La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Avec le temps… La sexualité des aînés Philippe Corten ULB.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Avec le temps… La sexualité des aînés Philippe Corten ULB."— Transcription de la présentation:

1 Avec le temps… La sexualité des aînés Philippe Corten ULB

2 « Avec le temps... avec le temps, va, tout s'en va on oublie les passions et l'on oublie les voix qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid » Léo Ferré

3 Avec le temps… Y a-t-il une limite physiologique à la sexualité?  Chez la femme  Ménopause = limite à la reproduction pas à la sexualité  => Testostérone +  Oestrogènes, progestérone stop ans  => voix, pilosité  => Libido +  Troubles trophiques vulvo- vaginaux  Amincissement parois (fragilité)  Diminution élasticité (mais vagin prévu pour laisser passer la tête d’un bébé)  Lubrification 2 à 4’ au lieu de 10 à 30’’ => Brûlures  Sensibilité clitoridienne maintenue  Moins d’orgasmes multiples  Conclusion: NON

4 « Parce que c'est toi Parce que c'est toi le seul à qui j'peux dire Qu'avec toi je n'ai plus peur de vieillir Parce que c'est toi. » Axelle Red

5 Avec le temps… Y a-t-il une limite physiologique à la sexualité?  Chez l’homme  Andropause beaucoup plus lente, pas de limite à la reproduction  Légère diminution androgènes  => Libido -  Erection plus lente  Quelques minutes au lieu de quelques secondes  Lubrification pré coïtale  Meilleure maîtrise relation  Pas éjaculation précoce  Débandade plus rapide  Latence +  12 à 24 heures au lieu de 20’  Sent venir, l’orgasme et l’éjaculation tendent à ne faire plus qu’un  Puissance d’éjaculation -  Conclusion: NON

6 « Marquise, si mon visage A quelques traits un peu vieux, Souvenez-vous qu'à mon âge Vous ne vaudrez guères mieux. Le temps aux plus belles choses Le temps aux plus belles choses Se plaîst à faire un affront Et saura faner vos roses Comme il a ridé mon front. » Corneille

7 Avec le temps… Pourquoi arrêter? 1. Stress professionnel, matériel ou relationnel (dès la quarantaine) 2. Fatigue physique ou mentale 3. Excès de poids 4. Alcool 5. Douleurs physiques, maladies physiques et mentales 6. Crainte de l’échec (hommes) 7. Surtout la monotonie des relations sexuelles et amoureuses

8 Avec le temps… Pourquoi arrêter?  Conclusions 1. L’arrêt de la sexualité apparaît dès la quarantaine 2. La continuation de rapports sexuels dépend 1. De l’imagination sexuelle tout au cours de la vie 2. De la qualité de la vie amoureuse

9 « Quatre-vingt-quinze fois sur cent La femme s'emmerde en baisant Qu'elle le taise ou qu'elle le confesse C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses Les pauvres bougres convaincus Du contraire sont des cocus A l'heure de l'œuvre de chair Elle est souvent triste, peuchère S'il n'entend le cœur qui bat Le corps non plus ne bronche pas » Georges Brassens Georges Brassens

10 Avec le temps… Pourquoi arrêter?  La pression sociale: « Tout ce qui est jeune est beau, tout ce qui est vieux est laid »  si je suis vieux et que je suis attiré par ce qui est jeune: => je suis un vieux vicieux dégueulasse  si je suis vieux et que je suis attiré par ce qui est vieux: => comment peut-on être attiré par ce qui est laid? Peut-on imaginer pire faute de goût que d’embrasser sur la bouche quelqu’un qui a enlevé son dentier?

11 Avec le temps… Pourquoi arrêter? Double contrainte  Continuer demande de l’audace et de l’indépendance par rapport à la pression sociale  Plus facile de cesser tout (pas de conflits)

12 « Il suffirait de presque rien Peut-être dix années de moins Pour que je te dise "Je t'aime" Que je te prenne par la main Pour t'emmener à Saint-Germain T'offrir un autre café-crème » Serge Reggiani

13 Avec le temps… Ceux qui continuent  Mc Kinsey (France):  ans: 3,21 x semaine  50 ans: 1,8 x semaine  75 ans: 0,9 x semaine  Pfeiffer (60-94 ans)  20% des plus de 80 ans déclarent avoir encore une activité sexuelle, mais la plupart déclare avoir encore de l’intérêt pour la sexualité  Belgique 1997 >50 ans  Sexualité très importante:  > 50 ans: 35% (hommes 48%, femmes 23%)  > 65 ans: 28%  Sexualité importante  > 50 ans 49%

14 Avec le temps… Ceux qui continuent (Belgique > 65 ans)  La sexualité en tant que performance est toujours la norme  Fréquence des rapports  Durée des rapports  Partenaires  56% avec un seul partenaire  4% avec plusieurs partenaires  Importance:  Loyauté dans le couple  Respect de l’intimité  Les hommes ont plus de rapports par semaine que les femmes (avec qui?)  Désir  aussi fort  34% hommes  16% femmes  plus fort  5% hommes  9% femmes  moins fort  ans: 61%  > 65 ans: 59%

15 Avec le temps… Ceux qui continuent (Belgique > 65 ans)  Satisfaction  Autant: 1/3  Plus: 1/6  Moins 1/3  Abstention: 1/6  Opinions  Le mariage est l’expression d’une relation stable (8/10)  L’ouverture de la société en matière de sexualité est un bien (9/10)  Il est irresponsable d’interdire la contraception (8/10)  Pratique:  >65 ans initiative 50% hommes, 4% femmes  Satisfaits 7/10  Très satisfaits augmente avec l’âge (36% >65 ans)

16 Avec le temps… Ceux qui continuent (Belgique > 65 ans)  Avenir  Si stop:  1/3 pas nouvelle relation  1/3 hésiteraient fortement  1/3 ouverts si cela se présente  10% ont effectivement recherché un autre partenaire  48% pensent que la qualité de leurs relations sexuelles s’améliorera ou restera stable dans les 5 prochaines années

17 « C'est pas vilain, les fleurs d'automne « C'est pas vilain, les fleurs d'automne Et tous les poètes l'ont dit Je te regarde et je te donne Mon billet qu'ils n'ont pas menti » Georges Brassens

18 Les formes de la sexualité  La sexualité ne se réduit pas à la génitalité  Différentes formes:  Libidinale  Présence  Sentimentale

19 Sexualité libidinale  Pulsion primitive destinée à assurer la reproduction de l’espèce  Testostérone  Homme amoureux baisse testostérone  Femme amoureuse augmentation testostérone  Asymétrie fondamentale  Femme: sentiment => désir  Homme: désir => sentiment  Cerveau: septum - système limbique - glande pinéale  Stimuli: assez stables dans le temps  Olfactifs (> femmes) et visuels (> hommes), mouvements  Caractères sexuels secondaires  Stéréotypes culturels  Ancrages

20 « Je connais un pays on dirait un jardin Je peux y vivre nue sans avoir jamais froid Quand j'y ferme les yeux je trouve sous mes doigts Quand j'y ferme les yeux je trouve sous mes doigts Tous les chemins J'ai le fond de tes yeux pour y chercher de l'or La couleur de ta peau pour lire les saisons Le creux de ton épaule pour ligne d'horizon Et tout autour de moi tes bras font le décor Au pays de ton corps » Catherine Le Forestier

21 Attachement  La sexualité liée à l’attachement se caractérise par un sentiment de calme, de bien être en présence de l’autre.  Liée  A la production d'ocytocine pendant la grossesse  Aux caresses pendant l’enfance, lien mère-enfant  A la reconnaissance des visages familiers  => désir d’être ensemble, de dormir ensemble  Renforcement: être ensemble stimule la sécrétion d'ocytocine  Stimuli: assez stables dans le temps  Embrassades  Caresses  => diminution de la douleur, et augmentation du bien être

22 « Mon doux mon tendre mon merveilleux amour De l'aube claire jusqu'à la fin du jour Je t'aime encore tu sais je t'aime Moi je sais tous tes sortilèges Tu sais tous mes envoûtements Tu m'as gardé de piège en piège Je t'ai perdue de temps en temps… » Jacques Brel

23 Sexualité sentimentale  Sentiment d’exaltation et de dévotion envers l’autre  Lié à la production de dopamine => endorphines  Proche des toxicomanies  Sensation d’euphorie, perte d’appétit, manque de sommeil (l’amour rend aveugle)  Stimuli: très instables  => soit chercher un autre partenaire  => soit surprendre, entretenir au jour le jour la séduction

24 « Que serais-je sans toi Qui vins à ma rencontre Que serais-je sans toi Qu'un coeur au bois dormant Que cette heure arrêtée Au cadran de la montre Que serais-je sans toi Que ce balbutiement. » Louis Aragon

25  « Vous pouvez ressentir un sentiment d’attachement à l’égard de votre épouse, tout en étant amoureux d’une autre personne et sexuellement excité par une troisième cela ne fait de vous un monstre » Helen Fisher (Rutgers University)  Idéal Réalité  Mais le rêve absolu, n’est-il pas lié au sentiment amoureux quel que soit l’âge?

26 « Des milliers et des milliers d'années Ne sauraient suffire Pour dire La petite seconde d'éternité Où tu m'as embrassé Où je t'ai embrassée Un matin dans la lumière de l'hiver… » Jacques Prévert


Télécharger ppt "Avec le temps… La sexualité des aînés Philippe Corten ULB."

Présentations similaires


Annonces Google