La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Commentaire du Ct 17 oct 13, MA Dinechin. Chagall, cantique des cantiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Commentaire du Ct 17 oct 13, MA Dinechin. Chagall, cantique des cantiques."— Transcription de la présentation:

1 Commentaire du Ct 17 oct 13, MA Dinechin

2 Chagall, cantique des cantiques

3 Début du 3 ème chant 3,1-5 Ct 3, 1 Sur ma couche, la nuit, j'ai cherché celui que mon coeur aime. Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé! Ct 3, 2 Je me lèverai donc, et parcourrai la ville. Dans les rues et sur les places, je chercherai celui que mon coeur aime. Je l'ai cherché, mais ne l'ai point trouvé! Ct 3, 3 Les gardes m'ont rencontrée, ceux qui font la ronde dans la ville: "Avez-vous vu celui que mon coeur aime?" Ct 3, 4 A peine les avais-je dépassés, j'ai trouvé celui que mon coeur aime. Je l'ai saisi et ne le lâcherai point que je ne l'aie fait entrer dans la maison de ma mère, dans la chambre de celle qui m'a conçue. Ct 3, 5 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, par les gazelles, par les biches des champs, n'éveillez pas, ne réveillez pas mon amour, avant l'heure de son bon plaisir.

4 Chants ou chapitres ? La division en chapitres qui apparaît dans nos bibles date de 1227 lorsque Stephen Langton, professeur à lUniversité de Paris divisa la Bible en chapitres. La division en verset a été entreprise en 1539 par Robert Estienne. En fait, il y aurait sûrement à redécouvrir en repartant du texte linéaire, et en reconstruisant une logique pédagogique et sémantique. Dans ses ouvrages, Pierre Perrier propose une structure matricielle basée sur la logique et sur les sources araméennes avec comme couplet « je vous en conjure, filles de Jérusalem… » Si on y voit une préfiguration de la venue du Messie, on pourrait voir dans ce passage une image du « recouvrement au Temple » NOTA JDD

5 On entre dans laction et la recherche Alors que la partie précédente parlait du bien- aimé qui se laisse voir et entendre, ici, la bien aimée fait une démarche plus active Dieu ne simpose pas à nous, mais une simple recherche de notre part nest pas suffisante : risque de « fidéisme » si on pense que tout vient de Dieu, hérésie du pélagianisme si on croit que tout peut venir de notre volonté...

6 La recherche du bien-aimé en 6 axes 1.Réveil dans la nuit – Et nous, qui est « celui que mon cœur aime »? 2.Détermination daller chercher – Le « ferme propos », vertu ancienne et fort utile, ou la « ferme résolution » de lacte de contrition 3.Recherche audacieuse, à risques – Aller dans la ville, parler aux gardes, cest absurde 4.Par deux fois infructueuse 5.Puis récompensée 6.Conduite par lamour

7 La nuit, symbole négatif mais aussi positif Pour les hébreux, Cest lesclavage en Egypte, la captivité à Babyone Pour les mystiques, la nuit de la foi – Sainte Thérèse, « jai fait plus dactes de foi depuis un an que durant toute ma vie » – Mère Térésa durant 40 ans – Le samedi saint, et nous vivons une époque du samedi saint JPII Un temps de purification – St Jean de la Croix, un an au cachot sur fausse accusation Mais aussi pour tous ceux qui cherchent – Verlaine, en prison pour tentative dassassinat de Rimbaud, qui se convertit -> Sagesse : « lamentable ami qui me cherche où je suis »

8 La recherche folle, Ct3,3 Il est choquant quune femme questionne les gardiens : les commentateurs juifs ont interprété ce passage comme un rêve Les gardes signifient aussi le gardien dIsraël Pour les chrétiens, signe que la réponse se trouve au dedans de nous, pas dehors – St Ignace dAntioche, 2 ème successeur de Pierre, qui va vers le martyre avec « une voix qui murmure au dedans de lui, viens vers le Père ! »

9 Ct3,4 je lai saisi et fait entrer … Saisir rappelle le combat de Jacob Gn32,2 – "Lâche-moi, car l'aurore est levée", mais Jacob répondit : "Je ne te lâcherai pas, que tu ne m'aies béni. » Je ne le lâcherai pas, encore la ferme résolution – Sainte Thérèse dAvila « je ne veux pas dans mes couvents de borgne ni de manchotte », mais des femmes résolues à ne pas cesser de marcher quelles ne soient arrivées à la source de la vie

10 La chambre de celle qui ma conçue Un peu inconvenant, et souvent interprété comme le second temple de Jérusalem Cest aussi dans lévangile « renaître den haut », comme le dit Nicodème en Jn3 Cela peut être pour nous inviter le seigneur à revisiter notre passé et jusquà notre conception pour y apporter la paix – Jétais pécheur dès le sein de ma mère Ps 50 – La souffrance des enfants de père inconnu

11 En conclusion Qui est « celui que mon cœur aime »? Savons-nous prendre une ferme résolution A quel moment dans nos vies avons-nous trouvé le Seigneur ? Que pouvons-nous lui faire visiter de nos vies, jusquà notre prime enfance, lui qui est LE PRINCE DE LA PAIX


Télécharger ppt "Commentaire du Ct 17 oct 13, MA Dinechin. Chagall, cantique des cantiques."

Présentations similaires


Annonces Google