La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Louis-Léonce LECURIEUX- LAFFERRONNAY (CSAPA du CH de Saint Esprit)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Louis-Léonce LECURIEUX- LAFFERRONNAY (CSAPA du CH de Saint Esprit)"— Transcription de la présentation:

1 Dr Louis-Léonce LECURIEUX- LAFFERRONNAY (CSAPA du CH de Saint Esprit)

2 Notre exposé sappuie sur les rapports dactivités du CSAPA de Saint-Esprit de 2006 à 2008 (données inexploitables entre 2009 et 2010, informatisation «en cours de réhabilitation » ), et sur les chiffres fournis par le Médecin du Département dInformatique Médicale (patients hospitalisés entre 2006 et les 9 premiers mois de 2011 ).

3 Remerciements donc à la secrétaire du CSAPA Mme Fagour et au Médecin DIM le Dr NTakpe Pourquoi depuis 2006 ? Parce que le Dr Fardin et son équipe avaient déjà pris loption volontariste daccueillir et orienter toute addiction avec produit psychotrope qui se présenterait.

4 En ambulatoire, et en collaboration avec les autres structures (Ex-CSST et Ex- CCAA).Ceci avant la transformation des CCAA en CSAPA (Loi de 2007,Décret n° du 14 mai 2007) relatif aux missions des centres de soins, daccom- pagnement et de prévention en addictologie.

5 Il faut trouver un angle pour aborder le thème alcoolodépendance et polyaddic- tions. Plusieurs options sont possibles, mais nous choisissons de rester dans lesprit des échanges des JAGA. Autrement dit parler de nos expérien- ces respectives, de nos interrogations et de nos espoirs pour lamélioration des prises en charge de nos patients.

6 Nous avons choisi 1° Nde montrer lévolution de lincidence des polyaddic-tions chez les alcoolodé- pendants au CSAPA 2° Certains des patients suivis en ambulatoire étant aussi hospitalisés, nous montrerons lévolution des sevrages pour dépendance au Crack entre 2006 et Septembre Enfin en 3° nous ferons une petite étude casuistique sur 4 patients alcoolodépendants et polyaddicts.

7 CSAPA du CH de Saint Esprit Alcool Tabac Cannabis Opiacés 021 Cocaïne-Crack Amphétamines Ectasy 000 Médicaments Psychotropes détournés 001 Traitements de Substitution détournés 000

8 Commentaires Sur les 3 années 2006,2007,2008, si nous constatons une augmentation parallèle de lalcool, du tabac et du cannabis, lincidence de la consommation de crack semble moindre et stagnante. Une amélioration du recueil des données prévue pour lannée 2012 pourra nous permettre doptimiser linterprétation des différentes incidences.

9 Addictologie CH de Saint-Esprit, Dr NTakpe (médecin DIM ) A partir des hospitalisations en MCO et SSR de 2006 à fin Aout 2011 les codages concernent les produits psychotropes mis en avant comme manifestation principale justifiant lhospitalisation !Les Diagnostics associés napparaissent donc pas, et le Ta- bac ne figure pas comme motif principal dhospitalisation !

10 Prise en Charge en Addictologie de 2006 à fin Aout 2011 CH de St Esprit /2011 Alcool Crack et/ou Cocaïne Cannabis1 Drogues Multiples211

11 Commentaires Les séjours pour consommation de Crack en Addiction principale sont à 10 à la fin du Mois dAout 2011,soit déjà léquiva- lent de lannée Un séjour en 2010 a pour motif une addic- tion principale au cannabis (nous lavons sélectionné dans notre étude de cas)

12 Etude de Cas La casuistique est une forme d'argumenta- tion utilisée en théologie morale, en droit, en médecine et en psychologie. Elle consiste à résoudre les problèmes posés par l'action concrète au moyen de principes gé-néraux et de l'étude des cas similaires. Le mot «casuistique» vient du latin casus qui signifie : un événement fortuit, imprévu (Définition de Wikipédia )argumenta- tionthéologiedroitmédecinepsychologie

13 J.D. Homme 38 ansAdmission Octobre 2010 MOTIFAddiction au Cannabis joints/jour Adressé parCSAPA CH St Esprit Antécédents dAddictionsAlcoolodépendance, Tabagisme, Addiction au Cannabis, Toutes depuis lâge de 16 ans Sevrage hospitalier pour lalcool en Avril 2010 Contexte ExistentielPhotographe, célibataire, séparé,1enfant vivant avec sa mère Circonstances de Survenue des Troubles Dysharmonie Familiale, reprise de la consommation de cannabis en Septembre 2010 Symptomes les plus gênants Insomnies, Anxiété DysthymiesAnxio-Dépressif Prise en charge complémentaire Psychologues, Psychiatre de lUSSARD (Clarac CHRU), Educateur spécialisé de lECIMUD EvolutionBonne pendant le séjour Diagnostic PrincipalAddiction au Cannabis Traitement de Sortie et Orientation Exeat après 32 jours avec Risperdal 2, Epitomax 100, Lioresal,Zoloft 50,Aotal, Revia, suivi ambulatoire CSAPA CH St Esprit

14 S.R. Homme 37 ansAdmission Février 2011 MOTIFAddiction au Crack Adressé parMédecin Traitant Antécédents dAddictionsAlcoolodépendance, Tabagisme, Addiction au Cannabis, vers lâge de 27ans. Crack depuis 6ans Contexte ExistentielCélibataire, sans enfant, vit chez sa mère hospitalisée depuis 5mois, soudeur salarié Circonstances de Survenue des Troubles Pas dévènement déclenchant précis, consommations plutôt dans des contextes festifs Symptomes les plus gênants Pas de plainte Dysthymiesnon Prise en charge complémentaire Psychologues,Tabacologue, Educateur spécialisé de lECIMUD,Acupuncture EvolutionBonne pendant le séjour Diagnostic PrincipalAddiction au Crack Traitement de Sortie et Orientation Exeat après 17 jours avec Aotal, Revia,Epitomax 100,Lioresal, suivi ambulatoire CSAPA CH St Esprit

15 A.R. Homme 33ansAdmission Mars2011 MOTIFAddiction au Crack Adressé parCMP de Fort de France Antécédents Médicaux et dAddictions Psychose Chronique,Alcoolodépendance, Tabagisme (20/j), et Cannabis arrêté depuis « plusieurs années » Consommation de crack depuis 4 ans Contexte Existentiel Dysharmonie familiale, célibataire, sans enfant,RMI Circonstances de Survenue des Troubles Reprise de la consommation de Crack en décembre 2010 après le décès dun oncle, mésentente avec son père,mauvaise estime de soi Symptomes les plus gênants Tachycardie,anxiété, insomnie DysthymiesSyndrome anxio-dépressif Prise en charge complémentaire Psychologues,Psychiatre du CMP de Fort de France,Educateur spécialisé de lECIMUD EvolutionBonne pendant le séjour Diagnostic PrincipalAddiction au Crack Traitement de Sortie et Orientation Exeat après 14 jours, avec Revia,Tercian 25, Mepronizine, suivi ambulatoire avec le CMP et CSAPA,admission en Appartement Thérapeutique du CHS Psychiatrique de Colson

16 E.T. Homme 42 ansAdmission Mars 2011 MOTIFAddiction au Crack Adressé parMédecin Traitant Antécédents dAddictionsAlcoolodépendance, Tabagisme, Addiction au Crack,Toutes depuis lâge de 32 ans, 4 séjours pour aide au sevage depuis 2001 Contexte ExistentielCélibataire, 1 enfant de 3 ans qui vit en France avec sa mère, Circonstances de Survenue des Troubles Consommation dans des contextes festifs, mais aussi en solitaire Symptomes les plus gênants Insomnie, asthénie, anorexie, anxiété DysthymiesAnxio-Dépressif Prise en charge complémentaire Psychologues, Psychiatre de lUSSARD (Clarac CHRU), Educateur spécialisé de lECIMUD,Acupuncture EvolutionBonne pendant le séjour Diagnostic PrincipalAddiction au Crack Traitement de Sortie et Orientation Exeat après 28 jours,Deroxat 20, Epitomax 100, Lioresal,Aotal, Revia, suivi ambulatoire CSAPA CH St Esprit

17 Conclusion Une étude épidémiologique plus fine et plus exhaustive pourra être faite quand nous aurons des outils de recueil de données permettant de mettre en évidence tous les paramètres utiles ! Cependant, Il nous apparaît que si en Ambulatoire le podium des produits mis en Motif Principal est : 1°LAlcool, 2° Le Tabac, 3°Le Cannabis ; en Hospitalisation cest de loin lAlcool, anecdotiquement le Crack, et plus rarement le Cannabis. Quelles incidences pour la prise en charge ? Le débat est ouvert

18


Télécharger ppt "Dr Louis-Léonce LECURIEUX- LAFFERRONNAY (CSAPA du CH de Saint Esprit)"

Présentations similaires


Annonces Google