La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Module « Accueillir » Du 28 novembre au 25 décembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Module « Accueillir » Du 28 novembre au 25 décembre."— Transcription de la présentation:

1 Module « Accueillir » Du 28 novembre au 25 décembre

2 « Accueillir »

3 Comprendre… « Accueillir » propose à chacun, pour préparer Noël, avec la communauté chrétienne, de découvrir deux grands récits de la Bible, ceux de deux personnages qui portent le même prénom. Il sagit de Joseph, le patriarche du Premier Testament, et Joseph, le Charpentier, père adoptif de Jésus. Lannée liturgique A, année de lévangéliste Matthieu, est le moment idéal pour découvrir le « silencieux » de lévangile, celui dont on parle peu, dont on ne sait pas ce quil devient, mais qui porte un prénom messianique, qui résume lhumanité. Le vitrail de Joseph de la cathédrale de Bourges sera un support privilégié pour toutes les activités catéchétiques. Cest lui qui permettra de visualiser le récit ; il accompagnera les étapes du rassemblement, permettra les rapprochements entre les deux Joseph et aidera chacun à monter spirituellement vers ce lieu où le Père et le Fils ouvrent les portes du Royaume. En vivant un rassemblement, la communauté chrétienne expérimentera le grand récit de joseph le Patriarche ; elle le découvrira dans sa narrativité. Avec lui, elle naura plus peur de « descendre en Égypte et de remonter ». Chacun accueillera Jésus comme le nouveau Joseph, descendu au plus bas de lhumanité, innocent condamné, celui qui nourrit ses frères de Parole et de Pain pour la vie. Au bout du cheminement de lAvent, chacun accueillera Jésus à Noël, Dieu avec nous, celui qui dit : « Quand tu descends, je descends avec toi, je suis avec toi, je remonterai avec toi. »

4 Visée théologique Lhistoire de Joseph, fils de Jacob, le patriarche, nous permet de découvrir que Dieu ne se lasse pas de donner, de pardonner, de nourrir, de sauver. Le personnage de Joseph annonce Jésus-Christ, le Fils bien- aimé du Père, qui donne sa vie pour sauver ses frères et les réunir dans un même amour, une même communion. Avec le Seigneur le bien triomphe. "C'est pour préserver vos vies que Dieu m'a envoyé en avant de vous." (Gn 45,5) "Le mal que vous aviez projeté de me faire, Dieu l'a transformé en bien, afin de sauver la vie à un peuple nombreux." (Gn 50,20)

5 Propositions catéchétiques Il est encore possible aujourdhui de descendre en Égypte et de remonter !

6 Objectifs Découvrir et sapproprier les deux grands récits de Joseph : Le patriarche du Premier Testament (Genèse 37 à 50). Joseph de lévangile, père adoptif de Jésus (Matthieu 1, 1-25). Se questionner, faire des liens entre eux afin de donner du sens et prier aujourdhui.

7 Genèse 37 à 50

8 Texte biblique (Genèse 37) – Joseph est vendu en Égypte 1 Jacob habita au pays où son père avait émigré, le pays de Canaan. 2 Voici la famille de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, faisait paître les moutons avec ses frères. Joseph était un enfant qui accompagnait les fils de Bilha et les fils de Zilpa, femmes de son père. Il rapporta à leur père leurs dénigrements. 3 Israël préférait Joseph à tous ses frères car il l'avait eu dans sa vieillesse. Il lui fit une tunique princière 4 et ses frères virent qu'il le préférait à eux tous ; ils le prirent en haine et ne pouvaient plus lui parler amicalement. 5 Joseph eut un songe qu'il fit connaître à ses frères et ils le haïrent encore davantage. 6 " Ecoutez donc, leur dit-il, le songe que j'ai eu. 7 Nous étions en train de lier des gerbes en plein champ quand ma gerbe se dressa et resta debout. Vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle. " 8 Ses frères lui répondirent : " Voudrais-tu régner sur nous en roi ou nous dominer en maître ? " Ils le haïrent encore davantage pour ses songes et pour ses propos. 9 Joseph eut encore un autre songe qu'il raconta à ses frères : " Voici, dit-il, j'ai eu encore un songe : le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. " 10 Il le raconta à son père comme à ses frères ; son père le gronda et lui dit : " Quel songe as-tu eu là ! Aurons-nous, moi, ta mère et tes frères, à venir nous prosterner à terre devant toi ? " 11 Ses frères le jalousèrent, mais son père retint la chose. 12 Ses frères s'en allèrent à Sichem paître le troupeau de leur père. 13 Celui-ci dit alors à Joseph : " Tes frères ne sont-ils pas au pâturage à Sichem ? Va, je t'envoie avec eux. " -" Me voici ", répondit-il. 14 "Va voir, lui dit-il, comment se portent tes frères, comment va le troupeau, et rapporte-moi des nouvelles. " C'est de la vallée d'Hébron qu'il l'envoya et Joseph s'en vint à Sichem.15 Un homme le trouva en train d'errer dans la campagne et cet homme lui demanda : " Que cherches-tu ? " 16 " Je cherche mes frères, répondit-il. Indique-moi donc où ils font paître. " 17 L'homme lui répondit : " Ils sont partis d'ici car je les ai entendus dire : Allons à Dotân. " Joseph suivit ses frères qu'il trouva à Dotân. 18 Ils le virent de loin. Avant qu'il ne fût près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir. 19 Ils se dirent l'un à l'autre : " Voici venir l'homme aux songes. 20 C'est le moment ! Allez ! Tuons-le et jetons-le dans des fosses. Nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré et nous verrons ce qu'il advient de ses songes ! " 21 Ruben entendit et voulut le délivrer de leur main : " Ne touchons pas à sa vie ", dit-il. 22 Pour le délivrer de leur main et le rendre à son père, Ruben leur dit : " Ne répandez pas le sang, jetez-le dans cette fosse au désert, et ne portez pas la main sur lui. " 23 Or, au moment où Joseph arriva près de ses frères, ils lui ôtèrent sa tunique, la tunique princière qu'il avait sur lui. 24 Ils se saisirent de lui et le jetèrent dans la fosse ; cette fosse était vide, elle ne contenait pas d'eau. 25 Puis ils s'assirent pour manger. Levant les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites qui arrivaient du Galaad et dont les chameaux transportaient de la gomme adragante, de la résine et du ladanum pour les importer en Egypte. 26 Juda dit à ses frères : " Quel profit y aurait-il à tuer notre frère et à cacher son sang ? 27 Allons le vendre aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car notre frère, c'est notre chair. " Ses frères l'écoutèrent. 28 Des marchands madianites qui passèrent hissèrent Joseph hors de la fosse et le vendirent pour vingt sicles d'argent aux Ismaélites, qui le menèrent en Egypte. 29 Quand Ruben revint à la fosse, Joseph n'y était plus. Il déchira ses vêtements, 30 et retourna vers ses frères en disant : " L'enfant n'est plus là ! Et moi, où vais-je aller ? " 31 Ils prirent la tunique de Joseph et, ayant égorgé un bouc, ils la trempèrent dans le sang. 32 Ils envoyèrent porter la tunique princière à leur père et lui dirent : " Nous avons trouvé cela. Reconnais si c'est la tunique de ton fils ou non. " 33 Il la reconnut et s'écria : " La tunique de mon fils ! Une bête féroce l'a dévoré, Joseph a été mis en pièces ! " 34 Jacob déchira ses vêtements, mit un sac à ses reins et prit le deuil de son fils pendant de longs jours. 35 Quand tous ses fils et ses filles vinrent pour le consoler, il refusa de se consoler " car, disait-il, c'est en deuil que je descendrai vers mon fils au séjour des morts ". Son père le pleura 36 et les Madianites le vendirent en Egypte à Potiphar, eunuque du Pharaon, grand sommelier.

9 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 39.1 Joseph étant descendu en Egypte, Potiphar, eunuque du Pharaon, le grand sommelier, un Egyptien, l'acquit des mains des Ismaélites qui l'y avaient amené. 2 Le SEIGNEUR fut avec Joseph qui s'avéra un homme efficace. Il fut à demeure chez son maître l'Egyptien. 3 Celui-ci vit que le SEIGNEUR était avec lui et qu'il faisait réussir entre ses mains tout ce qu'il entreprenait. 4 Joseph trouva grâce aux yeux de son maître qui l'attacha à son service. Il le prit pour majordome et lui mit tous ses biens entre les mains. 5 Or, dès qu'il l'eut préposé à sa maison et à tous ses biens, le SEIGNEUR bénit la maison de l'Egyptien à cause de Joseph ; la bénédiction du SEIGNEUR s'étendit à tous ses biens, dans sa maison comme dans ses champs. 6 Il laissa alors tous ses biens entre les mains de Joseph et, l'ayant près de lui, il ne s'occupait plus de rien sinon de la nourriture qu'il mangeait. Or Joseph était beau à voir et à regarder 7 et, après ces événements, la femme de son maître leva les yeux sur lui et lui dit : " Couche avec moi. " 8 Mais il refusa et dit à la femme de son maître : " Voici que mon maître m'a près de lui et ne s'occupe plus de rien dans la maison. Il a remis tous ses biens entre mes mains. 9 Dans cette maison même, il ne m'est pas supérieur et ne m'a privé de rien sinon de toi qui es sa femme. Comment pourrais-je commettre un si grand mal et pécher contre Dieu ? " 10 Chaque jour, elle parlait à Joseph de se coucher à côté d'elle et de s'unir à elle, mais il ne l'écoutait pas. 11 Or, le jour où il vint à la maison pour remplir son office sans qu'il s'y trouve aucun domestique, 12 elle le saisit par son vêtement en disant : " Couche avec moi ! " Il lui laissa son vêtement dans la main, prit la fuite et sortit de la maison. 13 Quand elle vit entre ses mains le vêtement qu'il lui avait laissé en s'enfuyant au- dehors, 14 elle appela ses domestiques et leur dit : " Ça ! On nous a amené un Hébreu pour s'amuser de nous ! Il est venu à moi pour coucher avec moi et j'ai appelé à grands cris.15 Alors, dès qu'il m'a entendue élever la voix et appeler, il a laissé son vêtement à côté de moi, s'est enfui et est sorti de la maison. " 16 Elle déposa le vêtement de Joseph à côté d'elle jusqu'à ce que son mari revienne chez lui. 17 Elle lui tint le même langage en disant : " Il est venu à moi pour s'amuser de moi, cet esclave hébreu que tu nous as amené. 18 Dès que j'ai élevé la voix et appelé, il a laissé son vêtement à côté de moi et s'est enfui au-dehors." 19 Quand le maître entendit ce que lui disait sa femme : " Voilà de quelle manière ton esclave a agi envers moi ", il s'enflamma de colère. 20 Il fit saisir Joseph pour le mettre en forteresse, lieu de détention pour les prisonniers du roi. Tandis qu'il était là, en forteresse, 21 le SEIGNEUR fut avec lui. Il se pencha amicalement vers lui et lui accorda la faveur du commandant de la forteresse. 22 Ce commandant remit aux mains de Joseph tous les prisonniers de la forteresse ; tout ce qu'on y faisait, c'était lui qui le faisait faire. 23 Le commandant de la forteresse ne regardait rien de ce qui était confié à Joseph car le SEIGNEUR était avec lui ; ce qu'il entreprenait, le SEIGNEUR le faisait réussir.

10 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 40.1 Or, après ces événements, l'échanson et le panetier du roi d'Egypte commirent une faute à l'égard de leur maître, le roi d'Egypte. 2 Le Pharaon s'irrita contre deux de ses eunuques, le grand échanson et le grand panetier, 3 et il les mit aux arrêts dans la maison du grand sommelier, dans la forteresse, le lieu même où Joseph était détenu. 4 Le grand sommelier leur préposa Joseph qui fut attaché à leur service. Ils étaient depuis un certain temps aux arrêts 5 quand tous deux, l'échanson et le panetier du roi d'Egypte, détenus dans la forteresse, eurent la même nuit un songe. Chacun eut son propre songe avec sa propre signification. 6 Au matin, Joseph vint à eux et les trouva tout moroses. 7 Il interrogea donc les eunuques du Pharaon qui étaient avec lui aux arrêts dans la maison de son maître : " Pourquoi avez-vous triste mine aujourd'hui ? " 8 " Nous avons eu un songe, répondirent-ils, et personne ne peut l'interpréter. " Alors Joseph leur dit : " N'est-ce pas à Dieu d'interpréter ? Faites-m'en le récit. " 9 Le grand échanson raconta à Joseph le songe qu'il avait eu : " Je rêvais, une vigne était devant moi 10 avec trois sarments sur le cep. Elle bourgeonna, sa fleur s'ouvrit et ses grappes donnèrent des raisins mûrs. 11 J'avais en main la coupe du Pharaon. Je saisis les grappes, les pressai au-dessus de la coupe du Pharaon que je remis entre ses mains. " 12 Joseph lui dit : " En voici l'interprétation. Les trois sarments font trois jours. 13 Encore trois jours et le Pharaon te relèvera la tête. Il te rétablira dans ta charge et tu mettras la coupe aux mains du Pharaon selon le statut d'échanson que tu avais auparavant. 14 Mais si tu te souviens que j'ai été avec toi, lorsque tu seras bien traité, fais- moi l'amitié de parler de moi au Pharaon et de me faire sortir de cette maison. 15 On m'a en effet enlevé du pays des Hébreux et, même ici, je n'ai rien fait pour qu'on me mette en geôle. " 16 Voyant que Joseph avait donné une interprétation favorable, le grand panetier lui dit : " Moi aussi, je rêvais, trois corbeilles de gâteaux étaient sur ma tête. 17 Dans la corbeille supérieure, il y avait de toutes les pâtisseries que mange le Pharaon, et les oiseaux becquetaient dans la corbeille posée sur ma tête. " 18 Joseph prit la parole et dit : " En voici l'interprétation. Les trois corbeilles font trois jours. 19 Encore trois jours et le Pharaon t'enlèvera la tête du corps. Il te suspendra à un arbre et les oiseaux becquetteront ta chair. " 20 Or, le troisième jour, qui se trouvait être l'anniversaire du Pharaon, celui-ci offrit un festin à tous ses serviteurs, et parmi eux mit en évidence le grand échanson et le grand panetier. 21 Il rétablit dans sa charge le grand échanson qui lui mettait la coupe en mains 22 et il pendit le grand panetier. Ainsi l'avait interprété Joseph ; 23 mais le grand échanson ne parla pas de Joseph et l'oublia.

11 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 41.1 Or, au bout de deux ans, le Pharaon eut un songe. Il se tenait au bord du Nil 2 et voici que du Nil montaient sept vaches belles d'aspect et bien en chair. Elles se mirent à paître dans les fourrés. 3 Puis sept autres vaches montèrent du Nil après elles, vilaines d'aspect et efflanquées. Elles se tinrent à côté des premières sur la rive du Nil, 4 et les sept vaches vilaines d'aspect et efflanquées dévorèrent les sept vaches belles d'aspect et grasses. Alors le Pharaon s'éveilla. 5 Il se rendormit et rêva une seconde fois. Voici que sept épis montaient d'une seule tige, gras et appétissants. 6 Puis sept épis grêles et brûlés par le vent d'est germèrent après eux, 7 et les épis grêles absorbèrent les sept épis gras et gonflés. Alors le Pharaon s'éveilla : c'était un songe. 8 Au matin, le Pharaon, l'esprit troublé, fit appeler tous les prêtres et tous les sages d'Egypte. Il leur raconta ses songes, mais personne ne put les interpréter au Pharaon. 9 C'est alors que le grand échanson s'adressa au Pharaon : " Je dois aujourd'hui avouer ma faute. 10 Le Pharaon s'était irrité contre ses serviteurs et m'avait mis aux arrêts dans la maison du grand sommelier, moi ainsi que le grand panetier. 11 Nous avons eu un songe la même nuit, moi et lui, et chaque songe avait sa propre signification. 12 Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du grand sommelier. Nous lui avons fait le récit de nos songes. Il les interpréta et donna à chacun son interprétation. 13 Or, il en advint précisément comme il nous les avait interprétés : moi, on me rétablit dans ma charge, et l'autre, on le pendit. " 14 Le Pharaon fit appeler Joseph qu'on tira précipitamment de geôle. On le rasa, il changea de vêtement et se rendit chez le Pharaon. 15 Celui-ci dit à Joseph : " J'ai eu un songe et personne n'a pu l'interpréter. Mais j'ai entendu dire de toi qu'en entendant le récit des songes, tu étais à même de les interpréter. " 16 Joseph répondit ainsi au Pharaon : " Même sans moi, Dieu saurait donner une réponse salutaire au Pharaon. " 17 Le Pharaon dit alors à Joseph : " Je rêvais et je me voyais debout sur la rive du Nil. 18 Voici que du Nil montaient sept vaches bien en chair et belles de forme. Elles se sont mises à paître dans les fourrés. 19 Puis sept autres vaches montèrent après elles, maigres, très vilaines de forme et malingres, comme je n'en ai jamais vu d'aussi vilaines dans tout le pays d'Egypte. 20 Les vaches malingres et vilaines dévorèrent les sept vaches grasses du début. 21 Une fois entrées dans leurs panses, on ne se doutait pas qu'elles y fussent, tant l'aspect des malingres restait aussi vilain qu'avant. Alors je me suis éveillé, 22 mais pour voir encore en songe sept épis qui montaient d'une seule tige, gonflés et appétissants. 23 Puis sept épis durcis, grêles et brûlés par le vent d'est, germèrent après eux. 24 Les épis grêles absorbèrent les sept bons épis ! J'en ai parlé aux prêtres et personne n'a pu m'éclairer. " 25 Joseph répondit au Pharaon : " Pour le Pharaon, il n'y a là qu'un seul songe. Dieu vient d'informer le Pharaon de ce qu'il va faire. 26 Les sept bonnes vaches font sept années, les sept bons épis font sept années : il n'y a là qu'un songe. 27 Les sept vaches malingres et vilaines qui montèrent après font sept années, ainsi que les sept épis malingres et brûlés par le vent d'est ; ce seront sept années de famine. 28 Voilà la parole que j'avais à dire au Pharaon, Dieu a révélé au Pharaon ce qu'il va faire.

12 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 29 Sept années de grande abondance vont venir dans tout le pays d'Egypte. 30 Puis surviendront après elles sept années de famine et l'on perdra le souvenir de toute cette abondance au pays d'Egypte. La famine épuisera le pays 31 et on ne saura plus ce qu'est l'abondance dans le pays à cause de la famine qui suivra, tant elle sévira durement. 32 Si le songe a été répété par deux fois au Pharaon, c'est que la chose a été décidée par Dieu et que Dieu va se hâter de l'accomplir. 33 " Et maintenant, que le Pharaon découvre un homme intelligent et sage pour le préposer au pays d'Egypte. 34 Que le Pharaon mette en place des commissaires sur le pays pour taxer au cinquième le pays d'Egypte pendant les sept années d'abondance ! 35 Ils collecteront tous les vivres de ces sept bonnes années à venir et entreposeront du froment sous l'autorité du Pharaon comme réserves de vivres dans les villes. 36 Ce sera une réserve pour le pays en vue des sept années de famine qui surviendront au pays d'Egypte : ainsi la famine ne dépeuplera pas le pays. " 37 Cette proposition plut au Pharaon et à tous ses serviteurs. 38 Le Pharaon leur dit : " Trouverons-nous un homme en qui soit comme en celui-ci l'Esprit de Dieu ? " 39 Et le Pharaon dit à Joseph : "Puisque Dieu t'a instruit de tout cela, il n'y a personne qui puisse être aussi intelligent et aussi sage que toi. 40 C'est toi qui seras mon majordome. Tout mon peuple se soumettra à tes ordres et par le trône seulement je te serai supérieur. " 41 Le Pharaon dit à Joseph : " Vois : je t'établis sur tout le pays d'Egypte. " 42 Il retira de sa main l'anneau qu'il passa à la main de Joseph, il le revêtit d'habits de lin fin et lui mit au cou le collier d'or. 43 Puis il le fit monter sur son deuxième char et on criait devant lui : " Attention ! " Le Pharaon l'établit donc sur tout le pays d'Egypte 44 et il dit à Joseph : " Je suis le Pharaon. Mais sans toi, personne ne lèvera le petit doigt dans tout le pays d'Egypte. " 45 Puis le Pharaon donna à Joseph le nom de Çafnath-Panéah et lui donna pour femme Asenath fille de Poti-Phéra prêtre de One. Joseph partit inspecter le pays d'Egypte. 46 Joseph avait trente ans quand il se tint en présence du Pharaon, roi d'Egypte. Il prit congé de lui pour parcourir tout le pays d'Egypte. 47 Pendant les sept années d'abondance, le pays produisit à plein. 48 Joseph collecta tous les vivres pendant les sept années qui se succédèrent au pays d'Egypte et les entreposa dans les villes ; il entreposa dans les centres urbains les vivres produits dans la campagne environnante. 49 Puis Joseph accumula du froment en quantités énormes, tel le sable de la mer, au point qu'il cessa d'en faire le compte, car ce n'était plus mesurable. 50 Avant l'année où survint la famine, deux fils naquirent à Joseph, que lui enfanta Asenath, fille de Poti-Phéra, prêtre de One. 51 Il appela l'aîné Manassé " car, dit-il, Dieu m'a crédité de toutes mes peines et porte à mon crédit toute la maison de mon père ". 52 Le cadet, il l'appela Ephraïm " car, dit-il, Dieu m'a rendu fécond dans le pays de ma misère ". 53 Les sept années d'abondance au pays d'Egypte prirent fin 54 et les sept années de famine commencèrent à venir comme Joseph l'avait prédit. La famine sévissait dans tous les pays mais dans l'Egypte tout entière il y avait du pain. 55 Tout le pays d'Egypte fut affamé et le peuple réclama à grands cris du pain au Pharaon. A tous les Egyptiens, il répondit : " Allez trouver Joseph, faites ce qu'il vous dira. " 56 La famine sévissait sur toute la surface du pays. Joseph ouvrit tous les dépôts stockés dans les villes pour vendre du grain aux Egyptiens. La famine se fit rigoureuse dans le pays d'Egypte. 57 Tout le monde venait en Egypte pour acheter du grain à Joseph car la famine était rigoureuse sur la terre entière.

13 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 42.1 Voyant qu'il y avait du grain en Egypte, Jacob dit à ses fils : " Qu'avez-vous à vous regarder ? " 2 Il s'écria : " J'ai entendu dire qu'il y avait du grain en Egypte. Descendez-y; et là, achetez-nous du grain pour notre subsistance et pour nous éviter de mourir. " 3 Dix des frères de Joseph descendirent acheter du grain d'Egypte, 4 mais Jacob n'envoya pas avec ses frères Benjamin, le frère de Joseph, " car, disait-il, il ne faut pas qu'il lui arrive malheur ". 5 Comme faisaient d'autres, les fils d'Israël vinrent acheter du grain car la famine sévissait au pays de Canaan. 6 Joseph était le potentat du pays et vendait du grain à toute sa population. Les frères de Joseph arrivèrent et se prosternèrent devant lui, face contre terre. 7 Joseph vit ses frères et les reconnut, mais il leur cacha son identité et parla durement avec eux : " D'où venez-vous ? " leur dit-il. " Du pays de Canaan, répondirent-ils, pour acheter des vivres. " 8 Joseph reconnut ses frères, mais eux ne le reconnurent pas. 9 Alors Joseph se rappela les songes qu'il avait eus à leur sujet et leur dit : " Vous êtes des espions et vous êtes venus pour repérer les points faibles du pays. " 10 " Non, mon seigneur, répondirent-ils, tes serviteurs sont venus pour acheter des vivres. 11 Nous sommes tous les fils du même homme, nous sommes dignes de foi, tes serviteurs ne sont pas des espions. " 12 " Non ! leur répliqua-t-il ; vous êtes venus pour repérer les points faibles du pays. " 13 Ils reprirent : " Nous, tes serviteurs, nous étions douze frères, fils d'un même homme au pays de Canaan. Le plus jeune est aujourd'hui avec notre père et l'un de nous n'est plus. " 14 " Je vous ai bien dit que vous étiez des espions, s'écria Joseph. 15 Voici l'épreuve que vous allez subir : aussi vrai que le Pharaon est vivant, vous ne sortirez pas d'ici que votre plus jeune frère n'y vienne. 16 Envoyez l'un d'entre vous prendre votre frère. Pour vous, restez prisonniers, et vos dires seront éprouvés : la vérité serait-elle avec vous ? Sinon, aussi vrai que le Pharaon est vivant, vous êtes vraiment des espions ! " 17 Il les mit ensemble aux arrêts pendant trois jours. 18 Le troisième jour, Joseph leur dit : " Voici ce que vous allez faire pour rester en vie. Je crains Dieu, moi. 19 Seriez-vous dignes de foi ? Qu'un de vos frères reste prisonnier dans la maison où vous êtes aux arrêts. Vous autres, allez porter du grain à vos maisons affamées. 20 Puis amenez-moi votre plus jeune frère. Vos dires seront vérifiés et vous ne mourrez pas. " C'est ce qu'ils firent. 21 Ils se dirent entre eux : " Hélas ! Nous nous sommes rendus coupables envers notre frère quand nous avons vu sa propre détresse. Il nous demandait grâce et nous ne l'avons pas écouté. Voilà pourquoi cette détresse nous atteint. " 22 Ruben s'adressa à eux : " Ne vous avais-je pas dit : ne faites aucun tort à cet enfant ! Et vous ne m'avez pas écouté. Il est maintenant demandé compte de son sang. " 23 Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car l'interprète servait d'intermédiaire.

14 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 24 Alors Joseph s'écarta d'eux pour pleurer, puis il revint à eux et leur parla. Il prit parmi eux Siméon et le fit lier sous leurs yeux. 25 Puis Joseph ordonna de mettre plein de blé dans leurs bagages, de remettre l'argent de chacun dans son sac et de leur donner des provisions de route. C'est ainsi qu'il agit envers eux. 26 Ils chargèrent leur grain sur leurs ânes et partirent. 27 A la halte, l'un d'eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne et il vit son argent ! Voilà qu'il était à l'ouverture du sac à blé ! 28 " On m'a rendu mon argent, dit-il à ses frères. Le voilà dans mon sac à blé ! " Le coeur leur manqua et, terrifiés, ils se dirent entre eux : " Qu'est-ce que Dieu nous a fait là ! " 29 Ils arrivèrent auprès de leur père Jacob au pays de Canaan et l'informèrent de tout ce qui leur était arrivé. 30 " L'homme qui est le maître du pays, dirent-ils, nous a parlé durement. Il nous a traités comme si nous espionnions le pays. 31 Nous lui avons répondu : Nous sommes des gens dignes de foi et non des espions. 32 Nous étions douze frères, fils de notre père ; l'un de nous n'est plus et le plus jeune est aujourd'hui avec notre père au pays de Canaan. 33 Cet homme, le maître du pays, nous a dit alors : Voici comment je saurai que vous êtes dignes de foi : laissez avec moi l'un de vos frères, prenez ce qu'il faut pour vos maisons affamées et partez. 34 Amenez-moi alors votre plus jeune frère, ainsi je saurai que vous n'êtes pas des espions, mais des gens dignes de foi. Je vous rendrai votre autre frère et vous pourrez faire vos affaires dans le pays.

15 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 43.1 La famine s'appesantissait sur le pays. 2 Quand ils eurent achevé de manger le grain qu'ils avaient rapporté d'Egypte, leur père leur dit : " Retournez nous acheter quelques vivres. " 3 Juda lui répondit : " L'homme nous a expressément stipulé : Vous ne serez pas admis en ma présence si votre frère n'est pas avec vous. 4 Si tu décides d'envoyer avec nous notre frère, nous descendrons t'acheter des vivres ; 5 mais si tu ne l'envoies pas, nous ne descendrons pas puisque l'homme nous a dit : Vous ne serez pas admis en ma présence si votre frère n'est pas avec vous. 6 Israël reprit : "Pourquoi m'avoir fait du tort en informant cet homme que vous aviez encore un frère ? "7 Ils répondirent : " L'homme nous a pressés de questions sur nous et sur notre famille : Votre père est-il encore en vie ? disait-il. Avez-vous un frère ? Nous devions le renseigner sur ces points. Pouvions-nous savoir qu'il nous dirait : Faites descendre ici votre frère ? " 8 Juda dit alors à son père Israël : " Laisse aller le garçon avec moi. Debout ! Partons si nous voulons survivre et non mourir, nous-mêmes, toi-même et même nos enfants. 9 Je m'en porte garant, moi, et tu pourras m'en demander compte si je ne te le ramène pas ; si je ne le remets pas en ta présence, j'en porterai tous les jours la faute envers toi. 10 Si nous n'avions pas tant tardé, nous serions déjà de retour pour la seconde fois. " 11 Leur père Israël s'écria : " S'il en est ainsi, faites ceci. Prenez pour les descendre dans vos bagages des cueillettes du pays pour les offrir à cet homme : un peu de résine, un peu de miel, de la gomme adragante et du ladanum, des pistaches et des amandes. 12 Prenez avec vous une seconde somme d'argent tout en rapportant avec vous l'argent déposé à l'ouverture de vos sacs à blé ; c'était peut-être une erreur. 13 Prenez votre frère et partez, retournez chez cet homme. 14 Que le Dieu Puissant émeuve cet homme en votre faveur, qu'il laisse aller votre autre frère, et Benjamin ! Moi, je vais rester privé d'enfant comme si je n'en avais jamais eu. " 15 Ces hommes emportèrent le présent, ils prirent avec eux la seconde somme d'argent et Benjamin. Ils partirent, descendirent en Egypte et se présentèrent à Joseph. 16 Voyant Benjamin avec eux, Joseph dit à son majordome : " Amène ces hommes à la maison, tue une bête et apprête-la, car ces hommes mangeront avec moi à midi. " 17 L'homme exécuta ce qu'avait dit Joseph et introduisit les hommes dans la maison de Joseph. 18 Ils furent effrayés d'être introduits dans la maison de Joseph. " C'est à cause de l'argent remis dans nos sacs à blé lors du précédent voyage, s'écrièrent-ils. On nous emmène avec nos ânes pour nous malmener, pour nous tomber dessus et nous traiter en esclaves. "

16 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 19 Ils s'approchèrent du majordome de Joseph et s'adressèrent à lui à l'entrée de la maison : 20 " Pardon, mon seigneur, dirent-ils. Nous sommes descendus lors d'un précédent voyage pour acheter des vivres. 21 Or, quand nous sommes arrivés à la halte et que nous avons ouvert nos sacs à blé, l'argent de chacun se trouvait près de l'ouverture de son sac. C'est notre argent à chacun, bien pesé, que nous rapportons avec nous 22 et nous sommes descendus en ayant avec nous une autre somme pour l'achat des vivres. Nous ne savons pas qui avait remis notre argent dans nos sacs à blé. " 23 " Soyez tranquilles et ne craignez rien, répondit-il. C'est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a mis un trésor dans vos sacs. J'avais reçu votre argent. " Puis il leur relâcha Siméon. 24 L'homme introduisit nos gens dans la maison de Joseph. Il leur apporta de l'eau pour se laver les pieds et donna du fourrage à leurs ânes. 25 Ils préparèrent le présent en attendant pour midi l'arrivée de Joseph ; ils avaient en effet compris qu'ils prendraient là leur repas. 26 Quand Joseph rentra chez lui, ils lui présentèrent le don qu'ils avaient avec eux dans cette maison et ils se prosternèrent devant lui jusqu'à terre. 27 Il leur demanda comment ils allaient, puis il dit : " Comment va votre vieux père dont vous m'aviez parlé ? Est-il encore en vie ? " 28 " Ton serviteur, notre père, va bien, répondirent-ils; il est encore en vie. " Ils s'inclinèrent et se prosternèrent. 29 Levant les yeux, Joseph vit Benjamin son frère, le fils de sa mère. " Est-ce là, dit-il, votre plus jeune frère dont vous m'avez parlé ? " Puis il dit : " Dieu te fasse grâce, mon fils. " 30 Emu jusqu'aux entrailles à la vue de son frère, il se hâta de chercher un endroit pour pleurer. Il gagna la chambre privée. Là, il pleura. 31 Il se lava le visage et ressortit. S'étant dominé, il dit alors : " Servez le repas. " 32 Lui, on le servit à part, et eux de leur côté. Les Egyptiens mangeaient avec lui, à part, car les Egyptiens n'ont pas le droit de manger avec les Hébreux. Ce serait pour eux une abomination. 33 Ces Hébreux s'assirent devant lui, l'aîné selon son droit d'aînesse et le plus jeune d'après son jeune âge, en se regardant les uns les autres avec stupeur. 34 Il leur fit porter des plats qu'il avait devant lui, mais le plat de Benjamin fut cinq fois plus copieux que celui de tous les autres. Avec lui ils burent tout leur soûl.

17 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 44.1 Joseph donna ses ordres à son majordome : " Remplis de vivres les sacs à blé de ces gens, dit-il, autant qu'ils peuvent en porter, et mets l'argent de chacun près de l'ouverture du sac. 2 Près de l'ouverture du sac à blé du plus jeune, tu mettras mon bol, le bol d'argent, ainsi que le prix de son grain. " Il exécuta ce que Joseph lui avait dit. 3 Dès que brilla le matin, on laissa partir ces gens, eux et leurs ânes. 4 Ils avaient quitté la ville sans en être encore très loin quand Joseph dit à son majordome : " Debout ! Cours après ces gens, rattrape-les et dis-leur : Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien ? 5 N'y a-t-il pas ici ce qui sert à mon seigneur pour boire et pour pratiquer la divination ? Ce que vous avez fait est mal. 6 Le majordome les rattrapa et leur redit ces paroles. 7 Ils lui répondirent : " Comment mon seigneur peut-il dire pareille chose ? Il serait abominable que tes serviteurs commettent de telles actions ! 8 L'argent que nous avons trouvé près de l'ouverture de nos sacs à blé, ne te l'avons- nous pas rapporté du pays de Canaan ? Comment pourrions-nous voler argent ou or de la maison de ton maître ? 9 Celui de tes serviteurs chez lequel on trouverait l'objet, qu'il meure ! Et nous serons les esclaves de mon seigneur. " 10 " Eh bien, dit-il, qu'il en soit comme vous dites. Celui chez lequel on fera la trouvaille deviendra mon esclave et vous serez quittes. " 11 Vite, ils posèrent leurs sacs à terre, chacun le sien, et ils l'ouvrirent. 12 Le majordome commença la fouille par le plus grand, il l'acheva par le plus petit et on trouva le bol dans le sac de Benjamin. 13 Ils déchirèrent leurs vêtements, chacun rechargea son âne et ils retournèrent dans la ville. 14 Juda et ses frères arrivèrent à la maison de Joseph, Joseph était encore là, ils se jetèrent face contre terre devant lui. 15 " Quel acte avez-vous commis là ! leur dit-il. Ne savez-vous pas qu'un homme tel que moi pratique la divination ? " 16 Juda répondit : "Que pourrions-nous dire à mon seigneur ? Quelles paroles prononcer ? Quelles justifications présenter ? C'est Dieu qui a mis à nu la faute de tes serviteurs. Nous voici les esclaves de mon seigneur, nous-mêmes et celui chez lequel on a trouvé le bol. " 17 " Il serait abominable d'agir ainsi, répondit-il. L'homme chez qui on a trouvé le bol sera mon esclave; vous, remontez sains et saufs chez votre père. " 18 Juda s'approcha de lui et s'écria: " Pardon, mon seigneur ! Laisse ton serviteur faire entendre une parole à mon seigneur sans qu'il s'irrite contre lui ! Tel est le Pharaon, tel tu es. 19 C'est mon seigneur qui a interrogé tes serviteurs et leur a dit : Avez-vous un père et un frère ? 20 Nous avons répondu à mon seigneur: Nous avons un vieux père et l'enfant qu'il a eu dans sa vieillesse est tout jeune. Son frère est mort, il est resté le seul de sa mère et son père le chérit.

18 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 21 Alors tu as dit à tes serviteurs : Amenez-le-moi, je veux veiller sur lui. 22 Nous avons répondu à mon seigneur: Ce garçon ne peut quitter son père, car celui-ci mourra s'il le quitte. 23 Alors tu as dit à tes serviteurs : Si votre plus jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne serez plus jamais admis en ma présence. 24 " Or, lorsque nous sommes remontés vers mon père, ton serviteur, nous l'avons informé des paroles de mon seigneur. 25 Notre père a dit : Retournez nous acheter des vivres. 26 Nous ne pouvons descendre, lui avons-nous répondu ; si notre plus jeune frère est avec nous, nous descendrons ; car nous ne serons pas admis en présence de cet homme, si notre plus jeune frère n'est pas avec nous. 27 Mon père, ton serviteur, nous a dit alors : Vous savez que ma femme ne m'a donné que deux fils. 28 L'un m'a quitté, et j'ai dit : Il a sûrement été mis en pièces. Et je ne l'ai jamais revu. 29 Vous voulez encore m'enlever celui-ci ! S'il lui arrivait malheur, vous feriez descendre misérablement ma tête chenue au séjour des morts. 30 " Si j'arrive maintenant chez mon père, ton serviteur, sans que ce garçon soit avec nous, sa vie est tellement liée à la sienne 31 qu'il mourra, à peine aura-t-il constaté son absence. Tes serviteurs auront fait descendre au séjour des morts, dans l'affliction, la tête chenue de notre père, ton serviteur. 32 Sache que ton serviteur s'est porté garant du garçon devant son père : Si je ne le ramène pas, ai-je dit, j'en porterai tous les jours la faute envers mon père. 33 Laisse maintenant ton serviteur demeurer l'esclave de mon seigneur à la place du garçon ! Qu'il remonte avec ses frères ! 34 Comment, en effet, pourrais-je remonter vers mon père si ce garçon n'est pas avec moi ? Que je ne voie pas le malheur qui atteindrait mon père ! "

19 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 45.1 Joseph ne put se dominer devant tous ceux qui se tenaient près de lui. " Faites sortir tous mes gens ", s'écria-t-il. Nul d'entre eux n'était présent quand il se fit reconnaître de ses frères. 2 Il sanglota si fort que les Egyptiens l'entendirent, même la maison du Pharaon. 3 " Je suis Joseph, dit-il à ses frères. Mon père est-il encore en vie ? " Mais ses frères ne purent lui répondre, tant ils tremblaient devant lui. 4 Joseph dit à ses frères : " Venez près de moi. " Ils s'approchèrent. " Je suis Joseph votre frère, dit-il, moi que vous avez vendu en Egypte. 5 Mais ne vous affligez pas maintenant et ne soyez pas tourmentés de m'avoir vendu ici, car c'est Dieu qui m'y a envoyé avant vous pour vous conserver la vie. 6 C'est en effet la seconde année que la famine sévit au coeur du pays et, pendant cinq ans encore, il n'y aura ni labours ni moissons. 7 Dieu m'a envoyé devant vous pour vous constituer des réserves de nourriture dans le pays, vous permettre de vivre et à beaucoup d'entre vous d'en réchapper. 8 Ce n'est donc pas vous qui m'avez envoyé ici, mais Dieu. Il m'a promu Père du Pharaon, maître de toute sa maison et régent de tout le pays d'Egypte. 9 " Dépêchez-vous de remonter vers mon père pour lui dire : Ainsi parle Joseph ton fils : Dieu m'a promu seigneur de toute l'Egypte, descends vers moi sans t'arrêter. 10 Tu demeureras dans le pays de Goshèn et tu seras près de moi, toi, tes enfants et tes petits-enfants, ton petit et ton gros bétail et tout ce qui est à toi. 11 C'est là que je pourvoirai à ta subsistance pour que tu ne sois pas privé de ressources, toi, ta maison et tous les tiens, car il y aura encore cinq années de famine. 12 " Vous le voyez de vos propres yeux, et mon frère Benjamin le voit des siens, que je vous parle de ma propre bouche. 13 Faites savoir à mon père toute l'importance que j'ai en Egypte et tout ce que vous avez pu y voir ; dépêchez-vous de faire descendre ici mon père. " 14 Il se jeta au cou de son frère Benjamin en pleurant et Benjamin pleura à son cou. 15 Il embrassa tous ses frères et les couvrit de larmes, puis ses frères s'entretinrent avec lui.

20 Texte biblique (Genèse 39-45) – Joseph retrouve ses frères et son père 16 La rumeur s'en fit entendre dans la maison du Pharaon : " Les frères de Joseph sont arrivés ! " dit- on. Or le Pharaon et ses serviteurs virent cela d'un bon œil 17 et le Pharaon dit à Joseph : " Dis à tes frères : Faites ceci : aiguillonnez vos bêtes, allez, gagnez le pays de Canaan 18 et prenez votre père et les vôtres, puis revenez vers moi pour que je vous offre les délices du pays d'Egypte et pour que vous mangiez le suc du pays. 19 " Quant à toi, transmets cet ordre : Faites ceci : prenez des chariots en terre d'Egypte pour vos enfants et vos femmes, transportez votre père et revenez ; 20 ne jetez pas de regard attristé sur vos affaires, car les délices de tout le pays d'Egypte seront à vous. 21 C'est ce que firent les fils d'Israël. Sur l'ordre du Pharaon, Joseph leur donna des chariots et des provisions de route. 22 A chacun il donna des vêtements de rechange, mais à Benjamin il donna trois cents sicles d'argent et cinq vêtements de rechange. 23 Il envoya également à son père dix ânes chargés des délices d'Egypte et dix ânesses chargées de froment, de nourriture et de victuailles pour le voyage de son père. 24 Il laissa alors partir ses frères et leur dit au départ : " Ne vous laissez pas ébranler sur la route. " 25 Remontant d'Egypte, ils arrivèrent au pays de Canaan chez Jacob leur père 26 et lui annoncèrent : "Joseph est encore en vie et voilà qu'il est régent sur tout le pays d'Egypte ! " Mais le coeur de Jacob demeura insensible, car il ne les croyait pas. 27 Ils lui répétèrent alors toutes les paroles que Joseph leur avait dites. Puis il vit les chariots que Joseph avait envoyés pour le transporter, et l'esprit de leur père Jacob se ranima. 28 " Il suffit, s'écria Israël, mon fils Joseph est encore en vie ; je veux partir et le voir avant de mourir. "

21 Pour le raconter !

22 Histoire de Joseph (d'après Gn 37;39-45) En ce temps-là, bien bien longtemps avant la naissance de Jésus, Jacob habitait le pays de Canaan. Le pays de Canaan est le pays qui s'étend à l'ouest du Jourdain. Aujourd'hui on l'appelle le pays d'Israël. Jacob avait douze enfants et il chérissait tout particulièrement son fils Joseph, le onzième de ses fils qui était né alors que lui, Jacob, était déjà très âgé. Quant à la maman de Joseph, elle était morte à la naissance de Benjamin, le petit dernier de la famille. Quand Joseph eût dix-sept ans, son père Jacob lui fit faire une magnifique tunique. Et les autres fils en voyant ce cadeau devinrent jaloux et pleins de haine pour Joseph.

23 Les rêves de Joseph Un jour, Joseph leur raconta un rêve étrange : " Nous étions aux champs en train de lier nos gerbes. Ma gerbe sest dressée toute droite et les vôtres se sont inclinées devant elle. " Ses frères lui dirent : " Pour qui te prends-tu ? Un roi, un maître devant lequel nous devrions nous incliner ? " et ils le haïrent encore plus. Et Joseph eut un autre rêve quil raconta à son père et ses frères : " J'ai vu le soleil, la lune et onze étoiles qui se prosternaient devant moi. " Cette fois son père le gronda : " En voilà un rêve ! Imagines-tu vraiment que nous allons tous nous prosterner devant toi ? " Ses frères étaient jaloux de lui. Mais, Jacob gardait en mémoire les songes de son fils Joseph, et se demandait sil ne fallait pas y voir les signes de Dieu.

24 Jacob envoie Joseph auprès de ses frères Les frères de Joseph étaient partis depuis quelques temps avec leur troupeau dans un pâturage près de Sichem. Peu après, Jacob y envoya Joseph : " Va voir comment se portent tes frères et le troupeau, et rapporte-moi des nouvelles ". Joseph quitta donc Hébron, où il habitait, pour aller rejoindre ses frères. Quand ses frères le virent arriver tout seul, ils se dirent : " Voilà le rêveur, on va le tuer ! On dira qu'il a été dévoré par une bête féroce ! " Son frère Ruben qui espérait le sauver et le ramener à son père dit : " Non ! Ne répandez pas le sang ! Jetez-le plutôt dans cette citerne vide. " Quand Joseph arriva, ils se jetèrent sur lui, lui arrachèrent la belle tunique que Jacob lui avait donnée, et le jetèrent dans la citerne. Puis ils sinstallèrent pour manger.

25 Joseph vendu par ses frères Pendant le repas, ils aperçurent une caravane de marchands qui faisait route vers l'Egypte. Leurs chameaux étaient chargés de marchandises quils allaient vendre en Egypte. Juda, un autre des frères, proposa : " Plutôt que de laisser mourir notre frère, ce qui nous rapporterait rien, vendons-le à ces marchands ! Joseph est quand même notre frère et nous avons le même père ". Alors, ils le vendirent pour vingt pièces d'argent et les marchands l'emmenèrent en Egypte.

26 La tunique de Joseph Quand Ruben vit que Joseph n'était plus dans la citerne, il déchira ses vêtements et dit à ses frères : que vais-je devenir maintenant que l'enfant a disparu ? " Les frères trempèrent la belle tunique de Joseph dans le sang d'un bouc, puis ils l'envoyèrent à Jacob avec un mot qui disait : " Regarde ce que nous avons trouvé, on dirait la tunique de ton fils. " Jacob regarda et dit : " C'est la tunique de mon fils ! Une bête féroce l'a dévoré. " Jacob pleura, refusant toute consolation, nattendant plus que la mort pour rejoindre son fils qu'il aimait tant.

27 Joseph est condamné injustement En Egypte, Joseph fut vendu comme esclave à Potiphar, un riche officier du pharaon. Le Seigneur Dieu bénissait tout ce que faisait Joseph. Voyant cela, Potiphar se dit : " Dieu est avec lui ! " et il lui confia entièrement sa maison et le Seigneur Dieu bénit la maison de Potiphar à cause de Joseph. Joseph était beau. La femme de Potiphar en tomba amoureuse. Et voilà qu'un jour elle se jeta sur lui pour l'embrasser. Mais Joseph ne voulait pas tromper son maître qui lui faisait confiance en tout. Alors, il se dégagea, et s'enfuit en laissant son manteau entre les mains de la femme. Elle tenait encore le manteau de Joseph et appela ses serviteurs à qui elle raconta : " Joseph a voulu me prendre dans ses bras, j'ai appelé au secours, il s'est enfui ! La preuve, voici son manteau ! " Potiphar crut sa femme et fit jeter Joseph en prison.

28 Joseph en prison Même en prison, le Seigneur faisait réussir tout ce que Joseph entreprenait. Joseph gagna la confiance du chef des gardiens. Ils devinrent amis. Et le gardien chef lui confia les yeux fermés, la charge de la prison et des prisonniers. Or, voici qu'un jour, le grand échanson, responsable du vin du pharaon, et le grand panetier, son boulanger pâtissier, furent mis eux aussi en prison. En venant les voir le matin, Joseph trouva qu'ils avaient triste mine et il leur demanda pourquoi. " Nous avons rêvé pendant la nuit et personne ne peut nous expliquer notre rêve ! " " C'est Dieu qui aide à expliquer les rêves, dit Joseph, mais racontez-moi donc vos songes. "

29 Le rêve du grand échanson Alors, le grand échanson commença : " Voilà mon rêve : il y avait une vigne avec trois sarments. Elle donna des belles grappes de raisin. Je les pressais dans la coupe de pharaon et la lui servit. " Joseph lui dit : " Ces trois sarments, cela veut dire que dans trois jours tu sortiras de prison pour redevenir l'échanson de pharaon. Alors, je t'en prie, parle de moi à Pharaon, fais- moi sortir de prison, car j'ai été enlevé de mon pays et ici je n'ai rien fait de mal pour qu'on me mette en prison. "

30 Le rêve du grand panetier Comme l'explication était favorable, le panetier raconta : " Moi je portais sur la tête trois paniers de gâteaux pour Pharaon, mais les oiseaux les mangeaient. " Joseph lui dit : " Ces trois paniers, cela veut dire que dans trois jours Pharaon te fera pendre, tu seras mangé par les oiseaux. " Effectivement, trois jours plus tard, c'était l'anniversaire de Pharaon. Il invita sa cours à un festin, reprit son échanson à son service, mais fit pendre le panetier. Quant à l'échanson, il oublia complètement Joseph.

31 Le rêve du Pharaon Deux ans passèrent et voici que Pharaon eut deux rêves si étonnants qu'il demanda à tous les magiciens et les savants ses prêtres ce que ces songes voulaient dire. Mais personne ne savait le faire. Le grand échanson se souvint alors de Joseph, le jeune étranger prisonnier qui avait si bien expliqué les songes que le panetier et lui avaient fait en prison et il en parla au pharaon. Pharaon fit donc appeler Joseph et lui dit : " Il paraît que tu sais interpréter les rêves ! " Mais Joseph lui répondit : " Ce n'est pas moi, c'est le Seigneur Dieu qui donne une réponse juste ".

32 Le rêve du Pharaon Voici, mon songe dit Pharaon : " J'étais sur les bords du Nil et j'ai vu sortir du fleuve sept vaches magnifiques, belles et grasses qui se sont mises à brouter. Puis, après, sept autres vaches laides et maigres à faire peur, sont elles aussi sorties du Nil. Elles se sont jetées sur les premières et les ont dévorées. A ce moment-là, je me suis réveillé.

33 Le rêve du Pharaon J'ai fini par me rendormir et j'ai eu un second rêve. J'ai vu sept beaux épis de blé remplis de grains. Mais sept autres épis maigres et desséchés par le vent se sont mis à pousser à côté des premiers. Et les épis maigres ont dévoré et englouti les épis gros et pleins. "

34 Le rêve du Pharaon Joseph dit : " Tes deux rêves n'en font qu'un. Les sept vaches grasses et les sept beaux épis annoncent sept années de bonnes récoltes très abondantes. Les sept vaches maigres et les sept épis desséchés annoncent sept années de famine, rien ne poussera et il n'y aura rien à manger. Pharaon, Dieu te montre ce qui va se passer. Si tu ne veux pas que les gens meurent de faim, choisis un homme sage pour diriger l'Egypte et faire des réserves pendant les sept bonnes années de récoltes. "

35 Lélévation de Joseph Pharaon enthousiaste dit à ses officiers : "Comment trouverions-nous ailleurs un homme aussi sage que ce Joseph, un homme qui ait en lui le souffle de Dieu ? " Et il se tourna vers Joseph : " Puisque c'est Dieu qui t'a montré tout cela, c'est que tu es l'homme le plus sage. Tu seras donc le maître du palais après moi et tout mon peuple t'obéira. Pour que tous le sachent, je te donne mon anneau, ce vêtement de lin fin et le collier d'or royal. " Puis Pharaon le fit monter sur le meilleur char, après le sien, et on applaudissait à son passage. Ainsi Joseph devint le second en Egypte, maître juste après Pharaon sur tout le pays. Joseph se maria avec une jeune fille Asenath, que Pharaon lui avait présentée (et dont il eut deux fils). Puis il partit inspecter tout le pays d'Egypte. Il avait alors trente ans.

36 Joseph dirige lÉgypte Pendant les sept années d'abondance, les champs produisirent à plein. Joseph fit bâtir d'immenses greniers. Il y engrangea le blé comme le sable de la mer, si abondant qu'on en renonça à le compter, il y en avait tellement ! Alors arrivèrent les sept années des vaches maigres. Il y avait une terrible famine sur toute la terre, mais il y avait du pain en Egypte. En effet, Joseph ouvrit les greniers et vendit les réserves de grain des années précédentes aux Egyptiens qui eurent de quoi manger. Tous les pays du monde, affamés par la famine qui s'aggravait, entendirent la nouvelle : " Il y a du pain en Egypte ! " Alors, on arrivait de partout pour acheter du blé, de partout, même du pays de Canaan, le pays de Joseph.

37 Joseph nourrit ses frères Quand Jacob apprit qu'il y avait du blé en Egypte, il y envoya tous ses fils pour rapporter de quoi se nourrir et ne pas mourir de faim. Les 10 frères aînés de Joseph partirent. Mais Jacob garda avec lui le dernier, le jeune Benjamin, car il se disait : " Il ne faut pas qu'il lui arrive malheur ".

38 Joseph reconnaît ses frères En arrivant, les dix frères ils se prosternèrent devant Joseph, sans le reconnaître car il le prenaient pour un égyptien. Mais, lui les reconnut bien et il fit semblant de les prendre pour des espions étrangers. Ils expliquèrent qu'ils étaient venus acheter de quoi manger. Et ils racontèrent l'histoire de leur famille : ils étaient 12 frères, l'un avait disparu et ils le regrettaient. Quant au plus jeune, il était resté au pays pendant qu'eux venaient acheter du blé pour ne pas mourir de faim chez eux. Joseph leur donna du blé, mais il garda un des frères en otage et leur demanda de revenir avec leur frère Benjamin. " Sinon, cela prouvera que vous êtes bien des espions ! " dit-il.

39 Joseph reconnaît ses frères Les frères étaient désespérés. Ils se disaient : voilà, nous comprenons ce que c'est de ne pas écouter quelqu'un qui demande pitié et supplie qu'on ne lui fasse pas de mal et ils pensaient à ce qu'ils avaient fait à leur frère Joseph. Joseph était bouleversé de ce qu'il entendait. Mais il fit ce qu'il avait dit et garda Siméon. Il renvoya les autres avec du blé, et fit cacher dans leurs bagages l'argent qu'ils avaient donné pour payer. Il leur donna aussi de la nourriture pour la route. Alors, ils chargèrent le grain sur leurs ânes et s'en allèrent. La nuit, ils s'arrêtèrent pour camper. En ouvrant son sac, l'un d'eux vit son argent. Il le dit à ses frères. Ils furent alors très inquiets.

40 Jacob laisse partir ses enfants De retour chez leur père, Jacob, au pays de Canaan, ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé. En vidant leurs bagages, ils y trouvèrent tous largent et ils eurent peur, eux et leur père. Jacob cria : " Joseph, puis Siméon et Benjamin, vous me privez de mes enfants ! Mon fils Benjamin ne descendra pas avec vous en Egypte, ou j'en mourrais. "

41 Jacob laisse partir ses enfants Pourtant, la famine s'aggravait et lorsqu'ils eurent mangé le blé rapporté d'Egypte, Jacob demanda à ses fils d'y retourner pour en racheter. Mais Juda répondit : " Père, l'homme de là bas nous a dit que cela ne servait à rien de revenir si notre frère n'était pas avec nous. Il faut absolument que Benjamin nous accompagne. Je te promets de veiller sur lui et de te le ramener, ce sera moi le responsable s'il lui arrive quelque chose. "

42 Jacob laisse partir ses enfants Finalement, Jacob céda. Il leur donna des cadeaux pour les égyptiens, et tout l'argent pour rembourser celui qu'ils avaient trouvé dans leurs sacs ainsi qu'une autre somme pour leurs nouveaux achats de blé. Et il leur dit : " Prenez votre frère et partez, retournez auprès de cet homme. Que le Seigneur rende le coeur de cet homme plein de pitié pour vous et qu'il vous laisse ramener votre autre frère et Benjamin ! "

43 Les frères réconciliés Pour le deuxième fois, les frères de Joseph arrivèrent en Egypte. Joseph ordonna à son serviteur de préparer pour eux un repas de fête et de les inviter dans sa maison. Il fit donc ce que Joseph avait commandé. Mais les frères avaient peur : ils pensaient qu'on allait les traiter comme des voleurs. Ils dirent : "Pardon, Monseigneur ! nous sommes déjà venus une première fois pour acheter du grain, mais nous avons retrouvé l'argent dans notre sac. Le voici, nous vous le rapportons. Nous avons aussi de l'argent pour payer nos nouveaux achats. « Mais il répondit : "Soyez en paix et n'ayez pas peur ! C'est votre Dieu et le Dieu de votre père qui a mis un trésor dans vos sacs à blé ; votre argent m'est bien parvenu " et il leur amena Siméon, leur frère resté en otage.

44 Le repas de fête Quand Joseph arriva pour le repas, ils lui offrirent les cadeaux préparés et se prosternèrent à terre devant lui. Mais il les salua amicalement et demanda : " Comment se porte votre vieux père dont vous m'avez parlé, est-il encore en vie ? " Ils répondirent : " Ton serviteur, notre père, se porte bien, il est encore en vie ". Et ils s'agenouillèrent et se prosternèrent. Joseph vit son frère Benjamin et demanda : " Est-ce là votre plus jeune frère ? " Et il lui dit : " Que Dieu te protège ! " Joseph sortit vite dehors, car il était très ému. Il avait les larmes aux yeux. Il revint, après s'être lavé le visage, et il ordonna : " Servez le repas. " Ils firent un festin et Benjamin fut servi comme un roi.

45 Benjamin accusé injustement de vol Joseph ordonna à son intendant de remplir les sacs de tous les frères avec du blé et d'y remettre leur argent. Puis, en plus, il fit cacher sa coupe d'argent dans les bagages de Benjamin. Au lever du soleil les frères reprirent la route. Ils étaient à peine sortis de la ville et n'étaient pas bien loin que Joseph dit à son serviteur : " Debout ! Cours après ces hommes et arrête-les, et dis-leur que l'un d'eux a volé ma coupe !

46 Benjamin accusé injustement de vol Les frères protestèrent quand on les arrêta : " Nous n'avons rien fait de mal ! L'argent, que nous avions trouvé dans nos sacs à blé, nous te l'avons rapporté du pays de Canaan, comment aurions-nous volé la coupe de Joseph ? Si tu la trouves sur l'un d'entre nous, qu'il soit ton esclave ! " " Eh bien, répondit le serviteur, nous ferons ce que vous avez dit : celui qui aura la coupe dans ses bagages sera mon esclave et les autres pourront repartir. " Il les fouilla tous, de l'aîné jusqu'au dernier, et il trouva la coupe dans le sac de Benjamin. Les frères ne comprenaient rien au malheur qui leur arrivait, et ils revinrent à la maison de Joseph et se jetèrent à terre devant lui.

47 Benjamin accusé injustement de vol Juda supplia : " Pardon ! C'est Dieu qui montre ainsi notre faute ! Fais de nous tes esclaves ! " Mais Joseph voulait seulement celui qui avait la coupe, Benjamin. Juda alors se mit à raconter l'histoire de sa famille. Il dit qu'il avait promis à son père de ramener Benjamin et qu'il prenait sur lui toute la responsabilité de ce qui était arrivé. Il ajouta : " Notre vieux père a déjà perdu un fils. Si tu le sépares de son dernier enfant, tu le tueras ! Prends-moi comme esclave à sa place. "

48 Joseph pardonne à ses frères Alors Joseph terriblement ému se fit reconnaître : " Je suis Joseph, votre frère. Notre père est-il bien en vie ? " Ses frères en eurent le souffle coupé. Joseph répéta : " Je suis le frère que vous avez vendu. Ne vous sentez plus coupables. C'est Dieu qui m'a envoyé ici pour sauver vos vies en vous donnant à manger. Maintenant, retournez vite chercher votre père au pays de Canaan. " Il embrassa tous ses frères, ils étaient si heureux de se retrouver ! Et, il leur donna beaucoup de cadeaux pour son père.

49 Joseph pardonne à ses frères Les frères repartirent donc au pays de Canaan et annoncèrent à Jacob que Joseph était toujours vivant. D'abord, Jacob ne les crut pas. Alors, ils lui répétèrent tout ce que Joseph leur avait dit. Et Jacob vit tous les cadeaux que Joseph avait envoyés. Alors, il dit : " Mon fils Joseph est encore en vie ? Alors je veux partir, je veux le voir avant de mourir. " Et Jacob se rendit en Egypte avec toute sa famille, soixante-dix personnes en tout. Apprenant que son père arrivait, Joseph alla à sa rencontre et se jeta à son cou. Il pleura longtemps en le tenant embrassé.

50 Joseph pardonne à ses frères Quelque temps après Jacob mourut ; sans doute avait-il compris la signification des songes de son fils : Joseph pouvait bien être comparé à une gerbe de blé, puisqu'il avait nourri l'Egypte et les autres pays. Il était aussi comme la lumière qui éclaire les gens dans l'obscurité et le doute. Et maintenant tous ceux qui le reconnaissaient comme leur bienfaiteur se prosternaient devant lui, comme les gerbes, le soleil, la lune et les étoiles des songes. Quant à Joseph, il vécut assez longtemps en Egypte pour y voir naître ses arrière- petits-enfants. Et il pouvait dire à ses frères à qui il avait tout pardonné : " Le mal que vous aviez voulu me faire, Dieu l'a transformé en bien pour sauver la vie d'un peuple nombreux. "

51

52 Curieux… Autour de la jalousieAutour du mal et du bien Joseph était le préféré de son père, il est normal que ses frères en éprouvent de la jalousie. De plus, Joseph raconte ses deux rêves qui le mettent en valeur par rapport à ses frères. Il nen reste pas moins que les frères paraissent bien méchants : ils abandonnent Joseph et provoquent le chagrin de leur père en lui faisant croire quil est mort… « Vous aviez voulu me faire du mal, Dieu a voulu en tirer du bien. » Genèse 50, 20 Comment un bien peut-il venir du mal ? Quel écho à cette phrase dans lévangile ? De la mort sur la croix est advenu le salut pour tous.

53 Curieux… Autour des rêves Autour de la personnalité de Joseph Linterprétation des rêves fait de Joseph un devin. Est-ce un hasard si les rêves tournent autour de pain, de vigne, dépis de blé ? Le rêve des vaches grasses se réalise un peu trop facilement. Ce nest pas le cas des rêves de chacun. La Bible serait-elle comme les prédictions de Madame Soleil ? Une des questions essentielles de ce grand récit tourne autour de la personnalité de Joseph. Il est beau, aimé, le préféré de son père, il sait tout, interprète, agit, réussit ce quil entreprend.

54 Précisions Le don de voyance et de clairvoyance de Joseph est impressionnant. Joseph est campé demblée comme lhomme aux visions, le « maître des songes » […] Il bénéficie aussi de lart dinterpréter, de manière infaillible, les songes dautrui […] Si Joseph est celui qui sait, il est aussi celui qui fait advenir les choses […] En étant le maître du jeu, Joseph ne tiendrait-il pas la place de Dieu ? Il concentre en lui une science et un pouvoir dagir qui touchent au divin. Jean-Pierre SONNET, in Bible et littérature

55 La personnalité de Joseph Mais au chapitre 45 versets 5 et 7, Joseph, à travers ses larmes, apparaît profondément humain. « Cest Dieu qui ma envoyé vers vous ». Joseph renvoie alors au vrai maître de lhistoire. « Ne craignez point. Suis-je en effet à la place de Dieu ? Vous avez voulu me faire du mal, Dieu a voulu en faire du bien : conserver la vie à un peuple nombreux comme cela se réalise aujourdhui. » Genèse 50, 19 et 20. Il a fallu attendre la fin pour donner un sens à toute lhistoire : Dieu tire un bien du mal. Lart du narrateur est de mettre la pointe de cette œuvre dans la bouche de son principal personnage.

56 La cohérence de lhistoire Ce grand récit de lhistoire de Joseph a donc « une cohérence interne. Le cœur du récit comprend le conflit et la vente de Joseph (37), laccession de Joseph au pouvoir (40-41), les voyages de ses frères en Égypte et la réconciliation (42-45). » Jean-Louis SKA, Introduction à la lecture du Pentateuque Il permet au lecteur de comprendre comment le peuple du Dieu dAbraham, dIsaac et de Jacob est arrivé en Égypte. Il permet de découvrir que cest Dieu qui mène son peuple, cest lui qui la fait descendre en Égypte. Plus tard, ce même Dieu len fera sortir pour le mener vers la Terre promise.

57 La cohérence de lhistoire Il sagit donc dun récit narratif au cœur du grand récit de la Bible, récit qui raconte laventure humaine : Dieu conduit chacun, à travers les événements de sa vie, les jalousies, les violences… Il fait remonter chacun. La grande figure de Joseph, celui qui réussit et fait advenir, est là pour annoncer que Dieu partage et conduit chaque histoire humaine. Lhomme vendu, esclave, va gouverner lÉgypte, nourrir la terre de sa parole et de son pain, annoncer un Dieu damour qui pardonne. Nest-ce pas là une annonce messianique ? Déjà dans la tradition juive, il était dit que Joseph était un messie !

58 Le nom de Joseph « Il ajoute. Dieu ajoute. Dieu accroît ». En hébreu, Joseph veut dire : « Il ajoute. Dieu ajoute. Dieu accroît ». Genèse 30, : Dieu se souvint de Rachel, Dieu lexauça et la rendit féconde. Elle devint enceinte, enfanta un fils et sécria : « Dieu a enfin enlevé mon opprobre ! » Elle lappela Joseph en disant : « Que le Seigneur majoute un autre fils ! »

59 Matthieu 1, 1-17 Matthieu 1, Matthieu 2, 1-12 Matthieu 2, 13-23

60 Présentation Avec les récits de Joseph du Nouveau testament, les grandes lignes de la figure du Messie attendu vont être retrouvées. Les récits étudiés concernant Joseph, père adoptif de Jésus, sont au nombre de quatre : La généalogie de Jésus (Matthieu 1, 1-17) Lannonce à Joseph (Matthieu 1, 18-25) La visite des Mages (Matthieu 2, 1-12) La fuite en Égypte (Matthieu 2, 13-23)

61 Pour raconter ! Puis le texte biblique (traduction de la Bible de Jérusalem)

62 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Lempereur des romains voulait compter tous les habitants de la terre et pour cela ils devaient se faire compter dans la ville de leurs ancêtres. Joseph, qui habitait à Nazareth, emmena donc sa femme Marie se faire compter à Bethléem de Judée, la ville où était né leur ancêtre David. Marie attendait un bébé et voilà quil allait naître. Elle donna naissance à son fils premier né, lenveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce quil ny avait pas de place dans la salle.

63 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Cétait la nuit et il y avait des bergers qui gardaient leurs troupeaux. L'Ange du Seigneur se tint près d'eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté ; et ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David. Voici le signe auquel vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »

64 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Et soudain beaucoup danges louaient Dieu, en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes quil aime ! » Quand les anges furent repartis dans le ciel, les bergers se dirent : « Allons jusqu'à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire.

65 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Layant vu ils racontèrent ce qui leur avait été dit de cet enfant; et tous ceux qui les entendirent furent étonnés. Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. Puis les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, comme cela leur avait été annoncé.

66 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Jésus était donc né à Bethléem, petit village de Judée. Cétait au temps du roi Hérode. Voici que des mages (païens), venus dOrient, arrivèrent à Jérusalem en demandant : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile se lever, et nous sommes venus nous prosterner devant lui "

67 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) En entendant cela, Hérode fut très inquiet, et tout Jérusalem sinquiéta avec lui. Il rassembla tous les grands prêtres et les scribes. Il leur demanda : " Où donc doit naître le Messie ? " " A Bethléem de Judée ", lui dirent-ils ; " cest en effet ce qu'a écrit le prophète : Et toi Bethléem, terre de Judée, tu es plus quun petit village. Chez toi naîtra un roi qui sera berger de mon peuple. "

68 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Alors Hérode fit venir secrètement les mages pour savoir quand leur était apparu létoile. Puis, il les envoya à Bethléem en leur demandant de se renseigner exactement sur le petit enfant. Il leur dit : " Allez et, quand vous laurez trouvé, prévenez-moi pour que moi aussi, j'aille me prosterner devant lui. "

69 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Les mages se mirent en route ; et voici que létoile quils avaient vue à l'Orient, les précédait jusqu'à ce qu'elle sarrête au- dessus de lendroit où se trouvait le petit enfant. A la vue de létoile, ils furent remplis dune très grande joie. Ils entrèrent dans la maison et virent le petit enfant avec Marie, sa mère.

70 LEtoile des Mages, Etoile du Royaume (récit daprès Mt 2,1-12) Ils sinclinèrent et se prosternèrent devant lui. Puis ils ouvrirent leurs trésors ; ils lui offrirent de lor, de lencens et de la myrrhe. Ils repartent ayant offert leurs cadeaux Après quoi, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils prirent un autre chemin pour rentrer dans leur pays.

71

72

73

74

75 Le texte biblique (Matthieu 2, 1-12) 1 Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem 2 en disant : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage. " 3 L'ayant appris, le roi Hérode s'émut, et tout Jérusalem avec lui. 4 Il assembla tous les grands prêtres avec les scribes du peuple, et il s'enquérait auprès d'eux du lieu où devait naître le Christ. 5 " À Bethléem de Judée, lui dirent-ils ; ainsi, en effet, est-il écrit par le prophète : 6 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es nullement le moindre des clans de Juda ; car de toi sortira un chef qui sera pasteur de mon peuple Israël. " 7 Alors Hérode manda secrètement les mages, se fit préciser par eux le temps de l'apparition de l'astre, 8 et les envoya à Bethléem en disant : " Allez vous renseigner exactement sur l'enfant; et quand vous l'aurez trouvé, avisez-moi, afin que j'aille, moi aussi, lui rendre hommage. " 9 Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route ; et voici que l'astre, qu'ils avaient vu à son lever, les précédait jusqu'à ce qu'il vînt s'arrêter au-dessus de l'endroit où était l'enfant. 10 À la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie. 11 Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. 12 Après quoi, avertis en songe de ne point retourner chez Hérode, ils prirent une autre route pour rentrer dans leur pays.

76 Les rapprochements entre les deux Joseph… En commun Ils ont le même nom, la même ascendance. Ils sont fils de Jacob. Ils font des songes. Ils descendent en Égypte et en remontent. Ils sont protecteurs de la famille, nourriciers. Le premier Joseph a permis la venue du Moïse, le second la venue de Jésus Les deux Joseph ont mission de révéler les choses cachées, daller au-delà des apparences. Ils doivent sortir des impasses de lhistoire. À partir dun mal surgit un bien.

77 Les rapprochements entre le premier Joseph et Jésus… Nous reverrons cela dans le vitrail. Depuis le Moyen-âge, ce vitrail est dit de « Joseph ». Il joue de lhomonymie Joseph : les donateurs de ce vitrail représentant Joseph du premier Testament sont des charpentiers qui ont pour patron Joseph de Nazareth…

78 Un vitrail à regarder… Vitrail de Joseph le patriarche XIII ème siècle Cathédrale de Bourges

79 Présentation Commencée en 1195, la Cathédrale Saint- Etienne de Bourges est terminée dans le second quart du XIII ème siècle. Sinspirant du plan de la Cathédrale de Paris, le maître de Bourges bouleverse larchitecture gothique par son esprit davant- garde.

80 Les vitraux Le vitrail prend une grande place dans lédifice. Il a un rôle à la fois esthétique – conférant à lensemble son extraordinaire envolée – et pédagogique, véritable Bible ouverte pour lenseignement religieux du peuple.

81 Le vitrail de Joseph Ce vitrail représente la vie de Joseph, personnage du Premier Testament. Il est situé dans les grandes verrières du déambulatoire, côté sud. Cest le seul vitrail de la Cathédrale consacré entièrement au Premier Testament.

82 Comment le lire ? En principe, la lecture dun vitrail du Moyen Age seffectue de bas en haut et de gauche à droite.

83 Vision globale Verticalement Trois fleurs à quatre lobes racontent la vie de Joseph, fils de Jacob. Exception : les deux lobes inférieurs représentent les confréries commanditaires du vitrail, charpentiers à gauche, charrons et tonneliers à droite.

84 Vision globale Verticalement Trois médaillons – losanges formant le cœur de ces fleurs privilégient chacun un épisode de la vie de Joseph. De bas en haut : 1.Les songes de Joseph 2.Joseph surveillent en Égypte, les ouvriers qui engrangent les récoltes 3.La vente de Joseph à des marchands.

85 Vision globale Verticalement Quatre médaillons – cercles De bas en haut : 1.Une dédicace : les artisans du bois 2.Joseph donne à manger à ses frères 3.Joseph garde son troupeau 4.Joseph accueille son plus jeune frère Benjamin.

86 Les rapprochements entre le premier Joseph et Jésus… Les vitraux font, eux aussi, ces différents rapprochements… Essayons de les regarder en détail… Ce qui est identique Ce qui est différent

87 On complote contre eux : ils sont rejetés Ils sont fils bien- aimés de leur père, envoyés vers leurs frères. Ils ont trente ans.

88 Ils sont dépouillés de leur tunique Joseph dans la citerne et Jésus dans le tombeau. Joseph est libéré le troisième jour, Jésus ressuscite.

89 Jésus est trahi. Jésus est vendu par Judas pour quelques deniers. Il est aussi descendu en Égypte dans son enfance, pour échapper à la mort.

90 Jésus parlait en paraboles, il expliquait lÉcriture Il évoque le pain et le vin comme le grand panetier et léchanson.

91 Les frères ne reconnaissent pas Joseph comme les disciples dEmmaüs ne reconnaissent pas Jésus. Jésus se fait reconnaître par ses frères à la résurrection. Jésus a bu à la coupe lors de la passion.

92 Marie dit à Cana : « Faites tout ce quil vous dira ». Cest la reprise textuelle du texte grec (Gn 41, 55) Joseph nourrit ses frères comme Jésus nourrit de son pain de vie. Abondance de pain et de vin.

93 Vers le sens… Quel rôle a Joseph dans lÉvangile de Matthieu ? Pourquoi y a-t-il tant de rapports ave celui du Premier Testament ? Pourquoi est-ce si important de dire que Jésus est fils de Joseph ?

94 Vers le sens… Dans le Premier Testament, Joseph est déjà la figure du Messie. Le Messie attendu sera fils de Joseph. Il sera un nouveau Joseph. Le « Jésus » de Matthieu, descendu en Égypte est donc bien fils de Joseph. Par ce lien entre les deux Testaments, « Jésus, fils de Joseph » est une affirmation théologique, une affirmation de foi. Il est le fils spirituel, celui qui sera vendu comme esclave pour donner la Parole, le pain et le vin à tous. Il descendra en Égypte le Vendredi Saint pour faire remonter chacun, avec lui, à la résurrection.

95 Vers le sens… La descente en Égypte peut être lue par chacun aujourdhui dans un sens spirituel.La descente en Égypte peut être lue par chacun aujourdhui dans un sens spirituel. Lenfant Dieu descend en notre Égypte pour ouvrir nos tombeaux.Lenfant Dieu descend en notre Égypte pour ouvrir nos tombeaux. Lenfant Dieu vient sur notre terre pour nous faire remonter avec lui et nous faire vivre dans la résurrection.Lenfant Dieu vient sur notre terre pour nous faire remonter avec lui et nous faire vivre dans la résurrection.

96 Jacob envoie Joseph à Sichem vers ses frères (Genèse 37, ) Jésus a-t-il été lui aussi envoyé par son Père ? Comment ? Pour quoi faire ?

97 Jacob envoie Joseph à Sichem vers ses frères (Genèse 37, ) À gauche, Jacob, vieillard barbu, vêtu dune ample tunique blanche, assis, de sa main gauche, fait un geste denvoi, de bénédiction. Lautre main semble tenir une canne. À droite, en tunique rouge, Joseph porte des pains enveloppés dans un linge blanc prenant forme de besace dont la bandoulière fait le tour de son cou. Le père et le fils échange un regard triste. Vers un avenir sombre ? Le linge autour du cou de Joseph rappelle les pains, en forme de couronne, autour du cou des hébreux qui passent la Mer Rouge, sur le sarcophage déjà vu. Cest une allusion au passage que va vivre Joseph. Les pains rappellent que Joseph nourrit ses frères, au début comme à la fin de lhistoire. Larbre de droite symbolique larbre de vie, de générosité, de fécondité de litinéraire spirituel de Joseph.

98 Les frères de Joseph complotent contre lui (Genèse 37, 18-23) A-t-on comploté contre Jésus, comme les frères de Joseph ont comploté contre lui, Qui ? Quand ?

99 Les frères de Joseph complotent contre lui (Genèse 37, 18-23) Ils forment un groupe serré et uni. Le sol est composé de rochers. Les rochers symbolisent la sécheresse de cœur des frères et sopposent à larbre de vie de Joseph.

100 Joseph est jeté par ses frères dans un puits (Genèse 37, 23-24) Jésus a-t-il été jeté lui aussi dans un trou ? A-t-il été battu ? Quand ?

101 Joseph est jeté par ses frères dans un puits (Genèse 37, 23-24) Joseph, vêtu dune tunique rouge, est précipité dans la citerne. Ses frères forment deux blocs opposés : ceux de gauche ont un regard interrogateur, ils semblent vouloir prendre de la distance ; ceux de droite semblent plus actifs et agressifs. Le mouvement des bras en croix de Joseph préfigure la crucifixion.

102 Les frères apportent à Jacob la tunique ensanglantée de Joseph - (Genèse 37, 31-33) Jésus avait-il une tunique ? Si oui, à quel moment parle-t-on de cette tunique ?

103 Le père, assis, tassé par la douleur, tend le bras pour recevoir la tunique de Joseph. Le premier frère, en vert, tend létoffe. Deux autres, au second plan, dont un en blanc, semblent tendre un doigt accusateur vers leur père. La main de Jacob pend, sans vie, en opposition avec les mains raides et agressives des deux frères. Les frères apportent à Jacob la tunique ensanglantée de Joseph - (Genèse 37, 31-33)

104 Putiphar et sa femme rencontrent Joseph (Genèse 39, 1-4) Jésus a-t-il lui aussi été vendu ?

105 Putiphar et sa femme rencontrent Joseph (Genèse 39, 1-4) Putiphar, au centre, est assis sur un trône. Il porte un sceptre et une couronne comme un roi; À sa droite, sa femme, également couronnée, converse avec lui. À droite de limage, Joseph, debout, en tunique rouge, est entravée dans des liens quil dénoue. Les liens de Joseph forment comme un serpent, mal qui lenserre, mal avec lequel il lutte pour sen débarrasser.

106 Joseph et la femme de Putiphar (Genèse 39, 7-20) Jésus a-t-il lui aussi été trahi ? Par qui ? Et par un autre de ses disciples ?

107 Joseph et la femme de Putiphar (Genèse 39, 7-20) Deux récits sont représentés dans la même image. À gauche, la femme de Putiphar tente de séduire Joseph : elle linvite à partager sa couche ; elle en déploie le drap blanc quelle lui tend. Le refus de Joseph est marqué par le mouvement de son corps et par ses mains tendues dans le sens inverse, il se détourne de la femme. À droite, la femme de Putiphar vient accuser Joseph devant son époux : elle lui présente le drap roulé comme preuve du délit. Putiphar et sa femme sont couronnés et portent le sceptre, symbole du pouvoir. Le geste tentateur de la femme de Putiphar évoque Ève et la symbolique de la femme tentatrice. Il est renforcé par limage précédente du serpent.

108 Le songe de Pharaon, vaches grasses et vaches maigres (Genèse 41, 1-7) Jésus est-il allé en Égypte, le pays des pharaons ? Si oui, à quel moment de sa vie ? Pourquoi ?

109 Le songe de Pharaon, vaches grasses et vaches maigres (Genèse 41, 1-7) Pharaon, habillé de pourpre et couronné comme un roi médiéval, dort, couché sur un lit, la tête appuyée sur sa main droite, le bras gauche allongé le long du corps. Des vaches bien grasses, dressées sur leurs pattes, le dominent et le regardent. En bas, à droite, sept vaches faméliques, couchées, pattes repliées sous elles, tournent le dos à Pharaon. La posture de Pharaon se retrouve fréquemment dans les vitraux et les icônes pour le Joseph de lÉvangile.

110 Joseph explique les songes à Pharaon (Genèse 41, 14-16) Jésus expliquait-il des histoires ? Jésus avait-il un sceptre comme Joseph ? Si oui, quand ?

111 Joseph explique les songes à Pharaon (Genèse 41, 14-16) Joseph, à droite, vient dexpliquer les songes à Pharaon qui est placé au milieu de limage. Celui-ci nomme Joseph grand intendant du Royaume. Il lui donne le sceptre du pouvoir. Joseph esquisse une génuflexion, signe dobédience ? À gauche, un serviteur assiste à la scène. Le linge blanc, en bas à droite, sur lequel est assis Joseph, pourrait faire allusion au drap de la tentation de la femme de Putiphar qui est à lorigine de son malheur et de son emprisonnement. Il serait le signe du mal écrasé et dominé.

112 La fouille des sacs des frères de Joseph (Genèse 44, 1-13) Jésus a-t-il lui aussi été accusé ? De quoi ?

113 La fouille des sacs des frères de Joseph (Genèse 44, 1-13) Joseph fouille le sac de Benjamin qui regarde la scène du haut de sa monture et en sort la coupe dargent quil a fait cacher. Benjamin tient un bâton dans la main droite.

114 Joseph se fait reconnaître à ses frères (Genèse 45, 1-8) Jésus sest-il fait reconnaître à des proches ? Jésus a-t-il pardonné, comme Joseph a pardonné à ses frères ?

115 Joseph se fait reconnaître à ses frères (Genèse 45, 1-8) Joseph, à droite, toujours en habit pourpre, se fait reconnaître et se réconcilie avec ses frères. Au centre de limage, un des frères montre du doigt celui que Joseph embrasse, certainement Benjamin : Joseph avait exigé que ses frères le lui amènent. Un autre, vêtu dune tunique verte, attend son tour. Le dernier, blond, juvénile est juché sur un chameau. Au premier plan, en bas, un sac de farine. Le mouvement en avant des personnages et des animaux montre la dynamique de la réconciliation : un mouvement à double sens. Laccolade de Joseph et de Benjamin peut faire penser à la parabole du fils prodigue.

116 Joseph donne à manger à ses frères (Genèse 43, 31) Comme Joseph, Jésus a-t-il lui aussi nourri des proches ? Quand ?

117 Joseph donne à manger à ses frères (Genèse 43, 31) Joseph, au centre, en tunique rouge, propose de la nourriture à ses frères. Les mets sont étalés devant eux.

118 Joseph garde son troupeau (Genèse 37, 2) Jésus gardait-il des troupeaux ?

119 Joseph garde son troupeau (Genèse 37, 2) À droite, Joseph garde ses bêtes. Cette scène évoque celle du fils prodigue qui garde les cochons.

120 Joseph accueille son plus jeune frère Benjamin (Genèse 43, ) Jésus fait-il passer des personnes par une porte ? De plus, par sa mort et sa résurrection, Jésus a-t-il ouvert une porte ?

121 Joseph accueille son plus jeune frère Benjamin (Genèse 43, 29-30) Joseph, en tunique rouge, accueille Benjamin et va lintroduire dans sa maison. Cette scène évoque, elle aussi, un passage du fils prodigue : laccueil du fils aîné par le père.

122 Les songes de Joseph (Genèse 37, 5-11) Quel proche de Jésus a fait un songe ? Que lui annonçait-il ?

123 Les songes de Joseph (Genèse 37, 5-11) En bas de limage, Joseph dort, le bras gauche pendant, la tête reposant sur son poignet droit. Le haut de son corps, vêtu dune tunique bleu-vert, émerge de drapements blancs. Sont alignés juste au-dessus de lui, onze gerbes stylisées, onze cercles représentant les onze étoiles du songe, la lune et le soleil. La position allongée de Joseph évoque celle de Jessé, et avec lui toute la généalogie qui conduit jusquà Jésus. Pharaon,dans une des images précédentes a la même position.

124 Joseph amasse les récoltes (Genèse 41, 7) Joseph est maître du blé, des récoltes et du pain. Et Jésus qua-t-il fait avec le pain ?

125 Joseph amasse les récoltes (Genèse 41, 7) Joseph, en tunique rouge, sceptre du pouvoir sous le bras, donne, de sa main droite, des ordres aux deux esclaves (au second plan) qui apportent des sacs de blé. Au milieu, au premier plan, un autre esclave verse un sac de farine dans une cuve. Le blé sécoule en deux jets blancs et rejoint celui qui est déjà engrangé sous forme de vagues. À droite de Joseph, des provisions sont amassées. Une analogie peut être faite entre Joseph, sceptre à la main, et Moïse, bâton à la main. Joseph, dominant les flots de farine et Moïse, passant les flots : ils aident tous les deux le peuple à passer dun risque de mort à la vie.

126 Joseph, vendu, amené en Égypte (Genèse 37, 28) Jésus est-il trahi, vendu comme Joseph ? Le vêtement rouge nous rappelle-t-il quelque chose ?

127 Joseph, vendu, amené en Égypte (Genèse 37, 28) Joseph est au premier plan, en tunique rouge. À gauche de limage, ses frères sont groupés : ils reçoivent largent de la vente et le forcent à suivre le marchand déjà sur sa monture. Un des frères, peut-être Ruben qui la sauvé de la mort, pose sa main sur lépaule de Joseph, comme pour lencourager. Joseph se retourne vers ce quil quitte, vers son passé, vers les derniers instants de son enfance. Ou est-ce un regard de reproche et de désespoir vers le frère qui pose sa main sur son épaule ?

128

129

130 Lorigine divine de Jésus Quelques femmes sont citées : Verset 3 : Zara et Thamar Verset 5 : Rahab et Ruth Verset 6 : la femme dUrie est citée mais elle nest pas nommée Verset 16 : Marie La structure est toujours la même : Juda de son union avec Thamar engendra Phares et Zara. Booz, de son union avec Ruth engendra Jobed. Par contre, il est question de Marie de laquelle est engendré Jésus. Marie prend un rôle masculin dans la lignée davidique et abrahamique de Jésus, par Joseph. Il est à noter que la généalogie passe par des étrangères. Cest du monde païen que naît la descendance de David. Si lon compte le nombre de générations, on en trouve quatorze qui est le nombre de David. Chaque lettre en hébreu correspond à un chiffre.

131

132 Information sur le mariage juif Dans le judaïsme ancien, les fiançailles font partie du mariage. Une année sécoulait entre lengagement matrimonial et le transfert de la femme sous le toit de son mari. Les fiançailles équivalent au mariage. Notre terme « fiancé » est donc trop faible. Celui « dépoux » est trop fort. Au temps du Christ, ladultère est passible de lapidation. Si Joseph la délie, elle nest plus en cas dadultère et donc ne sera pas lapidée. Par contre, en gardant Marie, Joseph prend un très grand risque par rapport à la Loi de Moïse : il est passible de complicité ; ils sont tous les deux pécheurs. Ils risquent lexpulsion, lexcommunication.

133 Lannonce à Joseph Il est intéressant de la comparer à lannonce à Marie (Luc 1, 26-38). Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth, à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie. Il entra et lui dit : "Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. » A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation. Et l'ange lui dit : "Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n'aura pas de fin. » Mais Marie dit à l'ange : "Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? » L'ange lui répondit : "L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Elisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile ; car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : "Je suis la servante du Seigneur ; qu'il m'advienne selon ta parole !" Et l'ange la quitta.

134 Les deux annonces Les ressemblancesLes différences Un ange « Ne crains pas » LEsprit Le nom est donné Dans Luc, il en reçoit plusieurs Il est dans la lignée davidique Pour Joseph : lannonce se passe dans un songe. Pour Marie : lange lui apparaît.

135

136 La fuite en Égypte Les paroles de lAngeLes trois rôles de lAnge La parole de lAnge (Matthieu 1, 20) était dite pour accueillir lenfant. Ici, elle vient pour le protéger, et permettre la vie. La troisième apparition (verset 19) lui permet daccomplir sa mission : il retourne à Nazareth. 1.Accueillir 2.Protéger, permettre la vie. 3.Pouvoir accomplir sa mission. Nest-ce pas aussi notre rôle, notre responsabilité éducative ?

137 Les titres de Jésus « Il sera appelé nazaréen » ou nazoréen suivant les traductions. Cest une citation qui nexiste pas dans les prophètes. Ce nest pas seulement un lieu géographique, mais un titre. nazirLa racine est nazir : comme Samson, un enfant consacré à Dieu dès la naissance. nazarOu nazar : garder. Expression liée au reste dIsraël qui est resté fidèle après lExil. Dans les deux cas, Jésus est « le fidèle », le petit reste par excellence, le Saint dIsraël. Les noms de Jésus disent quil est : Fils de Dieu Emmanuel : Dieu avec nous Christ : oint Nazar : fidèle Nazir : consacré

138 En conclusion Le grand récit de Joseph est en fait un récit théologique. Il est laccomplissement de lautre grand récit du Joseph du Premier Testament. Jésus est fils de Joseph : ce nest pas seulement une affirmation familiale, mais une affirmation théologique : Dieu ajoute…

139 Le nom de Joseph Ioseph Genèse 30, En hébreu, Joseph veut dire : il ajoute, Dieu ajoute, Il accroît. Alors Dieu se souvint de Rachel, il l'exauça et la rendit féconde. Elle conçut et elle enfanta un fils ; elle dit : "Dieu a enlevé ma honte" ; et elle l'appela Joseph, disant : "Que Yahvé m'ajoute un autre fils !"

140 Un autre Joseph… Joseph dArimathieMatthieu 27, Un autre Joseph est présent dans lévangile. Il y a un Joseph au début de la vie de Jésus, et un autre à la fin. * Au verset 60, il faut lire « Mémorial », à la place de tombeau ou monument. Le soir venu, il vint un homme riche d'Arimathie, du nom de Joseph, qui s'était fait, lui aussi, disciple de Jésus. Il alla trouver Pilate et réclama le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu'on le lui remît. Joseph prit donc le corps, le roula dans un linceul propre et le mit dans le tombeau neuf * qu'il s'était fait tailler dans le roc ; puis il roula une grande pierre à l'entrée du tombeau et s'en alla.

141 Le « mémorial » En Israël, la tradition veut que lon soit enterré dans le tombeau de ses pères. Un tombeau nest jamais donc neuf. Joseph propose un mémorial neuf. Jésus est donc enterré dans le tombeau de ses pères, il est fils de Joseph, de Rama. Et en même temps, il y a du nouveau : il inaugure un mémorial nouveau, une destinée nouvelle, une tradition nouvelle, une nouvelle lignée. Le mémorial est taillé dans le roc, comme la maison. Ce texte peut être entendu comme une profession de foi eucharistique : le corps de Jésus est mis dans un mémorial et pas dans une tombe.

142 Revenons à nos questions… Quel rôle a Joseph dans lÉvangile de Matthieu ? Pourquoi y a-t-il tant de rapports ave celui du Premier Testament ? Pourquoi est-ce si important de dire que Jésus est fils de Joseph ?

143 Vers le sens… Dans le Premier Testament, Joseph est déjà la figure du Messie. Le Messie attendu sera fils de Joseph. Il sera un nouveau Joseph. Le « Jésus » de Matthieu, descendu en Égypte est donc bien fils de Joseph. Par ce lien entre les deux Testaments, « Jésus, fils de Joseph » est une affirmation théologique, une affirmation de foi. Il est le fils spirituel, celui qui sera vendu comme esclave pour donner la Parole, le pain et le vin à tous. Il descendra en Égypte le Vendredi Saint pour faire remonter chacun, avec lui, à la résurrection.

144 Vers le sens… La descente en Égypte peut être lue par chacun aujourdhui dans un sens spirituel.La descente en Égypte peut être lue par chacun aujourdhui dans un sens spirituel. Lenfant Dieu descend en notre Égypte pour ouvrir nos tombeaux.Lenfant Dieu descend en notre Égypte pour ouvrir nos tombeaux. Lenfant Dieu vient sur notre terre pour nous faire remonter avec lui et nous faire vivre dans la résurrection.Lenfant Dieu vient sur notre terre pour nous faire remonter avec lui et nous faire vivre dans la résurrection.

145 Conclusion I « Toutes les fois, frères très chers, quon vous fait des lectures de lAncien Testament […] vous devez faire attention non seulement aux mots que les oreilles entendent mais au sens que lesprit comprend et goûte comme lApôtre nous avertit aussi en disant : La lettre tue mais lEsprit vivifie (2 Corinthiens 3, 6). Car toutes ces choses quon lit dans lAncien Testament, comme dit lApôtre, leur arrivaient en figures. » Et il convient de les examiner dans un sens spirituel. Ainsi sadressait Césaire dArles à ses fidèles (Sermon 89, 1). Nous pouvons prendre pour nous ce conseil spirituel. En fait, lAncien Testament nest pas ancien, il est premier pour révéler Dieu aux hommes et Jésus en est laccomplissement, la tête du corps des Ecritures. Les récits de Joseph le patriarche et de Joseph le père de Jésus, ne seront pas de lhistoire ancienne. Ils sont là pour annoncer le Dieu qui partage le récit humain, cest- à-dire notre histoire.

146 Conclusion II Joseph le PatriarcheJésus de Nazareth En hébreu, Joseph signifie ajouter, accroître, ou il ajoute. Joseph est le onzième des douze fils de Jacob, mais le premier fils de Rachel. Lenfant de la vieillesse, le fils bien-aimé de son père. Déjà se dessine un projet de récit : cest comme fils bien-aimé quil est envoyé vers es frères qui gardaient les brebis à Sichem. Il risque sa vie auprès deux. Vendu comme esclave à des marchands de pierres précieuses et de parfums, il descend en Égypte, où décryptant les songes de Pharaon, il devient premier intendant au milieu des païens. Lhomme vendu comme esclave, gouverne lÉgypte ! Cette relecture du patriarche prépare la venue du messie. Jésus lui aussi na-t-il pas été vendu comme esclave, na-t-il pas été envoyé auprès de ses frères par son Père ? Lui aussi nest-il pas descendu au plus bas pour revenir vivant et nourrir la terre de sa parole et de son pain ? Déjà, dans la tradition juive, il était dit que Joseph était un messie…

147 Conclusion III Les deux JosephLa descente en Égypte… Si Joseph le patriarche est déjà une image de messie, il partage avec son homonyme le rôle de figure annonciatrice de Jésus le Christ. Joseph de lévangile : sera lui aussi, fils de Jacob (Matthieu 1, 1-6), lui aussi aura des songes, où Dieu y révèlera son dessein, lui aussi ira en Égypte, lui aussi passera à travers linjuste persécution, lui aussi risquera sa vie sur une dénonciation. Les deux Joseph orientent nos regards vers le Christ, lui qui traversera les épreuves du monde pour faire surgir du malheur la vie, du péché le pardon, des ténèbres la lumière. La descente en Égypte peut être comprise comme lexpression métaphorique de la venue du Christ fils de Dieu vers les hommes, au milieu de notre histoire contrastée où lapparence du non-droit et de la violence nous voile la présence humble du Dieu despérance. Lenfant Dieu descend en notre Égypte pour nous ouvrir nos tombeaux. Cest bien le sens premier de cette fête de lIncarnation que nous appelons Noël !

148 Lecture chrétienne pour aujourdhui ! À Bethléem, « maison du pain », naît celui livre son corps à lhumanité ! Aujourdhui, à Noël, nous célébrons leucharistie : nous faisons mémoire, cest-à-dire, nous célébrons, nous revivons la descente de Dieu, cette « descente en Égypte », descente vers la mort, ce corps livré, pour remonter avec lui. Descente et remontée ! Mort et résurrection ! Dieu incarné ! Comment vivrons-nous cette année notre « descente en Égypte » ? Comment accueillerons-nous la venue du Christ parmi les hommes ?

149 Les Pères de lEglise Joseph est une figure du Christ, ce Fils que le Père aime dun de préférence, comme il latteste lui-même : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé" (Mt 17,5). Le père en effet a revêtu le Christ dune longue tunique multicolore, lorsquil lui a remis le vêtement de notre humanité, ce vêtement qui la fait reconnaître pour un homme véritable (Phil 2,7). Joseph était lobjet de la haine de ses frères ; le Christ le fut aussi des siens. Joseph fut envoyé pourtant à ses frères, comme Jésus le sera en son temps. Les frères pleins de méchanceté et denvie complotent entre eux la mort de leur frère. Ils le dépouillent de sa robe de sainteté, lui arrachent la tunique sans couture (Jn 19,23). Julien de Vézelay (Sermon 8 sur Joseph, figure du Christ) 12° siècle

150 Les Pères de lEglise Joseph est une figure du Christ... Les calomnies de lEgyptienne ont jeté Joseph dans les fers ; les faux témoignages des grands prêtres ont livré à Pilate le Christ. Joseph sest trouvé en prison avec, deux eunuques, le chef des échansons et le chef des panetiers ; le Christ fut crucifié entre deux malfaiteurs, lun à sa droite, lautre à sa gauche. Joseph envoya lun des deux eunuques dans le palais royal ; le Christ introduisit lun des deux malfaiteurs dans le Royaume. Joseph, saisi par lEgyptienne, lui abandonna ses vêtements et séchappa ; le Christ, saisi par la mort, séchappa en abandonnant dans le tombeau le suaire qui le recouvrait. LEgyptienne garda les vêtements, mais sans tenir Joseph ; le tombeau garda le suaire, mais sans retenir le Seigneur, car il navait pas le pouvoir de triompher de lui. Astérius dAmasée (Homélie 19) 5° siècle

151 Les Pères de lEglise La vie du patriarche Joseph fut une figure de celle du Christ. Joseph fut vendu par ses frères ; le Christ le fut par Judas le traître... Joseph, bien quil neût rien fait de mal, fut envoyé en prison. Le Christ, pour des crimes qui lui étaient étrangers, cest-à-dire pour les péchés du genre humain, descendit aux enfers, cette prison des enchaînés, afin de libérer ceux qui étaient retenus captifs, comme latteste le psaume 145 : Le Seigneur délivre les enchaînés. Joseph fut revêtu dhabits de lin fin ; le Christ en ressuscitant, revêtit sa chair très sainte de la robe éclatante de limmortalité... Grégoire dElvire (Traité des livres des Saintes Ecritures § 5) 4° siècle

152

153

154 Liturgie de la messe Laccueil de Joseph, au nom du Seigneur, envers ses frères : Genèse 43, et 45, 7-8 Le Seigneur est avec Joseph : Genèse 39, 3.5 Temps pénitentiel : La reconnaissance de leurs faiblesses : Genèse 44, 16 Liturgie de la Parole : Comment Joseph et ses frères, pendant tout le récit, relisent-ils les événements ? Comment revivent-ils les expériences de peurs et de retrouvailles en plusieurs occasions ? Comment Dieu parle-t-il par les songes quil faut interpréter ? Relecture permanente, faire mémoire… Par exemple : Genèse 42, ou 45, 8. Les dialogues entre les différents acteurs de ces récits permettent peu à peu une reconnaissance de chacun, en vérité, à sa juste place.

155 Liturgie de la messe Liturgie eucharistique : Joseph nourrit ses frères et son père. Par exemple : Genèse 47, 12 Bénédiction : Genèse 47, 7 Genèse 48 et 49 Envoi : Le Seigneur accompagne son peuple en Egypte. Genèse 46, 3-4 Le schéma perdu/retrouvé participe bien sûr à la thématique propre à chaque messe : Pardon / réconciliation Passion / résurrection

156 Mise en valeur de gestes à partir du récit Le geste de la fraction du pain comme partage solidaire entre frères. Ceux qui nont pas à manger seront nourris par les autres… Le geste de prosternation lors de la consécration. Les frères se prosternent plusieurs fois avant dêtre nourris, ainsi que dans les songes. Léchange de la paix : Genèse 45, et Genèse 46, 29.

157 Le sacrement de leucharistie Invités / communauté Faire mémoire / salut /alliance / bénédiction Les frères de Joseph formant communauté, partagent un repas de fête/retrouvailles avec celui qui était perdu et qui est vivant. Cest lui-même qui les invite dans sa maison. En faisant mémoire de celui quils avaient vendu, les fils de Jacob sont sauvés de la peur et de la famine. Ils sont bénis et rendent grâce au Dieu de Jacob qui les accompagne. Une nouvelle commence pour eux.

158 Le sacrement de leucharistie Fraction du pain / communion / don de Dieu Source / force / anamnèse Le pain partagé nest pas nimporte quel pain. Il est celui que Joseph, instruit par le Seigneur, avait collecté pour que la vie puisse continuer. Il est don de Dieu, associé à la Parole qui libère les frères de la prison et de la culpabilité. Il est assez abondant pour nourrir le monde entier ! Ce repas nest pas fermé sur lui- même. Il donne la force pour la route. En faisant mémoire du passé (Joseph vendu) (nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus), en partageant le présent (retrouvailles) (nous célébrons ta résurrection), il ouvre un avenir pour tout le peuple (installation en Égypte) (nous attendons ta venue dans la gloire).

159 Le sacrement de leucharistie Sacrifice / don de soi Évangile selon saint Jean (Jn 6, et 51) Et si les frères sont prêts à se sacrifier pour sauver le reste de la famille, cest bien le plus jeune, le plus petit qui est « donné » par son père pour le dénouement final. Appelés nous aussi, à nous donner, cest bien accompagnés par celui qui offre son corps et son sang pour que le monde vive. Jésus leur répondit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, non, ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel ; mais c'est mon Père qui vous le donne, le pain qui vient du ciel, le vrai ; car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : "Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là. » Jésus leur dit : "Je suis le pain de vie. Qui vient à moi n'aura jamais faim ; qui croit en moi n'aura jamais soif. Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde."

160

161


Télécharger ppt "Module « Accueillir » Du 28 novembre au 25 décembre."

Présentations similaires


Annonces Google