La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lostéoporose et la prise en charge des fractures vertébrales par compression Société de Médecine de Douai 19 mars 2011 Dr BERGER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lostéoporose et la prise en charge des fractures vertébrales par compression Société de Médecine de Douai 19 mars 2011 Dr BERGER."— Transcription de la présentation:

1 Lostéoporose et la prise en charge des fractures vertébrales par compression Société de Médecine de Douai 19 mars 2011 Dr BERGER

2 Rappels épidémiologiques Lostéoporose est une maladie diffuse du squelette, caractérisée par une fragilité osseuse et lapparition de fractures non traumatiques survenant spontanément ou lors de traumatismes minimes de la vie quotidienne. Le risque de fracture est exponentiel avec lâge. 19/03/2011 2

3 Rôle fondamental de la carence oestrogénique 19/03/2011 Masse osseuse diminuée et perforation des travées osseuses. Diminution de la résistance mécanique. 3

4 100 millions de personnes sont à risque fracturaire. Aux USA, on compte 1 million de fractures ostéoporotiques par an. 15% des femmes de plus de 50 ans et 5% des hommes ont une fracture ostéoporotique. Il existe une inégalité ethnique (La population blanche est plus exposée que la population noire ou jaune). Il existe une disparité géographique au sein même de lEurope, les pays du nord étant plus exposés. 19/03/2011 4

5 Le nombre de fractures vertébrales ostéoporotiques en France est de 50000 à 70000 par an. Lâge moyen du 1 er tassement est de 67 ans. La cascade fracturaire : fractures de Pouteau-Colles : pic dincidence 40-60 ans avec un risque ultérieur de fracture vertébrale x 5,2 ; fractures-tassement vertébrales: pic à 65-67ans avec 20% de nouvelles fractures vertébrales dans lannée ; fractures de lextrémité supérieure du fémur : pic à 81 ans avec 10% de fracture de la 2 ème hanche dans lannée. On sait en outre quil y aura 25% de décès dans lannée. La fracture appelle la fracture. 19/03/2011 5

6 Conséquences dune fracture vertébrale ostéoporotique. Elles sont multiples : douleur aiguë associée ou non à un traumatisme ; douleur chronique ; cyphose vertébrale thoracique avec : perte de taille ; abdomen protubérant ; difficultés respiratoires ; perte dautonomie, dépression et diminution de la vie sociale avec souvent placement en institution. Augmentation de la mortalité (+ 15% à 37% par rapport aux femmes qui ne souffrent pas de fractures vertébrales). 19/03/2011 6

7 La cyphose du patient entraîne une déstabilisation de la colonne vertébrale 19/03/2011 7

8 8

9 Les options thérapeutiques devant une fracture vertébrale par compression 19/03/2011 9

10 La fracture par compression de la colonne antérieure(type A) 19/03/2011 10

11 Les méthodes conservatrices Repos au lit 3 semaines avec une prise dantalgiques et danticoagulants. Parfois la douleur nest pas contrôlée et nécessite une hospitalisation. Port dun corset plusieurs semaines. Rééducation posturale. Verrouillage de la chaîne postérieure. Travail musculaire. 19/03/2011 11

12 Traitement orthopédique Réduction sur cadre de scoliose ; contention par corset ; réhabilitation posturale et musculaire. 19/03/2011 12

13 Traitement chirurgical Ostéosynthèse par plaques et vis. Contention par corset 3 mois. Rééducation posturale et musculaire. 19/03/2011 13

14 Le traitement percutané La cyphoplastie par ballonnets est le nouveau traitement mini-invasif des fractures vertébrales par compression. La procédure de la cyphoplastie se fait en 4 étapes : insertion ; gonflage ; remplissage ; stabilisation. 19/03/2011 14

15 19/03/2011 Insertion Gonflage Remplissage Stabilisation 15

16 La cyphoplastie par ballonnets : Mini-invasive. Réduit et stabilise la fracture de manière contrôlée. Permet une amélioration de la qualité de vie. Permet une récupération rapide de la mobilité. Permet un soulagement immédiat et durable de la douleur, et donc une diminution de la prise dantalgiques. Permet la reprise des activités quotidiennes plus rapidement. 19/03/2011 16

17 Résultats sur la douleur (Spine 2006) 19/03/2011 17

18 Réduction des prises dantalgiques La cyphoplastie diminue le pourcentage de patient ayant recours à des antalgiques de plus de 70% à moins de 20% à 1 semaine. 19/03/2011 18

19 Réduction du risque de nouvelles fractures 19/03/2011 19

20 CAS N°1 19/03/2011 20

21 Lintervention se fait sous AG, en decubitus ventral, avec si possible 2 amplificateurs de brillance. Incision de 1cm après repérage des pédicules. 19/03/2011 21

22 19/03/2011 22

23 19/03/2011 23

24 19/03/2011 24

25 19/03/2011 25

26 19/03/2011 26

27 Cas N°2 19/03/2011 27

28 19/03/2011 28

29 19/03/2011 29

30 19/03/2011 30

31 19/03/201131

32 Cas N°3 19/03/2011 32

33 19/03/2011 33

34 19/03/2011 34

35 Cas N°4 19/03/2011 35

36 19/03/2011 36

37 19/03/2011 37

38 En pratique Dans quels cas faire une cyphoplastie ? sélection des patients : en dessous de la 10 ème vertèbre dorsale jusquà la 5 ème vertèbre lombaire ; fracture compression avec un mur postérieur conservé ; fracture de moins de 6 semaines, maximum 2 mois ; cyphose thoracique de plus de 15°, et/ou ; diminution de la hauteur du corps vertébral de plus de 15% par rapport au corps vertébraux adjacents. 19/03/2011 38

39 Avantages de la cyphoplastie par rapport au traitement conventionnel Hospitalisation courte : 24-48 heures. Pas de corset. Effet antalgique immédiat. Reprise rapide des activités normales. 19/03/2011 39

40 Bilan à réaliser avant la cyphoplastie Radiographie de face et de profil standard de très bonne qualité pour apprécier la déformation vertébrale et bien visualiser les pédicules. IRM plutôt que scanner pour apprécier lactivité du tassement (ancien ou récent). Le scanner montre plutôt la trame osseuse et létat des pédicules. Bilan anesthésique car nécessite une AG. 19/03/2011 40

41 Contre-indication à la cyphoplastie. Grossesse. Troubles de la coagulation. Infections locales ou systémiques. Fractures avec troubles neurologiques en rapport avec la fracture à traiter. Fractures requérant une décompression chirurgicale en urgence. 19/03/2011 41

42 19/03/2011 42

43 Place du médecin généraliste dans la prise en charge du tassement ostéoporotique Elle est primordiale, car cest lui qui détecte le tassement ostéoporotique récent et douloureux (avant 2 mois). Après, il suit lostéoporose et instaure le traitement pour diminuer le risque de fractures itératives. Mais le traitement de lostéoporose doit être préventif et instauré avant la première fracture … 19/03/2011 43

44 19/03/2011 44


Télécharger ppt "Lostéoporose et la prise en charge des fractures vertébrales par compression Société de Médecine de Douai 19 mars 2011 Dr BERGER."

Présentations similaires


Annonces Google