La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES CARBURANTS ALTERNATIFS. Quelles pistes pour remplacer le pétrole ? Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES CARBURANTS ALTERNATIFS. Quelles pistes pour remplacer le pétrole ? Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique."— Transcription de la présentation:

1 LES CARBURANTS ALTERNATIFS

2 Quelles pistes pour remplacer le pétrole ? Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique du Sud et quels sont les contextes politique et développement industriels Acteurs impliqués dans ces développements et qui détient aujourdhui les technologies?

3 Pistes pour le remplacement du pétrole Aujourdhui, 97 % de lénergie consommée dans les transports routiers provient des produits pétroliers. La substitution par différentes énergies alternatives est motivée, dune part, par la réduction de la dépendance vis-à-vis du pétrole ( politico - économique) et, dautre part, par la volonté de diminuer les gaz à effet de serre. Dans un contexte de prix élevé du pétrole, les carburants alternatifs traditionnels (biocarburants, GPL, GNV) connaissent un essor plus prononcé, mais on peut également noter un regain dintérêt pour les carburants de synthèse (GTL, CTL, BTL) pour lesquels des projets industriels et « pilotes » existent. Il est alors intéressant de connaître le volume disponible de carburants alternatifs par rapport à la demande de transport actuelle et future

4 Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique du Sud Différents types de carburants alternatifs Les biocarburants: Trois grandes catégories de biocarburants existent : l'alcool(éthanol), les esters et les huiles végétales Si le premier moteur fonctionnant à l'huile d'arachide fut conçu en 1890, le développement des biocarburants sous leur forme actuelle est récent. Il date des années 70 pour le Brésil et 90 pour l'Europe. Le Gaz de Pétrole Liquéfié carburant (GPLc): Le GPL est un mélange de butane et de propane qui a deux origines : il peut provenir directement des opérations de dégazolinage sur champs ou du raffinage de pétrole brut. Le Gaz Naturel Véhicule (GNV) Le Gas to Liquids: Les technologies GTL (Gas to Liquids), utilisant la synthèse Fischer- Tropsch, offrent de nouvelles voies possibles de valorisation du gaz naturel avec la production de produits pétroliers de très bonne qualité (indice de cétane supérieur à 60-65, pas d'aromatique et pas de soufre). Le Coal to Liquids: plus coûteuse, mais réalisable techniquement; cette solution est attrayante pour des pays possédant dimportantes ressources de charbon.

5

6 Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique du Sud EuropeBrésilAfrique du Sud Les biocarburants Methyl Ester 1,950 kt/an ETBE 95,000 t/an éthanol ; Bio diesel ; Éthanol (maïs) GPLc 3650 kt/an (Italy, Pays Bas, France, Belgique- Louxembourg et Grande Bretagne). XX GNV 436,000 véh.(Italy, Allemagne, Irlande, France). Environ 0.5 Mtep 2,5% dénergie utilisé dans le pays ; X Le Gas to LiquidsXX Existence de réserves contenant 0,1 trillion de m 3 de gaz naturel Le Coal to LiquidsXX Importante ressources de charbon Fisher-Tropsch

7 Europe En Europe le développement des carburants alternatifs pour les véhicules grâce aux constructeurs est focalisé sur le GNV et GPlc. Les projets de R&D avec différents véhicules publics et industriels, surtout en Italie, France et Pays Bas ont donné ses fruits. De nombreux projets entre entreprise comme Peugeot, Renault, VW et Daimler Chrysler accélèrent ce développement. Le facteur critique de succès est la déduction des impôts par rapport aux combustibles pétroliers. Dans le cas des Biocombustibles leur coût de production très élevé (2- 3 fois plus cher que lessence) oblige les gouvernements à aider les producteurs. Favoriser de meilleurs systèmes de production font chuter les coûts productives. La production des GTL est faible et inexistante, avec de petits projets de recherche, dans le cas du CTL. Par contre il y a quelques projets en Suède et lAllemagne pour développer des voitures au BTL.

8 Afrique du sud Le secteur de lénergie de l'Afrique du Sud contribue à environ 15 % du produit intérieur brut. L'Afrique du Sud n'a aucune réserve pétrolière significative et compte sur le charbon qui représente environ 75 % de sa consommation d'énergie primaire. La liquéfaction du charbon => Carburants synthétiques (Quantité de charbon => industrie de carburants synthétique fortement développée) La seule unité de liquéfaction du charbon actuellement en fonctionnement se situe en Afrique du Sud dans la ville de Secunda. Conversion du gaz naturel dans une variété de carburants liquides comme l'essence, des distillats, le pétrole et le gaz de pétrole Biocarburant : léthanol est le principal biocarburant produit par la Société de Développement Énergétique de l'Afrique du Sud, qui rachète le maïs en excès aux fermiers pour le transformer. Trois millions de tonnes de maïs permettent la production de 1.26 milliard de litres d'essence Ce qui représente 12 % de la consommation de l'Afrique du Sud. Réduction de limportation des produits pétroliers (réduction de la dépendance) et accroissement du développement rural Implication du gouvernement dans les biocarburants pour des raisons stratégiques Aux prix de pétrole actuels, on peut produire l'éthanol beaucoup plus à bon marché quon peut produire l'essence du brut En Afrique du Sud, les combustibles à base de plomb doivent être interdits de 2006, soulevant des problèmes de manques de carburant

9 Brésil Léthanol Moins Cher, Plus Propre, Renouvelable à volonté et existe déjà à léchelle industrielle. La dictature militaire au pouvoir entre 1964 et 1985 a donné le coup d'envoi au plus grand programme écologique de la planète. Après le premier choc pétrolier de 1973, la junte décrète la mobilisation générale. La décadence: Comme le pétrole dans les années 70, l'éthanol est, lui aussi, devenu une denrée rare, donc chère, au milieu des années 90. Le Retour: Cette fois-ci grâce au secteur privé. Volkswagen fait sensation en 2003, en mettant sur le marché la première voiture flex-fuel. Plus de 20 millions d'automobilistes brésiliens utilisent toujours léthanol; Le Brésil est en effet le seul État au monde à avoir misé sur les énergies alternatives. Les nouveaux véhicules flex! A ce rythme, ces véhicules bio combustibles vont totaliser plus de 80 % des ventes au début de cette année. Neiva, une filiale du géant aéronautique brésilien Embraer, a vendu 30 avions agricoles d'épandage fonctionnant uniquement à l'éthanol. Léthanol a un coût énergétique nul. Les fibres de la canne à sucre sont brûlées pour produire l'électricité nécessaire à la fabrication du sucre et de l'éthanol et Ils vont écouler cette année 600 mégawatts sur le réseau national.

10 Brésil Le Bio Diesel: On peut considérer que le débout du développement est le Programme National de Production et utilisation de Biocarburants édité par le gouvernement brésilien en décembre Les idées principaux: Production de végétaux oléagineuses afin de développer lagriculture familial; Obligatoirement dadition le bio diesel au diesel commun; incitation fiscaux pour les producteurs et consommateurs; Lavenir du bio diesel brésilien est bien prometteur mais cest encore inconnu; Le GNV: Le programme du GNV a été implanté au Brésil en 1984; Le GNV a une participation de 2,5% dans la maîtrise énergétique brésilienne et le gouvernement a comme objectif entre 10% et 12% jusquà 2008; voitures roulent avec le GNV, la plus part ce sont des taxis;

11 Conclusion Les carburants alternatifs sont aujourdhui lobjet de beaucoup dattention vu le nombreux problèmes liés au pétrole (disponibilité, coût, pollution, géo-politique). Actuellement, les carburants alternatifs les plus utilisés au niveau mondial sont les biocarburants (éthanol et EHMV), le GPL (Gaz de pétrole liquéfié) et le GNV (Gaz naturel pour véhicule). À moyen terme, on devrait assister à la montée en puissance des carburants de synthèse produits à partir du gaz naturel (GTL), du charbon (CTL) et de la biomasse (BTL), pour lesquels il existe des projets industriels ou pilotes. Sur le plus long terme, lhydrogène pourrait se positionner comme un carburant de Substitution si certains obstacles sont levés, notamment en termes de coûts.


Télécharger ppt "LES CARBURANTS ALTERNATIFS. Quelles pistes pour remplacer le pétrole ? Comparaison des carburants alternatifs développés en Europe, au Brésil et en Afrique."

Présentations similaires


Annonces Google