La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CODES ET NORMES DE VENTILATION PRÉSENTATION DU 21 FÉVRIER 2002 CLIMATEX 2002 BIENVENUE À TOUS PAR : CLAUDE DUPUIS ING. www.cdigroupeconseil.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CODES ET NORMES DE VENTILATION PRÉSENTATION DU 21 FÉVRIER 2002 CLIMATEX 2002 BIENVENUE À TOUS PAR : CLAUDE DUPUIS ING. www.cdigroupeconseil.com."— Transcription de la présentation:

1 CODES ET NORMES DE VENTILATION PRÉSENTATION DU 21 FÉVRIER 2002 CLIMATEX 2002 BIENVENUE À TOUS PAR : CLAUDE DUPUIS ING.

2 CODES ET NORMES DE VENTILATION

3 INTRODUCTION Les professionnels de la mécanique du Bâtiment ont des responsabilités sans cesse croissante en matière de conception des systèmes de ventilation. Dans de nombreux cas ils doivent assumer le fonctionnement impératif du système de ventilation une fois les travaux complétés sans que le propriétaire leur est fournit au préalable des plans détaillés de ses installations ni même sans information technique de base dont seul le propriétaire connaît les réponses.Les professionnels de la mécanique du Bâtiment ont des responsabilités sans cesse croissante en matière de conception des systèmes de ventilation. Dans de nombreux cas ils doivent assumer le fonctionnement impératif du système de ventilation une fois les travaux complétés sans que le propriétaire leur est fournit au préalable des plans détaillés de ses installations ni même sans information technique de base dont seul le propriétaire connaît les réponses. Le concepteur est donc laissé à lui même sans support technique du propriétaire et dans certains cas sans la formation adéquate pour concevoir un système de ventilation conforme avec la réglementation en vigueur. Le concepteur est donc laissé à lui même sans support technique du propriétaire et dans certains cas sans la formation adéquate pour concevoir un système de ventilation conforme avec la réglementation en vigueur. Procurez-vous la documentation de base nécessaire, informez-vous auprès des autorités compétentes quelles soient nationales, provinciales ou municipales. Si vous éprouvez certaines difficultés pour établir votre concept, faites appel à des experts dans le domaine. Procurez-vous la documentation de base nécessaire, informez-vous auprès des autorités compétentes quelles soient nationales, provinciales ou municipales. Si vous éprouvez certaines difficultés pour établir votre concept, faites appel à des experts dans le domaine.

4 RÈGLEMENT SUR LES ÉTABLISSEMENTS INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX PROVINCIAL RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL r15 ABROGÉ RÈGLEMENTATION DE LENVIRONNEMENT INTÉRIEUR DES BÂTIMENTS RÈGLEMENTATION SUR LES GAZ, POUSSIÈRES ET LIQUIDES DANGEREUX INDUSTRIAL VENTILATION ACGIH NIOSH INSTITUTE (RÈGLE DE CONFORT POUR LES TRAVAILLEURS) CODE DE CONST. DU QUÉBEC (CNB95 MODIFIÉ) NORME ASHRAE PROVINCIAL VENTILATION DES GARAGES DE STATIONNEMENT VENTILATION DES ÉQUIPEMENTS DE CUISSON NFPA-96, VENTILATION CONTROL AND FIRE PROTECTION OF COMMERCIAL COOKING OPERATIONS MANUELS ASHRAE NFPA SMACNA ACGIH RÈGLEMENTS REFONDUES DE LA VILLE DE MONTRÉAL B-1 ABROGÉ MUNICIPAL (VILLES) AUTRES VILLES AJOUTS ET MODIFICATIONS AU CODE NATIONAL DU BÂTIMENT 1995 TRÈS PEU DE VILLES POSSÈDENT UNE RÈGLEMENTA TION MUNICIPALE SUR LA VENTILATION,. IL EST TOUJOURS PRÉFÉRABLE DE VÉRIFIER AUPRÈS DE LA MUNICIPALITÉ CONCERNÉE. RÈGLEMENT CONCERNANT LA VENTILATION DES BÂTIMENTS DANS LA VILLE DE MONTRÉAL NO. 4936, 1975 ABROGÉ DIRECTIVES INTERNES SCHÉMA LOGISTIQUE :

5 EXEMPLE #1

6 PROBLÉMATIQUE CLIMATISATION DUNE CAFÉTÉRIA ET BUREAUX DE CONTRE-MAÎTRE CLIMATISATION DUNE CAFÉTÉRIA ET BUREAUX DE CONTRE-MAÎTRE LHYGIÉNISTE À RELEVÉ UNE PRÉSENCE DE CADMIUM DANS LAIR TRANSPORTÉ PAR LES VÊTEMENTS DES EMPLOYÉS LHYGIÉNISTE À RELEVÉ UNE PRÉSENCE DE CADMIUM DANS LAIR TRANSPORTÉ PAR LES VÊTEMENTS DES EMPLOYÉS CADMIUM: PRODUIT HAUTEMENT TOXIQUE, LA RECIRCULATION DAIR EST INTERDITE CADMIUM: PRODUIT HAUTEMENT TOXIQUE, LA RECIRCULATION DAIR EST INTERDITE LHYGIÉNISTE AVISE QUE SELON LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL: LHYGIÉNISTE AVISE QUE SELON LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL: LA RECIRCULATION DE LAIR EST INTERDITELA RECIRCULATION DE LAIR EST INTERDITE LE SYSTÈME DAIR CLIMATISÉ DEVRA ÊTRE À 100% DAIR EXTÉRIEURLE SYSTÈME DAIR CLIMATISÉ DEVRA ÊTRE À 100% DAIR EXTÉRIEUR LE CADMIUM NE DEVRA PAS ÊTRE PRÉSENT DANS LAIR LE CADMIUM NE DEVRA PAS ÊTRE PRÉSENT DANS LAIR

7 SOLUTIONS 1. MAUVAISE INTERPRÉTATION DE LHYGIÉNISTE. LA RECIRCULATION DAIR SAPPLIQUE SEULEMENT À LA VENTILATION LOCALE ET NON À LA VENTILATION GÉNÉRALE 2. UN SYSTÈME DE CLIMATISATION AVEC RETOUR DAIR À ÉTÉ INSTALLÉ AVEC APPORT MINIMUM DAIR EXTÉRIEUR 3. UN SYSTÈME DE FILTRE HEPA À ÉTÉ REQUIS AFIN DE GARANTIR QUE LA CONCENTRATION DE CADMIUM SOIT INFÉRIEUR À LA LIMITE DÉTECTABLE DANS LALIMENTATION D AIR 4. CEPENDANT, LE CONCEPTEUR NE PEUT GARANTIR QUE LE CADMIUM NE SERA PLUS PRÉSENT DANS LAIR AMBIANT, LHYGIÉNISTE DOIT PRÉVOIR DES MESURES DHYGIÈNE PERSONNEL LAVE-BOTTESLAVE-BOTTES VESTIAIRE LINGE SOUILLÉVESTIAIRE LINGE SOUILLÉ DOUCHESDOUCHES VESTIAIRE LINGE PROPREVESTIAIRE LINGE PROPRE

8 EXEMPLE #2

9 PROBLÉMATIQUE UN DÉPOUSSIÉREUR EST INSTALLÉ SUR DES PRESSES D IMPRIMERIE UN DÉPOUSSIÉREUR EST INSTALLÉ SUR DES PRESSES D IMPRIMERIE LA QUANTITÉ DE POUSSIÈRE RÉCUPÉRÉE EST DE 1 mg/m 3 LA QUANTITÉ DE POUSSIÈRE RÉCUPÉRÉE EST DE 1 mg/m 3 LA POUSSIÈRE EST COMBUSTIBLE LA POUSSIÈRE EST COMBUSTIBLE LA COMPAGNIE DASSURANCE RECOMMANDE QUE LE DÉPOUSSIÉREUR SOIT MUNI DE PORTES DEXPLOSION LA COMPAGNIE DASSURANCE RECOMMANDE QUE LE DÉPOUSSIÉREUR SOIT MUNI DE PORTES DEXPLOSION LINVESTISSEMENT REQUIS EST DE $ LINVESTISSEMENT REQUIS EST DE $

10 SOLUTIONS 1. SELON LE RÈGLEMENT SUR LA QUALITÉ DE LATMOSPHÈRE, LE REJET PERMIS EST DE 50 mg/m 3 2. LE DÉPOUSSIÉREUR NEST PAS REQUIS PUISQUE LE REJET ACTUEL EST INFÉRIEUR À LA NORME 3. LE DÉPOUSSIÉREUR À ÉTÉ ENLEVÉ ET AUCUNE MESURE CONTRE LES EXPLOSIONS NA ÉTÉ REQUISE 4. AVANTAGES: DIMINUTION DU COÛT DOPÉRATIONDIMINUTION DU COÛT DOPÉRATION ÉLECTRICITÉÉLECTRICITÉ AIR COMPRIMÉ DE DÉCOLMATAGEAIR COMPRIMÉ DE DÉCOLMATAGE VENTE DU DÉPOUSSIÉREURVENTE DU DÉPOUSSIÉREUR GAIN DESPACE DANS LE BÂTIMENTGAIN DESPACE DANS LE BÂTIMENT

11 EXEMPLE #3

12 REMPLACEMENT D UN SÉPARATEUR À VOIE HUMIDE PAR UN DÉPOUSSIÉREUR À SEC, DANS UNE FONDERIE DE BITUME

13 Étude de cas: Membranes Hydrotech;Étude de cas: Membranes Hydrotech; Préparation de revêtements de toiturePréparation de revêtements de toiture Membranes hydrofugesMembranes hydrofuges Marché internationalMarché international

14 Membranes Hydrotech

15 Données Techniques 1Données Techniques 1 Matériaux utilisés:Matériaux utilisés: –Argiles, polymères, caoutchouc, bitume; Quantité quotidienne traitée:Quantité quotidienne traitée: – kg; Type de transvidage:Type de transvidage: –Manuel; Horaire de travail:Horaire de travail: –16-24 heures/jour

16 Matières Premières

17 Données Techniques 2Données Techniques 2 Type de séparateur humide:Type de séparateur humide: –Cyclone avec pré-injection deau par venturi, 20 ans d usure; Débit dair du séparateur:Débit dair du séparateur: –1500 pcm; Température de lair:Température de lair: –80 0 C; Nature des contaminants:Nature des contaminants: –Poussières fines dargile, polymères et caoutchouc;

18 Séparateur cyclonique humide

19 Données Techniques 3Données Techniques 3 Efficacité de filtration:Efficacité de filtration: –Environ 90% Captation des contaminants:Captation des contaminants: –Bac de sédimentation; Fréquence de vidange:Fréquence de vidange: –1-2 Fois par mois; Élimination des contaminants:Élimination des contaminants: –Site denfouissement;

20 Bac de sédimentation

21 Données Techniques 4Données Techniques 4 Recirculation de lair filtrée:Recirculation de lair filtrée: –Aucune; Captation des poussières:Captation des poussières: –Hottes verticales non confinées; Évacuation de lair filtrée:Évacuation de lair filtrée: –Au toit;

22 Évacuateur au toit

23 Données Techniques 5Données Techniques 5 Coût denfouissement:Coût denfouissement: –2 000$ $/mois; Énergie thermique perdue:Énergie thermique perdue: – m³ gaz/an (hiver); –( Btu)

24 Problématiques:Problématiques: Rejets atmosphériques;Rejets atmosphériques; Coûts de disposition;Coûts de disposition; Captation médiocre;Captation médiocre; Entretien laborieux;Entretien laborieux; Pertes énergétiques;Pertes énergétiques; Matière non recyclable.Matière non recyclable. Consommation deauConsommation deau

25 Solution 1:Solution 1: Remplacement du séparateur humide par un dépoussiéreur sec à cartouches;Remplacement du séparateur humide par un dépoussiéreur sec à cartouches; Ratio 1,05:1;Ratio 1,05:1; Cartouches hydrofuges lavables;Cartouches hydrofuges lavables; Installation intérieure;Installation intérieure; Possibilité de recirculation;Possibilité de recirculation; Efficacité de filtration de 99.99% à 0.5µm.Efficacité de filtration de 99.99% à 0.5µm.

26 Dépoussiéreur à cartouches

27 Éléments du concept

28 Système de recirculation

29 Solution 2:Solution 2: Ajustement des débits dairAjustement des débits dair Remplacement des conduits;Remplacement des conduits; Remplacement des hottes;Remplacement des hottes; Installation de confinement;Installation de confinement;

30 Système de captation

31 Résultats:Résultats: Conformité des rejets atmosphériques;Conformité des rejets atmosphériques; Élimination de lenfouissement;Élimination de lenfouissement; Recyclage des poussières à 100% sur site;Recyclage des poussières à 100% sur site; Captation améliorée de 40%;Captation améliorée de 40%; Récupération de la chaleur (hiver);Récupération de la chaleur (hiver); Réduction des coûts dentretien.Réduction des coûts dentretien.

32 Analyse financière: ÉconomiesAnalyse financière: Économies Économie sur enfouissement: $/anÉconomie sur enfouissement: $/an Matière première recyclée: $/anMatière première recyclée: $/an Économie dentretien: 1 200$/anÉconomie dentretien: 1 200$/an Économie dénergie: 6 400$/ anÉconomie dénergie: 6 400$/ an TOTAL: $/anTOTAL: $/an

33 Analyse financière: RentabilitéAnalyse financière: Rentabilité Acquisition + ingénierie: $Acquisition + ingénierie: $ Coût dentretien nouveau: $/anCoût dentretien nouveau: $/an Économies totales: $/anÉconomies totales: $/an Retour sur linvestissement: 1.24 ansRetour sur linvestissement: 1.24 ans

34 ConclusionConclusion Membranes Hydrotech réalise des économies considérablesMembranes Hydrotech réalise des économies considérables Respect de l environnementRespect de l environnement Récupération de la matière premièreRécupération de la matière première Amélioration de la qualité du milieu de travail.Amélioration de la qualité du milieu de travail.

35 MERCI DE VOTRE ATTENTION ! FIN DE LA PRÉSENTATION CLIMATEX 2002 BON SALON À TOUS


Télécharger ppt "CODES ET NORMES DE VENTILATION PRÉSENTATION DU 21 FÉVRIER 2002 CLIMATEX 2002 BIENVENUE À TOUS PAR : CLAUDE DUPUIS ING. www.cdigroupeconseil.com."

Présentations similaires


Annonces Google