La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

J e suis Juif, ne à Tarse en Cilicie, mais cest ici, dans cette ville, que jai été élevé et que jai reçu aux pieds de Gamaliel, une formation stricte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "J e suis Juif, ne à Tarse en Cilicie, mais cest ici, dans cette ville, que jai été élevé et que jai reçu aux pieds de Gamaliel, une formation stricte."— Transcription de la présentation:

1

2

3 J e suis Juif, ne à Tarse en Cilicie, mais cest ici, dans cette ville, que jai été élevé et que jai reçu aux pieds de Gamaliel, une formation stricte à la loi, de nos pères. Jétais un partisan farouche de Dieu comme vous lêtes tous aujourdhui (Ac 22,3). Circoncis le huitième jour, de la race dIsraël, de la tribu de Benjamin, Hébreu fils dHébreux ; pour la loi pharisien ; pour le zèle, persécuteur de lÉglise, pour la justice quon trouve dans la loi, devenu irréprochable (Ph 3, 5-6). Ils sont Hébreux? Moi aussi ! Israélites? Moi aussi ! De la descendance dAbraham? Moi aussi ! Ministres du Christ ? Moi bien plus ! (2 Co 11,22).

4

5 P our ma part, javais vraiment cru devoir combattre par tous les moyens le nom de Jésus le Nazôréen. Et cest ce que jai fait à Jérusalem ; jai en personne incarcéré un grand nombre des saints en vertu du pouvoir que je tenais des grands prêtres et jai apporté mon suffrage quand on les mettait à mort. Parcourant toutes les synagogues, je multipliais mes sévices à leur égard pour les forcer à blasphémer et, au comble de ma rage, je les poursuivais jusque dans les villes étrangères. Cest ainsi que je me rendais un jour à Damas avec pleins pouvoirs et mandat spécial des grands prêtres (Ac 26, 9-12).

6

7 J e poursuivais donc ma route et japprochais de Damas, quand soudain, vers midi, une grande lumière venue du ciel menveloppa de son éclat. Je tombai à terre et jentendis une voix que me disait : Saoul, Saoul, pourquoi me persécuter ? Je répondis : Qui est-tu Seigneur ? La voix reprit : Je suis Jésus le Nazôréen, cest moi que tu persécutes ! Mes compagnons virent bien la lumière mais ils nentendirent pas la voix qui me parlait. Je demandai : Que dois-je faire, Seigneur ? Et le Seigneur me répondit : Relève-toi, va à Damas et là on tindiquera toute la tâche qui test assignée (Ac 22,6-10). En fait, jai été saisi moi même par Jésus Christ ( Ph 3,12)

8

9 I l y avait là un certain Ananias ; cétait un homme pieux, fidèle à la loi, dont la réputation était bonne auprès de tous les Juifs qui habitaient là. Il vint me trouver et me dit alors : Saoul, mon frère, retrouve la vue ! Et à linstant même, je la retrouvai et je vis…Reçois le Baptême et la purification de tes péchés en invoquant son nom (Ac 22,12.16) À cause de lui, je considère que tout est perte en regard de ce bien suprême quest la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur. A cause de lui jai tout perdu et je considère tout cela comme ordures afin de gagner Christ et dêtre trouvé en lui… Afin de parvenir, sil est possible, à la résurrection dentre les morts (Ph 3,7-11).

10

11 J e suis plein de reconnaissance envers Celui qui ma donné la force, Christ Jésus notre Seigneur, cest lui qui ma jugé digne de confiance en me prenant à son service, moi qui étais auparavant blasphémateur, persécuteur, et violent. Mais il ma été fait miséricorde, parce que jai agi par ignorance, nayant pas la foi (1 Tim 1, 12-13). Mais lorsque Celui qui ma mis à part depuis le sein de ma mère et ma appelé par sa grâce, à jugé bon de révéler en moi son Fils afin que je lannonce parmi les païens (Ga 1, 15-16). Avec le Christ, jai été crucifié. Je vis, mais ce ne plus moi qui vis cest Christ qui vis, en moi. Car ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui ma aimé et sest livré pour moi (Ga 2, 19-20).

12

13 O ù est-il le sage? Où est le docteur de la loi? Où est le raisonneur de ce siècle? Dieu na-t-il pas rendu folle la sagesse de ce monde? En effet, puisque le monde, par le moyen de la sagesse, na pas reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, cest par la folie de la prédication que Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs recherchent la sagesse ; mais nous, nous prêchons un messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, il est Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes (1 Co 1, 20-25).

14

15 L e bien que je veux, je ne le fais pas et le mal que je ne veux pas, je le fais. Or, si ce que je ne veux pas, je le fais, cest pas moi qui agis, mais le péché qui habite en moi. Moi qui veux faire le bien, je constate donc cette loi : cest le mal qui est à ma portée. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, en tant quhomme intérieur mais, dans mes membres, je découvre une autre loi qui combat contre la loi qui ratifie mon intelligence ; elle fait de moi le prisonnier de la loi du péché qui est dans mes membres. Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps qui appartient à la mort ? Grâce soit rendue à Dieu par Jésus Christ, notre Seigneur ! (Rm 7, 19-25).

16

17 L espérance ne trompe pas car l amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné. Oui, quand nous étions encore sans force, Christ au temps fixé, est mort pour des impies. Cest à peine si quelquun voudrait mourir pour un juste; peut être pour un homme de bien accepterait-on de mourir. Mais en ceci Dieu prouve son amour envers nous : Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs et puisque maintenant nous sommes justifiés par son sang, à plus forte raison serons-nous sauvés par lui de la colère. Si en effet, quand nous étions ennemis de Dieu, nous avons été réconciliés avec lui par la mort de son Fils, à plus forte raison, réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie (Rm 5, 5-9).

18

19 C est pourquoi nous ne perdons pas courage et même si, en nous, lhomme extérieur va vers sa ruine, lhomme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos détresses dun moment sont légères par rapport au poids extraordinaire de gloire éternelle quelles nous préparent. Notre objectif nest pas ce qui se voit, mais ce qui ne se voit pas ; ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel. Car nous le savons, si notre demeure terrestre, qui nest qune tente, se détruit, nous avons un édifice, œuvre de Dieu, une demeure éternelle dans les cieux, qui nest pas faite de mains dhomme. Car nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons accablés ; cest un fait : nous ne voulons pas nous dévêtir, mais revêtir un vêtement sur lautre afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Celui qui nous a formés pour cet avenir, cest Dieu qui nous a donné les arrhes de lEsprit ! (2 Co 4, 16.18; 5, 1.4-5)

20

21 J e vous exhorte donc, dans le Seigneur, moi que suis prisonnier : accordez votre vie à lappel que vous avez reçu… Appliquez-vous à garder lunité de lEsprit par le lien de la paix … Il y a un seul Corps, un seul Esprit, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous, et demeure en tous ( Ep 4, 1.3-6). Car tous, vous êtes, par la foi, fils de Dieu, en Jésus Christ… Il ny a plus ni Juif ni Grec ; il ny a plus ni esclave, ni homme libre; il ny a plus lhomme et la femme ; car tous, vous nêtes quun en Jésus Christ (Ga 3, 26.28).

22

23 J usquà cette heure encore, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités, vagabonds, et nous peinons en travaillant de nos mains. On nous insulte, nous bénissons ; on nous persécute, nous endurons (1Co 4,11-12). Quel est donc mon salaire? Cest doffrir gratuitement lÉvangile que jannonce, sans user des droits que cet Évangile me confère. Oui, libre à légard de tous, je me suis fait esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre. Jai partage la faiblesse des faibles, pour gagner les faibles. Je me suis faite tout à tous pour en sauver sûrement quelques uns. Et tout cela je le fais à cause de lÉvangile, afin dy avoir part (1 Co 9, ).

24

25 J e veux en effet que vous sachiez quel rude combat je mène pour vous, pour ceux de Laodicée, et pour tant dautres qui ne mont jamais vu personnellement (Col 2, 1). Ministres du Christ ? Je vais dire une folie, moi bien plus ! Dans les fatigues, bien davantage, dans les prisons, bien davantage, sous les coups, infiniment plus, dans les dangers de mort, bien des fois ! Des Juifs, jai reçu cinq fois les trente neuf coups, trois fois, jai été flagellé, une fois lapidé, trois fois jai fait naufrage, jai passé un jour et une nuit sur labîme sans compter tout le reste, ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises. Qui est faible, que je ne sois faible? Qui tombe, que cela ne me brûle? Sil faut senorgueillir, je mettrai mon orgueil dans ma faiblesse (2 Co 11, ).

26

27 N ous nous recommandons nous-mêmes en tout comme ministres de Dieu, par une grande persévérance dans les détresses. Les contraintes, les angoisses, les coups, les prisons, les fatigues, les veilles, les jeûnes, par la pureté, la science, la patience, la bonté, par lEsprit Saint, lamour sans feinte, la parole de vérité, la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice, dans la gloire et le mépris, dans la mauvaise et la bonne réputation, tenus pour imposteurs et pourtant véridiques, inconnus et pourtant bien connus, moribonds et pourtant nous vivons, châtiés sans être exécutés, attristés mais toujours joyeux, pauvres, et faisant bien des riches, nayant rien, nous qui pourtant possédons tout (2Cor 6, 4-10)

28

29 J e cours ainsi : je ne vais pas à laveuglette et je boxe ainsi ; je ne frappe pas dans le vide mais je traite durement mon corps et le tiens assujetti, de peur quaprès avoir proclamé le message aux autres, je ne sois moi-même éliminé ( 1Co 9, 26-27). Oubliant le chemin parcouru et tout tendu vers le but, je mélance vers le but, en vue du prix attaché à lappel den haut que Dieu nous adresse en Jésus Christ ( Ph 3, 13-14). Dès maintenant mest réservée la couronne de justice quen retour me donnera le Seigneur, en ce Jour-là, lui le juste juge ; et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé sa manifestation (2Tm 4,8).

30

31 J e fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille tient son nom au ciel et sur la terre ; quil daigne selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit, pour que se fortifie en vous lhomme intérieur, quil fasse habiter le Christ en vos cœurs par la foi ; enracinés et fondés dans lamour, vous aurez ainsi la force de comprendre, avec tous les saints, ce qui est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur et de connaître lamour du Christ qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez comblés jusquà recevoir toute la plénitude de Dieu. À lui la gloire dans lÉglise et en Jésus Christ, pour toutes les générations, au siècle des siècles. Amen (Ep 3, 14-20).

32

33 Q uiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Mais comment linvoqueraient-ils, lui en qui ils nont pas cru ? Et comment croire en Lui sans lavoir écouté ? Mais comment lécouter si personne ne le proclame ? Comment le proclamer sans être envoyé par lui ? Comme il est écrit : Comme ils sont beaux, les pieds des messagers de la Bonne Nouvelle ! (Rm 10,13-15).

34 Ce nest plus moi qui vis, cest le Christ qui vit en moi. (Gal 2-20).

35 Choix de textes : Renzo Sala ssp. Images de saint Paul : Mediaspaul Musique : Romance Réalisation : Carla ddm. Fête de la Conversion de S. Paul, 25 janvier 2009 Canada


Télécharger ppt "J e suis Juif, ne à Tarse en Cilicie, mais cest ici, dans cette ville, que jai été élevé et que jai reçu aux pieds de Gamaliel, une formation stricte."

Présentations similaires


Annonces Google