de la reconnaître, en acceptant qu'ils ont du mal à moduler leurs émotions et leurs conduites. E) la possibilité de se confier et de collaborer avec des professionnels et institutions pouvant leur offrir leur soutien et leur aide. S'il est totalement légitime d'évaluer les compétences parentales considérant l'intérêt supérieur de l'enfant, l'évaluation des compétences professionnelles l'est tout autant.

14 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE PARTIELLE 1.ON PARLE DE PARENTALITÉ PARTIELLE LORSQUE LE OU LES PARENTS BIOLOGIQUES PRÉSENTENT D'IMPORTANTES INSUFFISANCES AU NIVEAU DES COMPÉTENCES PARENTALES DE BASES. 2.CEPENDANT, ILS POSSÈDENT POTENTIELLEMENT LE DÉSIR QUE LEURS ENFANTS AIENT UNE VIE MEILLEURE QUE LA LEUR. 3.POUR CETTE RAISON, MALGRÉ LEUR INCAPACITÉ, ILS PEUVENT ACCEPTER DE S'ASSOCIER AVEC D'AUTRES PERSONNES DE LEUR ENTOURAGE OU AVEC DES PROFESSIONNELS AFIN QUE LEURS ENFANTS PUISSENT "S'EN SORTIR".

15 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE PARTIELLE II 4. DANS NOTRE PRATIQUE, CE SONT PLUS SOUVENT LES MÈRES QUI RECONNAISSENT LEURS LIMITES ET SE MONTRENT PLUS OUVERTES À ACCEPTER L'AIDE EXTÉRIEURE. 5. ELLES N'ABANDONNENT PAS LEUR ENFANT ET ESSAIENT DE COOPÉRER DE MANIÈRE POSITIVE AVEC LES ÉDUCATEURS DE CENTRES OU LES FAMILLES D'ACCUEIL POUR LE BIEN DE LEUR ENFANT.

16 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE DYSFONCTIONNELLE SEVERE ET CHRONIQUE LA PRÉSENCE D'INCOMPÉTENCES PARENTALES SÉVÈRES EST GÉNÉRALEMENT ASSOCIÉE À L'EXISTENCE DUNE MALTRAITANCE DONT LA GRAVITÉ, DANS BEAUCOUP CAS, MET EN DANGER LA VIE DE L'ENFANT OU PROVOQUE EN LUI DES BLESSURES GRAVES DANS SON INTÉGRITÉ, COMPROMETTANT SA CROISSANCE ET SON DÉVELOPPEMENT PSYCHO-SOCIAL.

17 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE DYSFONCTIONNELLE SEVERE ET CHRONIQUE Ces parents ne présentent aucune des caractéristiques de la parentalité compétente: il s'agit de parents absents ou non disponibles pour leurs enfants, qui présentent de sérieuses difficultés pour établir des relations affectives et d'attachement sécure avec eux. Ils présentent de sérieux troubles de l'empathie et sont peu disponibles pour des moments d'intimité. Ils présentent une grande incapacité pour jouer et jouir de la présence de leurs enfants. Ses carences et souffrances bloquent leurs possibilités d'offrir des expériences d'apprentissage. Ils ne reconnaissent ni leurs expériences et connaissances ni celles de leurs enfants.

18 IFIVF - EXIL ) LA PARENTALITE DYSFONCTIONNELLE SEVERE ET CHRONIQUE Les relations et les soins qu'ils offrent à leurs enfants sont instables, versatiles et chaotiques. Les enfants sont souvent confrontés à des comportements imprévisibles et impulsifs de leurs parents. Par conséquent, tous petits ils vivent déjà dans des ambiances chargées de stress et de souffrance. Étant donné l'absence de ressources de protection, ces expériences sont marquées par un contenu traumatique important. Il ne s'agit pas d'une absence physique, puisque malgré leur présence, ils manquent de l'empathie nécessaire pour détecter et satisfaire les besoins de leurs enfants.

19 IFIVF - EXIL ) LA PARENTALITE DYSFONCTIONNELLE SEVERE ET CHRONIQUE Ils manquent de perspicacité à constater et accompagner les signes de changement que leurs enfants présentant au fil de leur croissance. Ils ne savent pas ou ne peuvent pas les stimuler ou les aider à compléter leurs phases de développement. Ceci se traduit par des retards dans le développement psychomoteur, dans le langage, le contrôle de sphincters, etc. Ce qui définit les pratiques parentales incompétentes est le manque d'efficacité des réponses dans les requêtes de tout genre que les enfants sollicitent. Il existe un déficit dans leurs modèles d'éducation qui explique ces difficultés. Celles-ci sont exprimées par exemple par le fait de ne pas savoir calmer ses enfants, leur montrer leur affection, les prendre dans leurs bras ou répondre à leurs invitations de communication. Finalement, les réponses des mères et des pères, et en général leurs modèles de communication, sont incohérents et contradictoires. Pour cette raison, la relation qu'ils offrent à leurs enfants ne leur apporte ni sécurité ni fiabilité, mais anxiété et méfiance

20 IFIVF - EXIL 2006 LA PARENTALITE TOXIQUE Elle correspond à une minorité de parents. Approximativement 0.5% des parents impliqués dans des situations de maltraitance Ils "ont besoin" de causer délibérément du tort à leurs enfants afin de résoudre leurs problèmes et conflits personnels. On retrouve un groupe de vrais infanticides qui "jouent" avec le vie de leurs enfants afin dobtenir une certaine reconnaissance sociale, les sauvant in extremis, comme cest le cas pour les parents présentant le syndrome de Münchhausen. Hormis ces cas spectaculaires, il existe d'autres formes de toxicité parentale. Par exemple, les parents qui corrompent leurs enfants et les obligent à se prostituer, à voler ou à assassiner. Mais il existe en outre des formes plus sophistiquées de toxicité parentale qui se retrouvent dans les cas de violence psychologique grave. Les recherches de Bateson (1977) et Laing (1964) permettent de comprendre les mécanismes par lesquels lun des parents peut rendre fou ou déséquilibrer gravement leur enfant, au moyen d'une communication pathologique dont le mode dexpression est le double lien.

21 IFIVF - EXIL 2006 LE SYNDROME DE MÜNCHHAUSEN. Ce syndrome est un tableau peu fréquent dans lequel le parent ou le donneur de soin, spécialement la mère, amène lenfant à un service hospitalier parce qu'il présente des symptômes inventés ou provoqués par elle. La tromperie, répétée avec fréquence, donne origine à des hospitalisations, à une mobilisation considérable et, parfois, au décès. Jusqu'à présent on a décrit de nombreux cas où la donneuse de soin a provoqué des apnées, vomissements et diarrhées qui ne répondent pas aux traitements, des septicémies ou hypoglycémies qui dans plusieurs cas ont provoqué le décès de l'enfant (Randel, À. et al., 2002)

22 IFIVF - EXIL 2006 LES INCOMPÉTENCES PARENTALES SUIVANT LA DURÉE : a) Incompétence parentale circonstancielle -divorce -maladie des parents -catastrophe contextuelle (naturelle et/ou humaine) -migration b)Incompétence parentale chronique( transgénérationnelle) : périodique et/ou permanente

23 IFIVF - EXIL 2006 LA RÉCUPÉRABILITÉ DES INCOMPÉTENCES PARENTALES A) A) Les incompétences parentales récupérables grâces aux ressources naturelles des familles. B) B) Les incompétences parentales récupérables grâce à des programmes socio-éducatifs et thérapeutiques adressés aux mères et aux pères. C) C) Les incompétences irrécupérables, du moins avec les modèles dintervention que nous connaissons jusquà présent.

24 IFIVF - EXIL 2006 LES INCOMPÉTENCES PARENTALES SEVERES ET CHRONIQUES ( I.P.S.C.) A) Antécédents dans lhistoire des parents : Troubles de lattachement produits par des négligences graves, des ruptures et des pertes répétées (histoire dabandon et dinstitutionnalisation). Absence dune figure dattachement ayant pu offrir des liens stables et de qualité, surtout pendant la petite enfance. Histoire de maltraitance infantile grave dans lhistoire des parents et répétée actuellement avec leurs enfants. Troubles de la symbolisation de la souffrance liés à la maltraitance (troubles dissociatifs et personnalité dissociée). - 1

25 IFIVF - EXIL 2006 Education et processus de socialisation défaillants et/ou perturbés. Antécédents dincompétence parentale sévère et chronique dans la famille dorigine. Histoire de pauvreté et exclusion social. Appartenance à des contextes sociaux dysfonctionnels et/ou carentiels (famille, école, quartier, classe sociale, etc.) Rupture dans le processus de la transmission et de lappartenance culturelles: migrations, catastrophes humanitaires et/ou familiales, etc. Mesures de protections absentes, inadéquates et/ou incohérentes dans lenfance des parents. LES INCOMPÉTENCES PARENTALES SEVERES ET CHRONIQUES ( I.P.S.C.) 2

26 IFIVF - EXIL 2006

27

28

29 INTERVENIR LA PARENTALITE POUR ASSURER LA BIENTRAITANCE DES ENFANTS 1.Éviter les dommages organiques. 2.Prévenir les troubles du développement, dont beaucoup sont irréversibles surtout quand il sagit de jeunes enfants. 3.Protéger la continuité de la relation entre lenfant et les figures dattachement, à moins quil existe des incompétences parentales sévères. 4.Protéger la capacité de lenfant à nouer un attachement sélectif avec des autres adultes, en évitant dendommager ses capacités à sattacher. 5.Réduire au minimum la période durant laquelle lenfant est dans une situation instable.


Télécharger ppt "IFIVF - EXIL 2006 PARENTALITÉ BIOLOGIQUE, PARENTALITÉ SOCIALE, COMPÉTENCES PARENTALES 1.La parentalité biologique fait référence à la capacité de procréer."

Présentations similaires


Annonces Google