La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conduite à tenir devant un polytraumatisé Sébastien PILI-FLOURY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conduite à tenir devant un polytraumatisé Sébastien PILI-FLOURY."— Transcription de la présentation:

1 Conduite à tenir devant un polytraumatisé Sébastien PILI-FLOURY

2 Définitions et quelques chiffres….. 2 lésions traumatiques avec mise en jeu du pronostic vital polyfractures Risque de potentialisation entre lésions : ex : crane-poumons 3eme rang des causes de mortalité en France (50000 DC) 90% liés à AVP, 50% DC en pré-hospitalier (hémorragie, atteinte SNC) Patients jeunes ++++ (années de vie perdues) Précocité de la prise en charge = Pronostic

3 Sur les lieux de laccident… P…………..A………….S Protéger : eviter le surracident sans se mettre en danger. Alerter : prévenir des secours adaptés : 15, 18 ou 112, lieu, type, heure, nombre et état des blessés, situations particulières… Secourir : MCE, ventilation au bouche à bouche, compression dune hémorragie extériorisée, Immobilisation de laxe cranio- rachidien, réchauffement…

4 Arrivée des secours… 3 fonctions vitales à évaluer et/ou a préserver… Cardio-circulatoire Respiratoire Neurologique 1 Impératif : Axe cranio-rachidien maintenu en rectitude Axiome : tout blessé inconscient est suspect davoir une lésion rachidienne jusquà preuve radiologique du contraire

5 Fonction cardio-circulatoire Une menace : l hypovolémie : pertes sanguines extériorisées ou internes (os, lésions vasculaires, lésions viscérales), durée de désincarcération… 1/ Evaluer : syndrome hémorragique : paleur, tachycardie, hypotension artérielle souvent retardée. Recherche dhémorragies externes. Scope, dynamap, PA sanglante… Gravité : signes de chocs : PAS 120/min, marbrures cutanées, troubles de la conscience en labsence de TC associé 2/ Traiter et Préserver Voies dabord veineuses bons calibres, remplissage vasculaire (cristalloides, colloides), catécholamines si besoin. Gestes à visée hémostatiques : pansement compressif…

6 Une idée des pertes sanguines… LocalisationPertes sanguines (ml) Côte125 Vertèbre, Avt bras250 humérus500 Tibia1000 Fémur2000 Bassin Plaie du scalp Volémie normale : 60 ml/kg

7 En cas d inefficacité circulatoire persistante 1 Hémorragie active 2 PNO suffocant 3 Contusion myocardique 4 Tamponnade péricardique 5 Lésion médullaire haute située

8 Fonction respiratoire 1/ Evaluer Signes dinsuffisance respiratoire aigue : sueurs, tirage, FR (grave si > 30 ou < 5), cyanose, SpO2< 90% Signes de trauma thoracique : volet costal, douleur, emphysème sous cutané Auscultation et percussion : hémothorax, PNO 2/ Traiter et Préserver Désobstruction pharyngolaryngée Oxygénothérapie Intubation et ventilation assistée

9 Evaluation neurologique 1/ Evaluer Score de Glasgow

10 Glasgow coma score (GCS) OculairePtVerbalePtMotricePt Spontanée4Orientée5Aux ordres6 Sur ordre3Confuse4Adapté à la douleur5 A la douleur2Inappropriée3Complexe non adapté4 Aucune1Incompréhensible2En flexion3 Aucune1En extension2 Aucune1 Un TC grave est défini par un GCS<8

11 Evaluation neurologique 1/ Evaluer Score de Glasgow Recherche de signes déficitaires focaux Recherche de signes dHTIC menaçante : diamètre et réactivité pupillaire Chez le patient conscient : signe de compression médullaire 2/ Traiter Restauration de lhémodynamique. Pas de solutés hypotoniques. Objectif tensionnel : PAM = 90 mmHg Lutte contre lhypoxémie et lhypercapnie : Intubation et ventilation assistée HTIC menaçante : Mannitol, hyperventilation controlée

12 Mesures associées Compléter le bilan lésionnel clinique: examen abdominal, fractures évidentes, palpation des pouls et examen neurologique en aval de ces fractures… Orientation du patient vers le centre le plus adapté Surveillance +++ au cours du transport lutte contre lhypothermie Traiter la douleur : Antalgiques systémique, bloc analgésique périphérique

13 Toutes les équipes impliquées doivent pouvoir accueillir le patient :radiologues, chirurgiens, réanimateurs et anesthésistes… A larrivée…

14 3 situations hémodynamiques distinctes conditionnent la prise en charge du patient….

15 Catégorie 1 : collapsus cardio-vasculaire persistant… Origine du saignement : intrapéritonéal, rétropéritonéal ou thoracique Transfert immédiat au bloc opératoire Poursuite de la réanimation cardio-circulatoire : level one, remplissage vasculaire, transfusions sanguines (O neg puis adapté au groupage ABO Rh du patient), transfusions de facteurs de coagulation, et de plaquettes. Scopie thorax (hémothorax) et bassin (saignement rétro- péritonéal) +/- echographie abdominale Laparatomie exploratrice en urgence Hémostase chirurgicale ou embolisation adaptée aux constatations Bilan lésionnel après stabilisation de létat hémodynamque

16 Catégorie 2 : choc hémorragique 2 Objectifs : 1 bilan lésionnel minimal à la recherche dune origine du saignement 2 poursuite de la réanimation pour obtenir une stabilisation hémodynamique Ou ?

17 Salle de déchocage…

18

19

20 Quel bilan demander ? Bilan pré-transfusionnel : Groupe Rhésus (2 déter), RAI Conséquences du choc hémorragique : NFS, Plaquettes, TP- TCA-Fibrinogène, F II, FV, FVII + X, Lactates artériels (GdS) Retentissement fonction respiratoire : Gaz du sang Fonction rénale : Urée, Créatininémie, Ionogramme sanguin Enzymes hépatiques et pancréatiques : Amylase, Lipase, ASAT, ALAT Recherche dune contusion myocardique : ECG et dosage de Troponine Recherche de toxiques : Alcoolémie

21 2 situations distinctes…

22 Situation 1 : situation hémodynamique non maitrisée Gestes dhémostase au vu du bilan lésionnel primaire Laparotomie Drain + Thoraco dhémostase

23

24 Situation 2 : hémodynamique maitrisée Bilan lésionnel secondaire

25 Au minimum TDM cérébral sans puis avec injection TDM centré sur la charnière cervico-occipital + C7-D1 TDM thoracique et abdomino-pelvien avec injection Radiographies standards Rachis cervical Face + Profil, en dégageant C7 Odotoide, Face, bouche ouverte Rachis dorsale et lombaire Face + Profil Clichés supplémentaires TDM et standards sur anomalies détectées par lexamen clinique ou le bilan radiologique de débrouillage

26 Catégorie 3 : patient stabilisé à larrivée Bilan biologique Thorax et Bassin Bilan lésionnel initial +/-orienté par la clinique, en fonction de létat du patient. Si patient inconscient, bilan radiologique complet. Actuellement : Idem catégorie 2 dès que la cinétique du traumatisme est de forte cinétique +++

27 Bilans lésionnels spécifiques Fracture du massif facial : TDM Fracture de la base du crane : Examen otoscopique, TDM Dissection post traumatique artères cervicales : a évoquer devant symptomatologie neurologique à TDM cérébrale normale + anomalie doppler : artériographie, Echographie doppler, Angio-IRM Thorax Rupture trachéo-bronchique : à évoquer devant emphysème sous cutanée cervicofacial, PNO récidivant, hémoptysie, atélectasie : diagnostic fibroscopique Médiastin : Rupture de listhme aortique : à évoquer devant : mécanisme décélération, élargissement médiastinal, instabilité hémodynamique : diagnostic : Aortographie, ETO, Angioscanner en coupes fines Cœur :contusion myocardique, Hémopéricarde, dissection traumatique coronaire : Echographie TT ou TO, coronarographie

28 Bilans lésionnels spécifiques Abdomen Rupture dorganes creux : A évoquer devant syndrome septique, instabilité hémodynamique secondaire, sans lésions hémorragiques associés : Diagnostic : Ponction lavage péritonéal, TDM abdominal Reins : UIV, uroscanner Vessie, uretère : cystographie rétrograde Lésions vasculaires : a évoquer devant : abolition dun pouls, signe dischémie aigu daval : artériographie

29 Hiérarchisation du traitement 1 / Urgences vitales HTIC menaçante Lésions hémorragiques actives Rupture de listhme aortique

30 Hiérarchisation du traitement 2 / Urgences fonctionnelles Luxations Fractures ouvertes et plaies articulaires Lésions instables du rachis avec déficit incomplet ou déficit neurologique daggravation progressive +/- Fracture du fémur (risque dembolie graisseuse)

31 Hiérarchisation du traitement 3/ Autres lésions

32 Mesures associées Sérovaccination antitétanique Prévention des complications thromboemboliques (bas de contention, héparine si pas de CI Antibiothérapie systématique Plaie oculaire Plaie craniocérébrale (discutée) Fracture ouverte ou articulaire Choc hémorragique

33 Et maintenant des images….

34 AVP, 18 ans, Trauma thoracique

35 Rupture traumatique diaphragmatique ac remonée de la poche a air gastrique intra thoracique

36 Emphysème sous cutanée (rupt org creux)

37 Hemothorax

38 Hematome hepatique

39

40

41 Intoxication aigue au plomb (grenaille)

42 Rein droit éclaté ac hématome péri rénal

43

44

45


Télécharger ppt "Conduite à tenir devant un polytraumatisé Sébastien PILI-FLOURY."

Présentations similaires


Annonces Google