La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BACTERIES ET PEAU. Flore cutanée normale Portage bactérien physiologique –couches supfl de lépiderme et des annexes pilaires –+ marqué dans les plis,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BACTERIES ET PEAU. Flore cutanée normale Portage bactérien physiologique –couches supfl de lépiderme et des annexes pilaires –+ marqué dans les plis,"— Transcription de la présentation:

1 BACTERIES ET PEAU

2 Flore cutanée normale Portage bactérien physiologique –couches supfl de lépiderme et des annexes pilaires –+ marqué dans les plis, mains, fosses nasales Flore permanante : –cocci gram + (staph epidermidis et doré, strepto) –BG+ Propionobacterium acnes et G- neisseria et acinetobacter, proteus Flore transitoire le + svt staph dorée Variation en fonction de : –qualité de lépiderme –interaction entre germes –facteurs environnementaux –lhote –utilisation antiseptique Notion de gite staphylococcique + fqt chez le diabétique, la dermatite atopique, hémodyalysé

3 Impétigo Infection des couches supfl de lépiderme par strepto B hémolytique du groupe A ou staph doré Autoinoculable, non immunisant, surtout enfant, contagiosité et petites épidémies bulles supfl sous cornée, flasque, fragile => croutes mellicérique, périorificielle puis extension, pas de fièvre sd des enfants ébouillantés = Staphylococcal Scaled Skin Syndrome –début autour dun foyer infectieux parfois minime –puis érythrodermie à signe de Nikolsky + (exfoliatine) –histologie ex tempo : décollement corné différent du Lyell Ecthyma : forme creusante dimpétigo surtout les MI et strptocoque pyogène sur terrain immunodéprimé Impétiginisation Pvmt bactério confirme le dg Evolution : –favorable majorité des cas –glomérulonéphrite post strepto à 3 semaines et infection systémique

4 Traitement Local : –lavage biquotidien à leau savonneuse –atb locaux et antiseptique Général : en cas de lésion extensive et de soins locaux mal réalisés, pdt 10 jours –Péni M –Synergistine –Ac fusidique Mesures associées : Eviction scolaire Ttmt de la fratrie Ongles coupés courts, sous vêtements propres Pvmt bacterio et ttmt des gites du sujet et de sa famille en cas de récidive

5

6 Furoncle Infection profonde du follicule pilo-sébacé du à staph doré évolution en 5 à 10 jours vers la nécrose, favorisé par gites staph, prévalence augmente en cas de diabète, dID, atopie et carence martiale Anthrax = agglomérat de furoncles : placard inflammatoire hyperalgique parsemé de pustules : –siège cou et haut du dos –fièvre, ADP, fusées purulentes sous jacentes Furonculose : répétition dépisodes de furoncle avec passage à la chronicité sur facteurs favorisants –obésité, frottement, gite, hypersudation, défaut dhygiène Dg diff : acné, myiase, maladie de Verneuil, folliculite supfl Evolution vers furonculose, rarement infection systémiques et staphylococcie maligne de la face (thrombophlébite du sinus caverneux) Ttmt : –furoncle isolé : antisepsie, hygiène –si centrofacial, multiples, anthrax, fièvre, terrain particulier : ATB générale –furonculose : hygiène, antisepsie, désinfection des gites, arrêt de travail si contact avec aliments, ATB si centrofaciale ou récidivant

7

8

9 Erysipèle Infection dermohypodermique non nécrosante à strepto Bhémolytique du groupe A, (rarement G ou C), en constante croissance Dg : –grosse jambe rouge aigue fébrile unilatérale –début brutal, fièvre élevée, frissons, plaque oedémateuse érythémateuse douloureuse bien circonscrite, bourrelet péripherique, parfois décollement mécanique, ADP locorégionale trainée de lymphangyte, porte dentrée (IIO, ulcère, plaie) –biologie : hyperleucocytose à PNN, CRP, hémoculture –forme topographique : visage (bourrelet +++), MS, fesse, abdomen, thorax –forme subaigue (fièvre et hyperleucocytose modérées ou absente) Dg dif : phlébite, eczéma aigu, fasciite nécrosante au début

10

11 Evolution et traitement Favorable : apyrexie en 72 h, desquamation Défavorable : septicémie, abcès, récidive, insuf veinolymphatique Ttmt : –hospitalisation si signes généraux marqués, complications, comorbidité, absence damélioration –ATB 10 à 20 jours : Blactamine péni G injectable, peni V orale, péni A, synergistine, clindamycine, glycopeptide –repos au lit strict jusquà régression des signes inflammatoires locaux –pas dAINS, AG si facteur de risque de thrombose, antalgique –ttmt de la porte dentrée, amélioration des troubles circulatoires (bandes de contention, drainage lymphatique),hygiène –si récidive trop fréquente : pénicillinothérapie au long court

12 Scarlatine Enfant de 2 à 10 ans Toxines érythrogènes A, B, C des streptocoques Eruption : –Énanthème pharyngé rouge écarlate, langue framboisée –Exanthème scarlatiniforme sans espace de peau saine, respect palmo-plantaire et du visage sauf les joues, prédominant dans les grands plis et le périnée desquamation en lambeau et en doigt de gant après 1 semaine

13 Erysipélatoïde Bacille du rouget de porc = Erysipelothrix rhusiopathiae Placard infiltré rouge violacé à bordure extensive Siège : doigt et main Inoculation après manipulation poisson volaille

14

15 Fasciite nécrosante Début brutale avec AEG profonde et fébrile Œdème + bulles + gangrène Crépitation neigeuse = anaérobies IRM et échographie cutanée Gangrène de Fournier = localisation périnéale Urgence médicochirurgicale

16

17 Ricketsioses Nombreuses espèces Rickettsia conorii = fièvre boutonneuse méditerranéenne Transmission par la tique du chien Incubation de 4 à 10 jours Début brutale à fièvre élevée + myalgies + arthralgies + céphalées Exanthème maculo-papuleux épargant la face à tendance purpurique Escarre dinoculation Diagnostic sérologique Ttmt : cyclines et quinolones

18 Borrélioses Plusieurs espèces différentes Transmission par morsure de tique Manifestations dermatologiques : –Érythème migrant chronique –Acrodermatite atrophiante chronique –Lymphocytome borrélien Manifestations extra-dermatologiques : –Neurologiques : méningoradiculites, paralysie faciale –Articulaires : mono ou oligoarthrite –Cardiaques : BAV Diagnostic : –Sérologique –Culture –PCR Traitement : –Préventif : protection vestimentaire, examen après chaque situation à risque, vaccination au E-U, ATB prophylaxie –Curatif : doxycycline ou amoxicilline

19

20 Bartonelloses Nombreuses espèces Fièvre des tranchées transmises par poux Maladies des griffes du chat (B.henselae) : –Atcd de griffure ou morsure de chat –Papule transitoire sur le trait de griffure –ADP de drainage –Angiomatose bacillaire chez ID Diagnostic –Sérologique –Coloration de Warthin-Starry –PCR Traitement : efficace chez lID –Érythromycine, rifampicine, doxycycline pendant 6 semaines

21 Mycobactéries atypiques Quinzaines despèces M. ulcérans ulcère de Buruli –Excision greffe + antibiothérapie M. marinum granulome des piscines –Antibiothérapie multiples +/- excision chiruricale M. chelonae tellurique M. fortuitum mésothérapie

22


Télécharger ppt "BACTERIES ET PEAU. Flore cutanée normale Portage bactérien physiologique –couches supfl de lépiderme et des annexes pilaires –+ marqué dans les plis,"

Présentations similaires


Annonces Google