La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le processus dintégration de lIUFM de lacadémie de Grenoble dans lUniversité Joseph Fourier Période 2006-2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le processus dintégration de lIUFM de lacadémie de Grenoble dans lUniversité Joseph Fourier Période 2006-2007."— Transcription de la présentation:

1 Le processus dintégration de lIUFM de lacadémie de Grenoble dans lUniversité Joseph Fourier Période

2 A. Le passé LIUFM de Grenoble est lun des trois premiers « expérimentaux », avec Reims et Lille. Sa genèse a reposé sur lIFM de lUniversité Grenoble I, créé en 1982, sur une collaboration interuniversitaire au niveau de la formation des maîtres à lépoque du « DEUG INSTIT », et sur lengagement personnel de B. CORNU. Les rapports entre Universités et IUFM sont régis par des conventions bilatérales déchanges de moyens pour les préparations aux concours du second degré et par la représentation des universités au CA et au CSP

3 Suite à « lenquête ALLEGRE », à linitiative des universités et du recteur DUBREUIL, élaboration dune convention cadre unique entre les universités et lIUFM, complétée par un protocole daccord Recteur-IUFM. Lélaboration de cette convention générale a demandé deux années de discussions, Signée à lété 2000, elle est entrée en vigueur en octobre Cette convention est encore appliquée, en attendant la dernière ratification de la nouvelle.

4 Coopération forte avec le recteur pour la formation continue jusquen 2005, date à laquelle le recteur de lépoque reprend lintégralité de cette formation. Gros effort de coopération entre lIUFM et les universités au niveau de la recherche : politique de conventionnement, institution de laboratoires mixtes (jusquà 3) et déquipes associées à des laboratoires. Parallèlement, montage dune coopération renforcée entre les universités par la création de Grenoble Universités. LIUFM est associé explicitement à ce montage.

5 B. Les prémisses Janvier : souhait unanime des présidents des universités, du recteur et du directeur de lIUFM de préparer lintégration sous légide de Grenoble universités. Avril : candidature de luniversité Stendhal à lintégration, affirmé par un vote de son CA. Mai : annonce de la candidature de lUJF (Grenoble I) pour cette même intégration. De mai 2005 à juillet 2006 : période de réflexion pour la DGES et le ministère, incertitude pénible pour lIUFM. Impression de grosse perte de temps.

6 C. La phase institutionnelle 10 juillet 2006 : Les présidents des universités, réunis par le recteur chancelier en présence du directeur de lIUFM, se mettent daccord pour que lUJF soit luniversité dintégration, à la condition que celle-ci se fasse dans la perspective de luniversité de Grenoble dont lidée commence à simposer. 19 novembre 2006 : Le recteur et les présidents, au cours de la réunion du Comité dorientation stratégique de Grenoble Universités signent une déclaration commune, première pierre de lintégration et « mise en public » du processus.

7 Novembre 2006 : élection des instances de lIUFM (CA et CSP), ancienne formule, évidemment. Janvier 2007 : constitution dun groupe de pilotage rectoral pour lintégration. Il est présidé par le recteur mais sera présidé par le président de lUJF dès la parution du décret dintégration. Il se donne pour tâches de coordonner lensemble du processus dintégration, du suivi des mesures administratives et financières, du suivi de la rédaction des différents textes indispensables. Il comporte : le recteur, le SG du rectorat, un IA DSDEN, les vice présidents CEVU des universités de lacadémie, le directeur, le SG et un DA de lIUFM, deux représentants des personnels enseignants de lIUFM, une SGA de lUJF et lagent comptable de lUJF. Au cours de ces quatre séances, il a travaillé sur la base de rapports détape élaborés par le directeur-administrateur provisoire.

8 Février 2007 : mise en route de « ladaptation » financière de lIUFM à lUJF, nouvelles structures du budget, nouveaux marchés…, compte financier … 1 er mars 2007 : intégration de facto de lIUFM Le CA et le CSP, dissous, sont fusionnés en un conseil dÉcole provisoire présidé par ladministrateur provisoire (ex-directeur). (légitimité venue des élections de novembre). Parmi les personnalités extérieures subsistent les représentants du recteur et les représentants des universités. Les commissions de spécialistes de lIUFM deviennent caduques. La commission des personnels servira tout au long du processus pour la concertation nécessaire sur lévolution du processus et la mise au point des textes. Réunion des responsables des départements et des responsables de sites, séminaire académique pour associer les personnels et faire connaître lUJF. Ladministrateur provisoire de lIUFM est invité permanent au CA et au CEVU de lUJF, ainsi que deux autres membres des personnels enseignants de lIUFM au CA.

9 D. La préparation des textes 1. Les statuts de lécole IUFM. Un groupe de travail de cinq personnes, sous la responsabilité dun DA IUFM, a rédigé ces statuts en 12 versions successives élaborées à la suite des séances de concertation. Le vote final en conseil dÉcole provisoire le 23 mai 2007 a été unanime. En revanche le vote au CA de lUJF a été unanime moins 13 abstentions 2. La convention interuniversitaire. Un groupe de travail coprésidé par le VP CEVU de lUJF et un DA IUFM, regroupant des membres de toutes les universités a élaboré une nouvelle convention cadre entre les universités. Il a fallu 15 versions successives pour aboutir fin juin 2007 au vote unanime de tous les CEVU, des CA des universités (sauf 1) et du conseil provisoire de lÉcole. Cest dans ce groupe qua été la plus utile lexpérience des 7 dernières années dans le domaine de la recherche.

10 3. La convention UJF-Recteur. Ce texte dun genre tout à fait nouveau, a été élaboré, par « délégation de confiance de lUJF » en deux volets par lIUFM et le rectorat, dune part, pour ce qui concerne la formation des PE (avec les IA adjoints des départements), dautre part, pour la formation des PLC et des stagiaires en situation avec le secrétaire général du rectorat, les corps dinspection et les services. Il a fait lobjet dun vote unanime du CA de lUJF en juin La convention nest pas encore signée suite à des demandes de correction de lenseignement privé… 4. Le règlement intérieur provisoire. LIUFM a décidé de se doter dun règlement intérieur provisoire pour «aller jusquaux nouvelles élections et à lélection du directeur». Ce sera la tâche du premier conseil dÉcole élu de piloter la rédaction dun règlement intérieur définitif. Le règlement provisoire a été élaboré par un groupe de cinq personnes, sous la responsabilité dun DA. Il a abouti, après huit versions à un texte voté en juin 2007 par le conseil dÉcole provisoire.

11 E. Le travail en interne pendant et après 1. Refonte des plans de formation en application du cahier des charges 2. Restructuration pédagogique de lIUFM : Les départements de formation : PREREQ, PREPAPE, PROPE, PREPAPLC, PROPLC, PROASH ; Le livret de compétences et lévaluation ; Les unités disciplinaires ; Les missions.

12 F. Les difficultés et lavenir Par ordre croissant, et ce ne sont pas les seules ! Les recrutements denseignants chercheurs et les commissions de spécialistes ; Lintégration financière et le budget ; Le travail de « mastérisation » de la formation ; Le statut et le rôle des PEIMF dans un IUFM intégré ; Les systèmes de primes, PCA et PRP…


Télécharger ppt "Le processus dintégration de lIUFM de lacadémie de Grenoble dans lUniversité Joseph Fourier Période 2006-2007."

Présentations similaires


Annonces Google