La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diplôme dUniversité. Normes sociales et idéaux culturels: perspective historique Lévolution de « la morale sexuelle civilisée » et le déplacement de laxe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diplôme dUniversité. Normes sociales et idéaux culturels: perspective historique Lévolution de « la morale sexuelle civilisée » et le déplacement de laxe."— Transcription de la présentation:

1 Diplôme dUniversité

2 Normes sociales et idéaux culturels: perspective historique Lévolution de « la morale sexuelle civilisée » et le déplacement de laxe de la psychopathologie De la névrose à la dépression

3 « La psychologie individuelle est aussi, demblée et simultanément, une psychologie sociale » Cette approche affirme limpossibilité de dissocier lindividu du milieu dans lequel il est immergé. Au cours du processus de construction psychique, la subjectivité de lindividu va se nourrir des apports du champ social de la culture et de lhistoire. Le contexte espace-temps fonctionne à la fois comme élément constructeur et révélateur de la subjectivité. S. Freud, Psychologie des masses et analyse du Moi in Œuvres complètes volume XVI (pp. 1-83) Paris, PUF

4 Situer le contexte culturel dans lequel le sujet sinscrit permet non seulement de relativiser léclairage de ses conduites dans la continuité du normal jusquau pathologique, mais aussi de considérer, le cas échéant, les stratégies de psychothérapie mieux adaptées à la conjoncture. Ainsi, Freud attribuait lorigine de la névrose à lidéal de morale sexuelle de son époque. Le névrosé était lhomme sur-adapté qui avait trop intégré les interdictions sociales. La psychothérapie proposée était la psychanalyse.

5 = rigide

6 Au cours du XXème siècle, la morale sexuelle a changé, ainsi que les idéaux de la culture occidentale moderne. Ce sont les idées mêmes de Freud qui ont amorcé ce changement. Le texte de 1908 (« La morale sexuelle civilisée et la maladie nerveuse des temps modernes ») réclame une réforme des valeurs de la morale sexuelle de la société. Mais la grande difficulté à lépoque était dimplémenter les conditions techniques de cette reforme. Les instruments qui ont permis dinstaller la révolution sexuelle ne sont arrivés quaprès la deuxième guerre, soit deux générations plus tard. Sans antibiotiques et sans contraception, la liberté sexuelle nétait pas pratiquement envisageable. Le progrès des idées et lévolution des idéaux sociaux qui entraînent la modification des conduites, ne peuvent se réaliser que dans la mesure où les modalités concrètes deviennent à la portée dun nombre significatif dindividus.

7 L'évolution des idées, propulsée en grande partie par la psychanalyse elle-même, a créé les conditions de ces progrès. La médecine et la biotechnologie ont largement contribué à l'évolution du cadre social auquel l'appareil psychique a dû s'adapter. Si, en 1908, Freud prescrit une évolution des idéaux culturels, cest parce quil croit que cette modification au niveau de la société va se répercuter sur le fonctionnement intra-psychique des personnes, et soulager ainsi la souffrance névrotique. Cette conception de lintériorisation psychique des valeurs sociales est fréquemment oubliée dans le microcosme de la clinique. En effet, nous avons alors affaire au produit finalisé, cest-à-dire les aménagements, voire les symptômes, que lindividu a été amené à synthétiser pour trouver un compromis lui permettant de résoudre son équation existentielle et vivre avec son corps dans la société daujourdhui.

8 En 1908, Freud incite à la révolution de lidéal social relatif à la gestion de la sexualité … mais en 1912 il écrit : « Face aux efforts déployés à présent dans le monde civilisé pour reformer la vie sexuelle, il est superflu de rappeler que la recherche psychanalytique est aussi neutre que nimporte quelle autre. Elle na dautre objectif que déclairer le contenu manifeste par la révélation du contenu latent. Elle (la psychanalyse) sera satisfaite si ces reformes substituent ce qui est préjudiciable par dautres solutions plus avantageuses. Mais la psychanalyse ne peut pas prédire si dautres institutions nengageront dautres sacrifices, peut-être plus graves. » Sur le plus commun des rabaissements de la vie amoureuse, S. Freud, 1912

9 Freud alerte sur les conséquences imprévisibles de lévolution des valeurs culturelles. Si la levée du refoulement pouvait soulager la névrose, quelles formes psychopathologiques imprévisibles se dégageraient de ce changement ? Freud prévoit avec lucidité linévitable déplacement de laxe de la psychopathologie quil avait lui-même contribué à engager. Le changement dans le contenu de lidéal culturel allait provoquer une cascade de conséquences dans les aménagements intrapsychiques des individus confrontés à des nouvelles normes sociales*. Quelles valeurs éthiques, quels idéaux sociaux ont remplacé à présent ceux que Freud a connus ? Quelles en sont les conséquences au niveau de la clinique ? * A. Ehrenberg, 1995 L'individu incertain, Paris, Hachette.

10 Freud considérait quil nétait pas possible de prévoir quels changements du fonctionnement psychique résulteraient de labolition de la répression de la sexualité. En réalité, lindividu du début du XXème siècle était soumis non seulement à une morale sexuelle répressive : les valeurs de la culture en général étaient basées sur le refoulement de la pulsion agressive par le respect de la hiérarchie, la soumission et le conformisme. Bien occuper lespace social qui lui était destiné par son milieu de naissance était un idéal digne, et la reconnaissance de la valeur du sujet lui était assurée dans cette discipline. La castration symbolique était instrumentée par lordre social : chacun se trouvait limité dans ses ambitions et conforté dans sa situation.

11 Le prix psychopathologique du refoulement de lagressivité avait comme compensation la limitation de la responsabilité et des attentes sociales. La castration symbolique sintégrait aux valeurs éthiques de lépoque. Les idéaux sociaux soutenaient les interdits au sein dun Surmoi cohérent quant à ses contenus et sa structure. La conséquence psychopathologique était la névrose, qui est la maladie de lexcès de castration. Ces valeurs sont tellement obsolètes que si actuellement on qualifie quelquun de discipliné et respectueux de la hiérarchie, la connotation dépréciative est à peine voilée.

12 Dans une perspective sociologique, Alain Ehrenberg* a montré comment la norme sociale a évolué vers la liberté illimitée. La « réalisation personnelle » est un concept ouvert à toutes possibilités, et ne renvoie pas à une représentation précise: il faut la créer. Lhomme moderne se trouve devant une vertigineuse autonomie potentielle : chacun est virtuellement le créateur de son destin, entièrement le seul responsable de son succès – ou de son échec. Mais l'échec est devenu le grand tabou moderne. A. Ehrenberg, La fatigue dêtre soi, Paris, Éditions Odile Jacob.

13 La toute-puissance est érigée en seule valeur hégémonique. Il en résulte une conjoncture explosive de collusion entre la formation psychique archaïque du Moi idéal et différentes formes dincitation culturelle qui légitiment la démesure et labolition des limites. Cette tendance était déjà visible dans les slogans de Mai 68: « Il est interdit dinterdire » « Jouir sans entraves » « Soyez réalistes, demandez l'impossible ! » C. Lasch, 1979 La culture du narcissisme Paris, Flammarion

14 Si cest possible… suis-je

15 Confronté à ce défi insurmontable, lindividu est, le plus souvent, contraint de constater ses honteuses limitations : sa réalité ne peut pas se mesurer à lIdéal proposé. Cet écart honteux entre le Moi et l'Idéal marque de son sceau les organisations psychiques fragilisées. La castration devient blessure narcissique. La conséquence psychopathologique est leffondrement devant la constatation de son insuffisance, fréquemment assortie dun déficit de mentalisation et des conduites anti-dépressives qui visent à procurer le sentiment illusoire et éphémère dunion avec lIdéal.

16 = prédominant

17 activité fébrile, besoin d'être auto-suffisant, masochisme, rigidité, conformisme, déni de l'hostilité, … Traits caractéristiques du Moi-Idéal prédominant :

18 La recherche compulsive de lIdéal, omniprésente dans la vie quotidienne actuellement, offre une valeur heuristique pour la compréhension des formes que prend la souffrance psychique dans la société contemporaine. On voit ainsi que lévolution de « la morale sexuelle civilisée » a fait déplacer laxe de la psychopathologie de la névrose prédominante au début du XXème siècle à la dépression – et les pathologies de la lutte anti- dépressive - qui prédominent de nos jours.

19 Alain Ehrenberg, 1998 La fatigue dêtre soi Paris, Éditions Odile Jacob Je vous recommande instamment de lire ce livre dans lintérêt de votre culture professionnelle, pour vous situer dans le paysage actuel de la psychopathologie et de la psychiatrie française. Il est indispensable si vous avez lintention de travailler dans un hôpital psychiatrique.


Télécharger ppt "Diplôme dUniversité. Normes sociales et idéaux culturels: perspective historique Lévolution de « la morale sexuelle civilisée » et le déplacement de laxe."

Présentations similaires


Annonces Google