La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Neuropathies optiques inflammatoires : Lintérêt de lOCT ? Luc JEANJEAN Gérard DUPEYRON Giovanni CASTELNOVO Pierre LABAUGE Consultation de neuro-ophtalmologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Neuropathies optiques inflammatoires : Lintérêt de lOCT ? Luc JEANJEAN Gérard DUPEYRON Giovanni CASTELNOVO Pierre LABAUGE Consultation de neuro-ophtalmologie."— Transcription de la présentation:

1 Neuropathies optiques inflammatoires : Lintérêt de lOCT ? Luc JEANJEAN Gérard DUPEYRON Giovanni CASTELNOVO Pierre LABAUGE Consultation de neuro-ophtalmologie CHU Caremeau, Nîmes

2 Définitions Spécialité vaste Regroupe divers domaines : –Ophtalmologie –Neurologie –Neurosciences Pathologies neurologiques : atteintes oph fréquentes Liens entre encéphale et œil sont mis en évidence depuis longtemps : Bordenave (18 ème )

3

4 Définitions Le système visuel met en jeu les mécanismes les plus englobants, Principal moyen dinteraction avec le monde En japonais : « lophtalmologie du divin »

5 Examen chez le neuro-ophtalmologue

6 Interrogatoire Antécédents personnels et familiaux HDM : –NOI –Diplopie –Durée dévolution Recueil des données : stade EDSS, forme de la maladie (RR, PP, SP…)

7 Examen clinique Acuité visuelle en VL et VP RAPD éventuel Segment antérieur : inflammation (uvéite ?) Segment postérieur : œdème papillaire, atrophie du nerf optique, uvéite, oedéme maculaire… Tonus oculaire Paralysie oculomotrice

8

9 Uvéite et oedème maculaire

10 Ophtalmoplégie internucléaire

11 Examens paracliniques en consultation Champs visuels automatisés (Octopus) Bilan orthoptique Lancaster (si diplopie)

12 Orthoptiste

13 Les nouveautés : lOCT Optical Coherence Tomography Définition de 10 microns Examen indolore et de courte durée Mise en évidence et suivi dune perte axonale optique dans les séquelles de neuropathie optique inflammatoire Évaluation en cours au CHU (corrélation avec le stade EDSS ?)

14

15

16 Acquisitions des données

17 Coupe histologique de la rétine

18 Quels bénéfices ? Meilleure évaluation de létat oculaire des patients (NOI frustes, perte axonale avec AV préservée…) Valeur pronostique à évaluer Travail en collaboration étroite avec le service de Neurologie du CHU Au final : optimisation de la prise en charge des patients

19 Origine de linterféromètre de Michelson Expériences de mesure de la vitesse de la lumière par interférométrie dans son support supposé : léther Une des plus célèbres expériences à résultat négatif de lhistoire des sciences A été expliquée par les travaux dEinstein (relativité restreinte postulant linvariance de c) Albert Michelson ( )

20 Background Parisi et al. : Altération de la RNFL chez des patients SEP avec antécédents de NOI (IOVS 1999) Trip et al. : Altération de la RNFL et du volume maculaire (Ann. Neurol. 2005) Menke et al. : Epaississement de la RNFL chez des patients en phase aiguë de NOI avec OP (IOVS 2005) Noval et al. : Altération de la RNFL avec CV normaux après un épisode de NOI aiguë (Acta Ophthalm Scand 2006) Cheng et al. : Corrélation entre CV automatisé et OCT SEP avec antécédent de NOI aiguë (IOVS 2007)

21 Costello et al. : bonne corrélation entre RNFLT et altérations du CV au dessous dun certain seuil (75 um) (Ann Neurol 2006) Grazioli et al. : Corrélation entre OCT et certaines données de lIRM cérébrale chez des patients SEP (volume lésionnel…) (J Neurol Sci 2007) Biomarqueur de lactivité lésionnelle ? Série personnelle de 93 patients : Pas de corrélation retrouvée entre OCT et score EDSS Sergott et al. : revue insistant sur la nécessité de poursuivre les investigations sur la corrélation entre OCT et activité de la SEP (J Neurol Sci 2007) Background

22 Cas clinique #1 Anamnèse : Femme de 35 ans sans ATC BAV sévère de lOD depuis 72 heures Examen clinique OD : AV : CLD 30 cm RAPD CV automatisé altéré

23 Cas clinique #1 Conclusion : Neuropathie optique inflammatoire aigüe de lOD avec œdème papillaire (1/3 des NOI)

24 Cas clinique #1 Examen OD à M2 : AV à 2 mois cotée à 0.3 RAPD Régression de lOP Champ visuel mieux mais toujours altéré Pas de douleurs à la mobilisation du globe

25 Cas clinique #1 M2

26 Cas clinique #1 Examen de lOD à M6 : AV 0.3 RAPD Pâleur papillaire CV automatisé altéré Pas de douleurs à la mobilisation du globe

27 Cas clinique #1 M5

28 Cas clinique #1 - Analyse sérielle des fastRNFL de lOD : Perte axonale optique sévère ++ - Anti NMO + - Poussée de myélite avec paraparésie

29 Cas clinique #1 : conclusion Perte axonale optique sévère de lœil droit séquellaire dune neuropathie optique inflammatoire aiguë dans le cadre dune neuromyélite optique de Devic

30 Cas clinique #2 Patient de 18 ans adressé en urgence pour œdème papillaire OD AV 1 ODG Pas de RAPD CV normal

31 Pas dœdème papillaire Autofluorescence des papilles OD>OG Conclusions : druses de la TNO Pas de bilan complémentaire Surveillance par CV automatisé Cas clinique #2

32 Cas clinique #3 Patient SEP de 39 ans Adressé pour BAV OG par les neurologues avant flash de Solumédrol ATC : NOI OD en 2005 AV OD 1 / OG 0.5 RAPD OD ! Pas de douleurs à la mobilisation

33 Cas clinique #3 Vos conclusions ? Attention il y a un piège… Ce nest pas un œdème papillaire gauche Mais une perte axonale droite !! Que faites-vous pour aller plus loin ? PEV, IRM des NO ??

34 Cas clinique #3 OCT maculaire Œdème maculaire OG responsable de la BAV sans RAPD associé à une pars planite (snowballs) dévolution subaiguë classique dans la SEP

35 Œdème maculaire de lOG secondaire à une uvéite intermédiaire dans le cadre dune sclérose en plaques Cas clinique #3 : conclusions

36 En pratique –Protocole fastRNFL 3.4mm ODG : Vérifier le centrage ++ Vérifier la qualité du signal (>6) (optimisation du signal+++) Utiliser les analyses sérielles pour le suivi (J0, M1,M3,M6) –Protocole fastMacular ODG : Eliminer une atteinte maculaire Objectiver une éventuelle atrophie du volume maculaire (mort des cellules ganglionnaires maculaires) –Protocole fastONH ODG

37 En conclusion… –Diagnostic différentiel (druses, œdème maculaire…) –Mettre en évidence un œdème papillaire –Suivre finement la perte axonale optique après une NOI (annonce de la séquelle au patient) –Diagnostiquer une perte axonale optique (intérêt diagnostique dans la SEP ? Dissémination spatiale..) –Biomarqueur de la SEP ? Mais attention ! Toujours interpréter les résultats de lOCT en fonction du contexte clinique (HDM, SF, AV, RAPD, champ visuel automatisé +/-PEV…)

38 Merci de votre attention

39 Interféromètre de Michelson

40 Cas clinique #2 Anamnèse : Homme de 35 ans BAV sévère de lOG depuis 48 heures ATC : virose rhinopharyngée 1 mois Examen clinique OG : AV : 0.1 RAPD CV automatisé altéré

41 Cas clinique #2 Asymétrie de la RNFLT

42 Cas clinique #2 Examen de lOG à M3 : AV 1 RAPD Pâleur papillaire CV automatisé quasi normal Photophobie

43 M1 M3 M1 M3 Cas clinique #2

44 Cas clinique #2 : conclusions Perte axonale optique gauche sévère séquellaire dune probable neuropathie optique inflammatoire post-virale Bilan négatif (IRM cérébrale, sérologies du groupe HSV, TPHA/VDRL, ECA, AAN…)

45 La question des neurologues Pourquoi une neuropathie optique a priori démyélinisante conduit-elle à une atrophie de la RNFL par nature amyélinisée ?

46 Hypothèses pathogéniques Trapp et al. : Transsection des fibres du NO lors de poussées de NOI chez des patients SEP (N Engl J Med 1998) Levin et al. : Apotose des cellules ganglionnaires de la rétine après une NOI (Can J Ophthalmol 2007)

47 Pas de perte axonale

48 NOI aiguë

49 Démyélinisation

50 Remyélinisation : pas de séquelles

51 Transsection axonale

52 Dégénérescence wallérienne

53 Cellules ganglionnaires non connectées au CGL

54 Apoptose de la CGR et dégénérescence de son axone

55 Perte axonale optique


Télécharger ppt "Neuropathies optiques inflammatoires : Lintérêt de lOCT ? Luc JEANJEAN Gérard DUPEYRON Giovanni CASTELNOVO Pierre LABAUGE Consultation de neuro-ophtalmologie."

Présentations similaires


Annonces Google