La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un soir du début de mai, je prenais lair sur mon balcon quand un bruit dailes rapide et tout proche ma fait sursauter. Cétait une tourterelle triste.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un soir du début de mai, je prenais lair sur mon balcon quand un bruit dailes rapide et tout proche ma fait sursauter. Cétait une tourterelle triste."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Un soir du début de mai, je prenais lair sur mon balcon quand un bruit dailes rapide et tout proche ma fait sursauter. Cétait une tourterelle triste qui a fui à toute vitesse en me voyant. Il faisait nuit et je me demandais bien ce quelle faisait là à cette heure tardive. En mapprochant, japerçois deux petits œufs blancs dans un de mes pots de fleurs de lété passé. Je lai dérangée pendant quelle couvait! Jolie surprise, moi qui ai une passion pour les oiseaux, particulièrement pour les tourterelles!

4 photo Yvan

5

6 Les tourterelles sont plutôt brouillonnes quand vient le moment de construire leurs nids. À lautomne, javais laissé mes pots avec les fleurs fanées dans un coin du balcon et cest dans lun deux, où elles ont ajouté quelques brindilles, quelles ont décidé de nicher et de couver les deux petits œufs blancs pondus par la femelle. Ces volatiles couvent chacun leur tour, le mâle pendant la journée et la femelle pendant la soirée et la nuit. Jai lu sur un site consacré aux oiseaux quun couple de tourterelles est uni pour la vie.

7 Quest-ce quelle me veut celle-là? Le mâle couvant pendant le jour photo Marie-Claude

8 Près de deux semaines après le début de la couvaison, un matin, jai vu quun des œufs était tombé sur le sol. Je me demandais si cétait accidentel ou bien un geste délibéré des parents…Jaime beaucoup les oiseaux mais je ne suis pas ornithologue. Que faire? Le lendemain soir jai remis le petit œuf dans le nid et jai attendu la suite. Comme je my attendais, la femelle a recommencé à le couver. Le même jour, jai réalisé quil y avait du lait de pigeon* par terre tout autour du pot. Logiquement ça voulait dire que lautre œuf était éclos, mais le bébé était invisible et pour cause, elle le couvrait entièrement. Le lendemain, le bout du petit bec était visible entre les plumes de la mère. Deux ou trois jours plus tard elle ma enfin laissé voir son petit! * Nourriture des petits (de la famille des pigeons) secrété dans le jabot de la femelle et qui est très riche en nutriments.

9 photo Yvan Œuf tombé.

10 Les premiers jours, loisillon est une petite boule de plumes, donc la femelle peut le recouvrir complètement, mais cest plus difficile à mesure quil grossit. Même le deuxième œuf a été de trop et elle a cessé de le couver. Je crois que dinstinct elle a su quil nétait pas viable, cest pourquoi il nétait plus dans le pot. Ma tentative pour le sauver a été vaine et jen ai eu la preuve après lavoir cassé…

11

12

13

14

15 PADAM!!!

16 Ce jour là, jai réussi à lui caresser le dos sans quelle saffole.

17 La vitesse à laquelle les petits prennent du poids est phénoménale !!! Voyez plutôt… Quelques jours seulement séparent la photo qui suit de la précédente.

18 photo Yvan

19 Gros plan dun juvénile, une tourterelle ado...

20 Unis pour la vie.

21 Jai beaucoup aimé voir de près ces oiseaux si gracieux et je les ai dorloté de mon mieux en les nourrissant, les abreuvant et même en les protégeant du vent, car il y a eu deux journées très froides durant la couvaison. Moins de deux semaines après léclosion, la mère sen allait déjà de plus en plus souvent et le petit était très craintif quand je me pointais. Les parents par contre, sétaient habitués à moi et à ma présence, de moins en moins discrète. Jétais fascinée par mes invités! Un matin, jai réalisé que bébé avait pris son envol car le nid était vide et, même si je my attendais, jai été déçue. La femelle continue quand même de venir sur le balcon car je laisse encore des graines dans un bol. Elle se perche sur le garde-fou, puis elle mange et me regarde et moi je ladmire… La journée où le petit a quitté le nid, elle est venue vers lheure du souper et là, pendant au moins une demi-heure elle sest mise à se lamenter, une longue plainte tellement triste que jai pensé quelle avait perdu sa trace. Jai revu depuis le couple sur le bord du toit de limmeuble voisin et il y avait un petit avec eux, ce qui ma rassuré. Il paraît quune femelle pond jusquà trois à quatre fois par année. Le nid est toujours là, sur le balcon…

22 Création: Mars-L / Québec, juin 2011 Photos : Marie-Claude Allard Yvan Lafleur


Télécharger ppt "Un soir du début de mai, je prenais lair sur mon balcon quand un bruit dailes rapide et tout proche ma fait sursauter. Cétait une tourterelle triste."

Présentations similaires


Annonces Google