La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lutte contre les faux médicaments Justine Degeuser Laure Tiquet Mehdi Cherbatli Christophe Guilé Hadrien Bouchez 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lutte contre les faux médicaments Justine Degeuser Laure Tiquet Mehdi Cherbatli Christophe Guilé Hadrien Bouchez 1."— Transcription de la présentation:

1 Lutte contre les faux médicaments Justine Degeuser Laure Tiquet Mehdi Cherbatli Christophe Guilé Hadrien Bouchez 1

2 2 52 Milliards $ 10 % du marché mondial 70% des médicaments antipaludéens au Cameroun. Variabilité géographique =

3 3 25x 5x Moins risqué judiciairement 52 Milliards $

4 Fabrique clandestine de faux médicaments. Chine,

5 Problèmes 5 Vente sur internet 25% de tous les mails 15 milliards / jour pour la publicité de médicaments Ex: le site CanadaRxfree.com est de Mexico City le site CanadaRx.com est des Bahamas 50% des sites de ventes de médicaments mentent sur leurs sièges sociaux

6 6 Sanctions pénales Faibles sanctions pour corruption Marchés parallèles 90% des pharmacies anglaises ont des produits provenant du marché parallèle

7 7 Zones franches Elles servent de plate-formes de réexpédition (Dubai, Île Maurice, Singapour)

8 8 Pression des autorités Hopitaux encouragés à acheter le moins cher possible leurs médicaments Intermédiaires multiples Les médicaments peuvent changer de mains 20 à 30 fois en Europe Nombreux fabriquants en Inde et Chine échappent aux controles

9 Bien comprendre pour mieux lutter 9 Les pays sont différents, les faux médicaments le sont aussi USA: Système de santé peu développé France: produit de confort non remboursé Afrique: Absence ou prix des produits

10 Solutions 10 Législation Répression plus sévère Aujourdhui, sanction de 3 ans et damende Conserver la prise en charge Haut taux de remboursement Maintenir des dispositifscomme la CMU

11 11 Sensibiliser les acteurs Importateur Confiance mutuelle Vérification en amont des produits Grossiste Un autre grossiste Une personne autorisée à importer ou à fabriquer

12 12 Organismes & conventions Mondiaux MHRAIMPACTIRACMFDAs CAN Européens Medicrime Fondation Chirac OMCL Français DouaneCyberdouaneCNAC

13 13 Lancement en 2006 Composé par les acteurs de la lutte anticontrefaçon ONG Agences dexecution Industrie pharmaceutique Autorités réglementaires

14 Mise en place de législations et sanctions pénales Coordonne les actions Aide les pays 14

15 Convention medicrime Protection de la santé publique Introduction de sanctions pénales, mesures de prévention et protection des victimes Cadre de coopération internationale 15

16 Douanes 16 Cyberdouane (2009) Appartient au DNRED 8 analystes du renseignement 7 enquêteurs douaniers

17 17 Douanes classiques Méthodes dinvestigation Saisies Problèmes rencontrés

18 Campagnes de prévention 18

19 Eli Lilly dépense plus de 1 million $ / jour contre les contrefacteurs Pfizer est numéro 1 des victimes de la contrefaçon 19 Implication des entreprises pharmaceutiques

20 Les moyens de lutte 20

21 Moyens immatériels (Verified Internet Pharmacy Provider site) Sceau VIPPS = sites américains de vente de médicaments en ligne autorisés 16 février2011: nouvelle législation européenne Logo commun à toute lUE pour les sites autorisés de vente en ligne de médicaments 21

22 Prévention et dissuation technique 22

23 Hologrammes 23 Image 3D reposant sur la superposition de couches imprimées, visibles ou non selon langle Son arrachage laisse une trace indélébile indiquant le mot anglais VOID.

24 DNA taggants 24 ConcentrédADN dilué Aplication de la signature ADN Détection de la signature ADN PCR & séquensage ADN

25 Data matrix Prix: 0,1 à 0,3 centimes / boîte 25 Code-barre bidimensionnelle représentant une quantité importante d'informations

26 observation sous lampe UV ou IR Invisible à loeil nu 26 Encres UV / IR

27 Marqueur chimique et puce RFID (Radio Frequency Identification) 20 à 40 centimes / boîte 27 Mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes »(RFID transponder )

28 Points invisibles imprimés sur lensemble de lemballage Authentifier par scannage (scanner ou téléphone avec appareil photo numérique) 28 Cryptoglyph

29 Code à gratter 29 Ex: antipaludéen

30 eTACT: système de sérialisation de masse 30

31 Moyens matériels GPHF-Minilab Détection rapide et à bas prix de médicaments falsifiés plus de 350 minilaboratoires ont déjà été envoyés dans 70 pays. 31

32 Les moyens de lutte augmentent les moyens des contrefacteurs aussi Le succès découlera dabord dune collaboration nationale et internationale 32 Conclusion


Télécharger ppt "Lutte contre les faux médicaments Justine Degeuser Laure Tiquet Mehdi Cherbatli Christophe Guilé Hadrien Bouchez 1."

Présentations similaires


Annonces Google