La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Why do firms both make and buy ? An investigation of concurrent sourcing Anne Parmigiani Une présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Why do firms both make and buy ? An investigation of concurrent sourcing Anne Parmigiani Une présentation."— Transcription de la présentation:

1 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Why do firms both make and buy ? An investigation of concurrent sourcing Anne Parmigiani Une présentation de Kaoru Tanisho et Vincent Leray

2 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Lauteure Anne Parmigiani Professeur au Lundquist College of Business, University of Oregon, U.S.A. Ph.D., University of Michigan, 2003 M.A., University of Michigan, 2000 Intérets de recherche : Vertical interfirm relationships Technology transfer Firm knowledge and capabilities Firm boundaries The theory of the firm. A travaillé dans lindustrie Métalique (Windfall Products) et dans lindustrie du Carbone (SGL Group)

3 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Larticle Publié dans Strategic Management Journal (Rang 1 classement CNRS) Reçu fin 2004 / Publié en 2006

4 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche La question de recherche Pourquoi les entreprises pratiquent-elles « concurrent outsourcing » cest-à-dire : Pourquoi fabriquent-elles un produit et achètent simultanément le même produit sur le marché ?

5 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Rappels sur la TCE

6 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Les hypothèses issues de la TCE Asset specificity of the good Goods volume uncertainty Performance uncertainty Concurrently- sourced - H1 tce : H2 tce : H3 tce : - - +

7 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Les hypothèses issues de léconomie néo-classique Goods volume uncertainty Performance uncertainty H2 néo : H3 néo : + + Economies déchelles (for the firm and its suppliers) H4 néo : + Concurrently- sourced +

8 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Les hypothèses issues de la littérature des capacités de firme Expertise of the firm and its suppliers Goods technological uncertainty H5 cap : H6 cap : + + Concurrently- sourced +

9 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Opérationnalisation des variables : variable dépendante Y = X1 + X2 + X3 + X4 + X5 + X6 + Xc + Y : Le choix du mode dapprovisionnement Evalué par 8 possibilités : « For the past fiscal year, which best describes how you source progressive stamping dies ? » (1) All done internally (either within your plant or from a division which your firm shares a common corporate parent) (2) All purchased from external suppliers Both done internally and purchased from external suppliers : (3) 0-10%(5) 26-49%(7) 75-90% (4) 11-25%(6) 50-74%(8) Over 90%

10 Opérationnalisation des variables : variables indépendantes VariableMesureHypothèses testées Asset specificityMarket thinness (3 items)H1 tce Volume uncertaintyAsking respondents about forecast inaccuracies and unpredictability in volume patternes (2 items) H2 tce, H2 néo Technological uncertainty The likehood that technological change will occur (3 items) H6 cap Performance uncertainty5 itemsH3 tce, H3 néo Firm and supplier scope economies 2 items pour lentreprise et 1 item pour les fournisseurs H4 néo Firm and supplier expertise 4 items pour lentreprise et 5 pour les fournisseurs H5 cap Variables de contrôleNombre demployés, âge de lentreprise, »powder metal or not », »dummy variables », »similiarity »,

11 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Questionnaires Metal stamping and powder metal firms for production tooling and services Sur 453 envois, 218 réponses dont 193 utilisables.

12 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Statistiques descriptives

13 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Corrélations entre les variables

14 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Les modèles « Ordered Logit » Modèle 1 : La variable dépendante adopte les 8 modes, et est expliquée par toutes les variables indépendantes Pouvoir explicatif du modèle : R² ajusté = 0,375 Modèle 2 : Idem que modèle 1 mais avec deux variables supplémentaires : lintéraction entre les variables (5a) « Firm scope economies » et (5b) « Supplier scope economies » testant directement lhypothèse H4) et linteraction entre les variables (6a) « Firm expertise » et (6b) « Supplier expertise » testant directement lhypothèse H5 R² ajusté = 0,374 Modèle 3 : La variable dépendante adopte trois modes : (1) make, (2) concurrent source, and (3) buy. Les variables indépendantes sont celles du modèle 1 R² ajusté = 0,513 Modèle 4 : Modes de la variable dépendentante Idem que Modèle 3 mais avec les variables indépendantes du modèle 2 R² ajusté = 0,517

15 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Les modèles « Ordered Logit » (résumé) Variables dépendantes 8 modes3 modes (make, concurrently sourced, buy) Variables indépendantes Toutes les variables Modèle 1 R² = 0,375 Modèle 3 R²= 0,513 Toutes les variables + 2 intéractions Modèle 2 R²= 0,374 Modèle 4 R²= 0,517

16 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche

17 Les modèles « Multinomial Logit » Modèle 5 : Maintenant on ne considère plus que les modes sont sur une échelle continue, mais que les décisions dacheter, produire en interne ou « concurrently sourced » sont des décisions distinctes. On va donc comparer les choix deux à deux : Make vs Concurrently sourced Buy vs Concurrently sourced Make vs Buy Pouvoir explicatif du modèle : R² ajusté = 0,550 Modèle 6 : Idem que modèle 5 mais cette fois ci on rajoute les 2 variables dinterraction des modèles 3 et 4. R² ajusté = 0,556

18 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche

19 Résultats et interprétation (1)

20 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Résultats et interprétation (2)

21 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Limites de létude Limites liées à léchantillon Small manufacturing firms and low levels of technological change No buyer/supplier alliances or other forms of organizing Limites liées à la méthode A cross-sectional survey method - respondent bias Metal forming industry limit government contracting The repondents from the sourcing firms – less accuracy on supplier-related characteristics

22 Perspectives Extensions of this study can be built on its findings The determinants of the mix of internal vs. external sourcing Different antecedents to the decisions of sourcing mode choice vs. percentage of internal production The performance implications for decision of concurrent sourcing Contractual relation with suppliers E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche

23 Merci de votre attention Des questions ?

24 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Annexes

25 E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Opérationnalisation des variables : variables indépendantes VariableMesureHypothèses testées Asset specificityMarket thinness (3 items)H1 tce Volume uncertaintyAsking respondents about forecast inaccuracies and unpredictability in volume patternes (2 items) H2 tce, H2 néo Technological uncertaintyThe likehood that technological change will occur (3 items)H6 cap Performance uncertainty5 itemsH3 tce, H3 néo Firm and supplier scope economies2 items pour lentreprise et 1 item pour les fournisseursH4 néo Firm and supplier expertise4 items pour lentreprise et 5 pour les fournisseursH5 néo, H5 cap Variables de contrôleNombre demployés, âge de lentreprise, »powder metal or not », »dummy variables », »similiarity »,


Télécharger ppt "E. Chiapello et P. Gilbert –Master Recherche Why do firms both make and buy ? An investigation of concurrent sourcing Anne Parmigiani Une présentation."

Présentations similaires


Annonces Google