La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La CEC Hôpital A Michallon- Grenoble Pôle de Gestion des Blocs Opératoires L. Tournery- Bachel Ibode – Accueil et formation Novembre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La CEC Hôpital A Michallon- Grenoble Pôle de Gestion des Blocs Opératoires L. Tournery- Bachel Ibode – Accueil et formation Novembre 2008."— Transcription de la présentation:

1 1 La CEC Hôpital A Michallon- Grenoble Pôle de Gestion des Blocs Opératoires L. Tournery- Bachel Ibode – Accueil et formation Novembre 2008

2 2 Notions de circulation extra corporelle en chirurgie cardiaque

3 3 Principes Créer une dérivation le plus souvent transitoire du système circulatoire sanguin à des fins thérapeutiques et / ou chirurgicales Assurer temporairement le maintien de débit et de pression sanguine compatible avec les besoins physiologiques du patient Suppose au moins un site anatomique de prélèvement et au moins un site de réinjection. (Sens du courant de perfusion indifférent) Lutilisation de lhéparine est obligatoire (1 à 3 mg/kg), de même que son contrôle pendant toute la durée de la CEC et sa neutralisation (au sevrage de la CEC) par le sulfate de protamine (dose pour dose)

4 4 Pour quoi faire ? Pendant que le sang est dérivé, il peut être: Hépariné Oxygéné Dilué Concentré Filtré Additivé (transfusion – drogues…) Refroidi ou réchauffé

5 5 Dans quel but ? 1 ) Assister temporairement le cœur Ex : Permettre une chirurgie coronarienne à cœur battant sur une fonction ventriculaire dégradée (arrêt cardiaque et/ou clampage à hauts risques) Ex : Après une chirurgie cardiaque « classique », pour aider un cœur défaillant à retrouver une hémodynamique satisfaisante Ex: Permettre une chirurgie « non cardiaque » potentiellement hémorragique en prévenant la défaillance poly viscérale hypovolémique (greffes hépatiques, greffes pulmonaires, chirurgie tumorale envahissante..)

6 6 2) Assister définitivement le cœur Ex : Cœur artificiel mono ou bi ventriculaire (le cœur défaillant reste en place, le cœur artificiel est monté en dérivation) Ex : Assistance longue durée en attente de greffon cardiaque Dans quel but ?

7 7 3) Créer un shunt cardio pulmonaire pour permettre larrêt momentané du cœur / des poumons Ex : Pour une chirurgie à cœur arrêté (clampage aortique ou hypothermie profonde) Ex : Pour une greffe cardiaque Dans quel but ?

8 8 Les éléments qui seront montés sur la pompe de CEC dépendront: de lutilisation qui en sera faite, des caractéristiques du patient et de son intervention du (des) site(s) de prélèvement veineux du (des) site(s) de re-perfusion artérielle de la durée dutilisation du lieu dutilisation (pas forcément au bloc…) de lopportunité de récupérer le sang per opératoire ou dagir sur une caractéristique du sang Configuration dune CEC

9 9 Dissocier les notions de CEC et celui darrêt circulatoire (ou de clampage cardiaque) Ce sont des actes différents, des circuits séparés et leur utilisation simultanée nest pas toujours implicite. Circuit de CEC Circuit de cardioplégie Oxygénateur Clampage aortique Attention !

10 10 Points communs à toutes les CEC La gestion de la CEC est un acte infirmier reconnu du décret de compétence effectué sous le contrôle direct permanent et conjoint du chirurgien et du médecin anesthésiste Quel que soit le type de CEC, les principes, les précautions et les risques restent identiques. Il doivent être connus de tous les intervenants. La CEC délivre des débits et des pressions non pulsatiles, donc non physiologiques. Elle provoque une vasoplégie, une dégradation des facteurs de coagulation et parfois une hémolyse.

11 11 Quelques exemples de circuits de CEC Circuit CEC : 1 artère centrale + 1 veine centrale Circuit CEC : 1 artère centrale + 2 veines centrales Circuit CEC : 1 artère périphérique + 1 veine centrale Circuit CEC : 1 artère périphérique + 1 veine périphérique Circuit CEC : X artères périphériques + 1 veine centrale Etc… = Oxygénateur indispensable Circuit de CEC : 1 artère + 1 artère Circuit de CEC : 1 veine + 1 veine = Oxygénateur inutile

12 12 Il faut ajouter: Le circuit de cardiopégie : mini circuit de CEC indépendant qui ne perfuse que le cœur par le réseau coronaire artériel et/ou veineux pendant que le reste de lorganisme est perfusé par la « grande CEC » Le liquide de cardioplégie: Sang oxygéné + soluté enrichi en potassium, +/- froid / chaud, destiné à provoquer larrêt cardiaque et le refroidissement du myocarde. Les 2 circuits (assistance et cardioplégie) sont séparés au niveau de laorte par le clamp aortique. Si larrêt cardiaque est nécessaire

13 13 Cas particulier Si le clampage aortique est impossible, larrêt cardio respiratoire est induit par une hypothermie profonde - <19°C - générée par une perfusion CEC froide. Plus aucun organe nest perfusé à cette température, sauf le cerveau (cérébroplégie sélective dans une carotide)

14 14 Schéma CEC 1 artère + 1 veine

15 15 Coeur Oxygénateur Pompe de CEC Sang non oxygéné Sang oxygéné Schéma CEC 1 artère + 2 veines

16 16 Le clampage aortique et la cardioplégie Canule artérielle CEC Clamp aortique Canule artérielle de cardioplégie

17 17 Ne sont détaillés ici que les risques liés à la CEC nécessitant des précautions particulières pour L IDE / IBODE. Garder à lesprit que la CEC constitue une agression physiologique rendue nécessaire par la nature même de la chirurgie cardiaque. (Evaluation bénéfices / risques) Elle peut entraîner des troubles délétères parfois importants, heureusement le plus souvent transitoires et réversibles Elle majore donc la majeure partie des risques liés à la chirurgie et à linstallation Risques propres de la CEC

18 18 La CEC entraîne: Une réaction inflammatoire Des troubles de perfusion tissulaire ( pariétaux, viscéraux, parenchymateux et vasculaires) qui sont aggravés par lhémodilution, et la durée dutilisation de la CEC L apparition dœdèmes, dhématomes, rougeurs, de phlyctènes ou de brûlures doit être recherchée systématiquement Ces troubles sont majorés par les perturbations de lhémostase, de la régulation thermique et la vasoplégie (le patient se refroidit plus vite après le sevrage de la CEC). La CEC peuvent induire une hémolyse avec hématurie dont la survenue immédiate ou différée doit-être signalée, inscrite, surveillée et traitée (dialyse …) Nature des risques

19 19 NE PAS (FAIRE) PERDRE DE TEMPS SOUS CEC et surtout SOUS CLAMPAGE AORTIQUE Disposer sur place de tout le matériel nécessaire à lintervention + le matériel dextension / de conversion du geste chirurgical Anticiper - à bon escient - sur les temps opératoires, les demandes du chirurgien et de linstrumentiste Veiller à maintenir la normothermie après la CEC (réchauffement de la salle, couverture à air chaud, sérum chaud…) Mettre en œuvre les moyens de défibrillation cardiaque et dentrainement électro systoliques (pace maker) dans leurs différentes configurations Objectifs / Actions / Evaluation Transmissions = Soins infirmiers

20 20 Prévenir, identifier traiter et signaler tout signe de lésions cutanées préexistantes ou consécutives à l intervention. Veiller au respect de l installation selon les précautions standards (risques liés à la position, risques vasculo-nerveux et cutanés Sondage urinaire clos urinaire avec capteur thermique mis en place lors de la préparation cutanée. Surveillance de la diurèse en collaboration avec le perfusioniste et les anesthésistes et dépister toute hématurie. Valider conjointement le bilan hydrique (entrées/sorties) Savoir recouper ses transmissions avec celle des anesthésistes et du perfusioniste Objectifs / actions / transmissions = Soins infirmiers

21 21 Conclusion La CEC est le dispositif médico-chirurgical incontournable de la chirurgie cardiaque pour de nombreux gestes Son utilisation particulièrement réglementée requière des personnels pluridisciplinaires très motivés et compétents Comme tout dispositif invasif, elle présente des risques quil faut savoir gérer en équipe Tous les intervenants contribuent par leurs actions ciblées, contextuelles et personnalisées à optimiser son utilisation au mieux des intérêts et de la sécurité du patient


Télécharger ppt "1 La CEC Hôpital A Michallon- Grenoble Pôle de Gestion des Blocs Opératoires L. Tournery- Bachel Ibode – Accueil et formation Novembre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google