La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hicham SAMAD David ANCIAES Younes ZERYOUH Aurélie Gombauld SYSTÈMES DINFORMATION CAS 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hicham SAMAD David ANCIAES Younes ZERYOUH Aurélie Gombauld SYSTÈMES DINFORMATION CAS 2."— Transcription de la présentation:

1 Hicham SAMAD David ANCIAES Younes ZERYOUH Aurélie Gombauld SYSTÈMES DINFORMATION CAS 2

2 QUESTION1 : SYMPTÔMES RÉVÉLATEURS DE LÉCHEC DU PROJET SI Projet est au point mort Le projet est rejeté par les utilisateurs et les informaticiens, avec un management qui reste à lécart Le périmètre fonctionnel nest pas stabilisé (plusieurs extensions par rapport à létude initiale) Les fonctionnalités attendues ne sont pas livrées Les fonctionnalités livrées ne sont pas utilisées Accroissement des délais : 6 mois Explosion des budgets Les risques de ne pas aboutir sont toujours présents (complexité du problème) Divergence dappréciation de la situation entre les différents acteurs (intégrateur, consultant, utilisateurs... )

3 QUESTION 2 ALIGNEMENT ENTRE MÉTIER ET SI Les enjeux métiers sont bien définis mais le rôle du système dinformation nest pas bien compris Le projet est considéré comme une solution technologique à des problèmes organisationnels La maturité de lentreprise nest pas prise en compte Il y a donc un décalage entre les objectifs métiers et le projet La valeur que rapporterait le projet est calculée de manière arbitraire Aucune stratégie de système dinformation (stratégie métier mais pas de stratégie SI) Aucune vision cohérente à moyen terme pour le système dinformation (système dinformation décentralisée, pas de cartographie, pas durbanisme…)

4 QUESTION 2 OUTIL VS PROBLÈME DORGANISATION La technologie ne peut pas résoudre les problèmes organisationnels. Ce nest pas en installant un outil de CRM que lentreprise devient orientée client. Un outil de Workflow ne peut permettre daméliorer la collaboration que si, au minimum, les conditions suivantes sont satisfaites: Les acteurs humains sont motivés, capables dutiliser un outil informatique, convaincus de lutilité dautomatiser le flux de travail. Les rôles et les responsabilités sont bien définis, compris et partagés. Les règles sont bien définis, partagés et bien paramétrés dans loutil. Les données sont complètes, valides et cohérentes. Loutil est ergonomique. Loutil permet de gagner en efficacité par rapport au flux de travail papier pour chaque acteur. Lentreprise possède un annuaire, centralisé, à jour avec une gestion des droits. Loutil soit capable dimplémenter les règles définis par les métiers.

5 QUESTION 2 STRATÉGIE SI Une stratégie Métier mais pas de stratégie de SI Pas de vision globale, pas de cohérence des choix technologiques, pas de cartographie, pas durbanisme SI décentralisé mais pas de sémantique partagée Aucun effort fait pour lintégration des différents composants Recommandations Dans un premier temps garder la décentralisation du SI mais travailler sur: La définition dune sémantique partagée et des formats déchange de données Lintégration des différents composants à travers une plateforme déchange de données. Engager un travail de cartographie et durbanisme pour limiter la diversité

6 QUESTION 2 RENTABILITÉ DINVESTISSEMENT Projet de SI en mode « réaction », se contentant détablir un simple ROI pour justifier les nouveaux investissements IT Gains tangibles (Impact financiers du projet) Gains non-financiers, répondant aux impératifs dalignement stratégique (objectifs clients, objectifs de développement international…) Non prise en compte des risques inhérents au projet (risques structurels, techniques, relatifs à lenvergure du projet doivent être identifiés, mesurés et mis sous contrôle).

7 QUESTION 2 CONDUITE AU CHANGEMENT La conduite du changement est une composante essentielle à la réussite du projet (communication, formation, accompagnement…) : Dans ce cas, il y a un manque de « mobilisation de toutes les énergies autour d'un même objectif ». L'adhésion ne s'obtient pas sans informer les salariés et leur expliquer le bien-fondé des changements.

8 QUESTION 2 ORGANISATION ET GOUVERNANCE DU PROJET La gestion du projet et le pilotage opérationnelle est principalement conduite par lintégrateur. Absence des utilisateurs et informaticiens dans lavancement du projet, avec des rôles secondaires (réduits à des fonctions du support sans responsabilités) Laspect métier est au second degré par rapport à la technique. Absence de management des risques Les rôles qui semblent manquer : Chef de projet MOA (afin davoir plus dimplication du MOA) Représentants métiers

9 QUESTION 3 SOLUTIONS PACKAGÉES VS INTÉGRATION Les solutions packagées permettent de gérer lensemble dun périmètre métier (gestion de la relation client, supply chain, e-procurement). Ils gèrent un périmètre large et permettent de rationaliser les outils. Une solution packagée gère le périmètre applicatif de plusieurs solutions spécifiques. Lavantage est lunification de la sémantique, loutil de gestion devient le vocabulaire de lentreprise et peut devenir une composante de la culture. Lorganisation doit sadapter à ce type doutils structurants. Ces outils doivent être déployés de préférence au niveau global puisquils ont une culture assez forte et structurante. Leffort et porté sur le paramétrage, la reprise de données, les développements spécifiques et les échanges de données avec dautres périmètres. Une solution packagée impose une organisation et des pratiques normalisées à lensemble des entités de lentreprise. Il ne faut pas cependant penser que cest la solution pour harmoniser lentreprise. Les éditeurs offrent un support et une maintenance. Une feuille de route. Mais on nest jamais à labris dun rachat par un autre éditeur.

10 QUESTION 3 SOLUTIONS PACKAGÉES VS INTÉGRATION Base Access Développement spécifique Progiciel / ERP DWH commercial Format déchange standard Sémantique Modalités techniques déchange Fichiers FTP Messages XML Base Access Développement spécifique Progiciel / ERP Solution packagée CRM Reprise des données Gestion des changements Implication des acteurs Formation Migration progressive / Big bang Avantages Ne révolutionne pas les habitudes de travail Inconvénients Sémantique différente entre les différents acteurs, peut engendrer des incompréhensions Urbanisation laisse à désirer Complexité technique et coût de maintenance et dexploitation Différence de pratiques qui peut engendrer des incompréhensions Avantages Urbanisation du SI Harmonisation du langage, des sémantiques, des pratiques et des règles de gestion Inconvénients Modification des habitudes, des règles de gestion qui proviennent des outils historiques et même de la culture. Reprise de données très difficile. Privilégier la migration progressive pour faciliter la gestion de changement.

11 QUESTION 4 COMPOSANTS PRIORITAIRES Système(s) ADVSystèmes GPAO DWH commercialRéférentiel fournisseurs Annuaire (AD) Serveur de messagerie (Exchange) Lannuaire et le serveur de messagerie sont des services absolument indispensables et doivent être mis en place. Ces services ne représentent pas une grande complexité à mettre en place. Il faut faire attention à la complétude des données et leurs mise à jour régulières. Création du profile du nouvel arrivant (département RH). Exactitude des données. Des groupes dutilisateurs peuvent être créés pour faciliter lexploitation de lannuaire par la suite dans le cadre de gestion de droits.

12 QUESTION 4 DE LA STRATÉGIE AUX APPLICATIONS Stratégie Métie r 1.Améliorer la visibilité globale sur les marchés pour augmenter la réactivité commerciale ( gagner de nouveaux contrats ). 2.Augmenter la visibilité des commerciaux sur les délais de production ( respecter des engagements ). 3.Rationaliser les relations avec les fournisseurs afin de diminuer les coûts ( diminuer les coûts ). SI 1.Cartographier le système dinformation et faire un inventaire des technologies, solutions, pratiques 2.Urbaniser le SI (progressivement ou rapidement) 3.« Harmoniser les pratiques et outils des différentes entités » vs « Laisser une indépendance des différentes entités dans la gestion de leurs systèmes dinformations et les interconnecter » Processus Processus dapprovisionnement Choisir dans une liste de fournisseurs approuvés par le siège Négocier annuellement les tarifs avec les fournisseurs Processus de production Processus commercial Vérifier les délais dapprovisionnement, de production et de livraison avant engagement Modifier lorganisation de léquipe commerciale Gouvernance de SI Tout projet de mise en place dune application soit être approuvé par la comité urbanisation 1. Stratégie 2. Processus 3. Fonctionnel 4. Applicatif

13 QUESTION 4 DE LA STRATÉGIE AUX APPLICATIONS Fonctionnel Donner accès aux commerciaux aux données des systèmes ADV sur un périmètre global Donner accès aux commerciaux aux données de production Délais dapprovisionnement Délais de production Délais de livraison Centraliser les données dapprovisionnement pour avoir une meilleur visibilité sur les commandes effectuées auprès des différents fournisseurs. Permettre une meilleure négociation des tarifs avec les fournisseurs en connaissant le volume de transactions. Rationaliser le nombre de fournisseurs. Cartographier le SI Définir la sémantique des données de lentreprise en engageant lensemble des entités Définir des formats déchange de données commerciales et de production Applicatif Base commerciale interconnecté avec les différents ADV et GPAO des différentes entités. Référentiel fournisseurs interconnecté avec les différents GPAO des différentes entités Plateforme déchanges pour gérer la complexité des liens Cartographie du SI 1. Stratégie 2. Processus 3. Fonctionnel 4. Applicatif

14 QUESTION 5 RECOMMANDATIONS Engager une réflexion partant de la stratégie métier et SI jusquau solutions applicatifs et techniques Prioriser les chantiers suite à cette réflexion Niveau 1: Annuaire et Messagerie Niveau 2: Définir la sémantique des données et les flux et les modalités (temps réel, échange de fichiers…) déchange avec les différentes équipes SI de proximité et les acteurs métiers Niveau 3: Base commerciale et référentiel fournisseur et potentiellement une plateforme déchange Niveau 4: Cartographie SI et urbanisation Supprimer certains chantiers qui ne correspondent pas au niveau de maturité de lentreprise (portail fédérateur, automatisation de flux de travail, gestion électronique des documents et travail collaboratif)


Télécharger ppt "Hicham SAMAD David ANCIAES Younes ZERYOUH Aurélie Gombauld SYSTÈMES DINFORMATION CAS 2."

Présentations similaires


Annonces Google