La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Laboratoire de Rhumatologie Appliquée www.labrha.com Syndrome de Fatigue Chronique SFC 1ère partie : Définition – Diagnostic - Hypothèses étiologiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Laboratoire de Rhumatologie Appliquée www.labrha.com Syndrome de Fatigue Chronique SFC 1ère partie : Définition – Diagnostic - Hypothèses étiologiques."— Transcription de la présentation:

1 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Syndrome de Fatigue Chronique SFC 1ère partie : Définition – Diagnostic - Hypothèses étiologiques LABRHA 2006

2 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC:Diagnostic Critères diagnostiques CDC dAtlanta 1988 revisités par Fukuda 1994 Critères majeurs:M 1-Fatigue physique et cognitive (mentale ) survenant chez un sujet auparavant non asthénique amenant à 1 réduction dactivité > ou = 50% depuis au moins 6 mois. 2-Absence de cause précise (cancers,infections, endocrinopathies, rhumatismales inflammatoires chroniques, psychiatriques ): Diagnostic délimination Critères mineurs: m ( > 6 mois ) 1-Subjectifs: douleurs articulaires musculaires, troubles du sommeil,céphalées,troubles de la concentration de lhumeur de la mémoire,faiblesse musculaire, survenue brutale,épuisement basal avec majoration après un exercice,peu amélioré par le repos et le sommeil. 2-Objectifs : état subfébrile,mal de gorge avec pharyngite, adénopathies cervicales et axillaires Diagnostic positif si 2 M + 8 m ou 6 m subjectifs + 2 m objectifs

3 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC: épidémiologie Jeunes Cadres urbains Hyperactifs ( Yuppies Syndrome 1988) Hypothèse dinfection persistante au virus de la Mononucléose infectieuse:Epstein Barr virus (EBV). Mode de survenue brutal en quelques heures ou jours Avec foyers « endémiques » Lac Tahoé 1990 (virus herpès HHV-6) Prévalence ( 1992 ) : 0,2% mais 0,7% si syndrome anxio-dépressif associé Sex ratio: 60 % femmes seulement Histoire naturelle mal évaluée : Conséquences personnelles, professionnelles et financières lourdes, évolution prolongée Marqueur biologique du SFC à l étude : Variante de l enzyme de clivage de l ARN ase leucocytaire de linterféron, De Meirleir 72%SFC, 1% pop gén et SFM ) Découverte de dysfonction des gènes du stress (CDC dAtlanta,2006)

4 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC Hypothèses étiologiques (1) Désordre neuroendocrinien: 1-Anomalies de laxe du stress: système hypothalamo hypophyso surrénalien (HHS)tests à acth, cortisolémies basales basses, gènes du stress 2-DHEA 3-GH:hormone de croissance (growth) 4-neuromédiateurs centraux : sérotonine, dopamine Anomalies immunologiques: 1-humorale (sang) autoanticorps antivimentine, ac antilamine b1 2-cellulaire état dactivation immunologique chronique Anomalies du typage lymphocytaire Anomalies de linterféron alpha et des cellules dendritiques plasmocytoides Anomalies de la dégradation des ARN messagers viraux par les enzymes ARNases variante de ribonucléase 37 kd

5 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC Hypothèses étiologiques (2) Anomalies Génétiques : Découverte danomalies des gènes du stress (cf revue de presse ) Anomalies Psychiatriques : Critère dexclusion en dehors du syndrome anxiodépressif réactionnel à létat de fatigue chronique Anomalies fonctionnelles centrales : IRM fonctionnelle avec débimétrie des aires cérébrales et tomographie à émission photonique( SPECT) proches de celles des patients infectés par HIV et non retrouvées chez des patients dépressifs.

6 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC: Diagnostic délimination 2ème critère diagnostic majeur (M) Affections évolutives 1-maladies malignes: Cancers solides ou hématologiques 2-infections : MNI et hépatites virales A, B,C … 3-endocrinopathies et métaboliques: insuffisance thyroidienne et surrénalienne, diabètes sucrés et phosphatés, hémochromatose… Iatrogènes: médicaments: Hypolipémiants,antiH2,rétroviraux,cycloA, barbituriques,hypokaliémants laxatifs et diurétiques,IFN,plaquenil … Anorexie Alcoolisme Toxicomanie Obésité majeure :imc > 45 Apnée du sommeil Sd dépressif majeur, psychoses Psychogènes : Pathomimies,hystéries,douleurs névrotiques hypochondriaques

7 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Autres syndromes aux confins du SFC Etats para-infectieux: 1-Syndrome dimprégnation tuberculeuse lésions pulmonaires minimes non bacillifères ou hypersensibilité à la tuberculine 2-Patraquerie brucellienne 3-Syndrome posthépatitique viral (B et C ) 4-Herpès virus :EBV(mni) et HHV-6 5-Syndrome post grippal 4-Rickettsiose,à mycoplasmes,à coxiella burnetii (fièvre Q) SGG( syndrome guerre du golfe 1990 ) SGB( syndrome guerre des Balkans ) Conclusions discordantes : syndrome réactionnel au stress du combat, pollution chimique à luranium enrichi,réaction TH2 inappropriée au programme polyvaccinal intensif… MMF( myofasciite à macrophage ) Pseudointoxication à lexcipient aluminique vaccin Hep b Vaccin hépatite B : Controverse sur le déclenchement de maladies systémiques neuromusculaires

8 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Bilan Biologique à proposer NFS VS, CRP Fer sérique, ferritinémie Calcémie, phosphorémie, pal Glycémie et Hb glyquée TSH,Cortisolémie basale voire cycle cortisolique, test ACTH Créatininémie,urée, ionogramme, transaminases,gammagt Sérologie hépatites B et C, Epstein Barr, HIV (avec accord du patient) ACAN et ENA (anti Ro et La ) CPK EP des protéines sériques Protéinurie 24 h, bandelette urinaire

9 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC : 2ème partie Les Traitements LABRHA 2006

10 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Principes du Traitement Rassurer : il est (utile de reconnaître que la maladie est réelle) Informer : pas de lésion anatomique mais probable dysfonction neuro- hormono-immunitaire avec prédisposition génétique dintolérance au stress, (maladie temporaire, recherches en cours). Si syndrome dépressif réactionnel : importance des thérapies cognitivo- comportementales voire de traitements corrigeant lhumeur. Intérêt des associations de malades, groupes de parole … tant pour le soutien psychologique que pour leurs actions dinformation dans le cadre de partenariat avec le corps médical.

11 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Traitements pharmacologiques Pharmacologiques: 1-ADTC :antidépresseurs tricycliques 2-GH: perfusion dhormone de croissance mais coût 3-NADH (nicotinamide adenine dinucleotide réduit) précurseur réduit de lATP(adénosine triphosphorique)«carburant des cellules» 4-Acides gras insaturés ( Omega 3) Immunologiques: 1-Perfusion d immunoglobines (anticorps ) mais décevant 2-Interféron : pas logique,souvent syndrome pseudogrippal associé à la prise de ce médicament 3-Ampligen° polynucléotide immunomodulateur antiviral (inhibiteur de la ribonucléase) cf travaux de de Meirleir

12 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée Traitements non pharmacologiques et traitements alternatifs Thérapie Comportementale: 1-réentraînement à leffort,kinésithérapie, 2-psychothérapie de soutien et aide psychosociale 3-gestion de la fatigue, des douleurs, du sommeil 4-lutte contre les pensées négatives, visualisation positive … Fibromyalgine ® Pour ses effets correcteurs de la fatigue ( gingembre, vitamine C ) damélioration des défenses immunitaires (gelée royale, vit C) de correction du sommeil (escholtzia, passiflore, camomille ) mais également pour ses effets positifs sur le système dactivation de laction (SAA) (dopamine ) et de renforcement de lhumeur (sérotonine ) Diverses 1-Homéopathie, Ostéopathie,Antibiothérapies diverses (discuté) si infections à rickettsies, mycoplasmes, chlamydiae.

13 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC :Pronostic Évolution longue à pronostic globalement favorable Maladie temporaire à date de guérison peu prévisible Cependant une asthénie devenant intermittente annonce une guérison proche Retentissement personnel, familial, professionnel, social souvent lourd Rôle de lentourage positif ou négatif voire neutre ( proximologie ) Pas de lésion anatomique mais dysfonction complexe des systèmes délimination des virus (ARNases ) du système NEI neuro-endocrino-immunologique ) et danomalies des gènes du stress.

14 Laboratoire de Rhumatologie Appliquée SFC :Conclusion Malgré les réticences de certains, le SFC en tant quentité nosologique est acceptéepar la communauté scientifique, à condition de respecter les critères rigoureux pour ne pas porter inconsidérément un tel diagnostic. Les hypothèses actuelles sorientent vers une réponse immunologique inappropriée et persistante à diverses agressions infectieuses, vaccinales, chimiques... A ce jour aucune prise en charge thérapeutique unique ou plurimodale na fait sa preuve dans le SFC dont lhistoire naturelle est mal connue. Certains traitements méritent dêtre tentés compte tenu de leur innocuité et efficacité sur les symptômes (Fibromyalgine®)


Télécharger ppt "Laboratoire de Rhumatologie Appliquée www.labrha.com Syndrome de Fatigue Chronique SFC 1ère partie : Définition – Diagnostic - Hypothèses étiologiques."

Présentations similaires


Annonces Google