La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour une écologie de linformation BLOC 1 SÉANCE 1 Partie 1 de 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour une écologie de linformation BLOC 1 SÉANCE 1 Partie 1 de 2."— Transcription de la présentation:

1 Pour une écologie de linformation BLOC 1 SÉANCE 1 Partie 1 de 2

2 Les mots et les choses

3 « The map is not the territory, and the name is not the thing named. This principle, made famous by Alfred Korzybski, strikes at many levels. It reminds us in a general way that when we think of coconuts or pigs, there are no coconuts or pigs in the brain. But in a more abstract way, Korsibskis statement asserts that in all thought or perception or communication about perception, there is a transformation, a coding, between the report and the thing reported, the Ding an sich. Above all, the relation between the report that mysterious thing reported tends to have the nature of a classification, an assignement of the thing to a class. Naming is always classifying, and mapping is essentially the same as naming. Gregory Bateson, 1979 : 30. La carte nest pas le territoire…

4 René Magritte, La Clairvoyance, 1936

5 - medium - media - média - médias - - médié - médiatique - médiatisé -

6 medium Mot latin signifiant « milieu », « intermédiaire » ou « moyen » pluriel: media

7 médium Accentué en vieux français où il apparaît au milieu du XVI e siècle, il gardera le sens quil avait en latin (« milieu, intermédiaire ») jusquau XIX e siècle. Entre temps, le philosophe, scientifique et théologien suédois Swedenborg lui donna son sens moderne « dintermédiaire entre les vivants et les morts », une personne réputée pouvoir parler avec les esprits. pluriel: médiums Emmanuel Swedenborg ( )

8 Quelques autres sens : Musique : étendue de la voix Peinture : liquide servant à détremper les couleurs Logique : proposition moyenne dun syllogisme médium

9 média - media - médias (mass) (messe)

10 pluriel: médias et aussi « médias de masse » de langlais « mass media » En anglais, le terme apparaît dans les années 1920, avec le développement des réseaux radiophoniques nationaux et la diffusion des journaux et des magazines à grand tirage. Il signifie un moyen de communication destiné à un grand public, tout ou partie dune nation par exemple. média

11 1453 : Gutenberg imprime la première bible sur sa presse mécanique : Premier journal imprimé en anglais : Nicéphore Nièpce prend la première photographie : La télégraphie est développée en Angleterre et aux USA : Alexander Graham Bell passe le premier coup de téléphone : Thomas Alva Edison brevette le phonographe : Auguste et Louis Lumière inventent le cinématographe : Hollerith fonde la Tabulating Machine Co., qui deviendra IBM en : Guglielmo Marconi brevette la télégraphie sans fil : Début de la poste aérienne : La radio à ondes courtes inventée : Premier appel téléphonique autour du monde : Première programmation télévisuelle régulière à la BBC : Début de la télévision par câble aux USA : Xerox produit son premier photocopieur : Début de lARPANET : Intel produit le premier microprocesseur : Premier ordinateur personnel (« Alto » ou « Altair ») 1983 : Apparition des premiers téléphones cellulaires. 1984: Apple introduit le Macintosh 1991 : Apparition publique du World Wide Web : Apparition des premiers DVD 2006 : Apparition du Blu-Ray 2010 : Apparition du iPad Quelques dates marquantes de lhistoire des médias de masse

12

13 « La théorie du medium » décrite par Joshua Meyrowitz (1994) - Distinction entre « études sur le medium » et « études sur les médias » - Les études sur le medium postulent quau niveau a) micro: le choix dun medium sur un autre affecte la nature de linteraction interpersonnelle b) macro: laddition dun medium sur dautres media peuvent altérer les structures sociales en général À chaque medium sa convention de communication …

14 « La cohabitation de ces deux familles de sens, l'une renvoyant à l'univers de la construction matérielle, l'autre à celui de la connaissance et de l'instruction, paraît typique d'une invention latine. Elle indique que la culture romaine ne dissociait pas, comme les grecs le faisaient, le domaine de la technique. ». informatio : « Donner forme, façonner » et, suivant le contexte, « enseignement, instruction, idée, ou représentation ». Breton & Proulx, Lexplosion de la communication, pp du Latin

15 15 οίκος - λόγος écologie Littéralement : science de lhabitat

16 Une écologie de linformation?

17 17 Régis Debray, Cours de Médiologie Générale, Paris, Gallimard, Le principe d'interaction : « Non pas traiter les idées comme des choses, mais comme des organismes vivants, c'est-à-dire comme des relations et non des entités » (p. 234). Le principe de population : « traiter donc de populations, ensemble des individus d'une même espèce, pour les restituer dans un écosystème, équilibre reposant sur des échanges et des interactions » (p. 235). Le Principe « Une espèce, une niche » (p. 235).

18 18 « Non pas traiter les idées comme des choses, mais comme des organismes vivants, c'est-à- dire comme des relations et non des entités ». Le principe d'interaction

19 19 « Traiter donc de populations, ensemble des individus d'une même espèce, pour les restituer dans un écosystème, équilibre reposant sur des échanges et des interactions». Le principe de population

20 20 Le Principe « Une espèce, une niche »

21 21

22

23 Pour une écologie de linformation BLOC 1 SÉANCE 2 Partie 2 de 2


Télécharger ppt "Pour une écologie de linformation BLOC 1 SÉANCE 1 Partie 1 de 2."

Présentations similaires


Annonces Google