La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Document envoyé par Florent BAUDEWYNS, élève de 5ème secondaire (options latin, maths et sciences) à linstitut Saint- Joseph de Libramont Chevigny, réalisé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Document envoyé par Florent BAUDEWYNS, élève de 5ème secondaire (options latin, maths et sciences) à linstitut Saint- Joseph de Libramont Chevigny, réalisé"— Transcription de la présentation:

1 Document envoyé par Florent BAUDEWYNS, élève de 5ème secondaire (options latin, maths et sciences) à linstitut Saint- Joseph de Libramont Chevigny, réalisé avec Anthony STERNOTTE (options néerlandais, sciences). LArdenne belge est réputée pour ses chevaux de trait, son jambon fumé, la vallée de la Semois et de la Haute-Lesse, mais aussi pour la vigueur et la rigueur de ses jeunes esprits. Cest donc bien volontiers que je laisse à Florent lhonneur douvrir cette tribune dinvités sur mon site. JYH Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ?

2 QUELQUES CITATIONS INTRODUCTION 1.DÉFINITION DU PROBLÈME ÉTHIQUE ÉTUDIÉ 2.TRAFIC DORGANES Contexte Quelques règles à respecter pour quune transplantation soit éthiquement acceptable Problème rencontré Responsabilité Principe de solidarité Résumé 3.QUELQUES SOLUTIONS ENVISAGEABLES Au niveau international Au niveau national Au niveau local CONCLUSION

3 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? «La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons». Saint Pie X «Le monde est dangereux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire». Albert EINSTEIN La citation dAlbert EINSTEIN est inscrite sur certaines des affichettes qui ont été distribuées en Belgique suite à la découverte des corps de Julie et Mélissa et dAn et Eefje dans une propriété de Marc Dutroux.

4 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Notre société se pose des questions quant aux valeurs qui lui sont proposées, notamment la Vie. Nous remarquons quotidiennement la présence dans la presse de questions éthiques la concernant. La valeur de la Vie est donc une valeur largement reconnue, même si elle est parfois invalidée au profit dautres valeurs. Ici, nous traiterons les problèmes éthiques posés par les transplantations dorganes, entre autres en ce qui concerne le respect de la vie.

5 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Définition du problème éthique étudié Des valeurs servent de référence, à la base de la Déclaration Universelle des Droits de lHomme, de la Déclaration Universelle des Droits de lEnfant ainsi que des textes des grandes religions monothéistes (christianisme, islam, bouddhisme, …) lorsquelles parlent des relations entre les hommes. Nous en tiendrons donc compte dans notre démarche.

6 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Commercialisation du vivant = réduction de lhumain ou dune partie de celui-ci à un vulgaire objet. Les valeurs «liberté», «respect», «dignité» non respectées par le trafic dorganes un (ou plusieurs) problème(s) éthique(s) se pose(nt). La lâcheté de ceux qui savent que de tels trafics existent et qui nagissent pas pose également un problème éthique sur lequel nous reviendrons plus tard. Ils nont pas une responsabilité aussi importante que les trafiquants, mais presque.

7 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Contexte Transplantations dorganes de plus en plus efficaces, disponibilité plus faible que le besoin trafic dorganes organisé Pression sur les personnes plus pauvres (achat de leurs organes dans des conditions inhumaines) voire assassinats Le problème éthique vient 1)de la proposition à des pauvres de vendre une partie de leur corps pour survivre 2)des mauvaises conditions, du mauvais suivi médical 3)des bénéfices engendrés aux dépens des plus défavorisés. Seules les transplantations criminelles et sauvages sont visées par ces problèmes, la transplantation thérapeutique en elle-même étant considérée comme éthiquement acceptable dans le respect de certaines règles.

8 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Quelques règles à respecter pour quune transplantation soit éthiquement acceptable - Respecter la dignité du donneur - Le receveur ne doit pas considérer sa vie comme supérieure à celle du donneur sous quelque prétexte que ce soit - Informer correctement le donneur et le receveur - Obtenir un consentement libre et éclairé, dans un but non lucratif, sans influence, bien compris et réfléchi - Prise en charge complète des soins liés aux dons - Compensations appropriées par rapport aux inconvénients du don (congés, payement des soins, salaire perdu,…) NB: Plusieurs de ces conditions sont également valables lors de transplantations à partir de cadavres, également personnes humaines avant tout

9 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Problème rencontré Attente trop longue pour un greffon voyage et argent sans se soucier de la santé du donneur, de sa situation financière, familiale, ni des conditions dans lesquels le don sera effectué Certains états favorisent la transplantation car cela leur coûte moins cher que dautres soins et ne réagissent donc pas face à ce fléau. Responsabilité Responsables: 1)les receveurs 2)les médecins, les états pour une participation active ou passive 3)les trafiquants La condition humaine du donneur est négligée par tous et réduisent ce don à un vulgaire acte dachat, réduisant lhumain à létat dobjet. Ils nient également le problème, en nintervenant pas contre ce trafic.

10 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Principe de solidarité Le don dorganes par un donneur vivant se fonde sur le principe éthique de la solidarité mais il nest pas obligatoire. Ce principe peut être interprété de deux manières différentes: 1)Pour un receveur la transplantation dun organe est totalement bénéfique pour lui, il se sent mieux grâce à un autre. 2)Pour un donneur potentiel la transplantation na pour lui que des effets négatifs, du moins physiquement. En revanche, sur le plan psychologique, avec un accord total, le don peut être très bénéfique. La transplantation nest donc que partiellement solidaire envers le donneur. Tout dépend donc de la façon dinterpréter la solidarité. Si on linterprète comme de soi envers lautre, de lautre envers soi, ou de chacun envers chaque autre. Pour être donneur, il faut dabord linterpréter en pensant solidarité de soi envers lautre. Néanmoins, nous avons déjà expliqué quun bénéfice psychologique pouvait exister.

11 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Résumé Sur le site Internet de lAssociation Nationale des Greffés Cardiaques et Pulmonaires (ANGCP), une phrase résume un des problèmes éthiques rencontrés lors du trafic dorganes: «Le trafic d'organes nie (…) le principe fondamental affirmant que l'être humain doit être exclu des échanges commerciaux et met en lumière les inégalités nationales et internationales des conditions socio-économiques dans lesquelles se pratiquent la transplantation.» Remarquez lutilisation du terme «transplantation» dans le sens de «transplantation sauvage» dans cette citation.

12 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Quelques solutions envisageables Plusieurs solutions sont envisageables pour remédier aux problèmes éthiques posés par le trafic dorganes. Nous en avons relevé quelques- unes, classée selon lautorité concernée Au niveau international Au niveau national Au niveau local

13 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Au niveau international Intensifier les coopérations internationales dans le domaine du don dorganes. Créer des registres et listes dattente internationaux pour les candidats donneurs et les candidats receveurs. Légiférer sur le sujet, fixer des règles communes à tous les pays, considérer le trafic dorganes comme un crime.

14 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Au niveau national Fixer et reconnaître les responsabilités du monde médical, des donneurs, des receveurs et de toute personne intervenant lors dun don de tissus ou dorganes. Au niveau local Faire appliquer les règles fixées. Punir sévèrement les criminels trafiquants. Effectuer des contrôles rigoureux pour vérifier lapplication de ces mêmes règles.

15 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Conclusion Transplantation dorganes = progrès médical éthiquement acceptable si respect de règles. Les problèmes éthiques se posent lorsquon fait face à un trafic dorganes, ne respectant pas ces règles. Facteurs influençant le choix des «victimes» des trafiquants: différences sociales, économiques et géographiques. Solitude et absence de protection sociale sont dautres facteurs de ce choix dans les kidnappings et les assassinats notamment. De la part des receveurs, accepter des organes donnés dans ces conditions leur confirme leur possible sentiment de supériorité par rapport aux autres. Enfin, linaction de témoins et de certains états nous consterne. Nous ne pouvons donc que rejeter ce trafic commercial international, réalisé à la connaissance des états qui ne réagissent pas, qui ne fait quentretenir linjustice et les inégalités de par le monde.

16 Commercialisation du vivant: le vivant comme marchandise ? Religion Professeur: Monsieur Didier WILLEM Année BAUDEWYNS Florent STERNOTTE Anthony 5e A


Télécharger ppt "Document envoyé par Florent BAUDEWYNS, élève de 5ème secondaire (options latin, maths et sciences) à linstitut Saint- Joseph de Libramont Chevigny, réalisé"

Présentations similaires


Annonces Google