La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Drainage Thoracique ATRIUM www.atriumU.com. La cavité thoracique Elle est définie par : –Le sternum en avant –Les vertèbres avec les muscles intercostaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Drainage Thoracique ATRIUM www.atriumU.com. La cavité thoracique Elle est définie par : –Le sternum en avant –Les vertèbres avec les muscles intercostaux."— Transcription de la présentation:

1 Le Drainage Thoracique ATRIUM

2 La cavité thoracique Elle est définie par : –Le sternum en avant –Les vertèbres avec les muscles intercostaux en arrière –Les côtes latéralement –Le diaphragme en dessous

3 La cavité thoracique Elle contient : –Le poumon droit –Le poumon gauche –Le Médiastin : Coeur Aorte et vaisseaux Oesophage Trachée Thymus Elle contient : –Le poumon droit –Le poumon gauche –Le Médiastin : Coeur Aorte et vaisseaux Oesophage Trachée Thymus

4 Linspiration : que se passe til ? Le cerveau envoit un signal au nerf phrénique Le nerf stimule le muscle du diaphragme qui se contracte : –Contraction et abaissement du diaphragme –Expansion de la cavité thoracique

5 Physique : quelques rappels Lair est constitué de molécules de gaz Dans un récipient, ces molécules se touchent et créent une force La pression est une force rapportée à la surface sur laquelle elle sapplique

6 Physique : La Loi de Boyle A température constante, le volume dune masse gazeuse est inversement proportionelle à la pression Si le volume dun récipient augmente la pression diminue Si le volume dun récipient diminue la pression augmente

7 Physique En cas de communication entre 2 récipients, le gaz voyagera dun endroit de haute pression a un endroit de basse pression Ce mouvement provoque un effet de souffle En cas de communication entre 2 récipients, le gaz voyagera dun endroit de haute pression a un endroit de basse pression Ce mouvement provoque un effet de souffle

8 Physique Exemple… Si le ballon est relaché, lair contenu dans celui-ci est poussé vers lextérieur Haute pression (P positive) Air atmosphérique Basse pression

9 Applications à la respiration Linspiration Quand le diaphragme se contracte, il sabaisse : –Augmentation du volume de la cavité thoracique –Diminution de la pression intra- pulmonaire Air ambiant Poumons Haute pressionBasse pression

10 Applications à la respiration Lexpiration Lors de lexpiration, le nerf phrénique nest plus stimulé : –Relaxation du diaphragme qui remonte dans la poitrine –Réduction du volume de la cavité thoracique –Augmentation de la pression intrapulmonaire Poumons Air ambiant Haute pressionBasse pression

11 La respiration Procédé inconscient Respiration normale : –Lexpiration ramène les poumons à leur position de repos En cas de détresse avec obstruction des voies aériennes : –Lexpiration nécessite plus deffort : les muscles abdominaux poussent lair hors des poumons Procédé inconscient Respiration normale : –Lexpiration ramène les poumons à leur position de repos En cas de détresse avec obstruction des voies aériennes : –Lexpiration nécessite plus deffort : les muscles abdominaux poussent lair hors des poumons

12 La plèvre est une fine membrane séreuse constituée de deux feuillets : –La plèvre viscérale ou plèvre pulmonaire recouvre les poumons –La plèvre pariétale recouvre la loge contenant le poumon : paroi thoracique, diaphragme et médiastin La plèvre est une fine membrane séreuse constituée de deux feuillets : –La plèvre viscérale ou plèvre pulmonaire recouvre les poumons –La plèvre pariétale recouvre la loge contenant le poumon : paroi thoracique, diaphragme et médiastin LAnatomie Pleurale

13 La plèvre est tapissée par un épithélium sécrétant en petite quantité le liquide pleural Rôle du liquide pleurale : –Assurer le glissement des feuillets lun contre lautre –Réduire les frottements occasionnés par la respiration La plèvre est tapissée par un épithélium sécrétant en petite quantité le liquide pleural Rôle du liquide pleurale : –Assurer le glissement des feuillets lun contre lautre –Réduire les frottements occasionnés par la respiration LAnatomie Pleurale Plèvre Pariétale Plèvre Viscérale Quantité normale de fluide pleural ~ 25 mL par poumon Poumon CotesMuscles intercostaux

14 Physiologie de la Plèvre La plèvre délimite un espace virtuel : la cavité pleurale Une dépression intra-pleurale, pression negative, maintient les deux plèvres accolées et permet aux poumons de setendre et de se contracter Pendant linspiration : P intrapleurale ~ -8 cmH 2 0 Pendant lexpiration : P intrapleurale ~ -4 cmH 2 0 La plèvre délimite un espace virtuel : la cavité pleurale Une dépression intra-pleurale, pression negative, maintient les deux plèvres accolées et permet aux poumons de setendre et de se contracter Pendant linspiration : P intrapleurale ~ -8 cmH 2 0 Pendant lexpiration : P intrapleurale ~ -4 cmH 2 0

15 Les Pressions Variations des pressions lors de la respiration : –Pression intrapulmonaire : À la fin de lexpiration : –P intrapulmonaire = P atmosphèrique = 0 cmH 2 O (pression de réfèrence) –Pression intrapleurale ~ 4 cmH 2 O de moins que la pression intrapulmonaire La diffèrence de pression de 4 cmH 2 O crée une force qui garde les poumons élargis adhèrents à la paroi thoracique Variations des pressions lors de la respiration : –Pression intrapulmonaire : À la fin de lexpiration : –P intrapulmonaire = P atmosphèrique = 0 cmH 2 O (pression de réfèrence) –Pression intrapleurale ~ 4 cmH 2 O de moins que la pression intrapulmonaire La diffèrence de pression de 4 cmH 2 O crée une force qui garde les poumons élargis adhèrents à la paroi thoracique

16 Quand les pressions changent En cas dintroduction dair ou de fluides dans la cavité pleurale : –Disparition de la pression de -4 cmH 2 0 (qui maintient les poumons contre la paroi thoracique) –Affaissement des poumons En cas dintroduction dair ou de fluides dans la cavité pleurale : –Disparition de la pression de -4 cmH 2 0 (qui maintient les poumons contre la paroi thoracique) –Affaissement des poumons Pression intrapulmonaire : -4 cmH 2 0 Pression Intrapleurale -8 cmH 2 0

17 Conditions nécessitant un drainage thoracique Le pneumothorax : Épanchement dair dans la cavité pleurale Plèvre pariétale Plèvre viscérale Cavité pleurale Lhémothorax : Épanchement de sang dans la cavité pleurale Leffusion pleurale : Épanchement de fluides dans la cavité pleurale

18 Conditions nécessitant un drainage Le Pneumothorax Le Pneumothorax : –Lié à une ouverture à la surface du poumon ou les voies aèriennes et/ou dans la cavité thoracique –Introduction de lair athmosphérique dans lespace pleural entre les plèvres, créant un véritable espace –Peut être : Ouvert : traumatisme, chirurgie Fermé Le Pneumothorax : –Lié à une ouverture à la surface du poumon ou les voies aèriennes et/ou dans la cavité thoracique –Introduction de lair athmosphérique dans lespace pleural entre les plèvres, créant un véritable espace –Peut être : Ouvert : traumatisme, chirurgie Fermé

19 Conditions nécessitant un drainage Le Pneumothorax Photo courtesy trauma.org Pneumothorax ouvert : Ouverture dans la cavité thoracique avec ou sans effraction du poumon Pneumothorax fermé : Rupture du poumon et de la plèvre viscérale Paroi thoracique intacte

20 Pneumothorax Ouvert / Fermé Pneumothorax ouvert : –La pression varie dans la poitrine avec la respiration : lair fait un va et vient par louverture créée dans la cavité thoracique –La ventilation de lair évite une accumulation dair dans la poitrine Pneumothorax fermé : –Les pressions séquilibrent à travers le poumon collabé –Aucun danger vital Pneumothorax ouvert : –La pression varie dans la poitrine avec la respiration : lair fait un va et vient par louverture créée dans la cavité thoracique –La ventilation de lair évite une accumulation dair dans la poitrine Pneumothorax fermé : –Les pressions séquilibrent à travers le poumon collabé –Aucun danger vital

21 Conditions nécessitant un drainage Le Pneumothorax de tension Forme particulière et parfois fatale du pneumothorax ouvert Augmentation de la tension du pneumothorax à chaque inspiration : –Augmentation de la pression intrathoracique et collapsus du poumon –Refoulement du médiastin vers le côté sain et compression de la veine cave Traitement : urgence ! –Introduire une aiguille de gros calibre pour diminuer la pression et évacuer lair (= pneumothorax simple) –Insérer un drain thoracique raccordé à un système daspiration Evacuation de lair et des liquides restants Dilatation des poumons

22 Conditions nécessitant un drainage La balance médiastinale Refoulement encore plus important du médiastin vers le côté sain : –Compression de la veine cave –Diminution du retour veineux –Altération du débit cardiaque et arrêt cardiaque Décès Balance Mediastinale

23 Conditions nécessitant un drainage Lhemothorax Origine souvent post chirurgicale thoracique ou traumatique Perturbation de la pression négative entre les plèvres et affaissement du poumon Risque de balance médiastinale insignifiant Radiographie : opacité basale en nappe effaçant la coupole diaphragmatique et les culs de sac costo-diaphragmatiques Traitement : drainage de lépanchement Origine souvent post chirurgicale thoracique ou traumatique Perturbation de la pression négative entre les plèvres et affaissement du poumon Risque de balance médiastinale insignifiant Radiographie : opacité basale en nappe effaçant la coupole diaphragmatique et les culs de sac costo-diaphragmatiques Traitement : drainage de lépanchement Air et fluides Radiographie de face du thorax Photos courtesy trauma.org

24 Conditions nécessitant un drainage Leffusion pleurale Accumulation de fluides dans la cavité pleurale : TranssudatExsudat Aspect du liquide Numération pleurale (éléments par mm3) Protéines pleurales (g/l) Etiologies Très clair <300 <20 Malnutrition Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Blanc >500 >30 Cancer Tuberculose Pneumonie

25 Traitements pour ces conditions pleurales 1.Drainer lair et les fluides le plus vite possible 2.Prévenir le retour de lair et des fluides dans lespace pleural 3.Restaurer la pression négative dans lespace pleural pour ré-expandre le poumon 1.Drainer lair et les fluides le plus vite possible 2.Prévenir le retour de lair et des fluides dans lespace pleural 3.Restaurer la pression négative dans lespace pleural pour ré-expandre le poumon

26 1/ Drainer lair et les fluides Une thoracostomie crée une ouverture dans la paroi thoracique par laquelle est inséré un drain thoracique qui permet à lair et aux fluides dêtre drainés hors du thorax Une thoracostomie crée une ouverture dans la paroi thoracique par laquelle est inséré un drain thoracique qui permet à lair et aux fluides dêtre drainés hors du thorax

27 1/ Drainer lair et les fluides Dissection avec un clamp au dessus les cotes pour éviter les nerfs et les vaisseaux en dessous des côtes Le clamp est ouvert pour pousser les muscles Petite incision Exploration au doigt pour éviter dutiliser un instrument aiguisé Le clamp tient le drain et le guide pour le positionner

28 1/ Drainer lair et les fluides Choisir le site Explorer au doigt Placer le drain avec un clamp Suturer le drain à la poitrine Photos courtesy trauma.org

29 1/ Drainer lair et les fluides Les drains thoraciques : Tailles : –Pédiatrique / Adulte –Petit pour lair, large pour les fluides Configurations : –Droit ou angulé Matériaux : –PVC / Silicone Enduits ou non-enduits –Héparine –Réduction des frictions

30 1/ Drainer lair et les fluides après une chirurgie thoracique Incision en fin dintervention dans la paroi thoracique par laquelle est inséré un drain positionné dans lespace pleural

31 2/ Prévenir le retour des fluides et de lair dans lespace pleural Connexion du drain thoracique à un système de drainage : –Permet à lair et aux fluides de sortir du thorax –Contient une valve anti-retour qui prévient le retour de lair et des fluides vers le thorax –Système placé sous la poitrine du patient et du drain thoracique pour permettre un drainage par gravité Connexion du drain thoracique à un système de drainage : –Permet à lair et aux fluides de sortir du thorax –Contient une valve anti-retour qui prévient le retour de lair et des fluides vers le thorax –Système placé sous la poitrine du patient et du drain thoracique pour permettre un drainage par gravité

32 2/ Prévenir le retour des fluides et de lair dans lespace pleural Comment fonctionne un système de drainage thoracique ? Concept dune bouteille et dune paille Comment fonctionne un système de drainage thoracique ? Concept dune bouteille et dune paille

33 2/ Prévenir le retour des fluides et de lair dans lespace pleural Inconvénients : –Ne fonctionne que si lair séchappe de la poitrine –En cas de drainage de fluides : Augmentation du volume du scellé sous eau Difficulté pour forcer lair à travers un volume de liquide plus grand Stagnation de lair dans le thorax Tube ouvert à lair atmosphérique Tube connecté au drain thoracique du patient Scellé sous eau 2 cm Lair peut être forcé hors du tube mais ne peut pas revenir (paille dans une boisson) Système 1 bouteille

34 2/ Prévenir le retour des fluides et de lair dans lespace pleural Tube connecté au patient Tube ouvert à lair atmosphérique Scellé sous eau 2 cm deau Collecte des fluides Système 2 bouteilles Avantages : –Drainage des fluides –Valve anti-retour qui prévient le retour de lair et des fluides vers le thorax

35 3/ Restaurer la pression négative dans lespace pleural Si laspiration est demandée, une troisième bouteille est nécessaire Rôle de laspiration : –Drainer lair et les fluides hors de lespace pleural et ramener le poumon contre la plèvre pariétale –Des études récentes ont montré que laspiration pouvait prolonger les fuites dair, en aspirant lair par louverture qui normalement se refermerait toute seule Si laspiration est demandée, une troisième bouteille est nécessaire Rôle de laspiration : –Drainer lair et les fluides hors de lespace pleural et ramener le poumon contre la plèvre pariétale –Des études récentes ont montré que laspiration pouvait prolonger les fuites dair, en aspirant lair par louverture qui normalement se refermerait toute seule

36 3/ Restaurer la pression négative dans lespace pleural Tube connecté au patient Tube ouvert à lair atmosphérique Tube pour connexion à la source daspiration Contrôle de laspiration Tube sous 20 cmH 2 O Scellé sous eauCollecte des fluides Le tube est submergé dans la bouteille de contrôle de laspiration (20 cmH 2 O) et limite le volume de pression négative imposé dans lespace pleural (-20 cmH 2 O) Ce tube est ouvert à lair ambiant Quand la source daspiration est augmentée, le bullage augmente : la pression atmosphérique aspirée dans le tube limite la dépression Système des 3 bouteilles (lorsque laspiration est nécessaire)

37 3/ Restaurer la pression négative dans lespace pleural La PROFONDEUR de leau dans la bouteille de contrôle de laspiration détermine le volume de pression négative imposé au thorax (et NON les calibrations sur le régulateur de vide) La PROFONDEUR de leau dans la bouteille de contrôle de laspiration détermine le volume de pression négative imposé au thorax (et NON les calibrations sur le régulateur de vide)

38 3/ Restaurer la pression négative dans lespace pleural Il ny a pas de recherches cliniques pour supporter le choix de -20 cmH 2 O daspiration Une pression négative plus haute peut augmenter le flux de drainage, mais peut aussi abimer les tissus conjonctifs Il ny a pas de recherches cliniques pour supporter le choix de -20 cmH 2 O daspiration Une pression négative plus haute peut augmenter le flux de drainage, mais peut aussi abimer les tissus conjonctifs

39 Comment fonctionne un système de drainage thoracique ? Lexpiration de la pression positive du patient permet de forcer lair et les fluides hors du thorax (toux, Valsalva) La gravité aide le drainage des fluides du moment que le système de drainage thoracique est placé sous la poitrine Laspiration peut améliorer la vitesse à laquelle lair et les fluides sont tirés hors de la poitrine Lexpiration de la pression positive du patient permet de forcer lair et les fluides hors du thorax (toux, Valsalva) La gravité aide le drainage des fluides du moment que le système de drainage thoracique est placé sous la poitrine Laspiration peut améliorer la vitesse à laquelle lair et les fluides sont tirés hors de la poitrine

40 Des bouteilles à une unité Inconvénients des systèmes de bouteilles : –Encombrement : trop de dispositifs et de connections –Stérilité non maintenue 1967 : apparition des valisettes Inconvénients des systèmes de bouteilles : –Encombrement : trop de dispositifs et de connections –Stérilité non maintenue 1967 : apparition des valisettes

41 Des bouteilles à une valisette Chambre de collecte Scellé sous eau Contrôle de laspiration Vers le patient Contrôle de laspiration Scellé sous eau Collection des fluides Vers le patient Vers laspiration

42 Valisette de drainage thoracique Chambre de collecte Du patientVers laspiration Chambre de contrôle de laspiration Détecteur de fuite dair Scellé sous eau

43 Valisette de drainage thoracique Chambre de collecte –Les fluides sont drainés directemment dans cette chambre calibrée en ml, avec surface décriture pour noter les niveaux et le temps Scellé sous eau –Valve anti-retour : tube en U, permet de suivre les fuites dair et les changements dans la pression intrathoracique Contrôle de laspiration –Tube en U, permet la ventilation à lair ambiant et contient le reservoir deau –Le système est regulé et permet le contrôle de la dépression

44 Au niveau du lit Maintenir lunité sous la poitrine du patient : drainage par gravité Les fluides et lair se déplacent dun endroit de haute pression (le thorax) vers un endroit de basse pression (lair ambiant de la pièce)

45 Contrôler la pression intrathoracique Pression intrathoracique contrôlée par : –La chambre de scellé sous eau –La chambre de contrôle de laspiration Drainage par gravité sans aspiration : –Pression intrathoracique = niveau deau dans le scellé sous eau –Cette chambre est calibrée comme un manomètre : une montée lente de leau dans le temps signifie quil y a une pression négative dans lespace pleural –Objectif : retrouver une pression négative (approx. -8 cmH 2 0) Drainage avec aspiration : –Pression intrathoracique = niveau deau dans la chambre de contrôle de laspiration + niveau deau dans le scellé sous eau Pression intrathoracique contrôlée par : –La chambre de scellé sous eau –La chambre de contrôle de laspiration Drainage par gravité sans aspiration : –Pression intrathoracique = niveau deau dans le scellé sous eau –Cette chambre est calibrée comme un manomètre : une montée lente de leau dans le temps signifie quil y a une pression négative dans lespace pleural –Objectif : retrouver une pression négative (approx. -8 cmH 2 0) Drainage avec aspiration : –Pression intrathoracique = niveau deau dans la chambre de contrôle de laspiration + niveau deau dans le scellé sous eau

46 Suivre les fuites dair Le scellé sous eau est une fenêtre sur lespace pleural –Surveillance des pressions –Surveillance des fuites dair Bullage mis en évidence par un détecteur de fuite dair (1-5) : moyen de mesurer la fuite dans le temps Le scellé sous eau est une fenêtre sur lespace pleural –Surveillance des pressions –Surveillance des fuites dair Bullage mis en évidence par un détecteur de fuite dair (1-5) : moyen de mesurer la fuite dans le temps

47 Positionner le système Ajouter leau (selon recommandations fabricant) : –2 cmH20 dans la chambre de scellé sous eau –20 cmH20 dans la chambre de contrôle de laspiration Connecter la tubulure patient au drain thoracique Connecter le système à laspiration Augmenter lentement la dépression jusquà obtenir un bullage constant et régulier dans cette chambre : –Un bullage vigoureux est bruyant et perturbe le patient –Un bullage vigoureux crée une évaporation et abaisse le niveau daspiration Ajouter leau (selon recommandations fabricant) : –2 cmH20 dans la chambre de scellé sous eau –20 cmH20 dans la chambre de contrôle de laspiration Connecter la tubulure patient au drain thoracique Connecter le système à laspiration Augmenter lentement la dépression jusquà obtenir un bullage constant et régulier dans cette chambre : –Un bullage vigoureux est bruyant et perturbe le patient –Un bullage vigoureux crée une évaporation et abaisse le niveau daspiration

48 Pour plus dinformation visitez ATRIUM Education Continue sur le Drainage Thoracique sur Pour plus dinformation visitez ATRIUM Education Continue sur le Drainage Thoracique sur


Télécharger ppt "Le Drainage Thoracique ATRIUM www.atriumU.com. La cavité thoracique Elle est définie par : –Le sternum en avant –Les vertèbres avec les muscles intercostaux."

Présentations similaires


Annonces Google