La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Molière: A Playwright and his Audience By: W.D. Howarth Whitney Reno.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Molière: A Playwright and his Audience By: W.D. Howarth Whitney Reno."— Transcription de la présentation:

1 Molière: A Playwright and his Audience By: W.D. Howarth Whitney Reno

2 Le Première Farceur de France 0 Started as tragic actor 0 Acting needed to be as natural as possible 0 It is true that Molières talents were all for comedy. He could never achieve the truly tragic manner; and it is asserted by some that having set out to succeed as a tragic actor, he performed so poorly at the first attempt that he was not even allowed to finish. From then onwards, they say, he confined himself to comedy, in which his success was constant.

3 Farce before Molière 0 Developed in medieval theater 0 Virtually disappeared by the 1630s 0 Satirical portraits of groups like: 0 Monks 0 Scholars 0 Lawyers 0 Caricatural view of relationship between husbands and their wives who wear the pants.

4 Progress of Molières Troupe 0 Started playing in the provinces after not having much success in Paris 0 Before 1660: shared Le Petit Bourbon theater with the Commedia DellArte group on off- days : moved into the Louvre onwards: became La troupe du Roi au Palais-Royal

5 King and Court 0 As La Troupe du Roi au Palais Royal, Molière and his troup were on call to serve the King 0 Played at: 0 Le Palais Royal 0 Le Château de Versailles 0 Le Château de Chambord 0 Homes of Nobility 0 Meant that he tailored his plays to suit the King & his company 0 Comédie-ballet 0 Light-hearted plays 0 Did Molière feel abused by the King? 0 It is true, we appear to be favoured by the nobility, but they merely want to use us for their pleasure. Its a miserable condition, to be at the mercy of their slightest whim.

6 Stage Configuration Parterre Stage Loges Ampithéâtre Théâtre

7 The 17 th Century Audience 0 Théâtre 0 Richest 0 Disliked by Molière and other actors and thus satirized in his plays 0 Loges 0 Boxes on sides 0 Wealthy bourgeois and their families 0 Ampithéâtre 0 Boxes in back of theater 0 Also wealthy bourgeois and families 0 Parterre 0 Standing in center 0 Not peasants, like in English theaters, but solid bourgeois (professionals) 0 Often caused ruckus

8 Les Salons 0 Began with Marquise de Rambouillet 0 Set the tone of polite French society 0 Cultured, not bookish 0 Intellectually curious, not pedantic 0 Followed by Mlle de Scudéry 0 Created an intelligent lay-public interested in literature

9 Les précieux & les précieux ridicules I should like it to be said of a person of my sex that she knows a hundred things she does not boast of, that she has a well-developed mind, is familiar with the best works of art, speaks and writes well, and has some experience of society; but I do not want it to be possible to say of her that she is a learned lady. Not that she who is not called learned my not know as much as, and more than, those on whom that dreaded title is bestowed; the difference is that she makes better use of her intelligence and is skilled in hiding that which the others are forever displaying. -Mlle de Scudéry

10 Les honnêtes hommes 0 Modest and discrete 0 Good listener 0 Cultured amateurs 0 Most influential section of Molières audience 0 Responsible for the hiding of crude humor 0 The perfect man 0 Was Molière an honnête homme?

11 Satire or Comic Catharsis? 0 Satire: 0 the use of humor, irony, exaggeration, or ridicule to expose and criticize people's stupidity or vices. 0 Ends up angering people 0 Comic Catharsis: 0 Molieres intention was not to scourge a particular vice 0 The distorted mirror of comedy 0 The confrontation with a comic exaggeration of faults latent within ourselves acts as a painless corrective. 0 The cathartic function of Molières comedy: to send us all away from the play purged and regenerated, as social beings, by the restorative process of laughter.

12 Pastiche: Michel de Montaigne

13 Des Immigrants Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup do pposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

14 Comparaison Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

15 Doublets and Enumeration Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

16 Répétition et Anaphore Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

17 Questions Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

18 Ironie Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

19 Lanecdote Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?

20 Le passé simple Chaque jour les immigrants traversent nos frontières américaines. Ils viennent avec leurs familles et leurs effets personnels, leurs espoirs et leurs rêves. Ils traversent les rivières, les montagnes, et les déserts. Ils luttent contre le temps, les animaux, et aussi les gardes de la clôture, mais ils ne savent pas quils vont se trouver face à beaucoup dopposition qui vient du peuple américain : les gens quils aimeraient devenir. Mais pourquoi est-ce quil y a cette opposition envers les immigrants ? Est-ce que le peuple pense que les arrivants vont leur voler le travail ? Est-ce que lopposition pense que les immigrants vont changer la langue du pays ? Est-ce quils pensent que les nouveaux venus vont apporter des maladies incurables et imposer leur religion et leur système politique à la peuplade ? Non, je crois quil est beaucoup plus simple que ça. Les Américains ont peur. Peur du changement, peur de tout étranger, peur des gens qui sont « différents ». Ils ont peur que quelquun dailleurs puisse affecter leur façon de vivre ici. Mais si nous sommes nombreux à partager cette opinion, nous vîmes déjà cette situation dans lhistoire. Je me souviens d'une histoire en particulier quand ces choses-là eurent lieu. C'était en Trois navires traversèrent locéan avec les passagers et leurs effets personnels, leurs espoirs, et leurs rêves. Ils luttèrent contre le temps, les maladies, et la mort. Quand ils arrivèrent, il y avait déjà un peuple qui habitait son Monde Nouveau. Ils découvrirent que le monde nétait pas si nouveau. Mais les étrangers continuèrent à venir. Ils construisirent des maisons et des rues. Ils apportèrent des maladies incurables et ils imposèrent leur religion et leur système politique à la peuplade qui déjà existait. Ils détruisirent presque tout de la civilisation quils « découvrirent ». Ils commencèrent des guerres qui anéantirent le peuple. Et les Américains daujourdhui veulent se plaindre ? Non ; ils nont pas le droit. Il faut comprendre les immigrants parce que nous tous venons des immigrants. Tout cela ne va pas trop mal, mais quoi ? ils ne parlent pas langlais ?


Télécharger ppt "Molière: A Playwright and his Audience By: W.D. Howarth Whitney Reno."

Présentations similaires


Annonces Google