La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Maman a voulu se tuer, et nous avec, pour ne pas vivre ce supplice, mais quand jai dit « maman, je veux voir papa », maman a retrouvé du courage » un.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Maman a voulu se tuer, et nous avec, pour ne pas vivre ce supplice, mais quand jai dit « maman, je veux voir papa », maman a retrouvé du courage » un."— Transcription de la présentation:

1 « Maman a voulu se tuer, et nous avec, pour ne pas vivre ce supplice, mais quand jai dit « maman, je veux voir papa », maman a retrouvé du courage » un rescapé polonais. LE GOULAG…

2 Prisonnier. Photographie prises aussitôt après larrestation.

3 A la main. Les prisonniers navaient souvent que les outils quils devaient se confectionner eux-mêmes. Les grands canaux comme celui de la mer Blanche ont été creusés essentiellement à la main

4 Tchékistes. Quatre commandants de camps posent, en 1950, dans la région de la Kolyma en Sibérie. En marge, une fille a écrit « assassins ».

5 Femmes et enfants. Un rapport officiel, daté de 1949, recense 503 000 femmes dans les camps dont 23 790 avec des enfants en bas âge et 9 300 enceintes. Après laccouchement, lenfant leur était enlevé. En règle générale, elles ne le revoyaient jamais.

6 Mines. Extraction du charbon dans un camps indéterminé.

7 Staline. Accompagné de Lagoda, chef de la Guépéou, Staline assiste en 1933 à linauguration du canal de la mer blanche, qui porte son nom. Plus de 25 000 prisonniers y ont laissé leur vie. Pas assez profond, le canal fut de peu dutilité.

8 Libéré. Enfant polonais libéré après l « amnistie » promulguée à la suite de lattaque allemande contre lURSS. Près de 500 000 Polonais avaient été arrêtés des dizaines de milliers exécutés, dont 25 000 sur ordre personnel de Staline.

9 Souvenir. Des descendants de prisonniers des camps se recueillent sur la tombe de leur grand-mère. Ces monuments sont la plupart du temps symboliques. Limmense majorité des prisonniers est en effet restée sans sépulture.

10 « Si nous ne faisons pas plus defforts pour nous rappeler lhistoire de lautre moitié du continent européen, lhistoire de lautre régime totalitaire du XXe siècle, cest nous, en Occident, qui finirons pas ne pas comprendre notre passé, nous qui ne saurons pas comment notre monde est devenu ce quil est ». Anne Applebaum


Télécharger ppt "« Maman a voulu se tuer, et nous avec, pour ne pas vivre ce supplice, mais quand jai dit « maman, je veux voir papa », maman a retrouvé du courage » un."

Présentations similaires


Annonces Google