La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Mais non, ce n'est pas la Mairie ! Mais le Bazar de l'Hôtel de Ville (le célè- bre B.H.V.) est situé juste à côté, et tire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Mais non, ce n'est pas la Mairie ! Mais le Bazar de l'Hôtel de Ville (le célè- bre B.H.V.) est situé juste à côté, et tire."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Mais non, ce n'est pas la Mairie ! Mais le Bazar de l'Hôtel de Ville (le célè- bre B.H.V.) est situé juste à côté, et tire son nom de cette proximité !

4 En ce beau jour de juillet – enfin, beau… il faut se contenter de ce que le soleil veut bien nous octroyer – en ce jour de juillet, donc, qui n'est pas vraiment beau, Yvonne et Noëlle, en leur qualité de responsables des Cordées, avaient rendez- vous à la Mairie de Paris. J'entends d'ici vos questions ! Vous avez osé oublier ce que sont les cordées ! Et puis… pourquoi à la prestigieuse Mairie de Paris ? Voilà, voilà, vous allez tout savoir !

5 L'Hôtel de Ville de Paris, dans le 4 ème arrondissement, long de 110 m, large de 85 m et haut de 48 m. C'est le plus grand Hôtel de Ville d'Europe. Façade arrière.

6 Les Cordées : ne me dites pas que vous avez oublié ce que sont les Cordées. Certains d'entre vous ont eu un diapo qui s'appelait "le miracle des Cordées". Bon, ne pleurez pas, je vais le renvoyer pour tous les autres ! Et vous pouvez tout savoir en cliquant sur ce lien : Et la mairie de Paris, dans tout cela ? Et bien, les Cordées ont organisé, pour la cinquième année, un concours littéraire ouvert à toutes et tous, et la remise des prix se fera à la Marie de Paris. Noëlle et Yvonne devaient aller visiter le salon, s'assurer de son accessibilité. C'était une visite de travail, donc je n'y étais pas.

7 Détails de façade.

8 Dès l'entrée, nos visiteuses sont émerveillées par la beauté du lieu et intriguées par la présence de nombreuses forces de police. Non, cela ne les concernait pas, rassurez-vous ! Mais Monsieur DELANOE, le Maire de Paris, recevait le Président de la Tunisie. Alors, imaginez ! Protocole et sécurité obligent ! Beaucoup de portes étaient fermées, mais vous verrez qu'il restait mille merveilles à découvrir ! Yvonne nous a pris des photos vraiment à la volée, mais cela a suffi à m'émerveiller.

9

10 UN SOUPCON D'HISTOIRE "Étienne Marcel fait l'acquisition de la « Maison aux Piliers » au nom de la municipalité en juillet C'est là que, depuis lors, se dresse le centre des institutions municipa-les de Paris. La « Maison aux Piliers » est remplacée au XVIe siècle par un véritable palais dessiné par l'architecte italien Bocca- dor. Sa construction débute en 1533 et s'achève en Des extensions sont ajoutées entre 1836 et 1850 tout en préservant la façade renaissance..

11 La façade est ornementée de plus de 80 personnages marquants de la ville de Paris, artistes, savants, politiciens, industriels.

12 Pendant la Commune de Paris, l'incendie déclenché par un groupe de communards le 24 mai 1871 réduit le palais en cendres. Les archives et la bibliothèque partent donc également en fumée. Ainsi, les deux collections de l'état civil parisien (celle de la ville et celle du greffe) antérieur à 1860 sont à jamais perdues : la première dans l'incendie de l'Hôtel de ville et la seconde dans celui du Palais de Justice. Le bâtiment est reconstruit entre 1874 et 1882 sur les plans des architectes Théodore Ballu et Édouard Deperthes. La façade, de style néo renaissance, s'inspire largement de celle du bâtiment disparu. (pris sur Wikipedia)

13 Ne pas oublier de lever les yeux ! Les plafonds aussi sont splendides…

14 Ces dames ont trouvé la personne avec qui elles avaient rendez-vous. Grande surprise ! Ce n'est pas UN salon d'apparat que l'Hôtel de Ville met à la disposition des Cordées, mais DEUX !!! Un pour la remise des prix, l'autre pour la collation. Et quels salons ! Vous le voyez, vous le verrez sur les photos suivantes, tout en dorures, sculptures, peintures…

15 L'escalier d'honneur, vu d'en haut et d'en bas ! Mais rassurez-vous, il y a des ascenseurs.

16 C'est un des plus beaux monuments de la Capitale, mais aussi lun des plus ignorés. LHôtel de Ville na pas, comme dautres monuments, une fonction purement décorative ou culturelle, ni même spirituelle. Cest avant tout un lieu de travail, où de nombreux fonctionnaires viennent chaque jour travailler. Tout le monde connaît lédifice, chaque parisien passant forcément devant de nombreuses fois au cours de lannée, vu son emplacement central. Ce nest dailleurs pas à la Mairie de Paris quil faut venir pour faire ses papiers, mais dans les mairies darrondissements, ce qui réduit par conséquent le nombre dopportunités de visite… Toutefois ce bel édifice reçoit la visite denviron visiteurs par an.

17 Le lustre, le plafond à caissons, les peintures allégoriques, tout est à admirer.

18

19 Lustres en cristal de Baccarat

20 Finalement, Paris, capitale de France depuis de nombreux siècles, na eu que très peu de temps un Maire. Le tout premier maire de Paris est Jean Sylvain Bailly élu en Deux jours après, Bailly remit la cocarde tricolore cocarde au roi à l'hôtel de ville. Entre la loi de 1794 et celle du 31 décembre 1975 Paris n'a plus eu de maire à deux exceptions près. Il faut attendre 1977, pour que les Parisiens élisent de nouveau un maire. Depuis cette date, trois maires s'y sont succédé : Jacques Chirac ( ) Jean Tiberi ( ) Bertrand Delanoë ( deuxième mandat en cours)

21 Cest un des plus beaux palais de la ville, si ce nest le plus beau ! Le monument culmine à 50 m de hauteur, avec son campanile. Le voici, tel qu'on peut le voir d'une des fenêtres. Mais quels sont ces personnages ?

22 Voilà l'explication par l'image !

23

24

25 Quelques bruits de fond et… mais oui, c'est la Garde Républicaine, se préparant pour rendre les honneurs au président de la Tunisie. Photos volées à la volée…

26

27

28 Chaque pilier est orné dune peinture. Pour décorer ce salon des Arcades, il a fallu faire appel à 45 artistes. Ces peintres étaient connus comme étant les peintres "pompiers ", parce quils choisissaient des titres pompeux à leurs œuvres.

29 Un bruit insolite dehors… C'est l'arrivée du cortège résidentiel ! Vite une photo…

30 Cet édifice se devait de représenter tous les niveaux de la société et tous les styles de constructeurs du pays. Aussi, un salon est-il dédié à lagriculture. (photo mise sur le côté afin davoir une bonne vision, cest en fait un plafond)

31

32 Richesse et harmonie des moulures sous plafond.

33 De la fenêtre, une vue de l'escalier de la Cour du Maire. Un escalier qui évoque irrésistiblement celui de Chambord.

34

35

36 Tableau de Francis TATTEGRAIN - Entrée de Louis XI à Paris – 3O août 1461 … et regarda moult les serrainnes (sirènes) du ponceau Saint-Denis ; car là avoit trois serrainnes bien ordonnées… (mention figurant au bas du tableau)

37 Tableau représentant la remise de la cocarde tricolore à Louis XVI

38 Le décor vitré de l'Hôtel de Ville offre un panorama assez rare du vitrail civil entre 1882 et Simple vitrerie décorative, armoiries ou compositions figurées plus élaborées, les vitraux s'adaptent parfaitement à leur emplacement, à la lumière souhaitée et au décor présent. On les trouve dans les locaux officiers de l'Hôtel de Ville, mais aussi des lieux de passage, des bureaux des salles a vocation de détente (buvette). Ceux figurés ici et sur l'autre diapositive représentent les armoiries et écus des diverses personnalités ayant travaillé à la construction ou la postérité de Paris.

39

40 Dehors, le cortège officiel se remet en route…

41 Sur la diapositive ci-dessous : A la place d'honneur, un panneau porte les armoiries de la ville et, épinglées en dessous trois croix de guerre. Sur les armoiries figure le bateau qui représente Paris et la devise de la ville : "Fluctuat nec mergituer" qui se traduit par : "il flotte mais ne sombre pas." En dessous sont exposés les documents ayant trait aux croix de guerre accordées. "LE PRESIDENT DU CONSEIL MINISTRE DE LA GUERRE cite à l'ordre de l'Armée la ville de Paris, capitale magnifiquement digne de la France animée d'une foi patriotique qui ne s'est jamais démentie. A supporté avec une vaillance aussi ferme que souriante de nombreux bombardements par avion et par pièces de longue portée. A, de 1914 à 1918 ajouté des titres impérissables à sa gloire séculaire.

42 décerne la croix de la Libération à LA VILLE DE PARIS pour le motif suivant : Capitale fidèle à elle-même et à la France, a manifesté, sous l'occupation et l'oppression ennemies sa résolution inébranlable de combattre et de vaincre. Par son courage en présence de l'envahisseur et par l'énergie indomptable avec laquelle elle supporta les plus cruelles épreuves a mérité de rester l'exemple pour la nation toute entière. Le 19 août 1944, conjuguant ses efforts avec ceux des armées alliées et françaises, s'est dressée pour chasser l'ennemi par une série de glorieux combats au cœur de la cité et rapidement étendus en tous les points de la ville. Malgré de lourdes pertes subies par les Forces Françaises de l'Intérieur levées en son sein, s'est libérée par son propre effort puis unie à l'avant-garde de l'armée. LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

43 Un dernier regard, une dernière photo à la sauvette… Il faut partir, mais nous reviendrons en septembre ! À bientôt !

44 Photos : Yvonne Diverses documentations prises sur Internet. Commentaires jacky Musique : "Douce France" – A Paris Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Mais non, ce n'est pas la Mairie ! Mais le Bazar de l'Hôtel de Ville (le célè- bre B.H.V.) est situé juste à côté, et tire."

Présentations similaires


Annonces Google