La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO E N P R A D I N E S La Maison des Abeilles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO E N P R A D I N E S La Maison des Abeilles."— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 E N P R A D I N E S La Maison des Abeilles

4 Outre le plaisir de la création, mes diaporamas mapportent la possibilité de rencontrer, à loccasion, des personnes assez extraordinaires… Cest ainsi que, dans le Tarn, dans la petite commune de Massac-Séran, jai découvert un homme original, passionné, à la fois créateur, artisan et artiste qui, depuis 25 ans, met toute son énergie à redonner vie à une demeure qui existait déjà au XIIIe siècle mais quil a trouvée en ruine! Cet homme, Compagnon cuisinier-pâtissier sous le nom de « Tarnais Cœur Loyal », sapplique à rappeler le Compagnonnage dans toutes ses réalisations. Jai donc eu une grande envie de vous faire partager les plaisirs de cette rencontre mais ce diaporama se veut aussi un remerciement pour son accueil et son généreux partage.

5 Massac-Séran jouxte la petite ville de Lavaur, dans le Tarn.

6 Massac-Séran possède une double origine : Massac qui vient du Romain Macius et Séran qui vient de Serano (espace clos). La Serano constituait un ensemble médiéval composé de la chapelle, du vieux cimetière détruit à la Révolution et d'habitations, probablement en torchis. En Pradines était la demeure seigneuriale de ce gros hameau. Une base de datation permet de la situer en En 1432 cette habitation aurait été donnée en dot au Carmel de Lavaur par une veuve dont lunique fille entrait dans ce couvent. Devenue bien public à la Révolution, elle fut vendue aux enchères en Revendue vers 1908, elle devint domaine agricole. Abandonnée en 1955, elle tomba en partie en ruines.

7 Dès lentrée de la demeure à visiter, de chaque côté du portail, des toques de céramique, installées sur les piliers rappellent le métier du maître de céans. Elles sont supportées par des outils évoquant lattachement aux métiers.

8 Claude cherchait une maison ancienne à acheter, une maison dont on puisse sentir la vie passée, une âme endormie mais toujours présente. Quand il tomba sur cette ruine, il en fut de suite amoureux. Encore fallait-il convaincre son épouse, Yvette, du fait que cela deviendrait la maison idéale pour eux, ce qui ne lui semblait pas évident de prime abord! Ils commencèrent à nettoyer le site en février 1986, à restaurer et à aménager les anciennes porchères ainsi que les abords des bâtiments, en Lannée suivante, ils créèrent le parc puis, en 1989, ce fut une gloriette de jardin, en pierre de taille, de style XIIIe siècle. En 1990, eut lieu la reconstruction du four à pain et sa mise en service.

9 A lentrée du jardin, on est frappé par un globe fait darceaux de barriques, symbolisant la terre avec, au centre, une toque en bronze coulée sur place, par les soins de Claude, à la gloire de son métier.

10 Lentrée de la maison a été réalisée avec les restes de lancien bassin de lEvêché de Lavaur détruit probablement à la Révolution et ces pierres jetées dans lAgout. En 1992, Claude a réussi à les récupérer ce qui lui a permis cette réalisation. Avec un autre compagnon, Vaudois lAmi des Arts, une mosaïque a été créée sur le parvis. Elle a pour thème Saint Martin sur son cheval, partageant son manteau avec un pauvre à genoux qui tient dans sa main une écuelle.

11

12 Le symbole du partage apparaît dès labord de cette maison. Au dessus de lentrée, dès lorigine, un cœur fut gravé dans la pierre. Claude confie : «Ce fut, en 1986, lélément qui détermina au fond de moi-même, limpression que cest ici tout particulièrement que lhistoire devait se poursuivre. Preuve en est que lhistoire sauto-écrit, les évènements se sont succédés les uns après les autres dans ces lieux jusquà ce jour. De mémoire, c'est certainement l'élément qui m'a le plus marqué le premier jour où j'ai découvert En Pradines »

13 Une petite tour a été complètement réalisée par Claude. Et, en digne compagnon, il a voulu la munir dun ouvrage spectaculaire : une guitarde surmontant la porte dentrée. Elle a été réalisée dans un atelier de charpente en Dordogne et fut mise à lhonneur dans cet atelier, lors des journées du patrimoine 2011, avant de prendre sa place définitive. Dans le futur, elle sera recouverte dardoises.

14 Savez-vous ce quest une guitarde ? Moi, je lignorais complètement avant de connaître Claude! Une guitarde, cest un ouvrage de charpente, réalisé avec soins, dont toute la maîtrise repose sur « Lart du Trait ». Cette connaissance de la géométrie remonte à lantiquité. Développée au Moyen Age, elle atteint son apogée au cours du XIXe siècle. Elle doit obligatoirement comporter un ou des liens en forme de tenailles, ces éléments de bois qui se croisent comme ceux de linstrument… Cette réalisation est un travail de longue haleine. Celle-ci a été conçue et exécutée par Alain Audrerie, charpentier et Compagnon du Tour de France. Commencée en 2005, elle a nécessité plus de 2500 heures de travail et sest terminée récemment par sa mise en place. Elle comprend 22 liens.

15 Les charmantes fenêtres de la maison! Elles comprennent volets intérieurs et extérieurs

16 Lentrée de la piscine avec, encore, un portail constitué de vieux outils et rempli de symboles…

17 La cave!

18 Autour de la cave, ces représentations des quatre éléments : en haut, à gauche, leau, à droite, la terre, au centre, lair et en bas, le feu.

19 En 1988, des amis, propriétaires du restaurant de l'Entrecôte à Toulouse, proposèrent à Claude de grandes baies dont ils navaient plus lutilisation après d'importants travaux. Il songea alors à un aquarium et les entreposa en attente! Puis, le vent du nord aidant, il pensa que faire un kiosque fermé mais clair pourrait être particulièrement intéressant… Le projet de la gloriette vit alors le jour. Il fallait que les baies sadaptent parfaitement car on ne pouvait les couper : elles étaient blindées! Daprès Claude, cest « La magie du nombre dor » qui a donné le tempo de la construction…

20 « Lieu de lumière, à lombre de la création, elle se dresse comme un refuge, elle est le fruit dun imaginaire où le bruit devient silence, où la vie devient éternelle, où le temps sarrête pour initier les hommes. Elle représente un hommage au Grand Architecte; son serviteur na eu quun seul souci, réaliser un ouvrage qui soit un lieu de rencontre et de communication. Le symbolisme a été choisi pour son universalité, commun aux peuples de cette planète; il représente un langage simple.» (Claude Sommaggio)

21 « La Gloriette a été orientée à la naissance du solstice dété, le 21 juin 1989, à 4 h 20, temps universel ( TU). Cette date a été volontairement choisie pour deux raisons : la première, cest le bicentenaire des Droits de lHomme, la deuxième, cest le centenaire de la création de lUnion Compagnonnique des Devoirs Unis et la réunification des trois Rites. Une occasion toute particulière pour marquer ces deux événements importants. » (Clauder Sommaggio)

22 « La mosaïque à lentrée, réalisée par Vaudois LAmi des Arts, représente les scènes de la vie, les quatre éléments, la famille, la sagesse, le riche qui fait loffrande et se masque le visage, lintellectuel, celui qui travaille la terre, et celui qui travaille de ses mains, mais encore un nombre important déléments à découvrir. » (Claude Sommaggio)

23 Dans la gloriette, une autre sculpture de Claude. En fait, on retrouve dans cette construction une foule de symboles que je ne pourrais énumérer… Claude a voulu aussi illustrer par du faux vitrail, ceux qui, selon les légendes, seraient à la base du Compagnonnage, les bâtisseurs du temple de Salomon : le roi lui-même; maître Jacques et le père Soubise. Après la construction, Maître Jacques serait venu en Provence et le Père Soubise à Bordeaux…

24 Salomon Deux mains en élévation symbolisent le chiffre dix, double pentagone ou unité de DIEU, dont jaillit lUnion éternelle. Au-dessus, la lune, symbole de la fécondité et de transmission du savoir. Maître Jacques Père Soubise

25 Plusieurs pièces, dont quelques assiettes, évoquent des moments importants de la vie des Compagnons…

26 Un lampadaire fait de vieux outils où lon peut remarquer les lettres U et C entrelacées ce qui signifie : Union Compagnonnique.

27 Dans cette sculpture, on peut identifier un poisson, à gauche de la fourche.

28 Ici, Claude a voulu représenter un dinosaure et à droite, il sagit dun support à plateau.

29 Rappelant le statut ancien de la propriété, on trouve lentrée dun souterrain, fermée par une grille également réalisée avec d'anciens outils. On peut y observer léquerre et le compas entrelacés. Ce souterrain permet laccès, sans doute plus ou moins facile, à de très grandes salles pouvant abriter jusquà une trentaine de personnes.

30 Le voici, notre ami Claude, auprès des canalisations qui permettent la circulation de leau.

31 A gauche, le four restauré qui a joué un grand rôle dans le village puisque cétait le « four banal », utilisé par tous. A droite, une planche à carder la laine et le lin avec des clous en fer forgé et, sur cette planche, des motifs datant de la Révolution.

32 Une vue densemble avec les allées de buis et, à gauche, une autre des sculptures qui ornent le jardin!

33 Un petit bar ombragé pour la période estivale!

34 A droite, la fontaine avec son petit bassin où a été sculpté le Chrisme, avec le lapin au centre de lalpha et loméga qui nous rappelle que nous sommes des apprentis sur le chemin de la vie. Et sur larc, le N pour Nathalie, rappelant sans doute un être important dans la vie du concepteur…

35 Le blason des Séran : « Dor, à une anille dazur »

36 La salle à manger qui sera complétée par une cuisine moyenâgeuse derrière le muret…

37 Encore œuvres de Claude, ce chapiteau et la poutre de chêne.

38 A létage, près de la chambre des maîtres non encore terminée, cette immense terrasse, avec vue sur la cité de Lavaur.

39 A proximité de la terrasse, ce bar vient tout droit de lancien hôtel qui était la propriété de Claude et qui a fermé ses portes.

40 Den haut, la vue sur la piscine. Le bâtiment de gauche abrite une cuisine dété

41 En 2001 et 2002, ce fut laménagement du grand salon avec laide dun aspirant compagnon. La clef de voûte de larc plein cintre est gravée dune croix de Templier représentant le blason de La Selve, village de lAveyron doù est originaire Yvette. La maison a été habitable en 2003 mais Claude et Yvette y ont dabord logé leurs enfants temporairement. Ils sy sont installés à leur tour en 2008 et depuis, ils continuent les travaux…

42 La cheminée restaurée est dorigine. Sur le haut, a été insérée la clé de voûte de la tombe dun Templier, ramassée sur le chemin de Saint-Jacques. Elle représente la mort initiatique et la dualité régies par le Grand Architecte. Sur les chapiteaux dangle supportant le linteau, Y et C pour Yvette et Claude.

43 Sculpté par Claude, ce symbole de Venise : le Lion de Saint Marc, avec le texte en Latin « pax tibi Marce Evangelista meous «, Paix à toi, selon Marc lEvangéliste. Ce symbole rappelle les origines vénitiennes des père et mère de Claude.

44 Sur ce panneau de lhorloge ont été sculptées, au-dessus du blason des Séran, trois roses et deux colombes de la Paix. Bourguignon la Sincèrité, Compagnon de Montauban, en est le créateur. On peut, également, voir ce blason sur l'arc plein cintre extérieur donnant sur la conciergerie, et sur la porte de la cave.

45 Cette maison, Claude la nomme la Maison des Abeilles. Je lui ai demandé pourquoi et voici la réponse : « La première raison est toute simple : il y a des ruches En Pradines car je suis très écolo, respectueux de la nature. La deuxième, cest la maison de la Mère : la ruche des Compagnons. Les abeilles symbolisent ce monde des travailleurs, mais c'est aussi le symbole du partage, de la fraternité et de la mutualité qui a toujours existé depuis l'antiquité dans le monde des ouvriers Compagnons, bien avant la Sécu.... La troisième raison, c'est que nous aimons recevoir et partager. En Pradines est devenu une étape sur le chemin de St Jacques où l'on peut trouver le gite et le couvert ( gratuitement). C'est aussi ça le Compagnonnage. »

46 Nous voici à la cuisine dété. On y retrouve une belle collection de cuivres.

47 Dans latelier, avec la hotte de la forge surmontée dun fer à cheval et dun coq, plusieurs pièces de musée! Il faudrait beaucoup de temps pour découvrir toutes les richesses de ce capharnaüm!! Un autre aspect de la cuisine dété.

48 Au-dessus dun arc extérieur, Claude a gravé ce livre avec une rose à gauche et à droite, la représentation de sa marque de Compagnon. Toutes ces lignes ont une signification : naissance et mort du corps mais aussi recherche continuelle de la perfection qui nest jamais atteinte. A la base, lorientation des compagnons tournés vers la lumière.

49 Et maintenant, Claude sest lancé dans des activités de tailleur de pierre! Il reste encore beaucoup à faire pour terminer cette demeure! Il explore, tour à tour, divers métiers de la construction!

50 Douze jours après ma visite, le résultat est là! La fenêtre quil taillait alors, est prête à être installée dans la tour!

51 En guise de conclusion, je veux redonner la parole à Claude: « Sur l'arc plein cintre extérieur côté cuisine un livre que j'ai sculpté d'un côté une rose pour la Mère Ruthénoise la Vertu de Silence et de l'autre ma marque de Compagnon, j'ai voulu à travers cela marquer notre présence en ces lieux, quelque part signifier que nous étions deux à s'y être investis.. Que ces lieux marquaient aussi une grosse partie de sacrifices et d'Amour de notre vie. » Ce livre ouvert, que jai présenté plus tôt, vous le retrouvez ci-dessous. Pour plus de compréhension, je dois préciser quYvette a été intronisée mère des Compagnons du Midi-Pyrénées sous ce nom de « Mère Ruthénoise la Vertu de Silence »

52 Musique : Cansos de Trobaritz (XIIe-XIIIe) Vos que-m semblatz dels corals amadors Condesa de Provenza Garsenda et Gui de Cavaillon Documentation : Claude Sommaggio Photos, conception et réalisation : M.-J. Farizy-Chausé Juin 2012 Dautres diaporamas sur :

53 Note concernant la musique : « Vos que-m semblatz dels corals amadors est une brève tenson (dialogue poétique ), ou, plus exactement une chanson formée de deux simples coblas (couplets) alternants dont le premier est écrit par la Condesa de Provenza Garsenda, épouse du Comte Alfonso II, (entre 1193 et 1215, comme on peut en apporter la preuve), et le second par le troubadour Gui de Cavaillon (1er quart du XIIIe siècle). Cétait une habitude admise que les dialogues lyriques de cette sorte utilisent la mélodie dune canso généralement connue et répandue. Dans ce cas précis, cest la chanson Jamais nul temps no-m pot ja far Amors du troubadour limousin Gaucelm Faidit (situé entre 1172 et 1203) qui a prêté sa mélodie. » (Extrait du livret du CD dHesperion XX)

54 A U R E V O I R

55


Télécharger ppt "AVEC MARIJO E N P R A D I N E S La Maison des Abeilles."

Présentations similaires


Annonces Google