La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Penser et dire le maintenant par Francis Wolff Séminaire Lidilem Grenoble 29 juin 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Penser et dire le maintenant par Francis Wolff Séminaire Lidilem Grenoble 29 juin 2007."— Transcription de la présentation:

1 Penser et dire le maintenant par Francis Wolff Séminaire Lidilem Grenoble 29 juin 2007

2 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Deux expériences distinctes du temps: 1/ LE DEVENIR : le futur devient présent puis passé. Le temps est défini par trois déterminations monadiques (le fleuve du temps) 2/ LORDRE des événements ou des états du monde: ils sont antérieurs ou simultanés ou postérieurs les uns aux autres. Le temps est défini par trois relations dyadiques. (la flèche du temps)

3 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Le devenir est-il « subjectif » ? « Once Einstein said that the problem of the Now worried him seriously. He explained that the experience of the Now means something special for man, something essentially different from the past and the future, but that the important difference does not and cannot occur within physics. That this experience cannot be grasped by science seemed to him a matter of painful but inevitable resignation. I [i.e. Rudolf Carnap] remarked that all that occurs objectively can be described in science ; on the one hand the temporal sequence of events can be described in physics ; and, on the other hand, the peculiarities of mans experience with respect to time, including his different attitudes toward past, present, and future, can be described and (in principle) explained in psychology. But Einstein thought that the scientific descriptions cannot satisfy our human needs ; that there is something essential about the Now which is just outside the realm of science… » Rudolf Carnap, Intellectual Autobiography, in Paul Arthur Shilpp (ed), The Philosophy of Rudolf Carnap, La Salle, Illinois, 1963

4 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Premier argument en faveur du temps-ordre Il est seul « objectif », i.e. indépendant de la position de lobservateur. Comparaison avec « je ». Comparaison avec lespace : X est passé = Y est loin. On devrait dire: « X est antérieur au moment où je parle », « Y est loin de lendroit où je suis ».

5 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Réponse à largument Le changement de position dans lespace dépend (entre autres) dun sujet; le changement de position dans le temps ne peut pas dépendre dun sujet, il dépend de lordre du temps lui-même

6 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Deuxième argument en faveur du temps ordre Tout fait temporel pensable en termes de devenir peut ainsi être pensé, ou dit, en termes dordre objectif de succession

7 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Réponse : irréductibilité du présent Les deux sens de « passé » « Ça a été » = a/ « Ça nest plus » b/ « Ça a (bien) été » Doù: les deux fonctions de « présent »: - repère du moment où je suis - mode dexistence objective prêtée à toute chose temporelle

8 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Premier type de changement : changement accidentel et ontologie de la substance. Structure: « S est P » Une même « substance » a successivement deux prédicats différents, voire opposés. Quest-ce que le temps alors ? Cest la série ordonnée des états des substances. Une description dun monde ainsi constitué peut être complète sans requérir lidée de présent.

9 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Conséquences du changement accidentel 1/ les substances changent parce quelles sont elles-mêmes immuables. Solution: propriétés essentielles et accidentelles ? 2/ Lordre du changement est immuable 3/ Les différentes substances existent toutes également quel que soit le moment de leur advenue.

10 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Deuxième type de changement : changement essentiel et ontologie de lévénement Structure linguistique: « il y a » Les événements changent en devenant présents ou passés. Le temps est le devenir.

11 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Conséquence : solution des difficultés ? Les événements (au contraire des substances) changent en permanence avec le temps. Lordre du temps nest pas fixe, il est devenir (passage par le présent). Les événements nont pas la même « existence » selon quils sont passés, présents ou futurs.

12 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Conséquences catastrophiques du devenir Il ny a plus de substances dans le monde. Seul le présent existe: il ny a donc pas de changement.

13 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Dilemme Le temps ordre ? Le monde est immuable. Doù : pas de temps. Le temps devenir ? Seul le présent existe. Doù : pas de temps.

14 Séminaire LIDILEM Grenoble 29 juin Le temps, idée confuse, concept hybride. Illusion de la mémoire ? Mais illusion nécessaire à la vie.


Télécharger ppt "Penser et dire le maintenant par Francis Wolff Séminaire Lidilem Grenoble 29 juin 2007."

Présentations similaires


Annonces Google