La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEPRESSION de lENFANT et de lADOLESCENT Dr Emmanuel JAUNAY Chef de Clinique de Pédopsychiatrie Service du Pr Cohen Pitié-Salpêtrière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEPRESSION de lENFANT et de lADOLESCENT Dr Emmanuel JAUNAY Chef de Clinique de Pédopsychiatrie Service du Pr Cohen Pitié-Salpêtrière."— Transcription de la présentation:

1 DEPRESSION de lENFANT et de lADOLESCENT Dr Emmanuel JAUNAY Chef de Clinique de Pédopsychiatrie Service du Pr Cohen Pitié-Salpêtrière

2 DEPRESSION DE LENFANT (1) généralités Longtemps niée, actuellement objet dun intérêt croissant R. Spitz : « dépression anaclitique » ou hospitalisme chez des nourrissons séparés de leur mère : pleurnichements puis indifférence puis régression, développement de troubles somatiques Prévalence : 0,5 % à 3 % Difficultés diagnostiques liées aux définitions et outils dévaluation Existence de perte ou de séparation (surtout entre 6 mois et 5 ans) Influence de lenvironnement familial, antécédents de dépression chez les parents Enfants victimes de maltraitance, carence parentale Maladie physique chronique de lenfant

3 DEPRESSION DE LENFANT (2) clinique Souvent après un deuil ou une perte (séparation des parents, déménagement, décès dun animal domestique,…) Apparition progressive Modification du comportement notable –Ralentissement psychomoteur, inhibition –Enfant « trop sage », indifférent, « absent » –Ou bien agitation, difficultés dattention –Moments de repli –Crises de colère, auto/hétéroagressivité –Manque dintérêt, arrêt des activités ludiques ou culturelles –Sentiment dennui

4 DEPRESSION DE LENFANT (3) clinique (suite) –Perte de lestime de soi : « je suis nul », « je ny arrive pas »,… –Sentiment de perte damour –Culpabilité –Evitement, refus du travail scolaire, échec scolaire –Troubles somatiques : troubles de lappétit (anorexie), troubles du sommeil (cauchemars, peurs,..), maux de ventre, céphalées –Blessures accidentelles, et absence de plaintes –Anxiété –Idées de mort ou de suicide; mises en danger Conjonction de ces signes, permanence dans le temps, modification comportementale nette

5 DEPRESSION DE LENFANT (4) évolution Risque suicidaire Conduites daddiction à ladolescence Troubles des conduites : antisociales, délinquantes (fugues, vol,…) Désadaptation scolaire et sociale Risque accru de dépression à ladolescence

6 DEPRESSION DE LADOLESCENT (1) généralités Problématiques de ladolescence : séparation, rupture des liens, perte / fragilité narcissique / agressivité, ambivalence / oscillations thymiques, affects dépressifs, ennui, morosité Prévalence : 5 à 10 % Hétérogénéité et particularités de la symptomatologie dépressive à ladolescence Même noyau dur, mais expressions différentes

7 DEPRESSION DE LADOLESCENT (2) clinique Ralentissement psycho-moteur : moteur et idéique (expression verbale, sentiment de temps long, bradypsychie,…) ; ou agitation motrice Inhibition intellectuelle, troubles de la concentration Asthénie ou perte dénergie Tristesse de lhumeur; ou irritabilité Désintérêt et perte de plaisir Cognitions négatives, auto dévalorisation, culpabilité Signes physiques : troubles de lappétit (anorexie, plus rarement hyperphagie), troubles du sommeil Idées suicidaires / risque de passage à lacte suicidaire

8 DEPRESSION DE LADOLESCENT (3) formes cliniques Signes psychotiques : syndrome délirant Ralentissement psycho-moteur peut être remplacé par recherche de stimulation, hyperactivité, hypersexualité Expression verbale et agie de la colère Plaintes somatiques Passages à lacte, éventuellement répétés

9 DEPRESSION DE LADOLESCENT (4) environnement familial Rôle déclenchant de certains événements de vie : décès, alcoolisme, sévices physiques ou sexuels, désaccord conjugal, divorce, attitudes de contrôle excessif entravant le souhait de séparation de ladolescent Rôle protecteur si épisode dépressif lié à une rupture sentimentale, à un échec scolaire ou professionnel Recherche dantécédents familiaux (facteurs génétiques, mouvements identificatoires)

10 DEPRESSION DE LADOLESCENT (5) évolution RISQUE SUICIDAIRE Conséquences psycho-sociales : problèmes familiaux, difficultés scolaires, retrait vis-à-vis des pairs Troubles anxieux, troubles des conduites / addictions Risque de récidives Évolution vers une maladie maniaco-dépressive dans 20 à 30 % des cas Mode dentrée dans la schizophrénie

11 CONDUITES SUICIDAIRES (1) épidémiologie Suicide Issue fatale dun acte délibéré pour provoquer sa propre mort 2ème cause de décès des moins de 25 ans / 1000 décès par an (15-25) 3 hommes pour 1 femme Pathologie psychiatrique dans 94 % des cas Pendaisons, armes à feu Tentative de suicide : échec dun suicide par an (15-25) / 3 femmes pour un homme Récidive : 30 à 50 % de récidives dans les 12 à 18 mois Absorption orale médicamenteuse, phlébotomie Equivalents suicidaires : mise en péril de la vie de manière inconsciente

12 CONDUITES SUICIDAIRES (2) enfant Tentatives de suicide plus rares chez lenfant de moins de 12 ans (10 % de lensemble des tentatives de suicide enfants et adolescents) Sex ratio égal à 1 Moyen utilisé souvent brutal Contexte familial souvent difficile : décès, violences, maladies, ruptures, antécédents de troubles psychiatriques (tentatives de suicide auxquelles lenfant a assisté ou a entendu parler) Vécu de honte, lié par exemple à des abus sexuels Vécu dépuisement, lié à un contexte familial difficile Désir de punition, lié à des exigences familiales ou à une rigidité du milieu familial Troubles mentaux : dépression de lenfant, structures limites ou psychotiques Nécessité dhospitalisation

13 CONDUITES SUICIDAIRES (3) adolescent Caractéristiques retrouvées : Caractéristiques familiales : familles séparées, antécédents de troubles psychiatriques, abus sexuels (inceste) Facteurs sociaux : adolescents migrants Facteurs individuels : problèmes de santé, maladies chroniques, comportements agressifs ou de délinquance, consommation de produits toxiques, échecs scolaires, sexe masculin Evénements de vie négatifs : conflits, abus sexuels, échecs scolaires,…

14 CONDUITES SUICIDAIRES (4) adolescent Abord psychopathologique : « court-circuit » dans les possibilités délaboration psychique Différents sens : fuite, deuil, châtiment, crime, vengeance, appel, sacrifice, ordalie ou jeu Tentatives de suicide et suicide associés à une étiologie psychiatrique : –Épisode dépressif majeur ou dépression grave –Dépression mélancolique –Schizophrénie (au cours dun épisode délirant, ou au décours de celui-ci au moment où prise de conscience) –Troubles de la personnalité, conduites daddictions,…

15 Prise en charge de la DEPRESSION DE LENFANT / ADOLESCENT Prévention Valeur thérapeutique de la reconnaissance de la dépression Thérapies : dinspiration psychanalytique, de soutien, psychodrame psychanalytique, thérapies familiales Interventions sur lenvironnement : guidance parentale, hospitalisation temps plein, internat, prises en charge à temps partiel (HDJ), placement familial spécialisé Hospitalisation : idées suicidaires, environnement peu fiable Aide aux parents Traitement médicamenteux : antidépresseurs (rares études, pas de preuve dune efficacité par rapport au placebo), thymorégulateurs


Télécharger ppt "DEPRESSION de lENFANT et de lADOLESCENT Dr Emmanuel JAUNAY Chef de Clinique de Pédopsychiatrie Service du Pr Cohen Pitié-Salpêtrière."

Présentations similaires


Annonces Google