La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Spectacle dombres chinoises présenté aux classes de lécole maternelles Le 18 décembre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Spectacle dombres chinoises présenté aux classes de lécole maternelles Le 18 décembre 2012."— Transcription de la présentation:

1 Spectacle dombres chinoises présenté aux classes de lécole maternelles Le 18 décembre 2012

2 Qui va tirer le traineau du Père Noël ? Cest bientôt Noël ! le père noël est tout heureux : il va bientôt partir en tournée pour distribuer ses jouets. Ce matin, il va nourrir ses rennes en chantonnant… Hélas ! une mauvaise surprise lattend dans lécurie : ses deux rennes sont couchées sur leur litière et ils ont vraiment lair très fatigués.

3 Le Père Noël essaie dencourager les pauvres animaux : - Allons, allons, mes cocos, debout ! Votre Papa Nono va vous donner une double ration de croquettes de lichen. Les rennes réussissent à se redresser mais, une fois sur leur pattes, ils se mettent à trembloter, à toussoter, à éternuer. Le Père Noël examine attentivement ses rennes. Au bout dun moment, il soupire : - Ils ont la grippe, une grosse grippe. Il leur faut au moins dix jours de repos bien au chaud. Pauvre Père Noël. Il se frotte le front comme sil venait de recevoir un coup de bâton et il répète : - Qui va tirer mon traîneau ? Le plus vieux de ses rennes lui répond sur un ton grognon : - Aaa… tchoum ! Au lieu de pleurnicher, essaie plutôt de nous trouver des remplaçants.

4 Aussitôt le Père Noël téléphone à tous les plus grands journaux du monde : - Allo, voulez-vous faire passer cette - Allo, voulez-vous faire passer cette annonce : « Urgent, Père Noël cherche animaux rapides, forts, et résistants pour tirer tout autour de la terre son traineau chargé de cadeaux précieux. Se présenter sans rendez vous. Demander ladresse au facteur près de chez vous. » Le lendemain, trois superbes chevaux arrivent au galop devant la maison du Père Noël. - Cher Père Noël, Grand Manitou des joujoux, voici mes chevaux les plus rapides. Avec eux, vous filerez plus vite que le vent. Le Père Noël observe longuement les chevaux, puis il déclare : - oui… oui… Ces chevaux sont magnifiques… mais ont-ils déjà galopé dans la neige et traversé des rivières glacées ? - oui… oui… Ces chevaux sont magnifiques… mais ont-ils déjà galopé dans la neige et traversé des rivières glacées ? - non ils aiment trop la douceur du soleil. - non ils aiment trop la douceur du soleil. Un grand chef indien portant de belle coiffe de plume monte le cheval tête. Il salue le Père Noël.

5 - Ont-ils déjà parcouru des terres brulantes en se nourrissant seulement de quelques touffes dherbes ? - Ont-ils déjà parcouru des terres brulantes en se nourrissant seulement de quelques touffes dherbes ? - Des terres brulantes ? Quelques touffes dherbes ? Non Père Noël, mes chevaux sont de vrais champions, mais ils sont habitués à manger lherbe tendre de nos prairies et ils ont besoin de boire beaucoup deau chaque jour. - Des terres brulantes ? Quelques touffes dherbes ? Non Père Noël, mes chevaux sont de vrais champions, mais ils sont habitués à manger lherbe tendre de nos prairies et ils ont besoin de boire beaucoup deau chaque jour. - Vos chevaux sont vraiment magnifiques, mais je crains quil ne soient trop fragiles pour tirer mon traineau à travers les déserts de glace et de sable. - Vos chevaux sont vraiment magnifiques, mais je crains quil ne soient trop fragiles pour tirer mon traineau à travers les déserts de glace et de sable.

6 Un peu plus tard… Boum ! Boum ! boum !... Un éléphant fait trembler le sol devant la maison du Père Noël. Sur son dos, un maharadjah est confortablement installé. Léléphant pousse un barrissement : - Touiiin ! Et le maharadjah déclare solennellement : Très très cher Père Noël, voici lanimal quil vous faut pour tirer votre traineau : un éléphant plus fort que trente chevaux ! Il ne craint ni le froid, ni le chaud. Le Père Noël est un peu impressionné. Il admire léléphant en murmurant : - Oui, oui, pourquoi pas… cet éléphant pourrait bien faire laffaire. - Oui, oui, pourquoi pas… cet éléphant pourrait bien faire laffaire. Tout à cou, une idée lui donne des frissons et il bredouille : - Rien ne doit résister à cet énorme animal ? - Rien ne doit résister à cet énorme animal ? - Ha ! ha ! ha ! Il est si puissant quil écrase tout. Avec lui, vous passerez partout ! - Ha ! ha ! ha ! Il est si puissant quil écrase tout. Avec lui, vous passerez partout ! - Vous voyez cher maharadjah, pour livrer mes cadeaux, jatterris souvent sur le toit des maisons. Ce serait beaucoup trop risqué avec votre éléphant : il est tellement lourd quil pourrait faire seffondrer les maisons des enfants. Non, non, je suis désolé… votre éléphant est très beau, mais il est vraiment trop gros. - Vous voyez cher maharadjah, pour livrer mes cadeaux, jatterris souvent sur le toit des maisons. Ce serait beaucoup trop risqué avec votre éléphant : il est tellement lourd quil pourrait faire seffondrer les maisons des enfants. Non, non, je suis désolé… votre éléphant est très beau, mais il est vraiment trop gros.

7

8 Un jour et une nuit passe et pas un animal ne se présente pour remplacer les rennes. Le Père Noël devra-t-il renoncer à distribuer ses jouets la nuit de Noël ? Heureusement, un matin, deux grands dromadaires approchent de sa maison. Un prince du désert les conduit. - Noble Père Noël, voici mes deux plus beaux dromadaires. Ils résistent au froid, à la chaleur, à la faim et à la soif. - Noble Père Noël, voici mes deux plus beaux dromadaires. Ils résistent au froid, à la chaleur, à la faim et à la soif. Le Père Noël se frotte les mains en regardant les deux dromadaires et il se dit : - Oui, oui, parfait. Ils ne sont pas fragiles, pas trop gros, juste comme il faut. - Oui, oui, parfait. Ils ne sont pas fragiles, pas trop gros, juste comme il faut. Pourtant, quelque chose linquiète. Il demande au prince du désert : - Au cours de ma tournée, je dois franchir de très hautes montagnes. Vos dromadaires peuvent-ils trotter sur des chemins étroits et escarpés, au dessus des nuages ? - Au cours de ma tournée, je dois franchir de très hautes montagnes. Vos dromadaires peuvent-ils trotter sur des chemins étroits et escarpés, au dessus des nuages ? - Euh… C'est-à-dire que … euh… mes dromadaires ont plutôt lhabitude des terrains plats. - Euh… C'est-à-dire que … euh… mes dromadaires ont plutôt lhabitude des terrains plats. - Oui, oui… cest bien ce qui minquiète. Jai peur que vos dromadaires aient beaucoup de mal à grimper sur les hautes montagnes. Je vous remercie beaucoup, Grand Prince du désert, mais je crois quil faut trouver dautres animaux pour tirer mon traineau. - Oui, oui… cest bien ce qui minquiète. Jai peur que vos dromadaires aient beaucoup de mal à grimper sur les hautes montagnes. Je vous remercie beaucoup, Grand Prince du désert, mais je crois quil faut trouver dautres animaux pour tirer mon traineau.

9

10 Un jour et une nuit passe encore. Le Père Noël tourne en rond en ronchonnant : - Je ne vais tout de même pas porter mon traineau sur mon dos ! - Je ne vais tout de même pas porter mon traineau sur mon dos ! Soudain, un tintement de clochettes attire son attention. Quatre ânes viennent à sa rencontre en trottinant. Un petit garçon marche derrière eux, qui sexclame : - Père Noël ! Père Noël ! prenez mes ânes pour tirer votre traineau ! - Père Noël ! Père Noël ! prenez mes ânes pour tirer votre traineau ! - Des ânes ? et pourquoi pas des moutons ? - Des ânes ? et pourquoi pas des moutons ? - Mes ânes ne craignent ni le chaud, ni le froid. Ils résistent à la faim et à la soif. Donnez leur une botte de paille et un seau deau, ils vous emporteront autour du monde. Ils sont même capable de trotter sur les petits sentiers, jusquaux sommets des plus hautes montagnes. - Mes ânes ne craignent ni le chaud, ni le froid. Ils résistent à la faim et à la soif. Donnez leur une botte de paille et un seau deau, ils vous emporteront autour du monde. Ils sont même capable de trotter sur les petits sentiers, jusquaux sommets des plus hautes montagnes. Le Père Noël réfléchit un moment, puis il dit en riant : - Ha ! Ha ! Ha ! Des ânes ! Pour tirer mon traineau, voilà ce quil me faut ! Mon garçon, grâce à toi, tous les enfants de la terre auront leurs cadeaux ! - Ha ! Ha ! Ha ! Des ânes ! Pour tirer mon traineau, voilà ce quil me faut ! Mon garçon, grâce à toi, tous les enfants de la terre auront leurs cadeaux !

11 Cest ainsi que cette année quatre ânes remplaceront les rennes malades du Père Noël.

12 Où est passée la hotte du Père Noël ? Mais voilà que le Père Noël rencontre dautres problèmes. Dans latelier ou travaillent les lutins, on est inquiet… Le père Noël cherche sa hotte pour faire sa distribution de jouets. Il demande à ses lutins :

13 - Avez-vous vu ma hotte ? - Avez-vous vu ma hotte ? - Père Noël, nous lavons préparée près de ton traîneau. - Père Noël, nous lavons préparée près de ton traîneau. - Elle ny est pas, elle a disparu ! - Elle ny est pas, elle a disparu ! Alors, après mes rennes malades, cest ma hotte qui disparait ! Alors, après mes rennes malades, cest ma hotte qui disparait ! Je vais faire comment pour distribuer les jouets par les cheminées ? Je vais faire comment pour distribuer les jouets par les cheminées ? Y aurait-il un voleur ? Y aurait-il un voleur ? - Hier, une vielle femme bizarre rodait près de nos ateliers, elle posait des questions, elle fouinait de-ci, delà. On dit quelle habite dans la forêt. - Hier, une vielle femme bizarre rodait près de nos ateliers, elle posait des questions, elle fouinait de-ci, delà. On dit quelle habite dans la forêt. - Comment allons-nous faire ? Il faut questionner les animaux de la forêt, ce sont nos amis. Peut-être lont-ils vu ? Je vais aller les voir. - Comment allons-nous faire ? Il faut questionner les animaux de la forêt, ce sont nos amis. Peut-être lont-ils vu ? Je vais aller les voir.

14

15 Dehors il fait froid. - Couvre-toi bien Père Noël, sinon tu vas avoir le rhume et tu as du travail ce soir ! - Merci chers lutins. Allons voir dans la forêt, brr, tout est blanc, la neige est épaisse. Ah, voilà des traces de pattes. Tiens qui va là, tout blanc ! - Cest moi, Jeannot lapin des neiges. - Bonjour Jeannot ! Aurais-tu vu une vielle femme passer hier ! - Oh non ! Je ne mattarde pas. Je cherche vite de quoi manger pour mes petits et leur mère qui sont au terrier, il fait si froid. Mais je te conseille de continuer ton chemin. Vas donc voir notre ami le grand cerf. Mais fait attention, le loup rôde dans la forêt, il a très faim.

16

17 - Merci Jeannot. Bon Noël à toute ta famille. Allons, encore un effort, je vais suivre ces autres traces. Oh quelle belle maison de bois, je pense que cest celle du grand cerf. Bon, je frappe à la porte. Cerf, cerf, ouvre moi. Cest le père Noël ! Je cherche une vielle femme qui habite dans la forêt. Las-tu vu passer ? Où, peux-tu mindiquer le chemin ? - Pauvre de toi, je ne sais pas, je reste bien à labri chez moi car les chasseurs me courraient après. Tu devrais essayer de trouver Goupil le Renard. Il est fouineur, futé, faut faire ami- ami avec lui. Bonne chance, Père Noël.

18

19 - Et je repars dans la neige, brr, quel froid ! Oh, je vois quelque chose de roux derrière un arbre là bas. Mais, je le connais, cest Goupil, le renard. - Goupil ! Goupil ! Cest moi, le Père Noël ! Non, ce ne sont pas les chasseurs. Je ne te veux aucun mal, je veux ton aide. Ecoute, je cherche une vielle femme qui habite dans la forêt. - Oui, oui, jai confiance en toi, je sais que tu es le gentil bonhomme que les enfants aiment tant. Alors, allons-y, je vais tindiquer le chemin. - Ouf, oh la la, cest loin dis donc, cest difficile de marcher dans la neige.

20

21 - Patience Père Noël, on arrive, regarde cette fumée quon voit au loin ! Allez, encore un effort ! - Oh, une cabane, mais elle nest pas bien jolie, ses rideaux sont sales et cest plein de toiles daraignées. Hum ! La personne qui vit là semble bizarre. - Te voilà arrivé. Je me sauve. On dit que cette femme a des pouvoirs, on la dit sorcière. Je ne veux pas être transformé en crapaud ou en citrouille. Bonne chance Père Noël !

22 - Merci infiniment, Goupil, et joyeux Noël. - Merci infiniment, Goupil, et joyeux Noël. Je vais frapper à la porte. Toc toc toc Je vais frapper à la porte. Toc toc toc - Qui est là ? - Qui est là ? - Je suis le Père Noël. Je veux te parler. - Je suis le Père Noël. Je veux te parler. - Toi, tu veux me parler ? Et pourquoi ? - Toi, tu veux me parler ? Et pourquoi ? - Mes lutins tont vu près de nos ateliers. On te dit méchante. - Mes lutins tont vu près de nos ateliers. On te dit méchante. Serait-ce toi qui aurais pris ma hotte ? Serait-ce toi qui aurais pris ma hotte ? - Et oui, cest moi. Je te lai volée car personne ne vient pour moi à Noël, personne ne maime. Les enfants ne pensent quà toi. - Et oui, cest moi. Je te lai volée car personne ne vient pour moi à Noël, personne ne maime. Les enfants ne pensent quà toi. Ecoute, vielle femme, tu as des pouvoirs ? Si tu les utilisais pour faire de bonnes et belles choses, on taimerait davantage. Je te propose quelque chose : rends moi ma hotte et viens avec moi. Je tinvite à faire ma tournée. Jai tant de travail, il y a beaucoup denfants sur la terre.

23 Cette nuit de Noël, on pourra voir dans le traîneau et au coté du Père Noël, une vielle femme aux joues roses, avec un grand sourire. Elle sera heureuse, enfin, elle allait faire du bien, le Père Noël laimera ainsi.


Télécharger ppt "Spectacle dombres chinoises présenté aux classes de lécole maternelles Le 18 décembre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google