La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rapport mondial de suivi sur lEPT 2 1 1 0 La crise cachée : les conflits armés et léducation Intervenant Événement Lieu, date 2011 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rapport mondial de suivi sur lEPT 2 1 1 0 La crise cachée : les conflits armés et léducation Intervenant Événement Lieu, date 2011 1."— Transcription de la présentation:

1 Rapport mondial de suivi sur lEPT La crise cachée : les conflits armés et léducation Intervenant Événement Lieu, date

2 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Principaux messages Le monde nest pas sur la bonne voie, or le temps est compté Léducation doit être au cœur des politiques de développement Les conflits armés sont un obstacle majeur à la réalisation de léducation pour tous Léducation peut être une cause de conflit, ou une force pour la paix

3 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 1 : Santé des enfants, une lente amélioration Des millions délèves souffrent des conséquences de la malnutrition La malnutrition commence dès la grossesse La faim nuit au développement cognitif ; en Asie du Sud, 83 millions denfants sont mal nourris La hausse du prix des denrées alimentaires risque daggraver les déficits nutritionnels

4 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Léducation des mères favorise la survie des enfants Taux de mortalité infantile (pour 1000 naissances) Moyenne Primaire Secondaire 4,4 millions denfants de moins de 5 ans sont morts en et 2,6 millions si elles avaient terminé le secondaire. Niveau dinstruction des mères Léducation aurait pu sauver la vie de 1,8 millions denfants en Afrique subsaharienne en ,2 millions seraient morts si toutes les mères avaient terminé lécole primaire,

5 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 2 : Enseignement primaire universel, un bilan mitigé Des progrès variables dun pays à lautre, et inégaux dans chaque pays 52 millions denfants supplémentaires scolarisés depuis 1999, de meilleurs taux de rétention scolaire Le succès de certains pays (R.U. Tanzanie) montre que des progrès rapides sont possibles Cependant De nombreux élèves nachèvent pas le cycle primaire : 10 millions denfants abandonnent lécole primaire chaque année en Afrique sub-saharienne Laccès à léducation reste inégal et la qualité de lenseignement est insuffisante

6 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous millions denfants non scolarisés en Millions 67 millions 40 million Projections établies sur la base de 128 pays Projection de la tendance depuis millions 43 millions Projection de la tendance depuis Total mondial Enfants non scolarisés (milliers) La scolarisation progresse plus lentement depuis 2004

7 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 De nombreux enfants quittent lécole bien trop tôt Mongolie Niger Enfants entrant à lécole primaire entrant en 2e année entrant en 3e année entrant en dernière année achevant le primaire 100 enfants Des politiques adaptées aux besoins de chaque pays sont nécessaires pour permettre à plus délèves dachever le cycle primaire

8 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 3 : Besoins dapprentissage des jeunes et des adultes La demande denseignement secondaire et supérieur augmente, mais dimportants écarts subsistent entre les pays 74 millions dadolescents ne sont pas scolarisés Les liens entre léducation et lemploi sont insuffisants (« leffet Afrique du Nord ») Dans les pays riches des réformes sont nécessaires pour améliorer lefficacité et léquité des systèmes de formation

9 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 4 : Lalphabétisation des adultes, un objectif « oublié » Lobjectif dalphabétisation des jeunes et des adultes ne devrait pas être atteint Il reste 796 millions dadultes analphabètes, soit 17% de la population adulte mondiale Le nombre dadultes analphabète augmente toujours en valeur absolue dans certaines régions Les femmes représentent les deux tiers des adultes analphabètes Des progrès sont possibles, comme le montre le succès de certains programmes, en Amérique latine notamment

10 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 5 : Les inégalités entre les sexes persistent 69 pays nont pas atteint la parité entre les sexes dans le primaire Dans 26 pays, on compte moins de 9 filles scolarisées pour 10 garçons Atteindre la parité impliquerait de scolariser 3,6 millions de filles supplémentaires dans le primaire Les inégalités entre les sexes dans léducation se répercutent sur le marché du travail Les gouvernements nagissent pas assez en faveur de légalité entre les sexes

11 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Objectif 6 : La qualité de léducation a moins progressé que sa quantité Les résultats scolaires dun trop grand nombre délèves sont insuffisants Les évaluations internationales révèlent des disparités considérables entre les pays Dans de nombreux pays, les résultats scolaires sont faibles en moyenne, et très inégaux Ces inégalités reflètent les caractéristiques des familles et la qualité des écoles Toutefois, qualité et quantité ne sont pas inconciliables

12 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 % d'élèves ayant acquis les compétences en lecture correspondant au niveau 4 du PIRLS Niveau de référence minimum = compétences élémentaires en lecture AllemagneFranceIndonésieAfrique du SudQatarMaroc Au Qatar, 67% des étudiants natteignent pas le niveau de référence minimum international Au niveau minimum En-dessous du niveau minumum Écarts de qualité de léducation entre les pays

13 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Financement de léducation pour tous Beaucoup de gouvernements doivent augmenter le financement de léducation Les gouvernements doivent mobiliser des ressources supplémentaires Les donateurs ne respectent pas leurs engagements Des financements innovants sont nécessaires

14 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Le financement de léducation pour tous est insuffisant Les dépenses déducation restent insuffisantes dans plusieurs régions, notamment lAsie du Sud et de lOuest Les gouvernements pourraient augmenter leurs dépenses déducation de 0,7% du PNB Le suivi des dépenses déducation depuis la crise financière dans 28 pays à bas revenu et à revenu intermédiaire montre que les dépenses déducation ont baissé dans 7 pays, où vivent 3,7 millions denfants non scolarisés.

15 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Stagnation de laide à léducation de base Les décaissements daide à léducation de base naugmentent plus Ils atteignaient 4,7 milliards de dollars EU en ,4 3,0 3,3 3,8 4,2 4,7 6,4 8,1 8,5 9,6 10,6 11,7 11, Décaissements d'aide à l'éducation (milliards de dollars EU constants de 2008) Aide totale à léducation de base Aide totale à léducation

16 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Les donateurs peuvent intensifier leurs efforts Répondre aux besoins de financement de lEPT Respecter les engagements de Gleneagles Mobiliser 1,7 milliards de dollars EU supplémentaires en privilégiant léducation de base Créer une Facilité internationale de financement pour léducation qui pourrait générer 3 à 4 milliards de dollars EU par an Mettre en place des financements innovants, par exemple un prélèvement sur les transactions de téléphonie mobile en Europe

17 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Les conflits armés et léducation Les conflits armés sont un obstacle à la réalisation de léducation pour tous Les conflits détruisent les systèmes déducation… et certains systèmes déducation nourrissent les conflits

18 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 La crise cachée de léducation dans les pays en conflit 35 pays en conflit. La guerre dure en moyenne 12 ans dans les pays les plus pauvres Bilan pour léducation : Les pays en conflit comptent 28 millions denfants non scolarisés, soit 42% du total mondial Les taux de mortalité infantile doublent 79% seulement des jeunes sont alphabètes, contre 93% dans les autres pays pauvres Les conflits aggravent les inégalités déducation Les personnes déplacées et les réfugiés sont particulièrement désavantagés

19 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous % 47% Les pays en conflit comprennent 24% des enfants dâge scolaire vivant dans des pays pauvres… …mais 47% des enfants non-scolarisés (28 millions denfants) Taux de mortalité des moins de 5 ans Retard de croissance Pour naissances % La crise cachée de léducation dans les pays en conflit En conflit Hors conflit

20 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous % 10 % 20 % 30 % 40 % R. D. Congo Part de la population âgée de 17 à 22 ans ayant effectué moins de 2 années détudes Nord- Kivu Femmes, 20% les plus pauvres Hommes, 20% les plus riches Les conflits accroissent les inégalités de scolarisation Les régions en conflit ont les taux de scolarisation les plus faibles Dans ces régions, les pauvres et les filles sont particulièrement désavantagés

21 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Impact sur les enfants, les professeurs et les écoles Les conflits armés se déroulent à lintérieur des pays Une utilisation aveugle de la force, des civils pris pour cible De nombreuses morts dues aux maladies et à la pauvreté liée au conflit Des enfants, des professeurs et des écoles sur la ligne de front Une « stratégie de la terreur » : le viol et les violences sexuelles généralisées

22 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Les dépenses militaires détournent les ressources de léducation 21 des pays les plus pauvres du monde dépensent plus pour leur armée que pour léducation primaire 10% de leurs dépenses militaires permettraient de scolariser 9,5 millions denfants R. U. Tanzanie Sénégal Kenya Madagascar Côte d'Ivoire Gambie Rép. centrafricaine Cambodge Sierra Leone Népal Mali Burkina Faso Viet Nam Ouganda Yémen Togo Éthiopie Bangladesh R. D. Congo Mauritanie Burundi Kirghizistan Afghanistan Guinée - Bissau Tchad Angola Pakistan Ratio dépenses militaires / dépenses déducation

23 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Six jours de dépenses militaires suffiraient à financer léducation pour tous Jours de dépenses militaires suffiraient à financer léducation pour tous 6 Dépenses militaires totales des pays riches, par an 1029 milliards de dollars EU

24 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Laide à léducation pervertie par une logique sécuritaire Laide est concentrée sur un petit nombre de pays considérés par les pays donateurs comme des priorités stratégiques Afghanistan Irak Pakistan Tchad Côte d'Ivoire R. C. A. R.D. Congo Somalie Soudan Millions de dollars EU constants de Aide à léducation de base

25 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Léducation alimente les conflits Les disparités daccès à léducation renforcent les inégalités sociales et génèrent des tensions Le fonctionnement des écoles peut aggraver les divisions ethniques, linguistiques et religieuses Labsence de liens entre léducation et lemploi place les jeunes dans une situation difficile

26 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Quatre actions nécessaires Protéger enfants, enseignants et autres civils des violations des droits humains Donner accès à léducation aux populations vulnérables, aux réfugiés et aux personnes déplacées par les conflits Reconstruire les systèmes déducation dès la paix revenue Consolider la paix par léducation

27 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Protection de léducation : des dispositifs insuffisants Les avancées des 10 dernières années… Création du mécanisme de surveillance et de communication de linformation (MRM) sur les enfants enfants dans les conflits armés Rapports du Secrétaire général au Conseil de sécurité Résolutions et renforcement du leadership en matière de viol et autres violences sexuelles …sont insuffisantes Le mécanisme de surveillance et de communication de linformation est incomplet La protection des écoles reçoit trop peu dattention Désigner, « montrer du doigt », cela ne suffit pas

28 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Protéger léducation Une meilleure coordination de la surveillance par le système onusien Un suivi des attaques contre léducation assuré par lUNESCO Un soutien aux plans nationaux pour la prévention et la sanction des violations des droits de lhomme Une commission de haut niveau sur le viol et les violences sexuelles, en lien avec la Cour pénale internationale

29 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Accès à léducation : les échecs de laide humanitaire Contrairement aux victimes des conflits, les organisations humanitaires ne considèrent pas que léducation puisse sauver des vies Laissée-pour-compte, léducation ne reçoit que 2% de laide humanitaire Une aide humanitaire à court terme et imprévisible ne répond pas à des situations durgence prolongées Les réfugiés ne parviennent pas à faire valoir leur droits Les personnes déplacées nont ni droits ni voix

30 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Donner accès à léducation Laide humanitaire en 2009 : 2% pour léducation Alimentation Santé Aide multi- sectorielle Logement, non-alimentaire CoordinationEau et assainissement AgricultureReprise économique, infrastructures Protection, droits humains, État de droit Éducation Déminage Financement reçu Montant demandé 2% Seuls 2% de laide alloués à léducation Millions de $ EU

31 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Donner accès à léducation Concevoir laide humanitaire autrement Porter le financement de laide humanitaire à travers des fonds communs à 2 milliards de dollars EU par an, et garantir que léducation reçoive la même proportion de ses demandes que les autres secteurs. Élaborer un système dévaluation plus efficace pour adapter le financement aux besoins Permettre aux réfugiés (Jordanie) et aux personnes déplacées (Colombie) de faire valoir leurs droits (Convention de Kampala)

32 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Reconstruction : des interventions tardives et limitées Les perspectives de paix ne suscitent que des réactions lentes et dispersées Laide humanitaire durgence reste privilégiée au détriment de laide au développement à long terme Des investissements insuffisants pour améliorer le fonctionnement du système éducatif Laide à léducation pervertie par sa « militarisation »

33 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Reconstruire léducation Favoriser une transition rapide vers laide au développement à long terme (cf. Sierra Leone et Libéria) Privilégier le renforcement des capacités, mettre en place des systèmes dinformation pour la gestion de léducation (Afghanistan, Sierra Leone, Somaliland) Renforcer lInitiative de mise en œuvre accélérée par un réapprovisionnement de 6 milliards de dollars EU par an, avec des règles daccès moins contraignantes pour les pays en conflit

34 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous Millions de dollars EU constants de 2008 Aide humanitaire Aide au développement Accord de paix (2003) Libéria Sierra Leone La Sierra Leone a reçu plus rapidement une aide au développement plus importante, ce qui lui a permis de mieux reconstruire son système éducatif Reconstruire : le rôle des donateurs Millions de dollars EU constants de 2008 Déclaration officielle de la fin de la guerre (2002) Sierra Leone

35 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 La consolidation de la paix en échec Léducation occupe une place insuffisante dans les stratégies de prévention des conflits et de consolidation de la paix post-conflit Les politiques déducation ne prennent pas en compte les risques de conflit Il existe un décalage entre les principes des politiques et leur mise en œuvre (Bosnie-Herzégovine)

36 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Consolider la paix Refonte des programmes, choix de la langue denseignement Léducation au service de légalité et dune identité commune (Irlande du Nord, R.U. Tanzanie) Les écoles comme havres de non-violence Renforcer le Fonds de consolidation de la paix de lONU, accroître les rôles de lUNESCO et de lUNICEF

37 Rapport mondial de suivi sur léducation pour tous 2011 Conclusion : quatre actions prioritaires Renforcer la protection des enfants dans les pays en conflit, et garantir le respect des droits humains Intégrer léducation à laide humanitaire Commencer la reconstruction des systèmes déducation aussi tôt que possible, et la poursuivre à long terme Faire de léducation une force au service de la paix

38 Rapport mondial de suivi sur lEPT


Télécharger ppt "Rapport mondial de suivi sur lEPT 2 1 1 0 La crise cachée : les conflits armés et léducation Intervenant Événement Lieu, date 2011 1."

Présentations similaires


Annonces Google