La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTEGRER INTERNET DANS SON PLAN DE COMM

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTEGRER INTERNET DANS SON PLAN DE COMM"— Transcription de la présentation:

1 INTEGRER INTERNET DANS SON PLAN DE COMM

2 Sommaire I : Quelques infos sur le media Internet
Chiffres clés, usages, panels, impacts, particularités II : l’Ecosystème d’Internet Moteurs de recherche, référencement, blogs, réseaux sociaux III : Elaborer un plan d’action Organisation, media planning, # tarifications, outils d’analyse, exemples, leviers d’audience IV : Supports et outils référencement, Affiliation, mkg direct (sms, ing), search, reciblage, medias sociaux

3 I-1: CHIFFRES CLES INTERNET

4 I-2 : Particularité du media @
La fracture des métiers : la division des métiers classiques du marketing et de la publicité publicité est bousculée par l’univers Internet. Redistribution des rôles dans les métiers Annonceurs vs Partenaires conseils … Internet irrigue tous les univers media et tous les univers « consommateur » L’expression du citoyen-consommateur : la richesse et l’illusion du tracking comportemental Bouleversement des Business Models : où est l’équation économique ? Media trans-national, oligopoles & modèles alternatifs : la politique traditionnelle des medias dirigés explose (cf histoire des mass medias en France depuis 45) Media Technologique : menace d'une dérive technologique ou créative au détriment des audiences Mesures et Performance : complexité du media favorise une approche cost-control orientée « marketing et audiences » dans les projets web

5 I-3 : #Mkg traditionnel & online

6 1-4 : USAGES et structure

7 I-5 : Particularité du medi@
Quelle unité mesurer ? télévision : unité : seconde d’image diffusée (spot) Diffusion mesurée par panels. constatée a posteriori sur 1 période. variation aléatoire de l’impact d ’une campagne. presse : unité : page publiée (insertion) diffusion : tirage, vente, circulation. Constatée a posteriori sur 1 période. un exemplaire est lu plusieurs fois par la même personne (taux de reprise en mains) et peut être lu par différentes personnes (taux de circulation). internet : unité : bandeau, impression=affichage=exposition 1 bandeau est diffusé à 1 internaute quelle que soit la période Un bandeau affiché = un contact impacté pub online = visibilité EFFECTIVE et non Présumée La variation de l ’audience à l’instant T n’influe pas sur l ’impact d ’une campagne.

8 x Q

9 I : Quelques infos sur le media Internet II : l’Ecosystème d’Internet
Chiffres clés, usages, panels, impacts, particularités II : l’Ecosystème d’Internet Moteurs de recherche, référencement, blogs, réseaux sociaux III : Elaborer un plan d’action Organisation, media planning, # tarifications, outils d’analyse, exemples, leviers d’audience IV : Supports et outils référencement, Affiliation, mkg direct (sms, ing), search, reciblage, medias sociaux

10 II-1 : MOTEURS DE RECHERCHE

11 I1-2 : LE référencement PAYANT (SEA)
Emplacement : Apparaît dans les résultats de recherche suite à une requête de l’internaute (correspond à une recherche active de l’internaute, réseaux : Google, Yahoo search, E-spotting). Format : Text link, positionné au dessus ou à côté du ‘référencement naturel’, généralement identifié comme “lien sponsorisé” ou “ lien commercial” Modèle économique : Le CPC ou Cout par Clic. Prix fixé aux enchères en fonction de la popularité du mot NATUREL (SEO) Quelques clés d’un bon référencement naturel (non exhaustif) Site Map et Plan de site Métatags et nuages: déterminer les mots clés en fonction de votre cible à partir des outils statistiques du site : les mots clés les plus tapés Eviter le « duplicate content » Navigation fluide : bien renseigner ses titres et liens Netlinking

12 I1-3 : LES BLOGS Des outils collaboratifs grand public :
grande facilité de publication, liberté éditoriale, capacité d'interaction avec le lectorat. un blog est généralement libre d'accès Typologies de blogs Blog corporate (prise de parole moins officielle appelant aux réactions) Blog RP (légitimation de la prise de parole. cf professions intellectuelles) Blog spontané : skyblogs Communication interne : blog à accès restreint pr faciliter les changes entre collaborateurs Blogs d'experts : tous sujets de passionnés (environnement, auto-construction, écologie, sciences, logiciel libre …) Blog éditorial : outil de CMS pour publication de contenus (blog auto et autres) Blog d'edito/d'ego : tous blogs de journalistes intégrés à une rédaction

13 I1-3 : LES BLOGS (2) Un pouvoir de recommandation sous-estimé
35% des internautes français font confiance aux blogs pour leurs achats 44% pour les cyberacheteurs « actifs » 62% sont plus enclins à acheter s'ils ont lu des commentaires positifs sur un produit 44% déclarent qu'ils n'ont pas acheté un produit suite à un avis négatif. Le lectorat actif des blogs représenterait + de 10 millions d’internautes en France

14 I1-4 : LES MEDIAS SOCIAUX YOUTUBE heures de vidéos sont mises en ligne par minute – mai 2011(youtube) - 3 milliards de vidéos sont vues chaque jour – mai 2011(youtube) FACEBOOK millions de personnes sont actives sur Facebook dans le monde – mai (Business Insider) TWITTER - 2,4 millions d’utilisateurs en France – mars 2011 (Semiocast) - 300 millions d’utilisateurs dans le monde – mai 2011 (Twopchart) FOURSQUARE - 10 millions d’utilisateurs (+4 millions en 5 mois), 381 millions de check-in depuis le lancement, entre 300K et 3 millions de check-in par jour changements de mayorship par jour – juin 2011 (Webpronews TÉLÉPHONIE MOBILE - 64,4 millions de cartes SIM étaient activées à fin 2010 (Explorateurs du Web) - 16 millions de mobinautes français accèdent à l’Internet à partir de leur téléphone – mars 2010 (Explorateurs du Web) FLICKR : - 5 milliards de photos sont consultables sur Flickr – 2011 PRO : Membres Viadeo: 4 millions Membres Linkedin: 2 millions

15 I1-5 : LE MOBILE TÉLÉPHONIE MOBILE
- 64,4 millions de cartes SIM étaient activées à fin 2010 (Explorateurs du Web) - 16 millions de mobinautes français accèdent à l’Internet à partir de leur téléphone – mars 2010 (Explorateurs du Web) - 1 milliard de mobinautes dans le monde devraient accéder à l’Internet à partir de leur téléphone avant la fin 2011 (Ericsson) - 31,4% des possesseurs de téléphones sont équipés d’un smartphone soit 14 millions d’utilisateurs – mars 2011 (Explorateurs du Web) - 24% des téléphones vendus entre janvier et mars 2011 sont des smartphones. (Guardian) - 500 millions de détenteurs de smartphones dans le monde en Il devrait y en avoir 800 millions en (Lemondeinformatique) - 36% des smartphones sont sous Androïd, contre 26% pour Apple aux Etats-Unis – avril 2011 (Nielsen) - 11% des mobinautes ont téléchargé des applications chaque mois en 2010 (Ipsos 2010). - 55% du temps, les propriétaires d’iPhone utilisent leur téléphone pour autre chose que téléphoner applications iPhone disponibles sur l’AppStore – juin 2011 (SocialTimes)

16 I : Quelques infos sur le media Internet II : l’Ecosystème d’Internet
Chiffres clés, usages, panels, impacts, particularités II : l’Ecosystème d’Internet Moteurs de recherche, référencement, blogs, réseaux sociaux III : Elaborer un plan d’action Organisation, media planning, # tarifications, outils d’analyse, exemples, leviers d’audience IV : Supports et outils référencement, Affiliation, mkg direct (sms, ing), search, reciblage, medias sociaux

17 I11-1 : Exemple de plan de comm

18 I11-2 : CHRONOLOGIE

19 I11-3 : MEDIA PLAnNING

20 I11-4 : TYPES DE Tarification

21 I11-5 : OUTILS D’analyse Web Analytics Statistiques

22 I11-5 : LEVIERS D’audience

23 I : Quelques infos sur le media Internet II : l’Ecosystème d’Internet
Chiffres clés, usages, panels, impacts, particularités II : l’Ecosystème d’Internet Moteurs de recherche, référencement, blogs, réseaux sociaux III : Elaborer un plan d’action Organisation, media planning, # tarifications, outils d’analyse, exemples, leviers d’audience IV : Supports et outils Ad servers, référencement, Affiliation, mkg direct (sms, ing), search, reciblage, medias sociaux

24 IV-1 : AD SERVERS L’ad server est un logiciel de gestion de campagnes de publicité en ligne qui permet de programmer l’affichage dynamique des objets publicitaires dans les espaces prévus sur les pages éditoriales et qui fournit les statistiques de campagne qui peuvent être consultées par les différents acteurs concernés.

25 IV-2 : AFFILIATION L'affiliation est une technique marketing permettant à un webmarchand (affilieur) de diffuser son catalogue de produits sur des sites Web affiliés avec versement de commissions. Les commissions versées par les webmarchands aux varient : paiement au clic (quelques centimes d'euros par clic), commissions sur vente (fixe ou variable) ou à l'acte (lead). Des modèles hybrides (paiement au clic et commissions sur vente ou à l'acte) existent et sont destinés à motiver les affiliés. Un capping peut être pratiqué pour limiter les fraudes au clic et renforcer la performance du programme d'affiliation: X clics pour une vente. D'autre part, les affiliés les plus importants (top affiliés) peuvent obtenir des conditions spécifiques de rémunération.

26 IV-1 : Marketing direct EMAILING,..

27 IV-1 : Marketing direct newsletter,..
La newsletter à 2 objectifs : 1- elle permet une présence régulière et récurrente de l’entreprise dans le quotidien de ses clients et prospects, induisant une présence proportionnelle sur le marché. 2- elle doit créer un lien actif entre le destinataire (client, prospect) et l’entreprise. C’est à dire qu’elle doit susciter une prise de contact : • soit par retour de mail • soit par téléphone • soit par une visite sur le site institutionnel de la marque, ou un mini site dédié à la problématique évoquée.

28 IV-3 : Marketing direct sms
70 % des utilisateurs de mobiles sont prêts à recevoir des messages marketing mobiles, s'ils correspondent à leurs centres d'intérêts. L’essentiel est donc d’avoir une base de données qualifiée qui corresponde au message que l’on souhaite faire passer. Les messages sont lus à 90 % et les taux de mémorisation très forts.

29 IV-4 : LE reciblage PUblicitaire
Le reciblage publicitaire fonctionne en temps réel et s'appuie sur unalgorithme de recommandation. Celui-ci analyse les recherches effectuées par un internaute sur un site en particulier (mots-clés et navigation) et effectue ensuite une recommandation. Cette dernière sera incrustée dans une bannière personnalisée ensuite diffusée sur un réseau de sites où est susceptible de surfer l'internaute ciblé, qui sera identifié grâce à un cookie déposé sur son ordinateur. le taux de clic moyen d'une bannière personnalisée est de 0,6 %, mais il peut aller jusqu'à 2,5 % dans le cadre de certaines campagnes. "C'est cinq à six fois supérieur au taux de clic enregistré en reciblage publicitaire classique sans personnalisation, et cinq à dix fois supérieur au taux de clic d'une bannière classique.

30 IV-5 : LE SEARCH

31 IV-6 : LE DISPLAY Le Réseau Display de Google comprend un ensemble de sites Web qui se sont associés à Google (partenaires du Réseau Display), YouTube, ainsi que des sites Google spécifiques qui diffusent des annonces AdWords. Ces annonces, qui peuvent être des annonces textuelles, illustrées, vidéo ou rich media, peuvent être ciblées automatiquement en fonction des thèmes de votre liste de mots clés, manuellement (pour correspondre exactement aux emplacements spécifiques que vous sélectionnez), ou en fonction des audiences spécifiques que vous souhaitez atteindre.

32 INTERNET EST un accélérateur d’audience

33 Merci de votre attention
Olivier LUET


Télécharger ppt "INTEGRER INTERNET DANS SON PLAN DE COMM"

Présentations similaires


Annonces Google