La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE AGDUC - LA TRONCHE Unité de Dialyse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE AGDUC - LA TRONCHE Unité de Dialyse."— Transcription de la présentation:

1 1 LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE AGDUC - LA TRONCHE Unité de Dialyse Péritonéale

2 2 SOMMAIRE I PRESENTATION DE LAGDUC ET DE LUNITE DE DIALYSE PERITONEALE II PRINCIPE ET MODALITES DE LA DIALYSE PERITONEALE III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE ET DU SUIVI IV CONCLUSION

3 3 Quelques chiffres En France, on estime que 2 millions de personnes vivent avec une IRC sont en IRCT, dont: patients porteurs dun greffon fonctionnel patients porteurs dun greffon fonctionnel moyenne d'âge 53 ans moyenne d'âge 53 ans patients traités en dialyse (ce qui correspond patients traités en dialyse (ce qui correspond à 513 personnes/millions dhabitants ) à 513 personnes/millions dhabitants ) - 90% en hémodialyse - 10% en dialyse péritonéale - une majorité d hommes - lâge moyen ne cesse daugmenter; 70 ans début 2009 à l'AGDUC début 2009 à l'AGDUC

4 4 I- LAGDUC Association Grenobloise de Dialyse des Urémiques Chroniques Association régionale à but non lucratif régie par la loi 1901 crée en Association régionale à but non lucratif régie par la loi 1901 crée en Le siège social et à Montbonnot, mais sa zone daction sétend sur lIsère, la Savoie, les Hautes-Alpes, la Drôme et lArdèche. Le siège social et à Montbonnot, mais sa zone daction sétend sur lIsère, la Savoie, les Hautes-Alpes, la Drôme et lArdèche.

5 5 I- LAGDUC Ses missions: Centre de Santé Rénale Mounier:prévention IRC av dialyse Centre de Santé Rénale Mounier:prévention IRC av dialyse PEC de linsuffisance rénale chronique: consultations PEC de linsuffisance rénale chronique: consultations PEC de la dialyse: 700 patients environ HD/DP PEC de la dialyse: 700 patients environ HD/DP 17% environ en DP 17% environ en DP Apporte aide et soutien aux patients. Apporte aide et soutien aux patients. Participe à la recherche médicale en vue daméliorer la qualité et la sécurité des traitements. Participe à la recherche médicale en vue daméliorer la qualité et la sécurité des traitements. NB: lAGDUC ne dispose pas de secteur dhospitalisation, mais collabore avec le CHU et dautres structures mais collabore avec le CHU et dautres structures de soins de soins

6 6 I- LUNITE DE DIALYSE PERITONEALE A LA TRONCHE Léquipe est constituée: de 2 médecins de 2 médecins de 4,5 ETP dinfirmières de 4,5 ETP dinfirmières dune infirmière coordinatrice dune infirmière coordinatrice d'1 secrétaire d'1 secrétaire d'1 agent hôtelier d'1 agent hôtelier Service de soin Service de soin ambulatoire ambulatoire ouvert de 7h30 à 18h ouvert de 7h30 à 18h 6j/7 6j/7

7 7 I- LUNITE DE DIALYSE PERITONEALE A LA TRONCHE L'équipe travaille en collaboration avec : une diététicienne une diététicienne une assistante sociale une assistante sociale une psychologue une psychologue Elle suit 55 patients en dialyse péritonéale à domicile

8 8 II- PRINCIPE DE LA DP La dialyse péritonéale est une méthode dépuration du sang qui se passe à lintérieur du corps. La technique consiste à introduire dans la cavité abdominale un liquide de dialyse: le dialysat qui va attirer les déchets et leau accumulés dans lorganisme. La technique consiste à introduire dans la cavité abdominale un liquide de dialyse: le dialysat qui va attirer les déchets et leau accumulés dans lorganisme. Les échanges se font à travers une membrane semi perméable ; le péritoine, filtre naturel. Les échanges se font à travers une membrane semi perméable ; le péritoine, filtre naturel.

9 9 II- PRINCIPE DE LA DP Afin d'introduire et de renouveler le dialysat, Afin d'introduire et de renouveler le dialysat, la DP nécessite un accès à la cavité péritonéale réalisé par la mise en place chirurgicale dun cathéter. dun cathéter.

10 10 II- PRINCIPE DE LA DP Les échanges se font par diffusion et ultra filtration. Les échanges se font par diffusion et ultra filtration.

11 11 II- LES DIFFERENTES SOLUTIONS Différentes concentrations de glucose: Isotonique 1,36% Isotonique 1,36% Médium 2,27% Médium 2,27% Hypertonique 3,86% Hypertonique 3,86% Autres agents osmotiques: Nutrineal: acides aminés Nutrineal: acides aminés Extraneal: polymères de glucose Extraneal: polymères de glucose Le protocole de dialyse est personnalisé,il doit permettre le maintien du poids de base, il peut être modifié dans le temps.

12 12 II- LES MODALITES DE LA DP LE DEROULEMENT DU TRAITEMENT Port du masque et lavage de main

13 13 Préparation du matériel

14 14 Sortie du cathéter

15 15 Solution hydro alcoolique

16 16 Connexion

17 17 Drainage - Infusion

18 18 Solution hydro alcoolique

19 19 Déconnexion

20 20 La stase

21 21 II- LES MODALITES DE LA DP DEUX METHODES DE TRAITEMENT La DPCA dialyse péritonéale continue ambulatoire 4 changements de poches par jour, tous les jours. 4 changements de poches par jour, tous les jours. Le changement de poche dure ½ heure environ. Le changement de poche dure ½ heure environ.

22 22 II- LES MODALITES DE LA DP DEUX METHODES DE TRAITEMENT La DPA Dialyse péritonéale automatisée La dialyse est assurée par un cycleur durant le sommeil du patient. La préparation du cycleur dure ½ heure environ.

23 23 II- LES MODALITES DE LA DP Le traitement se fait à domicile. Le traitement se fait à domicile. Il est réalisé: Il est réalisé: par le patient lui-même par le patient lui-même un proche un proche une équipe d infirmiers libéraux une équipe d infirmiers libéraux

24 24 LE ROLE DE L INFIRMIERE Organisation et gestion de la prise en charge des patients en collaboration avec: Au sein de lagduc: Au sein de lagduc: Les médecins Linfirmière coordinatrice La diététicienne Lassistante sociale La psychologue La secrétaire Lagent hôtelier Mais aussi: Mais aussi: Les établissements de santé Tt professionnel intervenant à domicile médecin traitant médecin traitant infirmiers libéraux infirmiers libéraux auxiliaires de vie auxiliaires de vie Les médecins spécialistes …et les proches

25 25 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LES OBJECTIFS Installer un traitement à domicile adapté et personnalisé, dans de bonnes conditions de sécurité et dhygiène, en respectant les habitudes de vie du patient. Installer un traitement à domicile adapté et personnalisé, dans de bonnes conditions de sécurité et dhygiène, en respectant les habitudes de vie du patient. Assurer dans le temps son bon déroulement. Assurer dans le temps son bon déroulement. Aider le patient à obtenir et maintenir la meilleure qualité de vie possible. Aider le patient à obtenir et maintenir la meilleure qualité de vie possible.

26 26 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE ordre chronologique : prise en charge globale, adaptée et personnalisée AVANT LA POSE DU CATHETER III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE ordre chronologique : prise en charge globale, adaptée et personnalisée AVANT LA POSE DU CATHETER Signalement patient: suite consultation IRC Signalement patient: suite consultation IRC Réunion dinformation Dialyse et Greffe Réunion dinformation Dialyse et Greffe Présentation de lunité et de léquipe Présentation de lunité et de léquipe Visite à domicile avec lassistante sociale (+ ou – consultation ) Visite à domicile avec lassistante sociale (+ ou – consultation ) Entretien avec la diététicienne ( + ou - enquête alimentaire) Entretien avec la diététicienne ( + ou - enquête alimentaire) Mise à disposition de la psychologue Mise à disposition de la psychologue Évaluation de lautonomie (recherche dun cabinet dinfirmiers libéraux si besoin) Évaluation de lautonomie (recherche dun cabinet dinfirmiers libéraux si besoin)

27 27 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LORS DE LA POSE DU CATHETER III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LORS DE LA POSE DU CATHETER Marquage du site de sortie du cathéter Marquage du site de sortie du cathéter Bilan préopératoire Bilan préopératoire Hospitalisation de 48h,(contact téléphonique) Hospitalisation de 48h,(contact téléphonique) RDV dans lunité de DP à J5 pour le premier pansement et lorganisation du suivi. RDV dans lunité de DP à J5 pour le premier pansement et lorganisation du suivi.

28 28 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER Une fois / semaine Une fois / semaine Surveiller le site opératoire (état de lémergence, de la plaie médiane, présence dhématome, perméabilité de lémergence ) Surveiller le site opératoire (état de lémergence, de la plaie médiane, présence dhématome, perméabilité de lémergence ) Sassurer du bon fonctionnement du cathéter. Sassurer du bon fonctionnement du cathéter. Surveiller la biologie : (ionogramme sanguin, hémogramme,fer, ferritine, albuminémie, clairance urinaire…) Surveiller la biologie : (ionogramme sanguin, hémogramme,fer, ferritine, albuminémie, clairance urinaire…) Puis,après cicatrisation complète et en fonction de la biologie et de l'état clinique du patient: Puis,après cicatrisation complète et en fonction de la biologie et de l'état clinique du patient:

29 29 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER Tous les jours pendant 1 mois Tous les jours pendant 1 mois Choix de la technique: si possible = choix du patient Choix de la technique: si possible = choix du patient Mettre en place progressivement la dialyse Mettre en place progressivement la dialyse Surveiller létat clinique: état général, poids TA, ultra filtration Surveiller létat clinique: état général, poids TA, ultra filtration Mettre en place des outils pour la prescription dun protocole de DP adapté: test de pression intra péritonéale et de perméabilité du péritoine,essai poche nocturne et poche hypertonique, calcul du débit de kt en décubitus… Mettre en place des outils pour la prescription dun protocole de DP adapté: test de pression intra péritonéale et de perméabilité du péritoine,essai poche nocturne et poche hypertonique, calcul du débit de kt en décubitus…

30 30 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER Education thérapeutique du patient Education thérapeutique du patient - Pendant 1 mois, - Pendant 1 mois, - En favorisant l'autonomie - En favorisant l'autonomie - En restant à l'écoute et en respectant la capacité de chacun à entendre les informations et les conseils donnés - En restant à l'écoute et en respectant la capacité de chacun à entendre les informations et les conseils donnés - En respectant le temps nécessaire pour acquérir les gestes liés au soin - En respectant le temps nécessaire pour acquérir les gestes liés au soin

31 31 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE Education thérapeutique Education thérapeutique - principe de la DP - principe de la DP - gestes techniques - gestes techniques - surveillance du ttt: pds, TA, bilan entrées/sorties - surveillance du ttt: pds, TA, bilan entrées/sorties aspect des poches, gestion du cahier de dialyse aspect des poches, gestion du cahier de dialyse - incidents /accidents - incidents /accidents - règles d'hygiène: ( mains,corporelle,locaux..de vie) - règles d'hygiène: ( mains,corporelle,locaux..de vie)

32 32 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE APRES LA POSE DU CATHETER Formation dun proche ou dun cabinet dinfirmiers libéraux ou du personnel en institution. (dialyse, soin de l'émergence) Formation dun proche ou dun cabinet dinfirmiers libéraux ou du personnel en institution. (dialyse, soin de l'émergence) Livraison du matériel. Livraison du matériel. Installation à domicile, (en présence du médecin,de l'IDE et parfois du médecin traitant) Installation à domicile, (en présence du médecin,de l'IDE et parfois du médecin traitant)

33 33 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LE SUIVI A LONG TERME III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LE SUIVI A LONG TERME Assurer le suivi de lefficacité du traitement : Assurer le suivi de lefficacité du traitement : Diatélic: suivi journalier de 6 patients Diatélic: suivi journalier de 6 patients Rendez- vous mensuels Rendez- vous mensuels Bilans biologiques et radiologiques Bilans biologiques et radiologiques Consultation infirmier ( cahier, carte cycleur ) Consultation infirmier ( cahier, carte cycleur ) + ou – consultation médicale + ou – consultation médicale Planifier les consultations médicales Planifier les consultations médicales Organiser les modifications éventuelles Organiser les modifications éventuelles de protocole de dialyse, de technique, voir dautonomie de protocole de dialyse, de technique, voir dautonomie ( éducation, livraison….) ( éducation, livraison….)

34 34 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LE SUIVI A LONG TERME Gérer les complications et les incidents Gérer les complications et les incidents Infection péritonéale, Infection péritonéale, Infection de lémergence Infection de lémergence Surcharge hydrique,ou déshydratation, Surcharge hydrique,ou déshydratation, Dénutrition, Dénutrition, Présence de fibrine ou de sang Présence de fibrine ou de sang Difficultés de drainage ou dinfusion Difficultés de drainage ou dinfusion Erreurs de manipulation…. Erreurs de manipulation….

35 35 III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LE SUIVI A LONG TERME III ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE LE SUIVI A LONG TERME Rester à lécoute du patient, de lentourage et des soignants: contact téléphonique, visite à domicile, réunion de concertation… Rester à lécoute du patient, de lentourage et des soignants: contact téléphonique, visite à domicile, réunion de concertation… Accueillir les patients en repli: ttt (albumine fer,ATB),suivi rapproché ……. Accueillir les patients en repli: ttt (albumine fer,ATB),suivi rapproché ……. Assurer la continuité du traitement en cas dhospitalisation. Assurer la continuité du traitement en cas dhospitalisation.

36 36 LE ROLE DE LINFIRMIERE CEST AUSSI Gérer le dossier de soin infirmier (IDE référents) Gérer le dossier de soin infirmier (IDE référents) Gérer le matériel, le stock, les médicaments Gérer le matériel, le stock, les médicaments Encadrer les stagiaires et le nouveau personnel Encadrer les stagiaires et le nouveau personnel Participer à des études cliniques (en collaboration avec les infirmières conseils des différents laboratoires ) Participer à des études cliniques (en collaboration avec les infirmières conseils des différents laboratoires ) Participer à des projets déquipe : session de formation des infirmiers libéraux, voyages… Participer à des projets déquipe : session de formation des infirmiers libéraux, voyages…

37 37 CONCLUSION CONCLUSION Approche du patient dans sa globalité, Approche du patient dans sa globalité, pour une prise en charge adaptée et personnalisée pour une prise en charge adaptée et personnalisée Collaboration pluridisciplinaire, Collaboration pluridisciplinaire, pour un travail dinformation, de formation, pour un travail dinformation, de formation, déducation, de prévention, dévaluation et de suivi


Télécharger ppt "1 LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE LA DIALYSE PERITONEALE MODALITES ET ROLE DE L' INFIRMIERE AGDUC - LA TRONCHE Unité de Dialyse."

Présentations similaires


Annonces Google