La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Social-class variations in the teacher-pupil relationship Howard S. Becker (1952)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Social-class variations in the teacher-pupil relationship Howard S. Becker (1952)"— Transcription de la présentation:

1 Social-class variations in the teacher-pupil relationship Howard S. Becker (1952)

2 Point de départ les problèmes majeurs des employés des services publics sont directement liés à la relation établie avec leurs « clients » (ceux pour qui ce service a été développé) ces problèmes sont alors proportionnels à lécart entre leur conception du « client » idéal et la personne quest réellement le client (moyen de classification). la société étant stratifiée, peu de « clients » correspondent à cet idéal, qui est directement influencé par le cadre dans lequel se vit la relation (linstitution scolaire dans notre cas) et est affeccté par la diversité culturelle des différentes classes de la société

3 Enseignant Rôle actif de linstitution dans la relation (école) Qualité de la relation bonne mauvaise Élève en tant quindividu: qui il est en réalité Élève idéal Relation idéale avec lélève Écart entre lidéal de lenseignant et lélève réel Idée: - lélève doit répondre à une image, sinon, il y a conflit - difficultés pour un des deux partis (ou les deux)

4 CONTEXTE DANS LETUDE DE BECKER: enseignants des écoles publiques de Chicago observations, classifications et réactions des enseignants face à trois groupes sociaux distincts (perçus comme tels par les enseignants): 1. les élèves de la classe basse (lower-lower à upper-lower) 2. les élèves de la « haute » classe moyenne et au-dessus 3. les élèves de la classe moyenne pas uniquement regarder lopinion des enseignants face aux enfants, mais aussi les opportunités données aux élèves de progresser (Warner, Havighurst et Loeb et Hollingshead ont démontré que les écoles tendent à favoriser la classe moyenne) 3 angles:le problème de lenseignement lui-même le problème de la discipline l « acceptation morale » des élèves par les enseignants

5 Classe moyenne Classe « haute » Classe « basse » Enseignant Rôle actif de linstitution dans la relation (école) Qualité de la relation bonne mauvaise Élève idéal Relation idéale avec lélève Écart à lidéal de lenseignant et lélève réel Conséquence: - enseignement - discipline - Moral acceptability marge de progression offerte à lélève Élève en tant quindividu: qui il est en réalité

6 Différence de réaction des enseignants vis-à-vis des écoliers. Classes distinguées par Becker (type d'école) PrivilégiéeMoyenneDéfavorisée Argument sur lequel les enseignants se basent pour décrire leur relation avec les élèves : 1. Enseignement Bon "It just makes you feel good to see it." (p. 454) Moyen "They're not too brilliant (...) But they are very nice children and easy to work with"(p.455) Mauvais "It's hard to get anything done with children like that" (p.454) 2. Discipline Moyen "I think most teachers prefer not to teach in that type of school (...) The children are not used to taking orders at home and naturally they won't take them at school either" (p.458) Bon "Those children were more quieter, more easy to work with" (p.458) Mauvais "Teachers report having been bitten, tripped and pushed on the stairs" (p. 458) 3. Moral acceptability Moyen "Well it's pretty difficult to deal with children like that" (p. 461) Bon "Clean, well-dressed, moderate in their behavior, and hard working" (p. 461) Mauvais "They don't care much about school and schoolwork as a result. That makes it very difficult to teacvh them" (p. 463)

7 Règle selon largument Enseignement: Plus on descend dans le niveau social perçu par les enseignants, plus les exigences et les objectifs sont réduits. D'où une dégradation de l'enseignement et une croissance de lécart entre les classes sociales au niveau des connaissances (apprentissages et aptitudes). Discipline La discipline concerne toutes les classes sociales. Pour chaque classe, on notera une façon différente d'appliquer la coercition. Des craintes, cependant, se font ressentir des enseignants quant à d'éventuelles représailles. Moral acceptability Les règles de vie établies en famille influencent la moralité des élèves (socialisation). Cette dernière va plus ou moins à l'encontre des principes moraux prônés par l'enseignant.

8 Enseignant Rôle actif de linstitution dans la relation (école) Qualité de la relation bonne mauvaise Élève en tant quindividu: qui il est en réalité Élève idéal Relation idéale avec lélève Écart entre lidéal de lenseignant et lélève réel Idée: - lélève doit répondre à une image, sinon, il y a conflit - difficultés pour un des deux partis (ou les deux)

9 ? Enseignant Rôle actif de linstitution dans la relation (école) Qualité de la relation bonne mauvaise Élève idéal ? Relation idéale avec lélève Écart à lidéal de lenseignant et lélève réel Conséquence: - enseignement - discipline - Moral acceptability marge de progression offerte à lélève Élève en tant quindividu: qui il est en réalité

10 Citation de texte : format bibliographique selon les prescriptions éditoriales Becker, Howard S. (1952), « Social-Class Variations in the Teacher-Pupil Relationship », Journal of Educational Sociology, Vol. 25, No. 8,


Télécharger ppt "Social-class variations in the teacher-pupil relationship Howard S. Becker (1952)"

Présentations similaires


Annonces Google