La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Initiation à la recherche scientifique

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Initiation à la recherche scientifique"— Transcription de la présentation:

1 Initiation à la recherche scientifique
Université de M'sila- Faculté MI départemnt d'informatique Initiation à la recherche scientifique Préparé et présenté par: SAOUDI Lalia Année Universitaire:

2 Références : Pierre Mongeau, « Réaliser son mémoire ou sa thèse  »: 2009, presse de l’université de quèbec Marie-Fabienne Fortin , « Fondements et étapes de recherche » : © 2006 ,Édition : Michel Poulin

3 OBJECTIFS GÉNÉRAUX Connaître les fondements théoriques et pratiques de la recherche scientifique. Savoir énoncer un problème de recherche, formuler une question de recherche, et élaborer une stratégie d’investigation permettant d’atteindre les objectifs fixés de manière rigoureuse et fiable. Savoir rédiger un mémoire

4 Introduction : Etudiant universitaire  développer des capacités de chercheur et contribuer à l’avancement des connaissances. Ce moduleinitier l’étudiant à la pratique de la recherche scientifique. l’étudiant doit rendre compte du résultat de ses travaux dans un exercice nommé mémoire.

5 Quelle est la différence entre un étudiant du 1er ou 2 ème cycle et un étudiant titulaire d’un diplôme de la même spécialité ?: Le diplôme autorise les institutions à nous considérés comme des experts dans un domaine, par contre un niveau attestent les connaissances acquises.

6 Qu'est-ce que la recherche scientifique?
La recherche scientifique constitue la méthode par excellence permettant d'acquérir de nouvelles connaissances pour trouver des réponses à des questions précises. Elle consiste à: décrire, à expliquer, à prédire et à vérifier des faits, des événements ou des phénomènes.

7 Quelle est la différence entre un mémoire et une thèse de doctorat ?
Un mémoire c’est une démonstration que vous maitrisez le processus de recherche la démarche suivie c le doctorat, on démontre que qu’on peut contribuer à l’avancement des connaissances.

8 Normes minimales : mémoire
« Le mémoire doit démontrer que le candidat possède des aptitudes pour la recherche et qu’il sait bien rédiger et présenter les résultats de son travail » > l’aptitude du candidat à la recherche telle que démontrée par le mémoire, > la capacité de procéder à des synthèses critiques, > la contribution à l’avancement des connaissances, > la qualité de la langue de rédaction, > la qualité de la présentation matérielle et typographique, > la qualité générale de l’ouvrage (titre, résumé, etc.).

9 Normes Minimales — Doctorat
« La thèse doit faire état de travaux de recherche qui apportent une contribution importante à l’avancement des connaissances » > une autonomie réelle de chercheur telle que révélée par la thèse et la soutenance, > une contribution importante et significative à l’avancement des connaissances, > la qualité du contenu et de la forme (plan de travail, méthodes utilisées, résultats et démonstrations, développement argumentatif, bibliographie), > la qualité de la langue de rédaction, > la qualité de la présentation matérielle et typographique, > la qualité générale de l’ouvrage (titre, résumé, etc.).

10 Qu’est ce qu’un sujet de recherche original ?
La qualité et l’originalité d’un travail réside tout d’abord dans sa conclusion

11 A qui s’adresse le mémoire ?
il s’adresse au premier lieu aux personnes intéressées par le sujet , et aux membres de jury.

12 Quelle est la différence entre un plan de mémoire et un plan de travail ?
Le plan de travail est une liste de tâches pour rédiger un mémoire, il est spiral . liée à la partie ‘recherche en jean’ Le plan du mémoire vient plus tard , il est lié à l’écriture du mémoire après le processus de recherche documentaire, il correspond à une trame d’argumentation logique et convaincante . liée à la partie ‘tenue de soirée’

13 Plan de travail et plan de mémoire
Le plan de travail= les ‘jeans’ Essentiellement : c’est une liste de taches à effectuer pour rédiger l’ensemble de son mémoire. Le plan de travail est différent du plan de rédaction: circulaire , c’est le va et vient entre les parties du travail à faire. Le plan du mémoire = la tenue de soirée Il est lié à l’écriture du mémoire ‘ linéaire ‘ après le travail de recherche .

14 Plan de travail Les choix et ses renoncements :
Le démarrage et ses surprises La conception et ses exigences Le terrain et ses plaisirs : Analyse et son deuxième souffle Le peaufinage et ses petites fins Les extras : corriger, diffuser et poursuivre sa recherche

15 Les choix et ses renoncements :
1- Le choix Délimiter un sujet Choisir un directeur Débroussailler la documentation 2- Démarrage

16 Délimiter un sujet Un processus
Qui débute par l’identification d’une thématique générale qui suscite un intérêt intrinsèque: arrimer votre sujet à qlq chose qui vous préoccupe depuis longtemps et qui a des chances de vous intéresser encore longtemps Préciser les différents sous-thèmes du sujet. L’exercice de réduction et de précision de notre sujet de recherche permet d’établir les conditions nécessaires à l’élaboration de notre plan de travail.  Présenter le sujet clairement et précisément

17 choisir un directeur Le choix est important et secondaire:
Importantpar l’expertise et le soutien apporté durant la démarche . Secondaireil n’appartient pas au directeur de compléter le mémoire; le directeur n’est la que pour vous diriger, non pour faire le travail à votre place Critères de choix: sa disponibilité , ses attentes , et son style de supervision  le choix de travailler ensemble ou non est réciproque  il vaut mieux investir un peu plus d’énergie au début pour renforcer l’engagement.

18 Délimiter le sujet - comprendre le sujet
 déterminant la nature du travail de façon précise.

19 Comprendre le sujet Lire plusieurs fois attentivement le sujet afin de s’en imprégner et noter ce qu’il évoque spontanément. Définir les termes du sujet à l’aide d’un dictionnaire ou d’une encyclopédie . Reformuler le sujet en quelques phrases courtes (cette reformulation pourra évoluer au cours du travail).

20 Définir son sujet

21 Découper son sujet en grand terme de recherche

22 Exemple Les effets des programmes de prévention de la violence dans les écoles primaires Prévention Violence écoles primaires

23

24

25 Exemple de sujet trop vaste

26 Quoi? Les nouvelles technologie:
- téléphone cellulaire? Internet?, réseaux sociaux? …etc Les relation sociales: Relation parentale? Relation prof-étudiant?..

27 Qui? , Où? Et Quand? Qui? Les enfants ?les adolescents? les adultes? Les femmes? Les handicapés? Etc Où? en Algérie , En monde arabe , en France Quand? Entre les deux guerres, il ya Dix ans, aujourd'hui

28 Quelle discipline? L’influence de la drogue sur la santé mentale:
Psychologie Sociologie Santé publique Science de la politique

29 Le débroussaillage

30 Le débroussaillage

31 Quelle est l'importance de la recension des écrits?
La recension des écrits est indispensable non seulement pour bien définir le problème de recherche, mais aussi pour avoir une idée précise de l'état actuel des connaissances sur un sujet donné. Elle peut nécessiter divers types de lecture.

32 Définition de la recension des écrits
Une recension des écrits présente un regroupement de travaux publiés en rapport avec un sujet d'étude. La recension des écrits est l'inventaire et l'examen critique des publications ayant rapport à un sujet de recherche. La recension des écrits se fait à toutes les étapes de la conceptualisation de la recherche ; elle doit précéder, accompagner et suivre l'énoncé des questions de recherche ou la formulation des hypothèses.

33 Les buts de la recension des écrits
déterminer ce qui a été écrit sur le sujet que l'on se propose d'examiner et mettre en lumière la façon dont un problème a été étudié. La recension des écrits permet de délimiter le problème de recherche, de déceler les lacunes et de fixer le but de l'étude à entreprendre. elle fournit une base de comparaison pour l'interprétation des résultats.

34 La délimitation de la recension des écrits
Le sujet d'étude, les sources disponibles et l'expérience sont des facteurs susceptibles d'influer sur la durée de la recension. plus le sujet de recherche est précis, plus rapidement on accède à l'information désirée. L'éloignement du lieu où se trouvent les sources, la quantité élevée de documents et la difficulté d'accès peuvent contribuer à allonger la recension

35 Les sources incluses dans les écrits
Elles sont de deux ordres : l'information théorique et l'information empirique, que l'on trouve dans les sources primaires et les sources secondaires.

36 L'Information théorique et l'information empirique
Se rangent parmi les études théoriques les modèles, les théories et les cadres conceptuels. On trouve les études théoriques dans des livres ou des périodiques sur support papier, en ligne ou sur C D - R O M . Il est, souvent, les auteurs résument dans les introductions de leurs articles destinés à la publication les fondements théoriques sur lesquels est établie leur recherche.

37 L'Information théorique et l'information empirique
Les études empiriques se trouvent dans les revues scientifiques, les rapports de recherche, les mémoires et les thèses. Elles sont le résultat de l'observation en laboratoire et sur le terrain. Avec l'information empirique, on a la possibilité de connaître les résultats de recherche et donc d'être renseigné sur l'état actuel des connaissances.

38 L'Information théorique et l'information empirique
le niveau de la question posée peut nous aiguiller vers la source d'information la plus abondante. Ainsi, si la question est exploratoire ou descriptive, il est très possible que les études empiriques soient peu nombreuses; on devra alors explorer des écrits plus théoriques, dans la mesure où le sujet d'étude s'y prête. Dans le cas d'une question se rattachant à une étude explicative ou prédictive, les écrits empiriques seront d'autant plus nombreux que les connaissances sur le sujet seront avancées.

39 Les sources primaires et les sources secondaires
Les sources primaires, appelées aussi « sources de première main », sont constituées par des documents originaux, c'est-à-dire provenant de l'auteur lui-même. Une source primaire dans les publications empiriques ou théoriques est un texte écrit par l'auteur de la recherche. Les documents officiels, les monographies à contenu original qui regroupent des articles de recherche publiés dans des périodiques scientifiques, les mémoires et les thèses sont des sources primaires.

40 Les sources primaires et les sources secondaires
Les sources secondaires sont des textes qui sont rédigés par d'autres personnes que l'auteur du document qui constitue l'objet principal de la recherche. elles facilitent la recherche des sources primaires. c'est le cas des encyclopédies, des dictionnaires et des répertoires.

41 La recension initiale des écrits
La recension initiale implique qu'on se pose les questions suivantes : Qu'est-ce qui a été écrit sur le sujet? Les résultats de la recherche sont-ils universellement admis ? Quels sont les principaux concepts étudiés et leurs caractéristiques ? Quelles sont les relations entre les concepts qui ont été examinées ou vérifiées ? Quelles sont les théories utilisées ?

42 La recherche documentaire et l'accès aux sources
Pour trouver la documentation et recenser les écrits sur un sujet d'étude, il faut procéder à une recherche documentaire. La recherche documentaire, manuelle ou informatique, exige que l'on suive une démarche rationnelle dans la consultation des sources bibliographiques.

43 Les principales sources de la recherche documentaire
Pour guider la recherche de documents se rapportant au sujet d'étude, on dispose de nombreux outils : 1) les monographies(catalogues de bibliothèque) 2) les périodiques (index de périodiques) ; 3) les répertoires analytiques {abstracts) ; 4) les bibliographies ; 5) les sources électroniques(CD-ROM) ; 6) Internet.

44 Les monographies (catalogues de bibliothèque)
Le catalogue de bibliothèque est le meilleur outil pour localiser les monographies. car il contient la liste de tous les documents qui s'y trouvent: Il fournit une description bibliographique des monographies, des ouvrages de référence, des répertoires et des index. Il est facile, le catalogue comporte différents modes de classement: par auteurs, par titres, par mots clés, par sujets, collection ou éditeur

45 Consultation des mémoires et thèses
La consultation des mémoires ou de thèses liés à la thématique de notre sujet est la méthode la plus prometteuse pour trouver les études et la théorie pertinente: on y trouvera un condensé de plusieurs mois de travail réalisé par son auteur.

46 Littérature non conventionnelle
• Exposés • Textes de cours • Etudes non diffusées • Rapports • Thèses de doctorat non diffusés • Mémoires • …. Présente de manière aléatoire sur Internet

47 L’encyclopédie en ligne Wikipedia (fr. wikipedia
L’encyclopédie en ligne Wikipedia (fr.wikipedia.org) s’appuie sur une démarche originale de production collective. Contrairement aux encyclopédies classiques, les informations ne sont pas validées par un comité de lecture constitué de spécialistes reconnus.

48 Littérature scientifique
• Auteur est un scientifique • La publication apporte une contribution nouvelle à la science • Le support est destiné à la communication scientifique

49 Publication de la littérature scientifique
• Les revues scientifiques à comité de lecture (peer reviewed journal) – Soit éditeur commercial (Elsevier, Wiley, Masson, De Boeck, Presses universitaires, Sage, Springer, etc…) – Soit sociétés savantes, Universités,… • Les comptes-rendus de colloques scientifiques avec comité de lecture • Les monographies (livres) sur un thème de recherche

50 Les périodiques Les périodiques sont une source essentielle pour la documentation, puisque leur contenu se renouvelle constamment. On trouve dans les périodiques des articles de recherche, de synthèse, d'opinion, etc Les articles de recherche rapportent des résultats de recherche. Ils traitent des principales étapes d'une recherche (définition du problème, méthodes, résultats, analyse et conclusion). Les articles de synthèse examinent et comparent différentes études traitant d'un même thème ou d'un même problème et ont pour but de faire le point sur une question. Les articles d'opinions contiennent des réflexions et des opinions sur un sujet donné. Il faut les utiliser avec prudence.

51 Les index de périodiques
Les index de périodiques sont des listes servant à classer les périodiques, ils se présentent sur support papier ou sur support électronique . Exemple: Web of Science et le JCR • Journal Citation Reports (JCR) Le JCR classe les journaux par facteur d’impact à l’intérieur de thématiques scientifiques. On peut rechercher un journal par son titre ou à l’intérieur d’une thématique. Web of Science Le Web of Science est une base de données d’informations bibliographiques multi-thématiques produite par la Société ISI (Institute for Scientific Information) de Thomson Scientific qui est une division de la Société Thomson Reuters.  Cette base de données est intégrée dans le "Web of Knowledge" qui comprend d’autres bases dont Medline, "Journal Citation Reports’ (JCR), et d’autres bases de données additionnelles.

52 Les répertoires analytiques d'articles (abstracts)
Les répertoires analytiques d'articles contiennent de brefs résumés d'articles. Ils rendent compte du but, des méthodes et des principaux résultats obtenus. En lisant le résumé, le chercheur peut savoir tout de suite si l'article au complet peut lui être utile. Les répertoires les plus connus sont le Dissertation Abstracts International. Le Dissertation Abstracts international. Ce répertoire publié mensuellement rend compte des thèses de doctorat réalisées dans des établissements d'enseignement nord-américains. Mentionnons aussi le Masters AbstractsInternational, qui rassemble des résumés de mémoires de maîtrise relevant de diverses disciplines.

53 Les bibliographies d'ouvrages de référence
Les bibliographies d'ouvrages de référence permettent aux chercheurs de se documenter sur d'autres études portant sur un même sujet. Elles fournissent les données essentielles ainsi qu'un inventaire assez exhaustif de ce qui a été écrit.

54 Les sources électroniques (bases de données informatiques et sur CD-ROM)
La plupart des documents que nous venons de décrire ont leur équivalent électronique, lequel consiste en une base de données que l'usager peut interroger. L'interrogation en direct peut se faire par auteur, titre, sujet, collection, éditeur, cote, etc. L'information demandée apparaît immédiatement à l'écran et peut être imprimée. Certaines banques de données sont assorties de répertoires analytiques (résumés). Dans chaque grande bibliothèque, il y a au moins un serveur qui permet l'accès aux bases de données et à un logiciel désigné à cette fin.

55 Moteur de recherche sur Internet et Métamoteur
• Articles de périodiques en libre accès • Toutes disciplines • Electronique Internet • Moteur : Google Scholar et Google Livres • Métamoteurs : Seek et Copernic Utile pour trouver rapidement un document sur un sujet donné – Attention à la falsification

56 EXPERTS D’INTERNET Il est maintenant possible d'interroger directement des experts dans Internet pour obtenir des informations à jour All Experts (www.allexperts.com). Ce site réunit des spécialistes dans presque tous les domaines du savoir. Il faut indiquer de quel domaine relève la question. Ask An Expert (http://njnie.dl.stevenstech.edu/askanexpert.html). Ce site établit des liens avec des sites spécialisés qui disposent d'un expert pour répondre aux questions. Les principaux domaines couverts sont la science et la technologie, la médecine et la santé, la recherche en bibliothèque. Interrogation de 5 mn pour économiser la recherche d’un mois

57 Consulter un expert

58 Documents Web L’information trouvée sur le Web ne doit pas être utilisée pour un travail universitaire car il n’y a aucun moyen d’évaluer sa pertinence ? 1. Oui 2. Non

59 SI NON Qui : Auteur, identifié, scientifique ou institutionnel, écrit dans son domaine • Quoi : le sujet est-il bien ce que je recherche ? • Où : adresse URL, données correspondent à mon aire géographique • Quand : de quand datent les données; le site est-il à jour ? • Comment : la méthodologie est-elle bien identifiée ? Y-at- il une bibliographie ? L’organisation du texte est-elle claire ? • Pourquoi : L’objectif de l’article est-il bien scientifique ?

60 L'aboutissement de la recherche d'information
Une première lecture permet de se familiariser avec le contenu et de déterminer s'il s'accorde avec la question de recherche. On prend connaissance du résumé et, s'il cadre avec le sujet d'étude, on lit l'introduction, les titres des sections, une ou deux phrases ainsi que la conclusion. on indiquera les points essentiels sur des fiches

61 L'organisation et l'analyse des sources d'information
L'organisation de l'information sert, d'une part, à préciser le problème de recherche et, d'autre part, à préparer la rédaction de la recension des écrits. Habituellement, on lit d'abord les résumés des articles afin de déterminer la pertinence de ces derniers, puis on lit l'article au complet. Prendre des notes

62 L'analyse de l'information
L'analyse des sources d'information permet de déterminer la valeur d'une source pour l'étude à mener. Burns et Grove (2001) suggèrent deux étapes dans l'analyse : la critique des études et la comparaison entre les études. Pour faire la critique des publications, il est essentiel d'être familiarisé avec le sujet traité et le processus de la recherche et de savoir porter des jugements critiques. La comparaison permet de déterminer les propositions théoriques qui ont été utilisées pour expliquer les relations entre les concepts, les méthodes qui ont été employées dans l'étude du problème, l'état de la question et les principales lacunes dans les connaissances.

63 Fiche de lecture Recenser les écrits d'un thème consiste :
À trouver des sources scientifiques à la bibliothèque en lien avec le thème de votre choix. À lire ces sources. À faire des fiches de lecture.

64 Fiche de lecture Avant de réaliser une recherche ou de formuler un problème, il faut absolument prendre connaissance de ce savoir. Combien de livres et d'articles devrez-vous lire ? Au moins deux pour la première version de votre problématique; et au moins quatre pour la seconde version. Cette tâche - recenser les écrits - consiste donc à trouver et à lire des livres et des articles qui traitent de votre thème. Mais attention, en recherche, il n'y a pas un nombre prescrit de source. On s'arrête habituellement de lire lorsqu'on a une idée claire du problème, et on recommence quand on se rend compte que ce n'était finalement pas si clair que ça !

65 Fiche de lecture Lire Fiches de lecture Écrire
Ces fiches font le pont entre la lecture de vos sources et la rédaction de votre problématique. La première source vous permettra également de choisir votre thème. Il vous faudra ensuite trouver une seconde source. La première version de votre problématique repose sur ces deux sources primaires ; la version finale, sur quatre, incluant vos deux premières sources.

66 Fiche de lecture la référence complète du texte nom des auteurs
titre du document et sous-titre s'il y a lieu date d'édition nombre de pages collection s'il y a lieu la localisation du document: le sujet: les mots clés: un résumé: Le résumé comprend la position de l'auteur, ses arguments, ses hypothèses ses idées importantes, sa conclusion. les définitions à retenir des citations C'est à dire des phrases que l'on juge pertinentes. Elles doivent être reproduites fidèlement. Elles doivent aussi être placées entre guillemets («») et la page de l'ouvrage d'où elles ont été tirées doit être indiquée. des commentaires personnels : interprétation différente de celle de l'auteur, aspects pertinents pour le travail, etc.

67 10 QUESTIONS À SE POSER EN LISANT UN TEXTE SCIENTIFIQUE
1. Quel est le but général de ce texte ? Que cherche-t-on à nous expliquer ? Résumer ce but sur une fiche. 2. Quels sont les problèmes abordés dans ce texte ? Que veut-on savoir au juste ? Énumérer ce ou ces problèmes sur une fiche. 3. Pourquoi veut-on savoir cela ? Selon l'auteur, en quoi est-il utile de comprendre le ou les phénomènes à l'étude (= votre thème)? Si disponible, fournir cette justification sur une fiche.  4. Comment le phénomène à l'étude est-il défini ? Si disponible, fournir la ou les définitions de ce phénomène sur une fiche. 5. Quelles sont les différentes formes ou variantes de ce phénomène à l'étude ? Si disponible, indiquer sur une fiche ces variantes/formes.

68 10 QUESTIONS À SE POSER EN LISANT UN TEXTE SCIENTIFIQUE
6. Quelles sont les causes et les explications de ce phénomène ? Faire la liste de ces explications sur une fiche (= théorie). 7. Présenter en détail chacune de ces explications. Une fiche par explication. 8. Quels sont les résultats de recherche qui appuient ou confirment ces explications ? Si disponible, noter ces résultats sur deux ou trois fiches. 9. Comment les chercheurs sont-ils parvenus à ces résultats ? Si disponibles, décriver les méthodes utilisées par les chercheurs sur une fiches ou deux. 10. Quelles sont les principales questions en suspens ? Si disponible, énumérer ces questions sur une fiche.

69 MODÈLE DE FICHES DE LECTURE
En général, on travaille sur de grandes fiches cartonnées (5" x 8"), mais on peut aussi utiliser un logiciel de gestion de données bibliographiques, ce qui permet de gagner du temps. Cependant, les informations à noter sont les mêmes que l'on utilise des fiches ou un logiciel.

70 Exemple Référence : Barrère-Maurisson, , M.A. «Le concept d'activité», Crise et emploi des femmes, Paris, CNRS, Atelier production-reproduction, Cahiers no 1, février 1985, p Localisation : Bibliothèque des sciences humaines et sociales. BNF - Bibliothèque du 1er cycle - Réserve - Photocopie Mots-clés : Activité, comportements dans l'emploi, discontinuité, déterminants, emploi, inactivité, travail, travail salarié Résumé : La réflexion de M.A. Barrère-Maurisson s'inscrit dans la continuité de l'ouvrage collectif du travail, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1984, 320 p. L'auteure aborde les rapports entre activité et emploi, activité et inactivité avant de voir comment les comportements à l'activité sont appréhendés par les hommes et les femmes (p.7).Hypothèse : Pour rendre compte de la place réelle des femmes dans les mouvements d'activité, il importe de les situer de préférence par rapports à des déterminants structurels (p.10). Aspects abordés : 1. Activité et emploi 2. Activité et inactivité 3. Activité et comportements d'activité : les déterminants Définition : Par déterminants structurels, l'auteur fait référence «aux évolutions structurelles de l'appareil productif (les évolutions sectorielles - ex : celle du tertiaire - ou bien la mise en place de nouveaux modes de gestion de la main d'oeuvre comme le temps partiel) et aux évolutions démographiques (les évolutions des structures familiales, de la fécondité, les effets de génération)» (p.10). Commentaires : L'auteur nous apprend que l'utilisation du concept d'activité renvoie à différents niveaux d'analyse et aux limites des définitions utilisées. Elle amorce une réflexion intéressante concernant l'opposition activité et inactivité qui l'amenera à traiter ultérieurement de l'interprétation des sphères de la famille et du travail. Consulter des écrits plus récents pour obtenir une réelle vue d'ensemble de la pensée de cette chercheure.

71 Exercice 1. Choisissez deux courts textes (par exemple deuxarticles de périodiques) traitant d’un même problème. 2. Faites-en la recension dans un travail de cinq à dix pages


Télécharger ppt "Initiation à la recherche scientifique"

Présentations similaires


Annonces Google