La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L ES SERVICES A LA PERSONNE COMME OUTIL DE LA QUALITÉ DE VIE SUR LES TERRITOIRES Réflexions à partir dune étude faite en Région Centre sur les 6 départements.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L ES SERVICES A LA PERSONNE COMME OUTIL DE LA QUALITÉ DE VIE SUR LES TERRITOIRES Réflexions à partir dune étude faite en Région Centre sur les 6 départements."— Transcription de la présentation:

1 L ES SERVICES A LA PERSONNE COMME OUTIL DE LA QUALITÉ DE VIE SUR LES TERRITOIRES Réflexions à partir dune étude faite en Région Centre sur les 6 départements Une qualité de vie pour tous, sur des territoires ouverts à linnovation SARL - Brigitte Croff Conseil et Associés 47 avenue Paul Vaillant Couturier – Gentilly T: – F : – 1

2 o Une démarche filière et territoire sur laxe de la consolidation et de lémergence des activités et des emplois dans le champs des services aux personnes : Les conditions de développement des activités actuelles dans une relation avec les besoins du territoire Lémergence de nouvelles activités correspondant à des besoins identifiés mais non couverts Des préconisations pour les conditions de développement du secteur par léconomie sociale et solidaire LETUDE EN REGION CENTRE 2

3 o Les directions de lemploi: Comprendre le marché, identifier de nouveaux besoins et voir comment répondre par une offre émanant de nouvelles entreprises en création dans une cohésion avec les associations existant sur le terrain Organiser la délivrance des agréments simple et qualité pour les nouveaux entrants Mesurer ladéquation de leur bassin demploi avec la couverture des besoins LES ATTENTES DES COMMANDITAIRES 3

4 o Le C2RA travailler avec les chargés de mission DLA de chaque département afin de les qualifier dans la connaissance de ce secteur et de les appuyer dans laccompagnement et la consolidation des SAP par une ingénierie adaptée LES ATTENTES DES COMMANDITAIRES 4

5 o Entretiens avec tous les dirigeants des structures de SAP de la région afin de connaître les zones dintervention réelles et exactes : secteur géographique et activités o Entretiens approfondis concernant lactivité effective : services proposés, prix pratiqués, clientèle ciblée, heures réalisées, nombre et configuration des emplois, perspectives dévolution et difficultés. METHODOLOGIE DE LETUDE 5

6 o Entretiens avec les acteurs clés : sur les enjeux stratégiques et les perspectives dévolution DIRRECTE, Délégués territoriaux ANESM, Maisons de lemploi, chargés de développement CAF, Présidents de fédérations départementales UNA, ADMR et Familles rurales, Associations intermédiaires, Chefs dentreprises de SAP o En tout 58 entretiens qualitatifs ont été menés METHODOLOGIE DE LETUDE 6

7 Ces entretiens nous ont permis de : Caractériser les territoires en fonction de leur potentiel de développement et en tenant compte de la spécificité de chacun dentre eux : quelle population, quel niveau de solvabilité, quels équipement en transports, logements et services de proximité, quels emplois qui permettent aux populations de se maintenir Comprendre les freins au développement de nouveaux emplois et à la structuration dune filière Didentifier des expériences réussies et de les formaliser afin quelles se multiplient RESULTATS DE LETUDE 7

8 Dreux Nogent-Le-Rotrou Châteaudun ORLEANS Pithiviers Montargis Vendôme Romorantin Vierzon St-Amand-Montrond Le Blanc Chinon TOURS BOURGES CHATEAUROUX BLOIS Issoudun CHARTRES Loches La Châtre ZONES PRESENTANT DES BESOINS DE SERVICES NON COUVERTS ET NIVEAUX DE REVENUS Légende : Revenus médinas des zones peu couvertes par les SAP Niveau 1 : à /uc Niveau 2 : à /uc Niveau 3 : à /uc Niveau 4 : à /uc Départements Arrondissements Sources : Chiffres DDTEFP année 2005/2006, Les revenus fiscaux des ménages dans la région Centre Édition

9 CARACTÉRISTIQUESPAYS CONCERNÉSPOTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT DE SERVICES Population plus jeune Nouveaux arrivants actifs Zones urbaines Bassins demplois importants Dynamisme économique Niv de revenus 1 et 2 Chartrain (28) Tours / Loire Touraine (37) Orléans / Foret dOrléans Val de Loire (45) Services aux actifs au domicile et sur le lieu de travail Garde denfants Plus forte proportion de jeunes Difficultés sociales Zones urbaines Transition économique en cours Attractivité plutôt faible Niv de revenus 2 et 3 Vierzon (18) Bourges (18) Drouais (28) Dunois (28) Issoudun et Champagne Berrichone (36) Bassin de vie Castel roussin (36) Châteaux (41) Liens AI – ASP Services aux actifs avec et sans enfants POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES PAR TYPOLOGIE TERRITORIALE 9

10 CARACTÉRISTIQUESPAYS CONCERNÉSPOTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT DE SERVICES Population plus jeune Nouveaux arrivants : Actifs/familles Déplacements domicile/travail Phénomène de périurbanisation Zones rurales Niv de revenus 1 et 2 Beauce (28) Beauce Val de Loire (41) Sologne Val Sud (45) Loire Beauce (45) Beauce Gatinais en Pithiverais (45) Services damélioration de la vie quotidienne aux actifs et jeunes retraités Services sur le lieu de travail : développement du CESU Population plus jeune Nouveaux arrivants : Actifs/familles Déplacements domicile/travail Phénomène de périurbanisation Zones rurales Niveaux de revenus 3 et 4 Loire Val dAubois (18) La Châtre en Berry (36) Val de Creuse Val dAnglin (36) Loire Nature (37) Vendomois au Sud (41) Services damélioration de la vie quotidienne aux actifs et jeunes retraités Garde denfants 10

11 CARACTÉRISTIQUESPAYS CONCERNÉSPOTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT DE SERVICES Déclin démographique Population âgée Zones mixtes et rurales enclavées Faible dynamisme ou reconversion économique Niveaux de revenus 3 et 4 Berry St Amandois (18) Sancerre Sologne (18) Boischaut Nord (36) Touraine coté sud (37) Chinonais (37) Vendomois au Nord (41) Giennois (45) Gatinais (45) Services de transport et daccompagnement Développement des services aux publics fragiles Diversification des services aux publics dépendants : services liés à lisolement et au lien social. Nouveaux arrivants : Jeunes retraités Zones rurales Perspectives de relance économique Niveaux de revenus 3 et 4 Perche (28) Brenne (36) Vallée du Cher Romorantinais (41) Grande Sologne (41) Services de transports accompagnement Services aux jeunes retraités Services liés au tourisme et aux loisirs 11

12 o Pour les acteurs économiques : souvrir à une clientèle diversifiée et gérer des organisations de travail capables de construire de la pluriactivité avec un personnel polyvalent pour tenir économiquement et fournir des temps de travail satisfaisants des décloisonnements devront seffectuer entre branches professionnelles proches, et les services devront sexercer dans des lieux diversifiés > penser services de proximité et pas uniquement SAP Acquérir des compétences en développement local social et économique DES COMPÉTENCES À DÉVELOPPER POUR UN MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT PERMETTANT LA COHÉSION SOCIALE 12

13 Sortir de la division des tâches en général mais aussi de la division sexuelle du travail en particulier : en rendant toutes les activités de SAP mixtes et en étant capables de valoriser toutes les tâches pour donner du sens au travail Par exemple pourquoi au moment où lappellation femmes toutes mains disparait de la convention collective du particulier employeur on crée la prestation « hommes toutes mains » dans les emplois familiaux. Un homme dans laide à domicile ne va pas faire les mêmes tâches quune femme. DES COMPÉTENCES À DÉVELOPPER POUR UN MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT PERMETTANT LA COHÉSION SOCIALE 13

14 o Pour les élus locaux et les collectivités territoriales : Connaître les besoins des habitants et être porteurs de projets innovants en lien avec ces besoins à partir de diagnostics territoriaux Maintenir toutes les populations grâce à des politiques publiques locales qui prennent en compte les différents niveaux territoriaux (pays, département, région) Définir la place du service public pour réguler un marché dutilité sociale et développer la participation des habitants. DES COMPÉTENCES À DÉVELOPPER POUR UN MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT PERMETTANT LA COHÉSION SOCIALE 14

15 o A lhorizon 2020 : + 13% dans les services de la vie quotidienne et + 15% pour les services aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées : Des sous-emplois assignés aux personnes les moins qualifiées et en majorité des femmes immigrées sur certains territoires alors quon nous dit que ces emplois ne sont pas délocalisables ? Des emplois à temps très partiels qui ne permettront pas aux personnes de gagner suffisamment dargent pour subvenir à leurs besoins et qui seront toujours contraintes à avoir plusieurs employeurs LES RISQUES DUN POSITIONNEMENT DES SAP EN DEHORS DUNE DÉMARCHE FILIÈRE ET TERRITOIRE 15

16 Une réponse pour les publics fragiles cantonnée sur laction sociale avec des financements publics en diminution et un risque dépuisement des aidants familiaux qui ne pourront faire face à toutes les solidarités familiales. LES RISQUES DUN POSITIONNEMENT DES SAP EN DEHORS DUNE DÉMARCHE FILIÈRE ET TERRITOIRE 16

17 Il est évident que le développement des services sera laffaire de tous. La Région Centre qui sest engagée dans la qualification des intervenants et qui sest montrée pionnière dans la prise de conscience des enjeux de légalité hommes /femmes dans la réponse aux besoins, devra aller plus loin pour structurer une véritable filière demplois de services et une qualité de vie pour tous. Cette journée est aussi une étape dans ce long cheminement EN CONCLUSION 17


Télécharger ppt "L ES SERVICES A LA PERSONNE COMME OUTIL DE LA QUALITÉ DE VIE SUR LES TERRITOIRES Réflexions à partir dune étude faite en Région Centre sur les 6 départements."

Présentations similaires


Annonces Google