La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012."— Transcription de la présentation:

1 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012

2 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations»: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

3 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations»: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

4 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Diminution structurelle du nombre dexploitations - Rythme constant de 3,17 % depuis 1980

5 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Le volume de la main dœuvre diminue presque au même rythme que le nombre dexploitations - Rythme constant de 3,06 % depuis 1980

6 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Au cours de la même période, la SAU moyenne par exploitation est passée de 20.7 ha à 51.1 ha (+2.93 % par an)

7 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Evolution du nombre dexploitations en Wallonie en fonction de la taille (entre 2001 et 2010) Seuil de persévérance: 80 ha …mais ! plus de 80 % des exploitations ont SAU < 80 ha

8 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Premiers constats Les exploitations en place sont engagées dans une dynamique dagrandissement qui entre «mécaniquement» en concurrence avec linstallation des jeunes agriculteurs car elle nest pas créatrice demploi. Lemploi agricole régresse et ce à un rythme régulier depuis de nombreuses années. Ce phénomène nest pas isolé si on regarde ce qui se passe dans dautres régions ou Etats européens (*). Les causes ou les mécanismes à lorigine de ce processus ont été démontrés. Ils sont étroitement liés aux gains de productivité et aux baisses progressives des prix agricoles. Le rôle de la PAC dans cette évolution a été (et est encore) déterminant. (cf. B) (*) Pour illustrer le propos, rappelons que lemploi dans le secteur agricole de lUE 27 a diminué de 25% entre 2000 et 2009, correspondant à la perte de 3.7 millions demplois à temps plein (17 % UE15).

9 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations»: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

10 Le taux de remplacement: un indicateur à améliorer cessations dactivités sans reprises « nouveaux déclarants » mais combien de « nouveaux installés » ???« nouveaux installés » Chiffres peu fiables (surévalués) … Si analyse évolutions (et pas chiffres absolus): DIMINUTION du NOMBRE dINSTALLATIONS N.Nouvelles Installations N. Cessations + N. Nouvelles Installations Le TRA « réel » (installations aidées): /(513+95)= 0.16… moins de 2 reprises « aidées » pour 10 cessations ! Entre 2001 et 2010

11 Pyramides des âges (2000 et 2010) de la population agricole wallonne

12 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Pyramides des âges (2000 et 2010) de la population agricole wallonne: enseignements Le nombre de jeunes agriculteurs <35 ans ne représente plus que 4.4 % de la population totale agricole en 2010 contre 11 % en % (2000) à 11 % (2010) si on prend lévolution du taux des moins de 40 ans. Cette perte reflète la diminution du nombre de jeunes agriculteurs qui se sont installés sur cette période. La proportion dagriculteurs > 50 ans se relève: 55 % en Nouveau vieillissement dû essentiellement à laugmentation de la tranche ans (celle de 65 ans restant stable). Le départ à la retraite programmée dici 15 ans concerne 55 % des agriculteurs qui occupent encore plus de 46 % de la SAU wallonne.

13 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Seconds constats Entre 2007 et 2010, …. moins de 2 «arrivées aidées» pour 10 « départs » Les données chiffrées «nouvelles installations » sont incomplètes. Elles devront être affinées et précisées à lavenir. Le changement de méthode de collecte de données (recensement vers CTI) à partir de 2011 constitue une belle opportunité daméliorer ces statistiques! La tendance dévolution du nombre de jeunes agriculteurs qui sinstallent est à la baisse. Cela nous est confirmé par la comparaison des pyramides des âges sur une période récente. La problématique du renouvellement des générations est donc toujours bien manifeste en agriculture et semble se renforcer sur cette période récente. La pyramide des âges nous éclaire aussi sur lampleur du défi du renouvellement des générations pour les 15 années à venir! Dici à cette échéance cest en effet plus de 55 % de la population active wallonne qui sera arrivée à lâge de la retraite, la question du renouvellement des générations sera un enjeu déterminant pour le futur du tissu agricole wallon !

14 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations »: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

15 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Le rôle de la PAC dans cette évolution a été (et est encore) déterminant. PAC des débuts: objectif « productivité ». PAC des réformes (tournant 80-90, Réforme Mac Sharry 1992): objectif « compétitivité ». Rapprochement des prix intérieurs sur prix mondiaux, avec baisses successives des prix de soutien compensées par des aides à lhectare. Les causes ou les mécanismes à lorigine du processus dagrandissement ont été démontrés. Ils sont étroitement liés aux gains de productivité et aux baisses progressives des prix agricoles. Dans nos Région, depuis 1950: progrès techniques (mécanisation + intrants) gains de productivité baisse des coûts de production baisse progressive des prix sur les marchés. Lune des «constantes» sur toutes ces années a été la pression à la baisse sur le niveau des prix agricoles. Cette pression a directement influencé le processus (historique) de concentration des exploitations agricoles. Si on soriente vers lavenir, le « niveau des prix » continuera à influencer directement le nombre dexploitations qui pourront ou pas faire lobjet dune reprise. 1. Influence du niveau des prix

16 Le niveau de prix influence directement le nombre de cessations dactivités. Du niveau de ceux-ci va donc dépendre le nombre dexploitations qui pourraient potentiellement faire lobjet dune reprise lors de la cessation dactivité. Les prix sont donc la première politique de restructuration … ou dinstallation ! Illustration du seuil dinvestissement. Source exposé M. Mazoyer lors du séminaire « La PAC à lhorizon 2020 : quelles politiques de structures ? » - Collectif Stratégies Alimentaires – Mai 2011.

17 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations »: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

18 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Influence sur linstallation: Le manque de prévisibilité au niveau de lévolution des prix (et des coûts) augmente le facteur de risque, ce qui est préjudiciable à linvestissement et donc à linstallation des jeunes agriculteurs ! Cette situation rend difficile voire impossible toute étude prévisionnelle de revenu. 2. Influence du régime de prix Volatilité des prix et des coûts accrue Revenu de + en + volatil

19 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 La future PAC créera-t-elle les conditions pour « inverser » cette tendance de la baisse des prix et de la volatilité, 2 facteurs qui influencent négativement linstallation en agriculture ? Lorientation générale de la PAC vers des objectifs de compétitivité et donc de baisse des prix agricoles nimplique-t-elle pas, implicitement, la poursuite du processus daugmentation de la taille des exploitations au détriment de linstallation? Loption de la suppression des mécanismes de régulation des marchés (instruments de gestion de loffre, systèmes de droits variables dimportation et dexportation, …) qui nous place dans un régime de prix non régulés et très instables, nentre-t-elle pas mécaniquement en concurrence avec toute politique dinstallation? Quelles sont les actions à poursuivre, à améliorer et à concevoir pour développer davantage dindépendance de nos systèmes de production par rapport à des chocs extérieurs? Lévolution de nos systèmes de production vers plus dautonomie, facteur favorable pour lavenir de linstallation des jeunes agriculteurs Rôle déterminant du premier pilier de la PAC pour lavenir de linstallation des jeunes agriculteurs!

20 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations »: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

21 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars Influence du poids des capitaux (conséquence de la dynamique dagrandissement) capital (+ 64 % de 1980 à 2009 en termes réels) poids capitaux à emprunter renforcement du problème de lévaluation de « lentreprise agricole » transmissibilité souplesse (rigidité réponse « rapide » aux signaux du marché) fragilité financière … annuité > revenu problèmes de liquidités = menace pour le secteur Cf. graphe annexe Et dans 15 ans? Apport de capitaux « extérieurs »… agriculture « familiale »

22 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations »: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

23 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars Influence de laugmentation de la pression foncière pression foncière (conséquence de lévolution actuelle) renchérissement du prix et surévaluation de la terre (décalage valeur de vente vs valeur économique) Renforcement du problème de lévaluation de « lentreprise agricole transmissibilité (accentuation dintérêts divergents) Accentuation du montant du « chapeau » fragilisation de la viabilité économique Pour les jeunes non issus du milieu agricole (HCF), la concurrence entre agriculteurs pour lagrandissement et le « décalage » valeur vente vs valeur économique BLOQUE laccès, la disponibilité du foncier. Facteurs daugmentation de la pression foncière: concurrence « interne » entre agriculteurs pour lagrandissement capitalisation des DPU (et futurs DP!) dans le prix de la terre opportunités de plus values lors de modifications de plans de secteurs.

24 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Plan A.Principaux constats : quelques chiffres permettant déclairer la problématique de linstallation 1.La dynamique dagrandissement: tendance lourde de la diminution de lemploi 2.Le «renouvellement des générations »: taux de remplacement et pyramide des âges B.Questions soulevées et commentaires. Les facteurs liés à cette évolution: quels impacts potentiels sur linstallation en agriculture? 1.Influence du niveau des prix 2.Influence du régime de prix 3.Influence du poids des capitaux 4.Influence du foncier C. Eléments de conclusions

25 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 C. Eléments de conclusions Comment limiter ou enrayer la diminution du nombre demplois qui menace la transmissibilité des exploitations et plus globalement lavenir de lagriculture familiale elle- même? Et comment accompagner larrivée dune génération qui sera plus que probablement moins nombreuse sur des fermes de plus en plus grandes? PAC et Foncier = 2 conditions nécessaires au changement. Ils peuvent conduire lun et lautre, en fonction du choix des mesures qui seront prises à limiter/favoriser lemploi en agriculture et à limiter ou favoriser le remplacement des exploitants cessant leur activité par larrivée de nouveaux entrants Pas demain une politique dinstallation mais une multitudes dactions qui devront être menées pour tenter de parvenir à atteindre ces 2 objectifs pistes de réflexions et de propositions … Grégory!

26 Merci pour votre attention!

27 Annexes

28 Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012 Le « renouvellement des générations »: les données manquantes (*) Par «jeunes agriculteurs installés pour la première fois », ou "nouvel installé" nous entendons : jeunes (de moins de 40 ans) qui sinstallent en reprenant tout ou partie (association, reprise partielle indivise ou divise) de lexploitation (existante) familiale - cas de figure le plus largement répandu (chiffres inexistants) Jeunes (de moins de 40 ans) qui sinstallent en reprenant tout ou partie dune exploitation « hors cadre familial » Jeunes qui créent une «nouvelle » exploitation par achat de terres ! sont normalement « exclus » de cette définition les jeunes agriculteurs qui reprennent la seconde partie de lexploitation après une 1ère phase où ils se sont installés en association. les changements de statut juridique (passage en société) ou de statut entre époux. ! Nous ne disposons daucunes données chiffrées sur la « répartition » du nombre dinstallations entre ces différentes situations. Retour vers TRA

29 Retour vers ppt Annexe: Evolution au fil des ans du poids de l'annuité dans le revenu (Source DAEA,2012)


Télécharger ppt "Assemblée annuelle de la FJA Gembloux, le 8 mars 2012."

Présentations similaires


Annonces Google