La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cataracte Docteur GRIMALDI Sébastien Assistant Spécialiste Service dOphtalmologie Centre Hospitalier de Gonesse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cataracte Docteur GRIMALDI Sébastien Assistant Spécialiste Service dOphtalmologie Centre Hospitalier de Gonesse."— Transcription de la présentation:

1 Cataracte Docteur GRIMALDI Sébastien Assistant Spécialiste Service dOphtalmologie Centre Hospitalier de Gonesse

2 Généralités Opacification de tout ou partie du cristallin. Opacification de tout ou partie du cristallin. Pathologie très fréquente : interventions chirurgicales / an en France. Pathologie très fréquente : interventions chirurgicales / an en France. En augmentation constante du fait du vieillissement de la population. En augmentation constante du fait du vieillissement de la population.

3 Symptômes Constant : BAV progressive surtout en vision de loin (forme nucléaire). Constant : BAV progressive surtout en vision de loin (forme nucléaire). Associés : Associés : - myopisation dindice (forme nucléaire). - myopisation dindice (forme nucléaire). - photophobie. - photophobie. - halos. - halos. - diplopie monoculaire. - diplopie monoculaire.

4 Diagnostic AV de loin et de près. AV de loin et de près. Examen au biomicroscope avant et après dilatation. Examen au biomicroscope avant et après dilatation. TO et FO pour éliminer autres causes. TO et FO pour éliminer autres causes. 4 principaux types suivant localisation : 4 principaux types suivant localisation : - nucléaire. - nucléaire. - sous-capsulaire postérieure. - sous-capsulaire postérieure. - corticale. - corticale. - totale. - totale.

5 Cataracte nucléaire

6 Cataracte sous-capsulaire postérieure

7 Cataracte corticale

8 Cataracte totale = blanche

9 Évolution et complications Stade mature évoluant vers cécité. Stade mature évoluant vers cécité. Intumescence avec risque de fermeture de langle iridocornéen. Intumescence avec risque de fermeture de langle iridocornéen. Morgagnienne puis hypermature avec complications : Morgagnienne puis hypermature avec complications : - subluxation ou luxation du cristallin. - subluxation ou luxation du cristallin. - glaucome phacolytique. - glaucome phacolytique. - uvéite phacoantigénique. - uvéite phacoantigénique.

10 Cataracte morgagnienne

11 Luxation du cristallin

12 Étiologies Sénile : plus fréquente, facteurs favorisants (UV, médicaments, tabac, stress oxydatif, race et hérédité). Sénile : plus fréquente, facteurs favorisants (UV, médicaments, tabac, stress oxydatif, race et hérédité). Traumatique. Traumatique. Pathologies: Pathologies: - ophtalmologiques : uvéites chroniques, glaucome aigu, chirurgie endo-oculaire, décollement de rétine, tumeurs intraoculaires. - ophtalmologiques : uvéites chroniques, glaucome aigu, chirurgie endo-oculaire, décollement de rétine, tumeurs intraoculaires. - générales : métaboliques (diabète), chromosomiques (Trisomie 21), iatrogènes (corticoïdes). - générales : métaboliques (diabète), chromosomiques (Trisomie 21), iatrogènes (corticoïdes). Congénitales : surtout bilatérales, TORCH (Toxoplasmose, oreillons, rubéole, CMV, herpès). Congénitales : surtout bilatérales, TORCH (Toxoplasmose, oreillons, rubéole, CMV, herpès).

13 Cataracte congénitale

14 Traitement chirurgical Indication : gène fonctionnelle, baisse AV autour de 5/10 due à la cataracte. Indication : gène fonctionnelle, baisse AV autour de 5/10 due à la cataracte. Extraction du cristallin cataracté : Extraction du cristallin cataracté : - Extra-capsulaire par phacoémulsification (référence) ou manuelle. - Extra-capsulaire par phacoémulsification (référence) ou manuelle. - Intra-capsulaire (abandonnée). - Intra-capsulaire (abandonnée). Correction de laphaquie : Correction de laphaquie : - Implant souple intraoculaire. - Implant souple intraoculaire. - Lunettes. - Lunettes. - Lentilles. - Lentilles.

15 Modalités opératoires Type d anesthésie : Type d anesthésie : - locale avec ou sans sédation : péribulbaire (référence), rétrobulbaire, sous-ténonienne, topique pure, topique améliorée avec gel urétral ou Visthésia°. - locale avec ou sans sédation : péribulbaire (référence), rétrobulbaire, sous-ténonienne, topique pure, topique améliorée avec gel urétral ou Visthésia°. - générale. - générale. Type dhospitalisation: Type dhospitalisation: - ambulatoire (recommandée). - ambulatoire (recommandée). - classique. - classique. Antibioprophylaxie : chez patients à risques par voie générale ou intracamérulaire. Antibioprophylaxie : chez patients à risques par voie générale ou intracamérulaire.

16 Bilan préopératoire Fiche dinformation de la SFO lue et signée. Fiche dinformation de la SFO lue et signée. Kératométrie et échobiométrie A : calcul de limplant. Kératométrie et échobiométrie A : calcul de limplant. Échographie B si cataracte obturante et autres explorations des voies visuelles si doute sur autre cause de BAV. Échographie B si cataracte obturante et autres explorations des voies visuelles si doute sur autre cause de BAV. Consultation danesthésie. Consultation danesthésie.

17 Préparation de lopéré Douche à la Bétadine Scrub° le jour de lintervention. Douche à la Bétadine Scrub° le jour de lintervention. Pose dun comprimé dilatateur (Mydriasert°) dans le cul-de-sac conjonctival. Pose dun comprimé dilatateur (Mydriasert°) dans le cul-de-sac conjonctival. Pré-badigeon infirmier cutané à la polyvidone iodée à 10%. Pré-badigeon infirmier cutané à la polyvidone iodée à 10%. Deuxième badigeon chirurgical à la polyvidone iodée à 5% des paupières, de loeil et des culs de sac conjonctivaux après pose dun champ stérile. Deuxième badigeon chirurgical à la polyvidone iodée à 5% des paupières, de loeil et des culs de sac conjonctivaux après pose dun champ stérile.

18 Phacoémulsification : principe Technique de référence. Technique de référence. Fragmentation puis aspiration du cristallin sous laction dune sonde aspirante vibrant à une fréquence ultrasonique introduite dans loeil. Fragmentation puis aspiration du cristallin sous laction dune sonde aspirante vibrant à une fréquence ultrasonique introduite dans loeil. Avantages : Avantages : - ouverture limitée du globe oculaire. - ouverture limitée du globe oculaire. - récupération visuelle plus rapide. - récupération visuelle plus rapide.

19 Phacoémulsification : étape 1 Installation du patient, préparation de la table dinstrumentation et mise au point du microscope. Installation du patient, préparation de la table dinstrumentation et mise au point du microscope.

20 Phacoémulsification : étape 2 Incision cornéenne tunellisée au couteau précalibré (3.2mm) pour accéder à la chambre antérieure de loeil. Incision cornéenne tunellisée au couteau précalibré (3.2mm) pour accéder à la chambre antérieure de loeil.

21 Phacoémulsification : étape 3 Injection dun produit viscoélastique afin de remplir la chambre antérieure puis incision de service dans la technique bimanuelle. Injection dun produit viscoélastique afin de remplir la chambre antérieure puis incision de service dans la technique bimanuelle.

22 Phacoémulsification : étape 4 Capsulorhexis à laiguille complété à la pince afin douvrir la capsule antérieure et de rendre accessible le noyau. Capsulorhexis à laiguille complété à la pince afin douvrir la capsule antérieure et de rendre accessible le noyau.

23 Phacoémulsification : étape 5 Hydrodissection en injectant du BSS sous la face postérieure de la capsule antérieure afin de mobiliser et faire tourner le noyau. Hydrodissection en injectant du BSS sous la face postérieure de la capsule antérieure afin de mobiliser et faire tourner le noyau.

24 Phacoémulsification : étape 6 Traitement du noyau : nucléofracture en creusant 4 sillons perpendiculaires (ou croix) à laide de la sonde à ultrasons en position 1. Traitement du noyau : nucléofracture en creusant 4 sillons perpendiculaires (ou croix) à laide de la sonde à ultrasons en position 1.

25 Phacoémulsification : étape 7 Cracking en 4 quartiers ensuite émulsifiés par la sonde à ultrasons en position 2. Cracking en 4 quartiers ensuite émulsifiés par la sonde à ultrasons en position 2.

26 Phacoémulsification : étape 8 Aspiration des masses à laide de la sonde dirrigation- aspiration. Aspiration des masses à laide de la sonde dirrigation- aspiration.

27 Phacoémulsification : étape 9 Implantation : insertion dun implant souple soit par injecteur à laide dune cartouche soit par pliage dans le sac et aspiration du produit viscoélastique. Implantation : insertion dun implant souple soit par injecteur à laide dune cartouche soit par pliage dans le sac et aspiration du produit viscoélastique.

28 Phacoémulsification : étape 10 Fin de lopération : vérification de létanchéité de lincision et si besoin suture cornéenne par un point de monofilament Fin de lopération : vérification de létanchéité de lincision et si besoin suture cornéenne par un point de monofilament 10.0.

29 Soins post-opératoires Traitement local par antibio-corticoïdes pendant 1 mois et mydriatiques pendant 1 semaine. Traitement local par antibio-corticoïdes pendant 1 mois et mydriatiques pendant 1 semaine. Feuille dinformation sur consignes et symptômes dalerte. Feuille dinformation sur consignes et symptômes dalerte. Consultation de contrôle le lendemain, au 8e jour et à 1 mois avec prescription définitive de la correction optique. Consultation de contrôle le lendemain, au 8e jour et à 1 mois avec prescription définitive de la correction optique.

30 Extraction extra-capsulaire manuelle Inconvénients : large incision et temps de récupération plus long. Inconvénients : large incision et temps de récupération plus long. Indiquée dans les limites de la phacoémulsification. Indiquée dans les limites de la phacoémulsification.

31 Complications précoces Cornéennes : déchirure descemétique (0.5%), œdème cornée (<1%), pertes cellulaires endothéliales (10%). Cornéennes : déchirure descemétique (0.5%), œdème cornée (<1%), pertes cellulaires endothéliales (10%). hémorragiques et iriennes. hémorragiques et iriennes. Rupture capsulaire postérieure avec possible issue de vitré et risque de luxation du noyau. Rupture capsulaire postérieure avec possible issue de vitré et risque de luxation du noyau. désinsertion zonulaire. désinsertion zonulaire. Hémorragie expulsive. Hémorragie expulsive. Endophtalmie : taux de 1 à 3/1000, hospitalisation, injection intra-vitréenne dantibiotiques. Endophtalmie : taux de 1 à 3/1000, hospitalisation, injection intra-vitréenne dantibiotiques.

32 Endophtalmie aigue post-opératoire

33 Complications tardives Opacification capsulaire postérieure (10 à 50% après 5 ans). Opacification capsulaire postérieure (10 à 50% après 5 ans). Décompensation cornéenne (<1%). Décompensation cornéenne (<1%). Décollement de rétine (0.5 à 2 %). Décollement de rétine (0.5 à 2 %). Œdème maculaire ou syndrome dIrvine-Gass. Œdème maculaire ou syndrome dIrvine-Gass.

34 Capsulotomie au laser ND-Yag


Télécharger ppt "Cataracte Docteur GRIMALDI Sébastien Assistant Spécialiste Service dOphtalmologie Centre Hospitalier de Gonesse."

Présentations similaires


Annonces Google