La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Codage de la parole à très bas débit avec des unités ALISP avec les partenaires du projet SYMPATEX : ENST ELAN Informatique Thomson => Thales.

Copies: 1
Codage de la parole à très bas débit avec des unités ALISP avec les partenaires du projet SYMPATEX : ENST ELAN Informatique Thomson => Thales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Codage de la parole à très bas débit avec des unités ALISP avec les partenaires du projet SYMPATEX : ENST ELAN Informatique Thomson => Thales."— Transcription de la présentation:

1 Codage de la parole à très bas débit avec des unités ALISP avec les partenaires du projet SYMPATEX : ENST ELAN Informatique Thomson => Thales

2 1.3 Pourquoi développer des codeurs à très bas débit Trouver les limites de la compression de la parole (sans sa compréhension) Applications pratiques : Répondeurs automatiques sans bandes magnétiques Archivage et «boîtes noires » Communication sur des canaux à bas débits Codage redondant en télédiffusion But à atteindre : Débit moyen de bps Indépendant du locuteur, de la langue, de lenvironnement

3 2. Principes généraux des codeurs à très bas débit < 400 bps Nommées aussi codeurs segmentaux ou codeurs par indexation Nécessitent lutilisation de : Méthodes de reconnaissance Quelles unités de reco utiliser ? Méthodes de synthèse Quelles unités de synthèse utiliser ? Données à transmettre : Indices des unités de parole reconnus Informations prosodique Utiliser des unités ALISP

4 2. 2 Le prix à payer Complexité croissante Retard au décodage Mémoire plus importante Sensibilité aux erreurs de transmission Sensibilité au bruit ?

5 3. Motivations pour utiliser ALISP Permet un codage à très bas débit Développement de nouveaux outils pour la recherche en phonétique Intègre le paradigme danalyse par la synthèse Applications en reconnaissance de la parole indépendante de la langue Identification de la langue Amélioration de la qualité de la parole transmise, débruitage

6 3.2 Cas idéal versus cas actuel ALISP devrait permettre idéalement un codage Indépendant du locuteur Indépendant de la langue Indépendant de lenvironnement Réalité : On commence par résoudre le cas dépendant du locuteur Premiers résultats pour le codage indépendant du locuteur

7 4. Méthodes de synthèse Cas monolocuteur : commencer avec la LPC => résultats mauvais Nouvelle methode de concatention de segments dans des zones de stabilité spectrale, avec synthèse préalable avec Harmonic Noise Model (HNM) Cas indépendant du locuteur : avec la LPC => résultats comparables au cas mono- locuteur pas encore appliquée des méthodes de synthèse HNM

8 5. Resultats monolocuteur sur « BU corpus » codage méthode ALISP (HNM) unités de synthèse correspondantes aux modèles HMM synthèse HNM original choix des unités de synthèse à partir des transcriptions phonétiques concaténation des formes donde

9 6. Expériences indépendantes du locuteur sur BREF Cas indépendant du locuteur : suffisamment de données parole dun échantillon représentatif pour les données d entraînement et dun autre ensemble de locuteurs disjoints pour le test (codage) Exemple mono-locuteur, synthèse LPC, sur Bref Exemple indépendant du locuteur, synthèse LPC

10 6.3 Correspondance Alisp phones, Bref

11 Conclusions et perspectives améliorer lintelligibilité et la qualité choix dunités compatibles pour le codage et la synthèse à partir du texte rendre le codeur indépendant du locuteur et de la langue restituer lidentité du locuteur

12 Et à plus longs termes... utiliser la technique ALISP de codage avec des références étiquetées phonétiquement pour faciliter la reconnaissance automatique de la parole expérimenter le codage ALISP en vérification du locuteur


Télécharger ppt "Codage de la parole à très bas débit avec des unités ALISP avec les partenaires du projet SYMPATEX : ENST ELAN Informatique Thomson => Thales."

Présentations similaires


Annonces Google