La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11 Les « Bretonnismes » dans le fran ç ais local Par Hervé LOSSEC UTL PLONEVEZ DU FAOU – 2 février 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11 Les « Bretonnismes » dans le fran ç ais local Par Hervé LOSSEC UTL PLONEVEZ DU FAOU – 2 février 2010."— Transcription de la présentation:

1 11 Les « Bretonnismes » dans le fran ç ais local Par Hervé LOSSEC UTL PLONEVEZ DU FAOU – 2 février 2010

2 22 Plan Quest-ce quun « bretonnisme » Pourquoi des « bretonnismes » et qui les emploie. 2 catégories de « bretonnismes » : –la forme et le fond –Exemples Conclusion

3 33 Définition dun bretonnisme Substrat linguistique……. Interférence. Insidieux : Je vois des « bretonnismes » partout. Ex : Marier avec ou marier à ? Beaucoup meilleur (kalz gwelloch) ? N'importe comment (forzh penaos)

4 44 Pourquoi des « bretonnismes » en Basse-Bretagne Pourquoi des « bretonnismes » en Basse-Bretagne Frontière linguistique

5 55 Les raisons historiques : Linterdiction, lhumiliation. Situation avant la guerre (Langue – circulation - lettres de poilus - terminale) Changement massif de langue et arrêt brutal de la transmission familiale après –En 1948 : 8/10 des élèves apprennent le français en arrivant à lécole (Saint Méen) –En 1952 : 2/10 seulement ne connaissent pas le français en arrivant à lécole. Cheñchet penn dar vazh ! coiffe, lit-clos.... breiz atao. Etat français

6 66 Pourquoi je me suis intéressé aux « bretonnismes ». Traductions Progresser dans les 2 langues.

7 77 Rouquin, bretonnant et gaucher

8 88 Avantage ou handicap dapprendre le français dans les livres ? Bilinguisme précoce et environnement (école, instits, parents, grands-parents..). – Ex : Casser la soif……… Picou

9 99 Frank Marchand, linguiste (acquisition du langage – 1953) « Lélève qui aura été alphabétisé dans sa langue maternelle progressera beaucoup plus vite dans lapprentissage du Français. Les confusions et les interférences sont beaucoup plus nombreuses et plus tenaces chez lenfant étranger qui apprend le Français sans connaître (ou du moins de façon rudimentaire) le système grammatical de sa propre langue ».

10 10 Chiffres de lUNESCO sur le bilinguisme : 72 % de la population mondiale utilise deux langues dans la vie quotidienne, soit près de 3 personnes sur 4 ! Plus de 100 langues vivantes en Europe 68 millions dEuropéens utilisent tous les jours une autre langue que la langue officielle de leur propre état. Seuls 2 pays européens, ne reconnaissent pas les langues dites « minoritaires »..

11 11 Citations Citations Mgr Jérôme Buléon (linguiste) en Notre vieille langue est battue en brèche de toutes les manières, mais particulièrement à lécole doù la méthode bilingue est impitoyablement et sottement proscrite, mais si elle doit disparaître dans cette lutte inégale, du moins elle laissera des traces nombreuses et longtemps après sa disparition, nos arrière-petits-neveux continueront encore de parler breton en français.

12 12 Citations (suite) Citations (suite) Anatole Le Braz ( 1912). Ecrivain bilingue –Tant que dans les hautes sphères de linstruction publique en Bretagne on sobstinera à écarter le système bilingue en honneur chez nos frères de Galles, lenseignement du français sera un enseignement boiteux et inutile. Nos écoliers singeront le français en pensant en breton. Cela aboutira à une affreuse cuisine verbale, alors quils ont deux belles langues à leur disposition. Henri Georges Dottin, doyen Faculté des Lettres de Rennes ( 1919), dorigine irlandaise et linguiste de réputation mondiale. - Rien nest plus profitable que lusage de 2 langues pour pénétrer jusquau fond des idées, éveiller lattention et la réflexion de celui qui les parle, surtout quand elles sont aussi éloignées que le français et le celtique…. Il faut avoir la vue singulièrement courte pour ne pas apercevoir quels avantages intellectuels tout paysan bas-breton peut tirer de cette situation privilégiée. Et le curé de St Martin en 1952 : –Tant que les femmes de St Martin parleront le français, le breton restera vivant !

13 13 2 catégories de « bretonnismes » courants : Le fond (erreur de sens) La forme (erreur de construction : syntaxe et conjugaison).

14 14 Emploi volontaire ou involontaire d'expressions, de mots bretons ou "francisés" Emploi volontaire ou involontaire d'expressions, de mots bretons ou "francisés"

15 15 Emploi volontaire :Emploi volontaire : pegement, bazh-valan « passe balan », penn-bazh, lagenn, figus, bouzar, karg-e-doull,, freuz, reuz, bech…. Strinké, … pegement, bazh-valan « passe balan », penn-bazh, lagenn, figus, bouzar, karg-e-doull,, freuz, reuz, bech…. Strinké, … Emploi involontaire Emploi involontaire cuche, pikez, riboul, mucher, poker, pikouz… cuche, pikez, riboul, mucher, poker, pikouz… louzoù, lichouz, buzhug, pikoù-panez, ribot, ratouz, tosser, tos-tos, boud, ruser, brell, penn-dach, roustée,..…. louzoù, lichouz, buzhug, pikoù-panez, ribot, ratouz, tosser, tos-tos, boud, ruser, brell, penn-dach, roustée,..…. Confusion des genresConfusion des genres pillig, rozell, ribin, rigadell, etc… pillig, rozell, ribin, rigadell, etc… Forme affective (connivence)Forme affective (connivence) tristig, drolig, dousig, treñkilig, justig, krakig, moutig, … tristig, drolig, dousig, treñkilig, justig, krakig, moutig, …

16 16 Quelques expressions courantes : Jamais autant ! Traduction mot à mot de Biskoazh Kemend-all : Cest incroyable, cest inouï. Jai laissé mon sac après moi, (chomet eo va sach war va lerch) : jai oublié (ou égaré) mon sac. Casser la soif : (terriñ ar seched) pour étancher la soif. Jai mis mon nom pour aller en voyage (lakaet em eus va anv..) : je me suis inscrit ! Tes plus avancé maintenant (avansetoch out bremañ..) : à quoi bon, ça ne vaut pas la peine En haut de tout, au bout de tout (tout en haut, tout au bout) inversion, comme dans : Cest facile à toi (cela test facile). – En traduisant mot à mot vous retrouvez la syntaxe de la phrase bretonne. – Un raccourci pour apprendre la langue.

17 17 Erreur de sens : traduction Erreur de sens : Mauvaise traduction

18 18 Erreur de sens (suite) : Mauvaise traduction. La vache, fermer à clé, choses – Trouver grâce,…… La moitié trop, la moitié plus

19 19 Le verbe ENVOYER. : kas et degas en breton : conduire, mener, amener, porter, emporter, envoyer, expédier, donner, recevoir…( école, jeu télé…..Kas ou Degas + préposition ) Autres verbes malmenés : faire, partir, devenir, venir, arriver, attraper.. Verbes + prépositions : Etre autour, faire autour, être sur…

20 20

21 21

22 22 Quelques expressions courantes (suite): Une fois le temps : (ur wech an amzer), parfois, de temps en temps, de temps à autre……. Comment que cest (penaos eo ?) comment ça va. Il avait plein son ventre ( leun e gof) : le ventre plein Au milieu de tout, traduction littérale de a-greiz tout ou a-greiz-holl : tout à coup, inopinément, de façon soudaine, sans crier gare.. Il a mangé cinq crêpes de rang (diouzh renk) : à la suite, consécutivement, à laffilée Où est ta veste ? En pendant ! calque de a-istribilh : en suspens, suspendue. Il ny a plus rien de toi :Nez eus netra ken ouzhit. ????????

23 23 Quelques expressions courantes (suite) : Des sabots de bois (pléonasme) Attention de tomber ! Cest linverse de ce que lon veut exprimer : Attention de ne pas tomber. -Pourquoi :Diwall (ou taol evezh) da gouezhañ ! Le magasin est ouvert le dimanche et sur semaine (war ar sizhun) Il y en avait tant que tant: ken ha ken, kement ha kement Noubliez pas de tirer vos chaussures, votre chemise (tennañ : tirer), tirer son haleine, des patates etc..

24 24 Les prépositions: 6 Sens en français standard: –Laccompagnement : sortir avec ses parents –La manière : avancer avec courage –Le moyen : réparer avec un tournevis –La simultanéité : se lever avec le jour –Lopposition : se disputer avec son camarade –La relation : être gentil avec tout le monde Sens en français local : la moitié plus ! : Soit léquivalent de : –Chez, à, même..que, de, par, et, contre, à cause de, au moyen, en, à, sur, en train de, …. –possession momentanée, possession absolue, forme passive, inversion, malentendus,..…etc AVEC - gant

25 25

26 26 Exercice "AVEC"» Phrases entendues (ou relevées dans la presse régionale) A remplacer par 1 préposition ou 1 adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase. 26

27 27 Jai acheté des arbres avec un pépiniériste Jai acheté du crabe avec un pêcheur Il faut mélanger le lait avec la farine Comment ça va avec Marie … Il est arrivé un malheur avec mon frère Le permis de construire a été signé avec la mairie Il ne fait pas beau être dehors avec le mauvais temps Il était aimé avec tous ses administrés A remplacer par une préposition ou un adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase 27

28 28 A remplacer par une préposition ou un adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase Le château de Brest a été construit avec Vauban. La voiture a été renversée avec le vent. Il prend soin avec ses livres. Jai dessiné un chien avec son maître Ton frère est la classe (militaire) avec moi Il a tué 2 lapins avec 1 seul coup de fusil Jai appris la nouvelle avec mon voisin Je nosais pas lever la tête avec la honte Il ne peut plus courir avec son poids 28

29 29 Je ne vois rien avec vous. Il est venu avec son vélo Il est venu avec le train, le car Il est allé à la noce avec son costume gris Il est fâché avec son voisin Laffaire ne sest pas conclue. Il nétait pas daccord avec le prix A remplacer par une préposition ou un adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase 29

30 30 A remplacer par une préposition ou un adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase Je nai pas dargent avec moi Laisse un peu de viande avec ton frère ! Tu as un stylo avec toi ? (possession……) Il est allé voir loculiste avec ses yeux. Il ne peut plus marcher avec son ventre. Où est le tournevis ? Il est avec moi.. Il est parti avec le cancer. Il y a du bruit avec eux.. 30

31 31 A remplacer par une préposition ou un adverbe plus adapté: chez, à, de, et, à cause de, à (moyen), en, contre, sur, pour, même..que, etc.. ou inverser la phrase Je ne suis pas domestique avec vous. Il a eu un tracteur avec sa marraine à Noël On ma dit daller au lit avec la bonne sœur On voyait des poiriers avec leurs feuilles jaunes Tire la porte avec toi en partant Toutes les fleurs sont parties avec le gel Jai tiré sur le fil et tout est venu avec moi Etc… etc…. 31

32 32 Prépositions ou adverbes Pour maintenant, pour alors, des fois, encore, pour encore, toujours, pareil que, de retour….. Utilisation du pronom démonstratif Celui-ci, celui-là + pronom personnel Ex : Il loue une maison Pas de pronom relatif en breton Autres

33 33 B) La forme : Erreur de construction : 1.Syntaxe du breton –Lélément le plus important en tête de phrase, celui qui répond directement à la question : Souplesse, précision, concision, expressivité de la langue bretonne. –Pas le sacro-saint : sujet-verbe-complément du français.

34 34 8 possibilités de dire en breton et au présent : Je vais à Lesneven, (1 seule réponse possible en français ) Action habituelle : Da Lesneven ez an, Action en cours : –Mont a ran da Lesneven, –Bez ez an da Lesneven., où ? : Da Lesneven emaon o vont, Qui ? : Me zo o vont da Lesneven, Que fais-tu ? (mouvement) : –Emaon o vont da Lesneven, –O vont da Lesneven emaon, imminent : Bez emaon o vont da Lesneven.

35 35

36 36 Principales erreurs de CONJUGAISON Emploi abusif de la forme passive: résultats/déroulement –Ex : j'ai été mordu avec (par) le chien

37 37 Principales erreurs de CONJUGAISON (suite) Verbe à linfinitif + auxiliaire conjugué Confusion des temps ( plus-que-parfait et passé composé) Emploi du verbe avoir et être Passé surcomposé Futur là où le français emploie en général le présent Futur proche

38 38 AUTRES ERREURS COURANTES (suite) Possessif et double possessif

39 39 AUTRES ERREURS COURANTES (suite) Négation Forme dinsistance : ce nest pas moi que cest –(règle bret.: neo ket me eo, pour renforcer la négation) Emploi multiple et abusif : Il navait aucune veste sur lui. Répondre par ladjectif opposé ex : –Elle est bonne la soupe ? Elle nest pas mauvaise. (neo ket fall équivaut dans ce cas à : cest bon) –Il est grand votre fils ? On ne peut pas dire quil soit petit Répondre Non à la place de Oui en français standard : En breton la question ou lordre sintime très souvent à la forme négative. Réponse : Non, si lon est daccord avec lénoncé de la question : –Ne peus nemet daou vugel ? Nann. Tu nas que deux enfants : Non ! –Noublie pas de tirer tes chaussures ….. Dacheter du pain …..

40 40 Florilège dexpressions diverses Florilège dexpressions diverses Comment que cest (penaos eo ?) Comment ça va avec toi….. On a eu du goût -ou du plaisir ! (Plijadur ez eus bet !) Croche dedans ! ( krog e-barzh) Jean, chez-nous, il naime pas les crêpes (chez-nous : du-mañ ) Si tu veux, je vais tenvoyer à la maison. (dar gêr) Descends de là de suite (tout de suite) : diouzhtu Cest venu bien avec toi (deuet eo brao ganez).

41 41 Florilège dexpressions diverses (suite) Florilège dexpressions diverses (suite) Aussi vite (ken dillo ou ken buan all) : Jirai avec vous, aussi vite. (ce nest pas : aussi rapidement..mais … ? ) Celui-là il est bon pour aller aux enterrements, tiens ( mat evit..) Tout est parti avec lui ! Donne-nous un coup, donc ! : Laka ur banne deomp, ta : Donner la main : reiñ an dorn. Celui-là est drôle. ( drol : bizarre, étrange) : pas comique Y aller sur le poids dun fil pourri.

42 42 Florilège dexpressions diverses (suite) Jai ma belle-mère à manger à midi ! (Va mamm-gaer am eus da zebriñ da greisteiz). Bon appétit !

43 43 Florilège dexpressions diverses (suite) Je n'arrête pas de tirer sur mon nez Faire du hillig (hilligañ) Pèse sur le bouton ( les pédales) : pouezañ Ouvrir sur les poules (digeriñ war ar yer) Je suis content daller avec toi … je suis content de te donner la main… (kontant : dans le sens de daccord, je veux bien) Si tu as envie (ma peus choant) à la place de si tu veux : Le temps est parti pour rester : mont da : aller +da : devenir ou commencer un processus Tu crois quil viendra : Cest pas dit (ce nest pas sûr) Neo ket lavaret. Des souliers « facile » Tout à lheure vous allez entendre (attraper !) avec votre père, vat ! Klevet, klevet (trouz), pakañ… Il navait aucune veste sur lui ( nen doa chupenn ebet warnañ) Le lait est venu au feu ( Al laezh zo deuet dan tan). ETC……ETC….. ETC….

44 44 Conclusion 1 regret 1 constat 1 suggestion Apprenez ou réapprenez le breton pour améliorer votre français ! Fautes ou erreurs ?Fautes ou erreurs ? Oiseaux…..Oiseaux…..

45 45 Emporter de chez soi les parlers familiers, Cest emporter un peu de terre à ses souliers. Emporter son accent dAuvergne ou de Bretagne Cest emporter un peu sa lande ou sa montagne ! Lorsque, loin du pays, le cœur gros, on senfuit, Votre parler, cest un peu le pays qui vous suit, Votre accent, cest un peu, invisible bagage, Lâme des siens que lon emporte en voyage. Avoir un accent enfin, cest quand on cause, Parler de son pays en parlant dautre chose. Miguel Zamacois, écrivain et poète provençal (1886/1955) Extrait de « Laccent ».

46 – Bilingue CD Pièce de théâtre bilingue jouée par Ar Vro Bagan. Livre Roman policier en breton Tes -Académie Rennes Roman en breton – 2006 Réédité en numéros d'Armen (résumant cette conférence - 20 euros les 3) Livres disponibles Recueil de nouvelles en breton Juin 2009


Télécharger ppt "11 Les « Bretonnismes » dans le fran ç ais local Par Hervé LOSSEC UTL PLONEVEZ DU FAOU – 2 février 2010."

Présentations similaires


Annonces Google