La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etude dun tableau n°1 Une œuvre de propagande politique : « Le sacre de Louis XIV » Hyacinthe Rigaud 1701 Ce tableau a été peint par Hyacinthe Rigaud en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etude dun tableau n°1 Une œuvre de propagande politique : « Le sacre de Louis XIV » Hyacinthe Rigaud 1701 Ce tableau a été peint par Hyacinthe Rigaud en."— Transcription de la présentation:

1 Etude dun tableau n°1 Une œuvre de propagande politique : « Le sacre de Louis XIV » Hyacinthe Rigaud 1701 Ce tableau a été peint par Hyacinthe Rigaud en 1701 pour le petit-fils de Louis XIV, Philippe V devenu roi dEspagne. Louis XIV a aimé le tableau au point de le garder ! Il sagit dune huile sur toile de 2,77 m sur 1,94 m (le Roi mesure environ 2 m sur le tableau, en réalité environ 1,60 m) exposée au musée du Louvre. Tout dabord accroché dans la chambre du Roi, puis en 1702 dans la salle du trône : la personne du Roi était jugée si présente dans le tableau, que tourner le dos à cette oeuvre était un délit comme tourner le dos au Roi lui- même, ce qui pose le problème du statut de limage en politique (comme en religion). Ce portrait illustre bien la théorie des deux corps du roi de Kantorowicz. Le corps du Roi nest pas un corps comme les autres. Il est constitué dune essence mortelle qui fait du monarque un homme soumis comme chacun au sort commun, la mort. Mais il est fait aussi dune essence spirituelle, symbolique qui échappe au vieillissement, illustrant ainsi un lien privilégié avec lau-delà. Lessence mortelle est marquée par le haut du corps. Le roi a alors 64 ans comme en témoigne son visage. Il est atteint à cette époque de maladies de peau, il na plus de dents, il est atteint de la goutte (excès dacide urique). Le contraste avec les jambes qui renvoient à la nature spirituelle du corps du roi est saisissant. Le roi a gardé ses jambes de 20 ans, celles qui ont fait de lui un excellent danseur. Le vieillissement, et, au delà, la mort nont pas de prise sur ce corps si particulier. Cette théorie des deux corps du Roi est-elle encore valable à notre époque, celle des présidents ? Les morts de Franco en Espagne, de Trancredo Neves au Brésil, de Mitterrand en France, lembaumement de Lénine, lagonie planétaire de Jean Paul II et létat actuel de Fidel Castro tendent à conclure quil existe un rapport complexe entre la mort et le pouvoir.

2 Dimension spirituelle du corps du Roi Le Trône est à larrière plan, car il nest pas nécessaire pour Louis XIV de sy asseoir pour affirmer sa majesté. 4 Dimension mortelle du corps du Roi La pourpre est la couleur du pouvoir puisquelle est celle des empereurs romains. Cest sous un grand dais pourpre que le Roi se trouve protégé. Lusage de lor et de la pourpre sont réglementés à la cour car ce sont les couleurs royales. Colonne antique, symbole de pouvoir, sur laquelle repose la justice (Thémis). Pourpre + colonne + Justice = Légitimité La composition du tableau se présente sous la forme dun triangle, symbole de stabilité. Le Roi sappuie sur son sceptre à la manière dune canne. De façon générale, les « regalia » (attributs de la royauté, de 1 à 5) sont assez malmenées : posées sur un tabouret, en arrière plan … Ceci est à mettre en relation avec la devise de Louis XIV : NEC PLURIBUS IMPAR, devise qui se traduit (difficilement) par « non égal même à plusieurs ». « Incomparable » ou « à nul autre pareil » : le roi na nul besoin des symboles royaux pour saffirmer comme Roi. Petit, Louis XIV, usa de hauts talons dont la mode s'imposa à Versailles (jusqu'à nos jours !). Le Roi met en valeur ses jambes d'excellent danseur, en montrant un pas de danse (position perpendiculaire des pieds). Des bas blancs soulignent cet aspect physique d'un Roi pourtant âgé. Sa perruque vient aussi compenser sa petite taille.

3 L'épée cruciforme (surnommée « Joyeuse », réplique de lépée de Charlemagne) est au centre de la composition picturale, dégagée, à proximité de la main. Elle est dissuasive. Le Roi, chef des armées, servant la cause catholique, prévient ses opposants qu'il n'hésitera pas à user de la force. C'est également l " ultima ratio regis ", le dernier mot décisif du Roi. Larchevêque de Reims la lui a donnée avec les éperons, lors du sacre. La symbolique du sacre fait du Roi un miles christi, un soldat de Dieu. La couronne : Ce n'est pas la sienne mais celle d'Henri IV, le Roi protestant, reliée au sceptre (également d'Henri IV). Posée sur un tabouret, le Roi ne trouve nul besoin de la porter. Elle affirme la supériorité du Roi sur tout le royaume. Ni l'empereur, ni le Pape n'ont d'autorité sur lui. La couronne est « fermée », comme celle de lempereur. La main de justice. Elle symbolise les actions de grâce du Roi catholique. Le pouce = Dieu L'index = la raison Le majeur = la charité L'annulaire = la Foi L'auriculaire = la Pénitence La fleur de lys est lemblème de la monarchie française. Cet attribut apparaît entre les XIIème et XIIIème siècles. Elle est aussi lemblème de Vierge Marie. Cest aussi à cette époque que lon attribue le bleu à la vierge (ciel ?), et la monarchie française placée sous sa protection reprend donc cette couleur (et non pas le blanc comme on le croit souvent). Le manteau doublé dhermine nest pas celui du sacre. Cette fourrure symbolise lautorité de lEtat : on la retrouve de nos jours dans les toges des hauts magistrats. Déesse Thémis fille d'Ouranos et de Gaïa, prodiguant à Zeus d'avisés conseils. Allégorie de la Justice (la balance dans sa main), elle incarne l'ordre établi (l'épée dans l'autre main). La bonne justice du Roi est une des bases de sa légitimité.


Télécharger ppt "Etude dun tableau n°1 Une œuvre de propagande politique : « Le sacre de Louis XIV » Hyacinthe Rigaud 1701 Ce tableau a été peint par Hyacinthe Rigaud en."

Présentations similaires


Annonces Google