La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA CATARACTE DU SUJET AGE EN 2005 Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA CATARACTE DU SUJET AGE EN 2005 Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005."— Transcription de la présentation:

1 LA CATARACTE DU SUJET AGE EN 2005 Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005

2 LA PRISE EN CHARGE DE LA CATARACTE EN 2005 ENJEUX SOCIO ECONOMIQUES INDICATIONS CHIRURGICALES TECHNIQUES CHIRURGICALES EN 2005 TYPE DANESTHESIE EN 2005 PROBLEME DE LA CATARACTE SECONDAIRE QUELLE SURVEILLANCE POST OPERATOIRE EVOLUTIONS A VENIR L. CHIRPAZ capacité gériatrie Dijon février 2005

3

4 ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE LA CATARACTE Touche 1/3 des sujets de plus de 75 ans. Près de interventions par an en France Problème socio-économique incontestable

5 ENJEUX SOCIO-ECONOMIQUES DE LA CATARACTE En l absence de prise en charge chirurgicale, la cataracte devient la première cause de cécité (pays en voie de développement)

6 BENEFICE POUR LINDIVIDU DUNE PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE Chez les sujets de 65 à 78 ans, le risque de chute est multiplié par 2.8 en cas d acuité visuelle inférieure à 4/10 (LOWEL et co) 2600 sujets âgés suivi pendant 10 ans. Le risque de fracture du fémur est égal à: -3% si AV supérieure à 8/ % si AV comprise entre 3 et 6/ % si AV inférieure ou égale à 2/10 FRAMINGHAM STUDY

7 BENEFICE POUR LINDIVIDU DUNE PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE La récupération post opératoire est d autant meilleure que la chirurgie a été réalisée avant quil n y ait une perte trop nette des performances du fait de la baisse d acuité visuelle. ( Donderi & Murphy) Etude réalisée à partir de tests composites du comportement

8 BENEFICE POUR LINDIVIDU DUNE PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE PLUS QUE LE RESULTAT VISUEL, C EST LE STATUT FONCTIONNEL GLOBAL DES PATIENTS QUI EST AMELIORE

9 QUELLES SONT LES INDICATIONS CHIRURGICALES ? L acuité visuelle ne doit jamais être le seul facteur. +/- 4/10 selon ANAES Seul compte le retentissement sur le statut fonctionnel global des patients.

10 QUELLES SONT LES INDICATIONS CHIRURGICALES ? Hormis la baisse d acuité visuelle interviennent: -diminution de la vision des contrastes -photophobie -diplopie monoculaire -perte de la vision binoculaire

11 BAISSE ACUITE VISUELLE

12 PHOTOPHOBIE

13 DIMINUTION DES CONTRASTES

14 QUELLES SONT LES INDICATIONS CHIRURGICALES ? En cas de conduite dune voiture : Acuité visuelle : 5/10 minimum en binoculaire

15 QUELLES TECHNIQUES CHIRURGICALES ? La phako-émulsification a supplanté les autres techniques.

16 QUELLES TECHNIQUES CHIRURGICALES ? PHAKO EMULSIFICATION Elles permet l ablation de la cataracte à travers une petite incision (inf à 3 mm) avec maintien des pression intra-oculaires durant l intervention. - sécurité accrue - récupération visuelle plus rapide

17 QUELLES TECHNIQUES CHIRURGICALES EN 2005 ? INCISIONS AUTO- ETANCHES Plus de fil de suture

18 LES DIFFERENTS TYPES DIMPLANTS INTRA OCULAIRES Monobloc en PMMA 5.5mm Implants pliables en acrylique - en silicone Possibilité de mise en place à travers une ouverture de 2.75 mm à laide dun injecteur

19 CHIRURGIE DE LA CATARACTE : QUEL TYPE DANESTHESIE ? ANESTHESIE GENERALE : quasi abandonnée mais toujours possible. ANESTHESIE LOCO REGIONALE: reste la plus fréquente mais en perte de vitesse. Injections péribulbaires ANESTHESIE TOPIQUE : De plus en plus utilisée. Anesthesiques en collyre et en gel uniquement.

20 CHIRURGIE DE LA CATARACTE : QUEL TYPE DANESTHESIE ? Anesthésie et akinésie Inconvénients : Risque dhématome Diplopie post opératoire Perforations oculaires Nécessite larrêt des traitements anti-agrégeants et anticoagulants

21 CHIRURGIE DE LA CATARACTE : QUEL TYPE DANESTHESIE ? ANESTHESIE TOPIQUE : Anesthésie sans akinésie -Avantages: AUCUNE MODIFICATIONS DE TRAITEMENT NEST NECESSAIRE. récupération plus rapide. pas de complications. -Inconvénients : stress du chirurgien …. EN FAIT POSSIBLE DANS 100% DES CAS.

22 PROBLEME DE LA CATARACTE SECONDAIRE Opacification secondaire de la capsule du cristallin Quasi constante et rapide chez le sujet jeune. Chez le sujet âgé, elle survient dans +- 10% des cas dans les deux ans post opératoires

23 PROBLEME DE LA CATARACTE SECONDAIRE Nécessite louverture de la capsule avec un laser YAG

24 CATARACTE SECONDAIRE : CAPSULOTOMIE AU LASER YAG

25 QUELLE SURVEILLANCE POST OPERATOIRE? Seule précaution : ne pas se frotter lœil. Signes inquiétants : -rougeur -douleur -sécrétions -baisse dacuité visuelle Appel au chirurgien en urgence si suspicion DENDOPHTALMIE

26 QUELS ENJEUX POUR DEMAIN ? Les progrès techniques (anesthésie topique, incision auto étanche, implant injectable) doivent inciter à développer la prise en charge en AMBULATOIRE pour assurer La meilleure prise en charge au meilleur coût. (100% des cas aux USA…)


Télécharger ppt "LA CATARACTE DU SUJET AGE EN 2005 Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005."

Présentations similaires


Annonces Google