La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CRYPTOCOCCOSE Laurence Million -DCEM1 – Mars 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CRYPTOCOCCOSE Laurence Million -DCEM1 – Mars 2009."— Transcription de la présentation:

1 CRYPTOCOCCOSE Laurence Million -DCEM1 – Mars 2009

2 Définition Mycose cosmopolite, due à une levure du genre Cryptococcus infection opportuniste (SIDA, hémopathie) Cryptococcose méningo-encéphalique la plus fréquente

3 Agent pathogène Cryptococcus neoformans Saprophyte (milieu ext, fiente doiseaux) 2 variétés : C. neoformans var neoformans (serotype A et D) C. neoformans var gatii (serotype B et C) Levures sphériques (A et D) ou ovalaires (B et C) : 4 à 16 µ Entourée dune capsule polyosidique

4 Physiopathologie Levure opportuniste (pathogène sur terrain immunodéprimé) (SIDA, greffe) Pénétration par voie pulmonaire Puis diffusion secondaire : SNC, peau

5 CLINIQUE Formes asymptomatiques fréquentes Manifestations pulmonaires Signes cliniques : fièvre, toux,dyspnée Signes radiologiques :infiltrats, nodules, cavités manifestations méningo-encéphaliques Principale forme clinique de la maladie

6 manifestations méningo-encéphaliques Début très progressif, insidieux (retard à la consultation) Période initiale peu parlante - fièvre ou fébricule - céphalées à prédominance frontale - apparition progressive dune obnubilation Evolution vers un tableau de méningoencéphalite +/- fébrile - syndrome méningé incomplet céphalées, nausées, vomissements mais raideur de la nuque et fièvre inconstantes - atteinte encéphalique troubles du caractère, du sommeil.. parfois asymptomatique (PL réalisée du fait dune autre localisation) LCR : - liquide clair moins de 200 éléments (lympho prédominant) - formule lymphocytaire ou panachée - protéinorachie normale ou faiblement augmentée - glycorachie normale ou faiblement diminuée

7 autres manifestations Atteinte cutanéo-muqueuse Survient au décours dune forme disséminée ou dans les rares cas dinoculation traumatique - Atteinte cutanée 10 à 30% des cas ( papules ou papulo-pustules acnéiformes, ulcérations), préférentiellement au visage et aux extrémités - Atteinte muqueuse 3% des cas (ulcérations) Atteintes osseuses abcès, lésions destructrices Atteintes généralisées en cas dimmunodépression profonde présence de levures au niveau sang, urines, LCR, LBA justifient un bilan systématique devant toute forme paraissant localisée (LCR, sang, urines, radios)

8 Lésion cutanée Lésion pulmonaire Lésion cérébrale

9 Diagnostic biologique Diagnostic mycologique direct Prélèvement :LCR, crachats, biopsie, LBA, sang, urines... Examen direct : Coloration à lencre de Chine diluée au 1/5 ième (résultat immédiat) levure ronde, taille très variable sur le même prélèvement, bourgeonnement multipolaire à base étroite, présence presque constante dune capsule. Culture : sur milieu de Sabouraud: pousse en 3 en 5 j, quelques souches ont une croissance lente

10 Détection de lantigène capsulaire sur LCR, LBA, sérum, urine Particules de latex sensibilisées par des Ac spécifiques Examen anapath (biopsie cutanée, pulm, cérébrale…) Coloration PAS, mucicarmin (coloration de la capsule)

11

12 Traitement Molécules utilisables amphotericine B 5 fluorocytosine (5FC) fluconazole Schéma thérapeutique Patient immunodéprimé (sida) 15 Jamphotéricine B, 0,7 à 1 mg/kg/j en perfusion associée au 5 FC (100 mg/kg/j) puis relai par fluconazole 400 mg/j 6 à 8 semaines puis fluconazole 200 mg/j (prophylaxie secondaire, prévention des rechutes, possibilité darrêt si HAART efficace)


Télécharger ppt "CRYPTOCOCCOSE Laurence Million -DCEM1 – Mars 2009."

Présentations similaires


Annonces Google