La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La souffrance des soignants 1- Chronique dune mort annoncée Professeur Ph. Corten Laboratoire de Psychologie Médicale –ULB 9 Décembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La souffrance des soignants 1- Chronique dune mort annoncée Professeur Ph. Corten Laboratoire de Psychologie Médicale –ULB 9 Décembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 La souffrance des soignants 1- Chronique dune mort annoncée Professeur Ph. Corten Laboratoire de Psychologie Médicale –ULB 9 Décembre 2004

2 La souffrance des soignants Sources: –Chronique dune mort annoncée –La dignité humaine –Violence –Stress Conséquences –Burn-Out Une vie anti-stress –Qualité de vie

3 Chronique dune mort annoncée –Probabilité de mourir dans lannée à venir: 40 ans: 0,44% 50 ans: 1,04% 60 ans: 2,40% 70 ans: 5,30% 80 ans: 11,70% 90 ans: 30,00% –Impact sur les projets: Acheter un objet à amortir en 5 ans à 75 ans: 40% de risque de ne pas lamortir Avoir un enfant à 60 ans: 5% de chance de le voir majeur

4 « Rien narrêtera le cours De la vieille qui moissonne Le bois mort de ses doigts gourds Ni rien ni personne Car Bonhomme va mourir De mort naturelle » Georges Brassens « Oh, le dur désir de durer! » Paul Eluard

5 Chronique dune mort annoncée Sources de souffrance –Contradiction avec une des fonctions du soignant: guérir –Limites entre acharnement et démission –La mort de ses propres parents

6 La dignité humaine Message de la société: –« Tout ce qui est jeune est beau » Sexualité des personnes âgées –La sexualité ne se réduit pas à la génitalité Libido Sentimentale Attachement

7 La sexualité libidinale Pulsion primitive destinée à assurer la reproduction de lespèce Testostérone –Homme amoureux baisse testostérone –Femme amoureuse augmentation testostérone –Asymétrie fondamentale Femme: sentiment => désir Homme: désir => sentiment Cerveau: septum - système limbique - glande pinéale Stimuli: assez stables dans le temps –Olfactifs (> femmes) et visuels (> hommes), mouvements –Caractères sexuels secondaires –Stéréotypes culturels –Ancrages

8 « Je connais un pays on dirait un jardin Je peux y vivre nue sans avoir jamais froid Quand j'y ferme les yeux je trouve sous mes doigts Tous les chemins J'ai le fond de tes yeux pour y chercher de l'or La couleur de ta peau pour lire les saisons Le creux de ton épaule pour ligne d'horizon Et tout autour de moi tes bras font le décor Au pays de ton corps » Catherine Le Forestier

9 La sexualité sentimentale Sentiment dexaltation et de dévotion envers lautre Liée à la production de dopamine => endorphines Proche des toxicomanies Sensation deuphorie, perte dappétit, manque de sommeil (lamour rend aveugle) Stimuli: très instables –=> soit chercher un autre partenaire –=> soit surprendre, entretenir au jour le jour la séduction

10 « La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur Un rond de danse et de douceur Auréole du temps, berceau nocturne et sûr, Et si je ne sais plus tout ce que jai vécu Cest que tes yeux ne mont pas toujours vu » Paul Eluard

11 La sexualité dattachement La sexualité liée à lattachement se caractérise par un sentiment de calme, de bien être en présence de lautre. Liée –A la production d'ocytocine pendant la grossesse –Aux caresses pendant lenfance, lien mère-enfant –A la reconnaissance des visages familiers => désir dêtre ensemble, de dormir ensemble Renforcement: être ensemble stimule la sécrétion d'ocytocine Stimuli: assez stables dans le temps –Embrassades –Caresses => diminution de la douleur, et augmentation du bien être

12 « Même quand nous dormons nous veillons lun sur lautre Et cet amour plus lourd que le fruit mûr dun lac Sans rire et sans pleurer dure depuis toujours Un jour après un jour une nuit après nous » Paul Eluard

13 La dignité humaine Message de la société: –« Tout ce qui est jeune est beau » Renvoi à notre propre vieillissement

14 « C'est pas vilain, les fleurs d'automne Et tous les poètes l'ont dit Je te regarde et je te donne Mon billet qu'ils n'ont pas menti » Georges Brassens

15 La dignité humaine Message de la société: –« Tout ce qui est jeune est beau » Continuer à les considérer comme alter ego

16 « Marquise, si mon visage A quelques traits un peu vieux, Souvenez-vous qu'à mon âge Vous ne vaudrez guères mieux. Le temps aux plus belles choses Se plaîst à faire un affront Et saura faner vos roses Comme il a ridé mon front. » Corneille

17 La violence 30% des soignants en maison de repos ont été victimes de violence sur le lieu du travail La violence des familles compassion et pourtant si gratifiantes

18 « Que veux-tu que jen pense Du mal du mal » Maurane


Télécharger ppt "La souffrance des soignants 1- Chronique dune mort annoncée Professeur Ph. Corten Laboratoire de Psychologie Médicale –ULB 9 Décembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google