La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les surveillances spécifiques en cours de la radiothérapie VERRY C. Service de Radiothérapie CHU de GRENOBLE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les surveillances spécifiques en cours de la radiothérapie VERRY C. Service de Radiothérapie CHU de GRENOBLE."— Transcription de la présentation:

1 1 Les surveillances spécifiques en cours de la radiothérapie VERRY C. Service de Radiothérapie CHU de GRENOBLE

2 2 Toxicité Aigue: –Pendant la radiothérapie –Tissu à renouvellement rapide (peau, muqueuse, moelle hématopoïétique) –Réversible Tardive: –Après délai de 3 mois –Atteinte du tissu de soutient –séquelles

3 3 Radiothérapie de la tête et cou Complication aigues - Muqueuse: Radiomucite - Cutané: Epithélite - Glandes salivaires - Infections buccales - Sens gustatif

4 4 Radiomucite Complication la plus fréquente Douleur Conséquence nutritionnelle Dans 86% des cas motif de larrêt du traitement Conséquence sur le résultat du traitement

5 5 Radiomucite - Destruction et de la mort des cellules dans le couche basale (stratum basale) - Délai de latence 2 semaines correspond le temps de maturation de ces cellules - Erythème avec des taches blanches ou jaunâtres - Histopathologie: vasodilatation des vaisseaux dans la lamina propria et sous muqueuse avec une extravasation de fibrine dans le tissu interstitiel. - Ulcération recouverte par une couche de fibrine en cas des doses plus élevés - Les facteurs importants: la dose totale, dose par fraction, tabagisme, collagénoses, infection par VIH - Guérison dans la majorité des cas en 2 ou 3 semaines après fin de radiothérapie

6 6 Classification de la Radiomucite

7 7 Prise en charge de la mucite Préventif: Bain de bouche avec bicarbonate de sodium 0,4% +/- fongicide Symptomatique: –Solution anesthésiante (Xylocaine, Aspégic) –Antifungique : fungizinone, triflucan, Lyrica –Corticoide en cas dune mucite sévère –Antalgique systémique (Morphine en cas dune douleur importante)

8 8 Epithélite aigue

9 9 Glandes salivaires La xérostomie: - Conséquence la plus importante entrainant à une atrophie de la muqueuse, sensation de brulure, sens gustatif, caries dentaires, infections… à 12 semaines après le début de la radiothérapie - Réduction de la flux salivaire à partir de 24 heures après première séance 50% de réduction après la première semaine - Flux non mesurable après 6-8 semaine du traitement - Salive plus visqueuse, pH basse, Na Cl Ca plus élevé, bicarbonate et IgA plus bas. - Xérostomie persiste pendent plusieurs mois, parfois partiellement réversible.

10 10 Xerostomie Traitement: –Hydratation suffisante –Salive artificielle –Soins locaux

11 11 Infections buccales Colonisation et infection essentiellement par Candida albicans (chez 17% des patients irradiés) Facteur le plus important: Réduction de flux salivaire Sous forme dune pseudomembrane, érythémateuse ou chéilite angulaire Herpes simplex: lésions vésiculaires (herpès labial) aucune relation prouvée avec la radiothérapie (stress émotionnel,…)

12 12 Sens gustatif Hypogeusie, dysgeusie ou agausie Destruction directe des bourgeons du gout et/ou fibres nerveuses 20 à 30% de destruction après 20Gy Régénération dans un délai de 4 mois après la fin de radiothérapie Le rôle de la xérostomie

13 13 La prise en charge nutritionnelle - Alimentation Entérale: par voie orale; complément nutritif par voie orale; complément nutritif par voie Sonde naso-gastrique par voie Sonde naso-gastrique Par voie gastrostomie Par voie gastrostomie - Alimentation Parentérale: par voie chambre implantable par voie chambre implantable

14 14 Radiothérapie de la tête et cou Complication tardives - Trouble de la croissance et du développement - Dents - Affections parodontales - Trismus - Ostéonécrose

15 15 Trouble de la croissance et du développement Chez lenfant moins de 5 ans et radiothérapie unilatérale Asymétrie des structures orofaciales, anomalie dentaire, trismus

16 16 Dents Au cours de développement: - Malformation coronaire - Dysplasie de lémail - Microdontie Adultes: Effets indirects: secondaire aux altérations de la salive, - Prolifération des bactéries acidogènes, - Prolifération des bactéries acidogènes, - Xérostomie et manque de auto nettoyage physiologique - Xérostomie et manque de auto nettoyage physiologique - Effets Direct: - dégénération des prolongements des odontoblastes - dégénération des prolongements des odontoblastes provoquant la perte du recouvrement amélaire provoquant la perte du recouvrement amélaire

17 17 Carrie dirradiation

18 18 Prise en charge bucco dentaire Gouttière Fluorée : application locale de longue durée dun produit fluorée Gouttière plombée en cas dune curiethérapie Mis en état dentaire avant de la radiothérapie

19 19 Affections parodontales Saignements gingivales et des ulcérations Risque dinfection liée à la réduction de la vascularisation, et à laccumulation de plaque due à la xérostomie Ostéonécrose liée à la parodontite qui constitue une porte dentrée aux infections pénétrant en direction de los irradié sous- jacent

20 20 Trismus Limitation de louverture buccale Installation 3 à 6 mois après la radiothérapie Suite à une endartérite, réduction de la vascularisation, formation dune cicatrice et fibrose de la musculature masticatrice La dose reçue par articulation temporo- mandibulaire et notamment les muscles ptérygoïdiens

21 21 Ostéoradionécrose En raison des lésions des vaisseaux (lendartérite, lhyalinisation et la thrombose et enfin fibrose vasculaire) Risque accru dinfection de los lésé en raison de labsence des mécanismes de réparation Limportance des interventions chirurgicales et des extractions dentaires Incidence entre 0.8 et 22% La mandibule est plus touchée liée à labsence de vaisseaux collatéraux

22 22 Ostéoradionécrose

23 23 Ostéoradionécrose et la fistulisation

24 24 Ostéoradionécrose

25 25 Prévention Soins dentaire régulière Interdiction des injections intra gingivales des produits anesthésiants contenant des vasoconstricteurs Antibiothérapie préventive en cas des manipulations

26 26 Traitement de ostéoradionécrose Conservateur: débridement et irrigation par une solution stérile Oxygène hyperbare Résection avec ou sans reconstruction

27 27 Oxygène hyperbare - Effet bactériostatique et bactéricide - Prolifération des macrophages et phagocytose - Prolifération des fibroblastes et de la production de collagène - Prolifération des cellules endothéliales et angiogénèse

28 28 Oxygène hyperbare

29 29 Radiothérapie du Sein Effets secondaires Aigue: Epithélite - limportance des soins locaux - Application locale des produits hydratants Chronique: - fibrose et télangiectasie - Lymphoedème liée à lirradiation de la région axillaire

30 30 Radiothérapie Thoracique Effets secondaires Œsophage Aigue: Œsophagite - Plus fréquente après deuxième semaine du traitement - Dysphagie avec conséquence sur létat nutritionnelle - Rarement ulcération et perforation Chronique: sténose liée au fibrose

31 31 Radiothérapie thoracique Les soins Antalgique Traitement anti acide (IPP) Prise en charge nutritionnelle Dilatation an cas dune sténose chronique

32 32 Radiothérapie Thoracique Effets secondaires Pulmonaire: Pneumonite Radique: Pneumonite Radique: - Plutôt une complication tardive - Leffet secondaire le plus important - Limportance des techniques modernes de radiothérapie

33 33 Radiothérapie abdominale Effets secondaires Aigue: - Nausée et vomissement - Trouble de transit - Cystite radique - Rectite radique Chronique - Grêle radique:

34 34 Radiothérapie abdominale Les soins Hydratation Traitement symptomatique des troubles de transit ou nausée Anti inflammatoire systémique (en cas dune cystite) ou locale (stéroïde intra- rectale en cas dune rectite symptomatique) Prise en charge nutritionnelle

35 35 Radiothérapie cérébrale Aigue: - Asthénie et somnolence - Hypertension Intra Cérébrale (HIC) - Epithélite du cuire chevelu Chronique: - Perte de mémoire - Trouble psychique

36 36 Radiothérapie cérébrale les soins HIC: symptomatologie - Trouble de conscience léthargie - Céphalée - Nausée et vomissement - Trouble de la vision Prise en charge: - Corticothérapie - Mannitol


Télécharger ppt "1 Les surveillances spécifiques en cours de la radiothérapie VERRY C. Service de Radiothérapie CHU de GRENOBLE."

Présentations similaires


Annonces Google