La Flore Mésophile Aérobie Totale (FMAT) est un indicateur sanitaire qui permet d'évaluer le nombre d'UFC (Unité Formant une Colonie) présentes dans un.

Slides:



Advertisements
Présentations similaires
TP Transformation d'une souche d'E. coli (HB 101) par le plasmide pGLO
Advertisements

A la recherche de la DNase
MAINTIEN de L’ETAT SANITAIRE des BOUES THERMALES au COURS de
Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2.
Le frottis de sang normal
Infections urinaires - Cystite aiguë non-compliquée
Partie mécanique (6 exercices)
l eau dans tout ses etats
Étude de micro-organismes : Bactéries, levures, protistes
3. Réalisation d’un antibiogramme
Étude de micro-organismes : Bactéries, levures, protistes
Travaux Pratiques Partie I
LE MILIEU DE HUGH ET LEIFSON
Les Bacillus.
LES MILIEUX D’ISOLEMENT DES COQUES GRAM +
Le frottis de sang normal
LE MILIEU A LA LYSINE DE TAYLOR (LDC)
Dénombrement en surface après filtration sur membrane
LA GALERIE API 20E 1- Présentation de la galerie
Détermination de la CMI et CMB par macrométhode en milieu liquide
Dénombrement de la flore du yaourt
TECHNIQUE DE DENOMBREMENT EN SURFACE
Chap. 1 Structures séquentielles : listes linéaires
HYGIENE ALIMENTAIRE.
titre Techniques de numération suspensions bactérienne.
Gélose Nutritive Ordinaire
Méthodes de détection des contaminants chimiques dans les aliments
Concentration des solutions
Dangers causés par les sons
métabolites issus de la transformation du pyruvate :
Reproduction et croissance bactérienne .
PRELEVEMENT Utiliser une propipette Utiliser une pipette jaugée
MUTAGENESE D’UNE SOUCHE DE LEVURE SOUS L’EFFET DE L’ENVIRONNEMENT
Soutenance de stage 1 juin 2011
Objet : La clé Allen J.M D.P.6 (Découverte professionnel 6h)
L’Étude des Microorganismes
L’Étude des Microorganismes
L’Hygiène et la salubrité
Corrigé Sujet de virologie session 2 LV342 Janvier 2012
LA GALERIE MINIATURISEE D’IDENTIFICATION DES ENTEROBACTERIES
Dr C. Gautier - CCLIN Sud-Ouest
Les contrôles microbiologiques
Dénombrement des bactéries en milieu liquide
Comment un avion vole? Grâce à ses ailes bien sûr ! Cependant, il faut qu’elles aient une certaine forme pour que l’avion puisse décoller et rester dans.
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU DRIGALSKI
TP ADN.
La qualité de l' eau.
Milieux VRBG et TBX Milieux VRBG et TBX. Milieu VRBG Violet – Rouge neutre – Bile - Glucose.
CMI en milieu gélosé.
Cours de Bactériologie Faculté de Médecine de Fès
LE BETH VINCENT.
Analyse de l’Alcalinité. 1. Couvrez la surface sur laquelle vous travaillez avec du papier et utilisez des gants car l’indicateur de méthyle violet peut.
Labo de Microbiologie (BIO 3526)
LES COLIFORMES ET LES STREPTOCOQUES FECAUX
Recherche de l’origine de la contamination du patient
HYGIENE ALIMENTAIRE.
La Verrerie en Chimie.
Procédure d'identification bactérienne
Analyse de l’Alcalinité. 1. Couvrez la surface sur laquelle vous travaillez avec du papier et utilisez des gants car l’indicateur de méthyle violet peut.
Travaux pratiques de Microbiologie Par Emilie et severine
Legionella : Norme AFNOR T (Nov 2014)
On recueille une dizaine d’échantillons dans des tubes Falcons
Plus d’infos sur le livre
Microbiologie alimentaire et industrielle
Growth potential of Salmonella spp. and Listeria monocytogenes in nine types of ready-to-eat vegetables stored at variable temperature conditions during.
Numérations en microbiologie.
Contrôle de qualité par dosage
Introduction.
Les milieux de culture. titre Notions Théoriques Associées 12 TP 17.
Le yogourt TP no 5.
Transcription de la présentation:

La Flore Mésophile Aérobie Totale (FMAT) est un indicateur sanitaire qui permet d'évaluer le nombre d'UFC (Unité Formant une Colonie) présentes dans un produit ou sur une surface. Ce dénombrement se fait à 30 °C ce qui permet de dénombrer trois grands types de flore : • la flore thermophile, température optimale de croissance à 45 °C ; • la flore mésophile, température optimale de croissance entre 20 °C et 40 °C ; • la flore psychrophile, température optimale de croissance à 20 °C. Comme il s'agit d'un milieu ordinaire, la plupart des micro-organismes peuvent se développer, sauf ceux qui sont exigeants et les micro-organismes anaérobies stricts. Il est donc préférable de parler de Flore Mésophile Aérobie à 30 °C que de « flore totale ».

a. Technique des dilutions successives]
En milieu aseptique, un mililitre du sac est prélevé avec une pipette graduée, et transversé dans un tube contenant 9 ml d'uréetryptophane afin de réaliser une dilution au 1/10e : si le lait pur contenait bactéries/mL, le second tube contient bactéries/mL. L'opération est renouvelée en changeant de pipette et en versant de nouveau 1 ml dans un nouveau tube d'urée-tryptophane, et ainsi de suite, jusqu'à ce que la concentration en bactéries devienne relativement faible. Les tubes sont homogénéisés entre chaque dilution et afin d'avoir égalité statistique entre les tubes, un millilitre de la dernière solution est jetée. On considère que les colonies sont dénombrables si leur nombre est compris entre 30 et 300. Au-dessus de 300, elles sont indénombrables, et en dessous de 30 on considère qu'elles sont trop rares pour être dénombrées.

Prélèvement de l’échantillon

Dénombrement de la flore du yaourt
Technique de dilution 1 mL 0,1 mL 0,1 mL 1 mL 1 mL 9 mL ED 10 mL ED 10 mL ED 9 mL ED 9 mL ED Echantillon = yaourt d = 10-1 d = 10-3 d = 10-5 d = 10-6 d = 10-7

1 pipette stérile en commençant par la dilution la plus grande
Gamme des dilutions Ensemencement 1 pipette stérile en commençant par la dilution la plus grande 1 mL 1 mL 1 mL 1 mL 1 mL 1 mL IDEM Répartir le mL de prélèvement dans le fond de la boîte et recouvrir de gélose MRS en surfusion

b. Mise en gélose PCA Comme dit précédemment, la gélose PCA est une gélose standard pour le dénombrement. Les boîtes de Petri sont annotées et doivent contenir sur la tranche : • la date ; • la dilution utilisée ; • la température d'incubation ; • la durée d'incubation. On prend une nouvelle pipette et à partir de la dernière dilution, on prélève 1 mL de dilution qui sera réparti en goutte au fond de la boîte correspondante. L'opération est renouvelée pour la seconde boîte. On remonte jusqu'à la dilution supérieure sans changer de pipette, jusqu'à la première dilution. Les gouttes sont ensuite recouvertes d'une couche de gélose PCA en surfusion, et le tout est homogénéisé avec des mouvements circulaires. On s'arrange pour que la gélose ne soit pas trop chaude de façon à ne pas tuer les bactéries. Une fois la gélose refroidie, on la passe une seconde couche de gélose PCA, ce qui a pour effet d'immobiliser les bactéries, et donc de former des colonies bien définies. On met à incuber à 30 °C pendant 72 h.

dépôt de l’échantillon au fond de la boîte de Pétri

Addition de la gélose en surfusion à 45°C
Solidification des milieux en zone stérile

• : nombre d'UFC par gramme ou par mL de produit initial ;
• : sommes des colonies des boîtes interprétables ; • : volume de solution déposé (1 mL) ; • : nombre de boîtes considérées à la première dilution retenue ; • : nombre de boîtes considérées à la seconde dilution retenue ; • : facteur de la première dilution retenue