La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION CRD du 14 Novembre 2008 Dr Doudou SENE REGION MEDICALE DE KEDOUGOU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION CRD du 14 Novembre 2008 Dr Doudou SENE REGION MEDICALE DE KEDOUGOU."— Transcription de la présentation:

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION CRD du 14 Novembre 2008 Dr Doudou SENE REGION MEDICALE DE KEDOUGOU

2 Dr DOUDOU SENE

3 Le VIH/SIDA = Pas seulement un problème de santé En moins de 20 ans : Catastrophe sociale dune ampleur sans précédent Autant de ravage que nimporte quelle guerre. Entrave et recule au développement Fait disparaitre les forces vives de la société Alourdit le fardeau de la prise en charge

4 ONUSIDA/OMS en fin de 2007, on estimait à 33,2 millions (30,6 millions– 36,1 millions) ONUSIDA/OMS en fin de 2007, on estimait à 33,2 millions (30,6 millions– 36,1 millions) plus de personnes nouvellement infectées plus de personnes nouvellement infectées et plus de personnes meurent du sida, et plus de personnes meurent du sida, essentiellement parce quelles ne bénéficient pas dun accès approprié aux services de prévention et de traitement. essentiellement parce quelles ne bénéficient pas dun accès approprié aux services de prévention et de traitement. La pandémie de VIH reste le défi infectieux le plus grave en matière de santé publique. La pandémie de VIH reste le défi infectieux le plus grave en matière de santé publique. Au Sénégal Au Sénégal Prévalence encore faible O,7% selon EDS IV Prévalence encore faible O,7% selon EDS IV Épidémie concentrée: Personnes à risque 15% chez les TS Épidémie concentrée: Personnes à risque 15% chez les TS

5 Tambacounda la prévalence à 3,6% en 2004 Tambacounda la prévalence à 3,6% en 2004 Kédougou en 2006: 2% Kédougou en 2006: 2% La zone aurifère : 7% La zone aurifère : 7% Relation étroite entre exploitation minière et forte prévalence du VIH (Afrique du Sud) Relation étroite entre exploitation minière et forte prévalence du VIH (Afrique du Sud)

6 MALI GUINEE CONAKRY REGION DE TAMBACOUNDA

7 VILLE EN PLEINE EXPANSION VILLE EN PLEINE EXPANSION Frontalier à la Guinée et au Mali Frontalier à la Guinée et au Mali Orpaillage traditionnel: 87 sites recensés Orpaillage traditionnel: 87 sites recensés Multitude de Chantiers: Multitude de Chantiers: SOSETER SOSETER SMC /MDL SABODOLA SMC /MDL SABODOLA MITAL MITAL AGEM AGEM RANDGOL RANDGOL OROMIN OROMIN AXMIN AXMIN Exploitation du marbre Exploitation du marbre ….. ….. Forte affluence de population Forte affluence de population PAUVRETE PAUVRETE ANALPHEBETISME ANALPHEBETISME

8 Développement du tourisme Développement du tourisme 18 campements connues 18 campements connues 7 Débits de boisson officiel 7 Débits de boisson officiel Débits de boisson clandestin: Non comptabilisé Débits de boisson clandestin: Non comptabilisé

9 Migration Moteur de lÉpidémie Migration Moteur de lÉpidémie Modification des comportements sexuels Modification des comportements sexuels Multiplication des partenaires occasionnels Multiplication des partenaires occasionnels Recours aux TS Recours aux TS Sexualité précoce Sexualité précoce Circulation importante dargent dans une zone de pauvreté Circulation importante dargent dans une zone de pauvreté Émergence dune nouvelle catégorie sociale Émergence dune nouvelle catégorie sociale Développement de la prostitution Développement de la prostitution Forte consommation dalcool Forte consommation dalcool Accentuation des différences socio économiques Accentuation des différences socio économiques KEDOUGOU = ZONE A HAUT RISQUE / VIH

10 Population = habitants Population = habitants Majorité âgée 15 à 45 ans Majorité âgée 15 à 45 ans Plus de la moitié sont des célibataires Plus de la moitié sont des célibataires Diversités culturelles Diversités culturelles Avec au moins cinq nationalités Avec au moins cinq nationalités

11 2006 : 2% 2006 : 2% 64% de femmes 64% de femmes 59% âgés entre 15 et 24 ans 59% âgés entre 15 et 24 ans 2007: 4% 2007: 4% premier trimestre 2008: 4% premier trimestre 2008: 4% Forte prévalence en zone aurifère ~ 7% Forte prévalence en zone aurifère ~ 7% Fréquence élevée des IST = 31% Fréquence élevée des IST = 31%

12 Non utilisation du préservatif lors des rapports sexuels occasionnels Non utilisation du préservatif lors des rapports sexuels occasionnels Changement Fréquent de partenaire Changement Fréquent de partenaire Sexualité précoce: 12 ans Sexualité précoce: 12 ans

13 FACTEURS PREDISPOSANTS FACTEURS PREDISPOSANTS Connaissance erronées sur les modes de transmission et prévention Connaissance erronées sur les modes de transmission et prévention Méconnaissance du mode dutilisation des préservatifs Méconnaissance du mode dutilisation des préservatifs Réduction du plaisir par lutilisation des préservatifs Réduction du plaisir par lutilisation des préservatifs Stigmatisation Stigmatisation Peur et discrimination Peur et discrimination

14 CNLS CRLS CDLS CNLS CRLS CDLS DLSIST/SIDA du MSPM DLSIST/SIDA du MSPM REGION MEDICALE REGION MEDICALE CCA/Centre conseil ADO/ Jeunesse CCA/Centre conseil ADO/ Jeunesse Autres secteurs: Autres secteurs: Sécurité Sécurité Education Education Justice Justice GPF/ OCB / ONG GPF/ OCB / ONG Autorités religieuses Autorités religieuses

15 NOUVELLE REGION NOUVELLE REGION Partenaires au développement Partenaires au développement UNICEF UNICEF UNFPA UNFPA USAID USAID FHI FHI ANCS ANCS WORLD VISION WORLD VISION LES SOCIETES ET ENTREPRISES LES SOCIETES ET ENTREPRISES PSM PSM SOSETER SOSETER DIAGNOSTIC ADMINISTRATIF ET POLITIQUE

16 NÉCESSITE DUNE INTERVENTION URGENTE NÉCESSITE DUNE INTERVENTION URGENTE IL EST CAPITAL DE NOUS MOBILISER POUR INITIER UNE STRATEGIE DENSEMBLE COHERENTE IL EST CAPITAL DE NOUS MOBILISER POUR INITIER UNE STRATEGIE DENSEMBLE COHERENTE NE RIEN FAIRE MAINTENANT, COMPTE TENU DE CE QUE NOUS SAVONS, SERAIT UN MANQUEMENT A NOS OBLIGATIONS MORALES DUNE GRAVITE SANS PRECEDENT NE RIEN FAIRE MAINTENANT, COMPTE TENU DE CE QUE NOUS SAVONS, SERAIT UN MANQUEMENT A NOS OBLIGATIONS MORALES DUNE GRAVITE SANS PRECEDENT CHAQUE MOMENT PERDU SIGNIFIE PLUS DE DETRESSE ET PLUS DE DECES. CHAQUE MOMENT PERDU SIGNIFIE PLUS DE DETRESSE ET PLUS DE DECES. CEST POURQUOI NOUS DEVONS AGIR ENSEMBLE, de TOUTE URGENCE ET AVEC DETERMINATION CEST POURQUOI NOUS DEVONS AGIR ENSEMBLE, de TOUTE URGENCE ET AVEC DETERMINATION

17 Mise en avant dun LEADERSHIP affirmé assorti de STRATÉGIES EFFICACES, nous pouvons relever les DÉFIS associés à la question du VIH – tels que LA PEUR, LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION – et contribuer à la création dun ENVIRONNEMENT FAVORABLE à une riposte élargie, dans la perspective de LACCÈS UNIVERSEL AUX SERVICES DE PRÉVENTION, DE TRAITEMENT, DE SOINS ET DAPPUI. Mise en avant dun LEADERSHIP affirmé assorti de STRATÉGIES EFFICACES, nous pouvons relever les DÉFIS associés à la question du VIH – tels que LA PEUR, LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION – et contribuer à la création dun ENVIRONNEMENT FAVORABLE à une riposte élargie, dans la perspective de LACCÈS UNIVERSEL AUX SERVICES DE PRÉVENTION, DE TRAITEMENT, DE SOINS ET DAPPUI.

18


Télécharger ppt "REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION CRD du 14 Novembre 2008 Dr Doudou SENE REGION MEDICALE DE KEDOUGOU."

Présentations similaires


Annonces Google