La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gabriel Garcia Marquez Prix Nobel de littérature en 1982, souffrant dun cancer lymphatique après sêtre retiré de la scène publique, il adresse une lettre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gabriel Garcia Marquez Prix Nobel de littérature en 1982, souffrant dun cancer lymphatique après sêtre retiré de la scène publique, il adresse une lettre."— Transcription de la présentation:

1

2 Gabriel Garcia Marquez Prix Nobel de littérature en 1982, souffrant dun cancer lymphatique après sêtre retiré de la scène publique, il adresse une lettre dadieu à ses amis, une lettre émouvante à lire… Par Nanou et Stan Progression manuelle

3 «Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon et moffrait un bout de vie, je profiterais de ce temps le plus que je pourrais. Il est fort probable que je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais en définitive tout ce que je dis. Jaccorderais de la valeur aux choses, non pour ce quelles valent, mais pour ce quelles signifient.

4 Je dormirais peu, je rêverais plus, jentends que pour chaque minute dont nous fermons les yeux, nous perdons soixante secondes de lumière. Je marcherais quand les autres se détendent, je me réveillerais quand les autres dorment. Jécouterais lorsque les autres parlent et… combien je savourerais une bonne glace au chocolat.

5 Si Dieu me faisait présent dun bout de vie, je me vêtirais simplement, métalerais à plat ventre au soleil, en laissant non seulement mon corps à découvert, mais aussi mon âme.

6 Bon Dieu, si javais un cœur, jécrirais ma haine sur la glace et attendrais que le soleil se lève. Dans un rêve de Van Gogh, je peindrais sur les étoiles un poème de Benedetti et une chanson de Serrat serait la sérénade que je dédierais à la lune. Jarroserais de mes larmes les roses, afin de sentir la douleur de leurs épines et le baiser de leurs pétales.

7 Bon Dieu, si javais un bout de vie… Je ne laisserais pas un seul jour se terminer sans dire aux gens que je les aime, que je les aime. Je persuaderais toute femme ou homme quils sont mes préférés et vivrais amoureux de lamour. Aux hommes, je prouverais combien ils sont dans lerreur de penser quils ne tombent plus amoureux en vieillissant, sans savoir quils vieillissent en ne tombant plus amoureux. Aux anciens, japprendrais que la mort ne vient pas avec la vieillesse, mais avec loubli.

8 Jai appris tellement de choses de vous autres, les humains… Jai appris que tout le monde voulait vivre dans le sommet de la montagne, sans savoir que le vrai bonheur est dans la façon descalader. Jai appris que lorsquun nouveau-né serre avec son petit poing, pour la première fois le doigt de son père, il la attrapé pour toujours.

9 Jai appris quun homme a le droit de regarder un autre den haut seulement lorsquil va laider à se mettre debout. Dis toujours ce que tu ressens et fais ce que tu penses. Si je savais quaujourdhui cest la dernière fois où je te vois dormir, je tembrasserais si fort et prierais le Seigneur pour pouvoir être le gardien de ton âme. Si je savais que ce sont les derniers moments où je te vois, je dirais « je taime » et je ne présumerais pas, bêtement, que tu le sais déjà.

10 Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne une deuxième chance pour bien faire les choses, mais si jamais je me trompe et aujourdhui cest tout ce qui nous reste, je voudrais te dire combien je taime, et que je ne toublierai jamais. Le demain nest garanti pour personne, vieux ou jeune.

11 Aujourdhui est peut-être la dernière fois que tu vois ceux que tu aimes. Alors nattends plus, fais-le aujourdhui, car si demain narrive guère, sûrement tu regretteras le jour où tu nas pas pris le temps dun sourire, une étreinte, un baiser et que tu étais très occupé pour leur accorder un dernier vœu.

12 Maintiens ceux que tu aimes près de toi, dis leur à loreille combien tu as besoin deux, aimes-les et traite les bien, prends le temps de leur dire « je suis désolé », « pardonnez-moi », « sil vous plait », « merci » et tous les mots damour que tu connais.

13 Personne ne se souviendra de toi de par tes idées secrètes. Demande au Seigneur la force et le savoir pour les exprimer. Prouves à tes amis et êtres chers combien ils comptent et sont importants pour toi. Il y a tellement de choses que jai pu apprendre de vous autres…Mais en fait, elles ne serviront pas à grande chose, car lorsque lon devra me ranger dans cette petite valise, malheureusement, je serai mort».

14 Gabriel García Márquez, né le 6 mars à Aracataca (Colombie) et mort le 17 avril 2014 (à 87 ans) à Mexico, était un écrivain colombien. Romancier, nouvelliste, mais également journaliste et activiste politique, il reçoit en 1982 le prix Nobel de littérature. Affectueusement connu sous le surnom de « Gabo » en Amérique latine, il est l'un des auteurs les plus significatifs du XXe siècle. Étudiant, García Márquez poursuit en autodidacte ses études après avoir quitté son école de droit pour se lancer dans le journalisme. Très tôt, il ne montre aucune retenue dans sa critique sur la politique intérieure comme extérieure de la Colombie. En 1958, il épouse Mercedes Barcha avec qui il a deux fils : Gonzalo et Rodrigo García, devenu réalisateur. Il a beaucoup voyagé en Europe et vit ensuite à Mexico, où il lance une édition mexicaine de son hebdomadaire colombien Cambio. Depuis 1999, il se bat contre un cancer lymphatique. En tant qu'écrivain, García Márquez commence en publiant nombre d'œuvres littéraires, généralement bien reçues, dans le domaine de la non fiction, ainsi que des nouvelles. Cependant ce sont ses romans, tels que Cent ans de solitude (1967), Chronique d'une mort annoncée (1981) et L'Amour aux temps du choléra (1985), qui lui ont apporté la reconnaissance de la critique littéraire ainsi qu'un large succès commercial. Son nom est associé fréquemment au « réalisme magique », genre qui insère des éléments magiques et des éléments surnaturels dans des situations se rattachant à un cadre historique et géographique avéré. La plupart de ses livres abordent le thème de la solitude ; l'action de plusieurs de ses œuvres se déroule dans un village fictif appelé « Macondo ». Prix Nobel Devenu un écrivain respecté, médiatique et populaire pour la bonne humeur de son style, ses récits pittoresques et originaux et sa langue enjouée, García Márquez met en accord la critique littéraire et le public international qui vantent l'extrême fécondité de son imagination créatrice. Ce statut l'amène logiquement à recevoir le prix Nobel de littérature, en 1982, décerné par l'Académie suédoise en l'honneur de « ses romans et ses nouvelles, dans lesquels le fantastique et le réalisme se combinent dans un univers à l'imagination très riche, reflétant la vie d'un continent et ses conflits ». L'écrivain colombien est averti par téléphone de l'obtention du prix par Pierre Shori, ministre adjoint des affaires étrangères suédois. À la suite de cet appel, il déclare ainsi à sa femme Mercedes : « Je suis baisé ». …../…..

15 La nouvelle de la victoire s'étant propagée rapidement, García Márquez doit improviser une conférence de presse pour la centaine de journalistes qui avaient envahi son domicile à Mexico. Le 10 décembre 1982, lors de la cérémonie qui se déroule à Stockholm, García Márquez se présente vêtu d'un liquiliqui (habit traditionnel blanc du Venezuela et de certaines régions de Colombie) et de bottes noires, ce qui lui vaut, par la suite, quelques critiques. Dans son discours de réception du Nobel de littérature intitulé « La soledad de America latina » (« La solitude de l'Amérique latine »), l'auteur colombien considère la poésie comme la « preuve la plus flagrante de l'existence de l'homme ». García Márquez, un des plus jeunes prix Nobel, a ainsi été le premier colombien et le quatrième latino- américain à remporter ce prix Nobel de littérature, après Gabriela Mistral (1945), Miguel Ángel Asturias (1967) et Pablo Neruda (1971). Lui succèderont le Mexicain Octavio Paz en 1990 et le Péruvien Mario Vargas Llosa en Après être devenu lauréat de ce prix prestigieux, García Márquez a déclaré à un correspondant: « J'ai l'impression, qu'en m'attribuant le prix, qu'ils ont tenu compte de la littérature du sous-continent américain et, que ce faisant, ils cherchaient à récompenser toute la littérature de cette région. » Nanou et Stan le 28/05/2014


Télécharger ppt "Gabriel Garcia Marquez Prix Nobel de littérature en 1982, souffrant dun cancer lymphatique après sêtre retiré de la scène publique, il adresse une lettre."

Présentations similaires


Annonces Google