La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

POURQUOI CEST DE LA FRAUDE? La bibliothèque publique, son renouvellement et la justesse des frais de retard après 60 ans de théories critiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "POURQUOI CEST DE LA FRAUDE? La bibliothèque publique, son renouvellement et la justesse des frais de retard après 60 ans de théories critiques."— Transcription de la présentation:

1 POURQUOI CEST DE LA FRAUDE? La bibliothèque publique, son renouvellement et la justesse des frais de retard après 60 ans de théories critiques.

2 Jaccuse!

3 la bonne nouvelle «En effet, de par le monde, une poignée darchitectes innovants sont en train de forger un nouveau type de bâtiment au nom trompeusement familier. » «En effet, de par le monde, une poignée darchitectes innovants sont en train de forger un nouveau type de bâtiment au nom trompeusement familier. » daprès Sarah Williams Goldhagen (adapté par Emmanuelle Borne) daprès Sarah Williams Goldhagen (adapté par Emmanuelle Borne)

4 largument La bibliothèque publique se renouvelle. La bibliothèque publique se renouvelle. Merveilleux. Merveilleux. Mais, question? Mais, question? En adoptant des formes qui témoignent dun aveu dimpuissance quant à la poursuite des idéaux de la modernité, la bibliothèque publique – chérie, mais bien vieille institution – n'entre-t-elle pas dans un dilemme de lâme?, mon cher Watson? En adoptant des formes qui témoignent dun aveu dimpuissance quant à la poursuite des idéaux de la modernité, la bibliothèque publique – chérie, mais bien vieille institution – n'entre-t-elle pas dans un dilemme de lâme?, mon cher Watson?

5 un long, un long, roman russe Depuis près de 60 ans que les constructions neuves dédifices publics tels que les bibliothèques sont marquées par ce même désaveu : le monde objectif, la réalité totalisante, le transfert de capital culturel sont tous tassés du revers de la main – on embrasse surtout lhybridité, on témoigne surtout des possibles quant aux changements, on crée, modifie et repense le nouveau dans un cycle sans fin. Depuis près de 60 ans que les constructions neuves dédifices publics tels que les bibliothèques sont marquées par ce même désaveu : le monde objectif, la réalité totalisante, le transfert de capital culturel sont tous tassés du revers de la main – on embrasse surtout lhybridité, on témoigne surtout des possibles quant aux changements, on crée, modifie et repense le nouveau dans un cycle sans fin.

6 bon, la chicane est pognée Période faste, prolifique en critiques, en perspectives infinies, les 60 dernières années auraient dû provoquer au sein de la bibliothèque de nouvelles idées, forcées de nouveaux imaginaires à être conçus. Période faste, prolifique en critiques, en perspectives infinies, les 60 dernières années auraient dû provoquer au sein de la bibliothèque de nouvelles idées, forcées de nouveaux imaginaires à être conçus. Suffit-il que lon puisse déranger notre bibliothécaire, puisque ça ne la dérange pas, pour que soudain fermer les yeux sur cette absence de renouveau cesse de choquer? Suffit-il que lon puisse déranger notre bibliothécaire, puisque ça ne la dérange pas, pour que soudain fermer les yeux sur cette absence de renouveau cesse de choquer?

7 le « pitcher » pense à sa blonde.., douDah, DOUdah… 60 années de critiques sur lappareillage institutionnel, gouvernemental, démocratique, public et sociétal nauront pas suffi à vaincre lenlisement dune institution phare de la Culture, grand domaine des idées, grand domaine de la novation, de lexploration et du plaisir à imaginer des possibles. 60 années de critiques sur lappareillage institutionnel, gouvernemental, démocratique, public et sociétal nauront pas suffi à vaincre lenlisement dune institution phare de la Culture, grand domaine des idées, grand domaine de la novation, de lexploration et du plaisir à imaginer des possibles.

8 Saïd, Huntington et moi Le choc des cultures toujours appréhendé, peut-être malveillamment, dans un ailleurs exotique et lointain ne peut plus ignorer ce dilemme de lâme à laquelle ce livre la bibliothèque publique : celle-ci est en conflit. Le choc des cultures toujours appréhendé, peut-être malveillamment, dans un ailleurs exotique et lointain ne peut plus ignorer ce dilemme de lâme à laquelle ce livre la bibliothèque publique : celle-ci est en conflit.

9 maudits révolutionnaires Celle-ci est en conflit parce que haut lieu de culture, elle est coite : bouche bée, yeux fermés, elle assiste avec toujours plus d'impuissance au désengagement des intellectuel.les de la vie publique, toujours plus impuissante, elle se confine dans son lieu, dans son antre, à livrer un service plus que jamais menacé par la révolution numérique : Celle-ci est en conflit parce que haut lieu de culture, elle est coite : bouche bée, yeux fermés, elle assiste avec toujours plus d'impuissance au désengagement des intellectuel.les de la vie publique, toujours plus impuissante, elle se confine dans son lieu, dans son antre, à livrer un service plus que jamais menacé par la révolution numérique : Collectionner le livre imprimé, organiser la bibliothèque et assurer le prêt de documents. (intense…) Collectionner le livre imprimé, organiser la bibliothèque et assurer le prêt de documents. (intense…)

10 oh que oui, cest important la culture La bibliothèque publique est en conflit, parce quelle, haut lieu de culture, est forcée au silence devant les réintroductions régulières du vocable « culture, » servi à toutes les sauces, pour rassurer on ne sait qui que nos gouvernements ont à coeur ce domaine plus que la dernière partie de Shuffle board. La bibliothèque publique est en conflit, parce quelle, haut lieu de culture, est forcée au silence devant les réintroductions régulières du vocable « culture, » servi à toutes les sauces, pour rassurer on ne sait qui que nos gouvernements ont à coeur ce domaine plus que la dernière partie de Shuffle board. Haut lieu de culture, haut lieu de démocratie également, la bibliothèque publique est pourtant un appendice dun système qui la contrôle malveillamment, qui la bâillonne consciemment et qui lexhorte, aux bas mots, à ne pas dire, parler, faire, penser, créer. Haut lieu de culture, haut lieu de démocratie également, la bibliothèque publique est pourtant un appendice dun système qui la contrôle malveillamment, qui la bâillonne consciemment et qui lexhorte, aux bas mots, à ne pas dire, parler, faire, penser, créer.

11 et pourtant elle a des amis de gars et des amies de filles… « En effet, de par le monde, une poignée darchitectes innovants sont en train de forger un nouveau type de bâtiment au nom trompeusement familier. » « En effet, de par le monde, une poignée darchitectes innovants sont en train de forger un nouveau type de bâtiment au nom trompeusement familier. » Et pourtant elle soliloque. Et pourtant elle soliloque. Et pourtant elle a des ami.es. Et pourtant elle a des ami.es. Mais, poignée darchitectes ou pas, on continue de lui nier le droit dembrasser un précepte fondamental de larchitecture qui labrite – celui dembrasser de nouveaux idéaux, celui dembrasser de multiple perspectives et dire au boss tout haut, ce que tout le monde sait tout bas : le langage nest pas neutre et à articuler votre système autour de ce haut lieu de culture comme vous le faite, cest rendre cette bien belle institution bien stérile. Mais, poignée darchitectes ou pas, on continue de lui nier le droit dembrasser un précepte fondamental de larchitecture qui labrite – celui dembrasser de nouveaux idéaux, celui dembrasser de multiple perspectives et dire au boss tout haut, ce que tout le monde sait tout bas : le langage nest pas neutre et à articuler votre système autour de ce haut lieu de culture comme vous le faite, cest rendre cette bien belle institution bien stérile.

12 « tout nu » la bibliothèque! Le langage nest pas neutre, il est un outil de pouvoir. Le langage nest pas neutre, il est un outil de pouvoir. 60 années de critiques auront réussi à faire de nos corps des véhicules, de véritables textes à lire, de nos identités, des fossés didées et didiosyncrasies et de la bibliothèque publique, dun lieu où lon va maintenant pour emprunter un livre. 60 années de critiques auront réussi à faire de nos corps des véhicules, de véritables textes à lire, de nos identités, des fossés didées et didiosyncrasies et de la bibliothèque publique, dun lieu où lon va maintenant pour emprunter un livre. 60 années de critiques sur la qualité démocratique pour en arriver à remettre en question la convenance daffliger les usagers de frais de retards? 60 années de critiques sur la qualité démocratique pour en arriver à remettre en question la convenance daffliger les usagers de frais de retards?

13 « à poil, » jai dis Fallait-il que écoles de pensées différentes bouillonnent durant toutes ces années pour quil suffise à une poignée darchitectes audacieux de tourner linstitution à lenvers et quelle cesse de se mentir : sa neutralité institutionnelle est une fraude. Fallait-il que écoles de pensées différentes bouillonnent durant toutes ces années pour quil suffise à une poignée darchitectes audacieux de tourner linstitution à lenvers et quelle cesse de se mentir : sa neutralité institutionnelle est une fraude.

14 oh quelle aimera pas ça… Son architecture nest pas neutre, des scientifiques tricotés serrés côté méthodes sorganisent pour construire des postures rhétoriques, médiatiques et militantes, les journalistes poursuivants encore un idéal dobjectivité semblent voués à finir dans lindustrie du divertissement élitiste, et la bibliothèque publique, sous des apparats de renouveau moutonne, tricote et vieillie peut-être aussi bien mal – pensez, 60 ans de théories critiques pour faire passer les amendes de retards de 50 sous à 25 sous, et remplacer lencrier par un bip bip dépiceries. Son architecture nest pas neutre, des scientifiques tricotés serrés côté méthodes sorganisent pour construire des postures rhétoriques, médiatiques et militantes, les journalistes poursuivants encore un idéal dobjectivité semblent voués à finir dans lindustrie du divertissement élitiste, et la bibliothèque publique, sous des apparats de renouveau moutonne, tricote et vieillie peut-être aussi bien mal – pensez, 60 ans de théories critiques pour faire passer les amendes de retards de 50 sous à 25 sous, et remplacer lencrier par un bip bip dépiceries.

15 trouvez le mot de « culture générale » 13-La bibliothèque publique doit se ressaisir et cesser son dilemme de lâme, nier quune identité éteinte et écraser par un appareil qui la garderobise lui fait une fleur en acceptant quelle puisse revêtir de nouveaux et beaux atours. 13-La bibliothèque publique doit se ressaisir et cesser son dilemme de lâme, nier quune identité éteinte et écraser par un appareil qui la garderobise lui fait une fleur en acceptant quelle puisse revêtir de nouveaux et beaux atours.

16 garderobise, vous avez dit? Garderobiser; verbe. Action de se dévoiler comme nu parce quon affiche son garde-robe; par extension, Action pour une bibliothèque de se vêtir postmoderne et daccepter la neutralité institutionnelle du même souffle, Absolument: être une fraude et ne pas en parler par souci dobjectivité. Garderobiser; verbe. Action de se dévoiler comme nu parce quon affiche son garde-robe; par extension, Action pour une bibliothèque de se vêtir postmoderne et daccepter la neutralité institutionnelle du même souffle, Absolument: être une fraude et ne pas en parler par souci dobjectivité.

17 Merci! Passez faire votre tour par barricade.ton- mile-end.net et découvrez le reste de la présentation vidéo qui vous a été présentée en début de présentation. Passez faire votre tour par barricade.ton- mile-end.net et découvrez le reste de la présentation vidéo qui vous a été présentée en début de présentation.


Télécharger ppt "POURQUOI CEST DE LA FRAUDE? La bibliothèque publique, son renouvellement et la justesse des frais de retard après 60 ans de théories critiques."

Présentations similaires


Annonces Google