La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

–Images du net Avancez au clic à votre rythme Le palais de l'Elysée, à Paris, est le coeur du pouvoir. Le président y vit officiellement. C'est là qu'il.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "–Images du net Avancez au clic à votre rythme Le palais de l'Elysée, à Paris, est le coeur du pouvoir. Le président y vit officiellement. C'est là qu'il."— Transcription de la présentation:

1

2 –Images du net Avancez au clic à votre rythme

3 Le palais de l'Elysée, à Paris, est le coeur du pouvoir. Le président y vit officiellement. C'est là qu'il travaille. Cet hôtel particulier a été construit au début du XVIIIe siècle. A l'origine, il a été construit par Armand-Claude Mollet pour le comte d'Evreux. Il a un temps appartenu à la marquise de Pompadour, avant d'être habité par l'impératrice Joséphine, la première femme de Napoléon Ier. Ce dernier y signa la deuxième abdication de la France en 1815, après la défaite de Waterloo. Depuis 1875 (IIIe République de Mac-Mahon) c'est la résidence officielle du président de la République.

4 A sa prise de fonction en 1958, le général De Gaulle envisage de déménager la résidence du président de la République aux Invalides ou même au château de Vincennes. Il trouvait l'Elysée inadapté à l'exercice du pouvoir. Finalement, il restera dans Paris. Depuis, tous les chefs d'Etat qui s'y sont succédé ont procédé à des aménagements, qui transformèrent le lieu en une succursale des Arts décoratifs de Paris. Les meubles 70's de Pierre Paulin y firent leur entrée. C'était le début de l'art contemporain dans la demeure des présidents.

5 Méconnu du grand public, l'hôtel de Marigny est sorti de l'ombre dernièrement grâce à Nicolas Sarkozy. C'est là que s'est installé Muhammar Kadhafi pendant son voyage officiel en France en Tentes bédouines et cohortes de femmes militaires à sa botte s'étaient installées dans les jardins de l'hôtel. Situé juste à côté du palais de l'Elysée, Marigny est une propriété de l'Etat depuis Elle sert de résidence d'accueil des chefs d'Etat étrangers. Construit en 1869 pour le baron Gustave de Rothschild, le numéro 23 est créé sur l'avenue de Marigny à l'emplacement de deux hôtels démolis.

6 Jeanne-Antoinette Poisson, la marquise de Pompadour, soucieuse d'acquérir une demeure parisienne, acheta Marigny. Lassurance, son architecte favori, fut chargé d'aménager la "chambre de parade" et le jardin : il y introduisit des portiques, des charmilles, des cascades, un labyrinthe et une grotte dorée. A sa mort, la marquise légua la résidence à Louis XV. Le tsar Alexandre et Napoléon III y séjournèrent, comme des dizaines de chefs d'Etats prestigieux.

7 Construit au XIVe siècle pour la famille d'Angennes, le château de Rambouillet devient officiellement résidence présidentielle le 23 février 1886, sous la IIIe République. Félix Faure en fait notamment sa résidence d'été. Sous les présidents Pompidou et Giscard d'Estaing, des parties de chasses ont été organisées dans le grand parc de 800 hectares de cette somptueuse demeure. Mais loin d'être restée "la maison du chasseur", la château a eu son importance politique. En 1975, Giscard d'Estaing choisit ce lieu pour le premier sommet des pays industrialisés.

8 En 1978, lorsque le risque d'une cohabitation apparaît au moment des élections législatives, Giscard d'Estaing envisage de s'y installer pour se tenir à l'écart de Paris, et de ne se rendre à l'Elysée que pour le Conseil des ministres. Finalement, les législatives ont été remportées par la droite et le président est resté à l'Elysée. Depuis les années 1980, plusieurs sommets ont eu lieu dans cette résidence. En 1999, les négociations sur le Kosovo ont eu lieu au château de Rambouillet. Depuis, le château accueille régulièrement les chefs d'Etats étrangers en visite en France.

9 Jacques Chirac est à l'origine d'une légende de Brégançon. On dit qu'à Paris circulent des photos de lui, nu, au balcon de Brégançon ! Jamais personne n'a pu en témoigner et le mystère demeure... Mais bien d'autres photos ont étés faites sur sa résidence préférée. Situé sur la commune de Bormes-les-Mimosas, entre Hyères et Le Lavandou, le fort de Brégançon se dresse sur un piton rocheux de 35 m d'altitude. Depuis janvier 1968, c'est la résidence d'été officielle du président de la République, sauf pour Nicolas Sarkozy : après ses vacances américaines ou en Egypte, il a privilégié la Lanterne.

10 Tous les président y ont passé de bons moments : Pompidou pendant l'été, Giscard d'Estaing à la Pentecôte, Mitterrand y recevait Helmut Kohl... La prospérité de l'îlot de Brégançon, depuis des siècles, est due à sa situation abritée du vent d'est, générateur de grande houle et très dangereux. C'était un lieu de repli et un abri pour de nombreux bateaux. Pendant la Première Guerre mondiale, le fort fut occupé puis déclassé en C'est Pierre-Jean Guth, architecte de la Marine nationale, qui l'aménagea en résidence présidentielle tout en préservant ce qui restait de la forteresse originelle.

11 Fait méconnu, la présidence de la République possède un domaine de 400 hectares à Marly-le-Roi (dans les Yvelines) depuis Le général De Gaulle y a séjourné quelques jours en 1946 après s'être retiré du pouvoir. Le domaine, avec son château construit par Jules Hardouin-Mansart, servait de lieu de villégiature à Louis XIV. Il fut pillé par les révolutionnaires et détruit au début du XIXe siècle. Un musée-promenade permet de découvrir l'histoire du domaine alors que les sculptures originales du parc se trouvent au Louvre. Le parc est ouvert au public.

12 Pendant longtemps, cette résidence privée de l'Essonne est restée inconnue du grand public. Discret, Mitterrand y séjournait pourtant le week-end. Libération, en 1994, a révélé l'existence de cette résidence en cherchant le cheval offert par le président du Turkménistan à François Mitterrand. A sa mort, on a appris que la confidentialité de cette résidence était liée à la présence, certains week-ends, de sa fille Mazarine Pingeot. Elle n'a été ouverte au public qu'une fois, lors des Journées européennes du patrimoine en 1995, et uniquement aux habitants de la commune de Souzy-la-Briche.

13 Est-ce que Sarkozy ira là-bas chercher la tranquillité ? Pour le séduire, ce domaine comprend un château construit sous la Restauration, une chapelle de style gothique au bord d'un grand étang, deux fermes pour s'ébrouer dans la paille et un vaste terrain de 280 hectares environ, composé pour les deux tiers de bois et pour un tiers de pâturage. De biens belles conditions pour un week-end romantique avec la première dame... Moderne, puisque c'est la plus récente résidence de la Présidence, léguée en héritage en 1978 par le peintre Jacques Simon à la République française.

14 C'est une chanson qui rendit ce lieu populaire en 1790, fustigeant "Les aristocrates à la Lanterne". "Ah, ça ira!" dit aussi la chanson... et ils y allèrent en nombre, les Premiers ministres qui eurent le plaisir d'en profiter. Cécilia ex-Sarkozy, amoureuse du domaine, envisagea d'en faire la demeure officielle de sa famille en échangeant la Lanterne contre Souzy-la-Briche, domaine réattribué au Premier ministre, François Fillon. La cérémonie du mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni a été célébrée à l'Elysée mais le dîner a eu lieu à la Lanterne. De nombreuses réceptions y sont organisées.

15 Ce pavillon de chasse édifié en 1787, en bordure de la ménagerie du château de Versailles, est réquisitionné en 1959 par le général De Gaulle qui le réserve à son Premier ministre. André Malraux, ministre de la Culture, y résidera 7 ans après la destruction de son appartement par l'OAS. Michel Rocard, Premier ministre de 1988 à 1991, y fera faire des rénovations avec notamment la construction d'une piscine. Le survol de la résidence est strictement interdit, cinq cars de CRS stationnent en permanence le long des murs d'enceinte. De grandes haies cachent l'essentiel du pavillon de la Lanterne.

16 L'hôtel Matignon est la résidence officielle du Premier ministre français. Il compte quatre salons, des espaces de travail et les appartements privés du Premier ministre. Bâti en 1722, il est revendu inachevé à Jacques de Goyon de Matignon. Par l'intermédiaire de sa femme, ce sont les princes de Monaco qui en héritèrent (Albert II est d'ailleurs "sire de Matignon"). En 1808, il est vendu à Talleyrand, puis à Napoléon 1er en En 1816, à la Restauration, Louis XVIII l'échange contre l'Elysée. Sa soeur le propose à une communauté de religieuses avant de le louer à un riche américain.

17 En 1922, la France rachète Matignon à l'Autriche-Hongrie et Gaston Doumergue en fait la résidence du président du Conseil en A l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le Général de Gaulle s'installe à Matignon. L'hôtel est entouré d'un parc de 3 hectares, c'est le plus grand jardin privé de Paris. Il allie perspective à la française et plantation à l'anglaise. Depuis Raymond Barre, qui a planté un érable à sucre, chaque Premier ministre, à l'exception de Jacques Chirac, y plante un arbre à son arrivée. François Fillon, son dernier locataire en date, a planté un cornouiller des pagodes.

18 La Celle-Saint-Cloud, en banlieue ouest de Paris, accueille des réunions internationales et des hôtes étrangers. A l'origine, c'est un monastère composé d'un corps de ferme et de bâtiments pour abriter les moines. Il est revendu en La marquise de Pompadour l'achète en 1748, y ajoute de nouveaux embellissements et y accueille Louis XV son bien-aimé. En 1940, la grande duchesse Charlotte de Luxembourg, fuyant l'occupation allemande, s'y réfugie quelques jours. Mais les Allemands occupent ensuite ces mêmes lieux en août 1944.

19 A la Libération, Auguste Dutreux récupère la propriété. Il lègue le tout en 1951 au ministère français des Affaires étrangères, dont le ministre est alors Maurice Schumann, d'origine luxembourgeoise comme lui. Depuis, des discussions sur les affaires africaines sont souvent tenues dans ces salons, là même où Jackie Kennedy et Elisabeth II burent parfois le thé...

20 Vieux de 200 ans, l'hôtel de Beauvau n'est le siège du ministère de l'Intérieur que depuis un peu plus d'un siècle. Un avocat au parlement de Paris, Armand Gaston Camus est à l'origine du bâtiment. Charles-Just de Beauvau avait commandé l'ouvrage par amour pour sa seconde épouse, Marie-Charlotte de Rohan-Chabot. Elu à l'Académie française en 1771, ce prince s'entoure d'un cercle de littérateurs et se fait remarquer. L'hôtel Beauvau est acheté en 1807 par le général Pierre Dupont de l'Etang, futur ministre de la guerre de Louis XVIII.

21 En 1859, les m2 de l'hôtel sont cédés à l'Etat. L'éphémère ministère de l'Algérie, créé par Napoléon III, s'y installe. Dès 1861, l'immeuble est affecté au ministère de l'Intérieur, à l'époque logé dans l'hôtel de Conti, moins spacieux. Le coeur du dispositif administratif se rapprochait ainsi de la tête de l'Etat, l'Elysée.

22 Résidence officielle du président de l'Assemblée nationale, l'hôtel de Lassay est contigu à ses bâtiments. Armand de Madaillan, marquis de Lassay, ami et amant de la duchesse de Bourbon, commande un hôtel en En 1792, l'hôtel somptueusement aménagé est confisqué comme bien national à Louis-Joseph, prince de Condé, petit-fils de la duchesse de Bourbon. Il abrite alors la nouvelle Ecole polytechnique jusqu'en Il est restitué aux Condé en 1815, mais vendu à l'Etat en 1843 après l'extinction de la branche. Il sert depuis de résidence au président de la Chambre.

23 De 1870 à 1879, l'hôtel de Lassay est inoccupé, le gouvernement ayant son siège à Versailles. En 1873, il accueille le shah de Perse Nasser El-Din. En 1879, il devient la résidence du président de la Chambre des députés, l'actuelle Assemblée nationale. C'est donc Bernard Accoyer, le député UMP de Haute-Savoie, qui a le privilège de jouir de cette résidence aujourd'hui. Sans loyer bien sûr...

24 Le président du Sénat jouit d'un hôtel particulier au siège du Sénat, dans le jardin public du Luxembourg. Construit au milieu du XVIe siècle, il est acquis en 1570 par François de Luxembourg. En 1612, l'hôtel et les terrains qui l'entourent sont achetés par la régente Marie de Médicis. En 1627, Marie de Médicis donne l'hôtel au cardinal de Richelieu, son protégé. On y trouve, entre autres, un vestibule à colonnes qui ouvre sur un escalier monumental orné de miroirs (nouveauté pour l'époque) et, à l'étage, l'appartement de parade, richement décoré et constitué d'une succession de salons.

25 En 1729, Louis de Bourbon-Condé y crée l'académie du Petit Luxembourg qui réunit des savants et des artistes. Louis XVIII s'installe au Petit Luxembourg avant de fuir en exil. En 1795, il est affecté au Directoire, et quatre des cinq directeurs s'y installent, dont Sieyès, qui y prépare le coup d'Etat du 18 brumaire. Le Premier consul Bonaparte et sa femme Joséphine s'y installent alors. Aujourd'hui, l'aile droite, appelée aussi hôtel de la Présidence, est la résidence de Christian Poncelet, président du Sénat depuis 1998.

26 Vu sur humourpps.com


Télécharger ppt "–Images du net Avancez au clic à votre rythme Le palais de l'Elysée, à Paris, est le coeur du pouvoir. Le président y vit officiellement. C'est là qu'il."

Présentations similaires


Annonces Google